Tumblr  AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 - Mai 2030 -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar



ϟ Métier : Journaliste ϟ Âge : 21 ans ϟ Race et sang : Sang-mêlé ϟ Statut civil : Célibataire



ϟ Messages : 1060 ϟ Date d'inscription : 30/06/2014 ϟ Disponibilité RP : 1x par semaine minimum ϟ Célébrité : Kit Harrington ϟ Crédits : PresleyCash

MessageSujet: - Mai 2030 -   24.08.15 15:37

L'Amérique en deuil
Mai 2030

Mais qu'arrive-t-il à notre belle Amérique ? Depuis l'assassinat de feu le président Roosevelt, le monde tel que nous le connaissions, part à la dérive. Mais depuis les révélations faites par Victor Yaxley lors de la Conférence pour la Paix, le feu a été littéralement mis aux poudres embrasant sans pitié dans ses flammes de haines et de peur notre beau pays. L'Histoire se répète, après s'être combattu lors de la guerre de Sécession voilà que les Etats-Unis d'Amérique se retrouve à nouveau déchiré avec d'un côté le monde magique et de l'autre le monde sans magie.

En ce tragique mois de mai, deux attentats perpétrés à quelques heures d'intervalles à peine ont été commis dans la magnifique ville de Albuquerque dans l'Etat du Nouveau-Mexique. Rappelons que cet Etat à la particularité unique de voir son territoire être scindé en trois factions différentes. A l'Ouest, le territoire appartient aux Partisans du Nouveau-Monde, l'Est quant à lui est sous domination inquisitoriale et son centre appartient aux indépendants. Aussi surprenant que cela puisse paraitre, le Nouveau-Mexique était jusqu'à présent un exemple de cohabitation de trois idéologies totalement différentes, du moins, jusqu'à ce que l'on réduise cet idéal à feu et à sang au sens propre comme au figuré.

Peu de temps après l'enlèvement de Saevus Yaxley par les Inquisiteurs fin Mars 2030, un sorcier déséquilibré s’est fait tristement connaitre en jetant sur la ville de Roswell et plus particulièrement sa population, connu pour son attachement aux idéaux des Inquisiteurs, une créature magique très dangereuse que l’on ne présente plus, une chimère. C'est grâce à l'union de la population sorciers et non sorciers que la créature magique fut maitrisé dans la ville de Ruidoso. Un bel exemple d'union qui allait au-delà des différences pour vaincre un même danger. Mais ce bel élan de solidarité qui aurait pu redonner un regain d'espoir pour l'avenir a été balayé d’un simple revers de main en ce tristement mois de Mai 2030.

Tout a débuté à la base militaire aérienne de Kirtland, qui fut le théâtre sanglant de nombreux sortilèges meurtriers lancé sans préavis sur ses occupants qui ne faisaient que leur travail, comme chaque jour auparavant. Cet attentat a clairement été revendiqué par un groupe de sorciers extrémistes connu sous le nom du « Cercle ». Ce groupe terroriste n'exige rien de moins que la démission immédiate du Président Barry Marshall sous peine de sévères représailles. Ils n’ont pas hésité à faire part de leurs exigences à travers une lettre ouverte qu’ils ont communiquée à notre journal et que nous avons fidèlement publiée. Nous tenons toutefois à être très clair à ce sujet. Ni le journal, ni aucun de ses journalistes, ne cautionnent les actes meurtriers d'un groupe terroriste qui pense avoir le soutien d'une partie d’entre nous en déformant à leur avantage des propos qui ont pu être tenu. Jamais, aucun journaliste du USA TODAY n'a encouragé ni ne soutient de tels actes, bien au contraire nous les condamnons. La fonction de notre journal et d'informer la population, certainement pas de l’inciter à la violence et encore moins au meurtre envers ou contre une partie de la population quelle qu’elle soit. Au nom de la liberté de la presse, les journalistes du USA TODAY sont connus pour prendre position face à des injustices et a relater des faits avérés mais certainement pas à grossir les rangs de groupuscules extrémistes

Théodorus Washington Haut conseiller a également condamné ces actes inqualifiables et s’est montré très ferme quand à d’éventuels négociations avec ce groupuscule : « Nous ne traiterons pas avec des Terroristes et tout a été mis en œuvre pour retrouver ces criminels ! »
Même son de cloche du côté de la Grande Inquisitrice Camila Barbosa qui ne désire pas non plus être assimilé de prêt ou de loin à la tuerie qui s’est produite peu après celle de Kirtland. Cette fois, il n’était plus question de s’en prendre à des hommes ou à des femmes qui s’étaient engagés à servir notre patrie, ce fut une toute autre catégorie d’innocent qui fut la cible de ces fanatiques puisqu’en ce terrible début d’après-midi ce sont sur de paisibles étudiants en magie de l’université d’Albuquerque qu’un groupe d’extrémistes moldus à ouvert le feu.

« Les responsables de cette tragédie seront retrouvés et punis. Les Inquisiteurs se dissocient complètement de cet attentat où de nombreuses victimes innocentes ont péries. »

Le bilan de ces deux attentats est très lourd, et l’on peut dire sans exagérer qu’il est le plus meurtrier de ces dernières années. La sécurité a été renforcée à Albuquerque mais également dans toutes les grandes métropoles du territoire. La population encore sous le choc de ce double attentat qui a visé autant des sorciers que des non-sorciers est traumatisés et plongé dans la terreur du lendemain. Si les Leaders au pouvoir que sont Théodorus Washington, Hères Yaxley et Camila Barbosa ainsi que le Président actuel Barry Marshall ne réagissent pas très vite, le bilan ne cessera de s’alourdir que l’on soit Pro ou anti-sorciers.

Nous demandons à la population de garder espoir et de ne surtout pas céder à la colère, au désespoir ou à la terreur et de bien garder en tête que tous ces actes récemment perpétrés ne sont dû qu’à une minorité et qu’il ne faut absolument pas faire d’amalgame entre ces extrémistes et le reste de la population qui n’aspire qu’à une chose : vivre en paix que l’on soit sorciers ou non. Il faut à tout prix s’extirper de cet engrenage infernal ! Un homme en tue un, un autre le venge,… ce n’est pas ainsi que l’on obtiendra la paix et que l’on apprendra à s’accepter en surmontant nos différences !
Le pays est désormais en guerre, et des mesures doivent être prises rapidement avant que les 50 Etats d’Amérique ne s’embrasent définitivement et irrémédiablement.


Article écrit par Cyrius C. Fernandes



Code par Mzlle Alice.


———————— ϟ ————————
- Quand je te dis bouge, tu bouges, quand je te dis bouge pas, tu bouges pas et quand je te dis saute....
- Je te dis "toi d'abord" !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



ϟ Métier : Journaliste ϟ Âge : 21 ans ϟ Race et sang : Sang-mêlé ϟ Statut civil : Célibataire



ϟ Messages : 1060 ϟ Date d'inscription : 30/06/2014 ϟ Disponibilité RP : 1x par semaine minimum ϟ Célébrité : Kit Harrington ϟ Crédits : PresleyCash

MessageSujet: Re: - Mai 2030 -   15.10.15 8:22

Saevus Yaxley demande pardon et se rend à Washington
Mai 2030

Moi, Seavus Priscus Yaxley, je présente humblement mes excuses au peuple américain pour les actes de mon père et mon silence durant toutes ces années. Dans quelques jours, je me rendrai à Washington et je me mettrai à la disposition des autorités moldus. Il n'y a pas de mots pour exprimer mon regret face à toute la peine que mon prédécesseur a causé. Cependant j'ai toujours l'intime conviction qu'un conflit entre moldus et sorciers serait destructeur pour notre pays. Je souhaiterais maintenant m'adresser au président Barry Marshall - lequel a toujours œuvré pour la paix entre nos communautés - et je lui demande de ne pas céder aux attendes des inquisiteurs ou il scellera un destin bien funeste pour notre nation toute entière.

Telle est la première déclaration laconique prononcé par Saevus Yaxley, depuis sa récente libération. Kidnappé en Mars dernier par un groupe d'intervention Inquisiteurs, alors qu'il s'apprêtait à répondre publiquement aux accusations portées contre lui par son frère jumeau Victor Yaxley, lors de la 5ème Conférence pour la Paix, à Washington en février dernier.
Suite à son enlèvement, Saevus Yaxley a été, rappelons-le incarcéré au Bastion pendant un mois avant d’être finalement relâché, dépossédé de ses pouvoirs magiques.

Le visage émincée, fatigué, Seavus Yaxley ressort de cette expérience durement éprouvé physiquement, mais sa volonté et sa détermination, elle, semble s'en être trouvé renforcé. Ces récentes épreuves l’ont toutefois poussé à réfléchir, à réviser ses jugements et ses prérogatives. Si lors de son dernier discours survenu au moment de son enlèvement, Saevus Yaxley refusait d'endosser la moindre responsabilité dans la catastrophe survenu en Californie il y a de cela 30 ans, préférant rejeter la faute sur son jumeau, aujourd'hui, le politicien tient un tout autre discours et parle de se rendre à Washington pour se mettre à disposition des autorités moldus. Lorsqu'on lui demande s'il agit sous la contrainte, la réponse de Saevus Yaxley est claire : Non. Il agit de son propre chef, de sa propre volonté car selon lui, « Un homme n’en est un qu’à partir du moment où il prend la responsabilité de ses actes. ».  

Depuis sa libération, l'homme s'est fait discret. Contre toute attente, après avoir bénéficié des soins procurés par les médicomages de Boston, Saevus Yaxley ne s'en n'est pas retourné rejoindre les siens. L'homme à semble-t-il d'autres projets et cette déclaration, faite à l'un de nos correspondant du USA Today en est la parfaite illustration.  Cherchant, par ce geste à calmer les esprits les plus enflammés, l’ancien Maire de New-Phoenix en a également profité pour réitérer son soutient au Président Marshall ainsi qu’au gouvernement en place

« Barry Marshall est un homme bien, l'un de rare qui reste encore pour diriger ce pays. »

Lorsqu'on lui demande son opinion concernant certaines rumeurs survenus depuis son enlèvement et faisant état d'une alliance secrète entre les Inquisiteurs et le Gouvernement, Saevus Yaxley la rejette en bloc, faisant preuve de sa confiance et de son soutient inébranlable envers le Président en fonction.

« Je peux vous assurer que Barbosa n'a pas le soutien du président Marshall. C'est un homme de bon sens et un pacifiste dans l'âme. » La réponse à le mérite d'être clair et le sujet est clôt

Avare en confidence, préférant avancer plutôt que de revenir sur le passé et sur ce qui lui est arrivé lors de sa détention au Bastion, Saevus Yaxley refuse de s'étaler sur ce que les Inquisiteurs attendaient de lui. Ignorant lui-même comment le parti des Mages Fondateurs est parvenu à négocier sa libération alors que les innombrables tentatives de négociations menés par son fils Hères Yaxley étaient restées sans réponses, Saevus Yaxley s’en désintéresse totalement. Seul compte pour lui d'être toujours vivant et en relative bonne santé. L'ancien leader s'inquiète également du sort du jeune Zachary Heel, enlevé en même temps que lui et toujours détenu au Bastion à l'heure où je publie ces lignes. Si nulle information le concernant n'avait véritablement filtré jusqu'à aujourd'hui, et alors que beaucoup le pensait mort, Saevus Yaxley confirme qu'il est bel et bien toujours en vie. Pour quelle raison les Inquisiteurs détiennent-ils toujours un simple gardien de dragon ? Est-ce dû au fait que son frère Benjamin Heel n’est autre que l’ambassadeur des Mages Fondateurs à New-Phoenix, et que l'homme est connu pour mener une politique très active contre les Inquisiteurs? C'est la réponse qui semble la plus probable, pourtant Saevus Yaxley en doute.

« J'ignore ce qu'ils veulent du jeune Heel exactement. Il est vrai que son frère est ambassadeur à New-Phoenix mais une simple enquête suffirait à confirmer que les deux frères Heel ne s'entendent pas du tout et n'ont pratiquement aucun lien entre eux. »

Chacun faisant face aux épreuves à sa manière, on ne peut cependant nier que l'ambassadeur se soit montré très affecté par cet enlèvement qui le touche pourtant de prêt. Est-ce une façade pour mieux se protéger comme le clame ses proches ? Benjamin Heel porte-t-il le masque de l'homme politique ou affiche-t-il une réelle indifférence quand au sort de son jeune frère ?

Seavus Yaxley pour sa part, après avoir dit ce qu'il avait à nous dire, sans en ajouter plus qu'il n'en n'avait l'intention ou s’appesantir davantage s'en est allé aussi discrètement qu'il était venu. A ceux qui douteraient de ses intentions de se rendre aux autorités moldus je répondrais que si l'ancien Leader du Nouveau-Monde a bien des défauts, il n'en reste pas moins un homme d'honneur.
Gageons que nous ne tarderons pas à bientôt entendre à nouveau parler de lui, du coté de Washington.



Article écrit par Cesare



Code par Mzlle Alice.


———————— ϟ ————————
- Quand je te dis bouge, tu bouges, quand je te dis bouge pas, tu bouges pas et quand je te dis saute....
- Je te dis "toi d'abord" !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



ϟ Métier : Journaliste ϟ Âge : 21 ans ϟ Race et sang : Sang-mêlé ϟ Statut civil : Célibataire



ϟ Messages : 1060 ϟ Date d'inscription : 30/06/2014 ϟ Disponibilité RP : 1x par semaine minimum ϟ Célébrité : Kit Harrington ϟ Crédits : PresleyCash

MessageSujet: Re: - Mai 2030 -   28.11.15 21:50

L'affaire Washington
Mai 2030

"Innocent !" Tel est le verdict qui est tombé ce 20 mai 2030 concernant la mise en accusation de Theodorus Abraham Washington, Haut Conseiller, pour le meurtre de Charles Hopkins et la tentative de meurtre sur la personne de Regina Andopova, la fille de la victime.


Rappel des faits.


Ce 14 février 2030, le luxueux Palace qui abrite les hautes personnalités politiques liées au parti des Mages Fondateurs, se trouve être le théâtre d'une effroyable scène de crime. Les victimes ? L'influent Charles Hopkins et sa fille Régina Andropova. Le corps de Charles Hopkins sur lequel son assassin s'est visiblement acharné est tout bonnement méconnaissable, mais le sorcier sera formellement identifié par les médicomages. Le monde politique se retrouve alors en deuil de ce grand homme politique issu d'une des 7 familles fondatrices, avait oeuvré inlassablement toute sa vie durant pour le parti des Magie Fondateurs. Homme de pouvoir, Charles Hopkins aimait choquer et se jouait littéralement des quand dira-t-on, comme lors de ces dernières fiançailles en date avec sa Ilaria Andropova, petite-fille. Très controversé, tyran pour les uns, esprit éclairé pour les autres Charles Hopkins ne faisait peut-être pas l'unanimité mais tous le connaissait et sa mort sa mort ne laissa personne indifférent.
Sa fille, Régina Andropova, l'épouse du roi des vampires Jaroslav Andropov, et mère d'Ilaria Andropova, fut laissé pour morte par l'assassin. Grace à l'intervention efficace des secours on pu lui  prodiguer rapidement les soins appropriés qui lui sauvèrent la vie. Afin de protéger le seul et unique témoin de cette impitoyable agression, la police et les aurors, qui avaient travaillé de concert, jugèrent préférables pour sa sécurité de ne pas divulguer la survie miraculeuse de Mme Andropova

Très rapidement, tous les convives présents à cette 5ème Conférence pour la Paix furent réunis puis interrogés sans exception, et ce des plus hautes instances politiques au plus insignifiant des passants, absolument rien ni personne ne fut laissé au hasard. Très vite un nom revint rapidement sur toutes les lèvres : Septimus Hopkins qui n'est autre que le second de l'Inquisition. Fils déchu de la victime à cause de sa condition de cracmol que le patriarche ne pouvait accepter pour son héritier, les deux hommes étaient en conflit ouvert depuis de nombreuses années.
Chassé de la demeure familiale à l'âge de 17 ans Septimus Hopkins a rejoint les Inquisiteurs dès sa créations et livre une guerre sans merci à tous les sorciers qui possèdent ce qu'il n'a jamais eut. Soldat aguerris, l'homme avait tout à fait les capacités et le mobile pour s'en prendre à la fois à son père et à sa soeur, mais n'était-ce justement pas un peu trop évident ? Pourquoi attendre la 5ème Conférence pour la Paix pour agir sachant que tous les regards se tourneraient automatiquement vers les Inquisiteurs ?  

Alors que Septimus Hopkins était le coupable tout désigné par excellence, le témoignage de sa soeur allait très vite l'innocenter...
Traumatisée par cet événement dont elle fut l'une des principales victimes, Régina Andropova du se rétablir de son agression avant de pouvoir apporter son témoignage. Sujette à un blocage poste-traumatique, la fille de Charles Hopkins mis un certain temps avant de se remémorer dans son intégralité les événements auquel elle avait été à la fois la spectatrice et l'actrice involontaire, mais une fois fait, le nom du coupable tomba aussitôt tel un couperet impitoyable, faisant trembler le paysage politique des Mages Fondateurs puisque l'assassin fut formellement identifié en la personne de Théodorus Washington, Haut conseiller et neveu de la victime.
L'épouse de Jaroslav Andropov s'était dite profondément choquée et meurtrie de découvrir que l'auteur de ce carnage n'était autre que son propre cousin. De son coté, loin de se laisser démonter par de telles accusation, le Haut Conseiller n'a jamais réellement affiché de véritables inquiétudes vis-à-vis de ces accusation car selon ses propres dire « Tout ceci n'est qu'une grossière erreur, Régina a été trompé et manipulé. Je n'ai absolument rien à me reprocher et j'ai toute confiance en la justice de notre pays qui fera jour sur cette affaire je n'en doute pas un seul instant. »

Cette affaire qui avait soulevé de nombreux débat à l'image de l'affaire Dreyfuss en son temps, connait un dénouement visiblement heureux pour Washington qui ressort aujourd'hui triomphant et blanchit de toute accusation comme il l'avait lui-même prédit. Alors habile manipulateur ou véritable victime ?
Très magnanime, Le Haut Conseiller ne se montre nullement rancunier envers sa cousine dont le témoignage à pourtant bien faillit l'envoyer en prison pour le restant de ses jours. « Pourquoi lui en voudrais-je ? Régina est une victime et elle a été manipulé comme nous tous. Aujourd'hui tout ce qui compte c'est que ce triste malentendu soit enfin dissipé et que le véritable coupable soit désormais aux mains de la justice où il ne pourra plus jamais nuire ».

Même son de cloche du coté de Andropova qui bien qu'encore sous le choc est prête à enfin tourner la page de cette sinitre histoire :  « Théodorus Washington est une victime dans cette histoire au même titre que moi. Une victime de la jalousie destructrice de Troy Fitzgerald. C'est un immense soulagement de le savoir enfin démasqué et mis hors d'état de nuire. Je tourne une page douloureuse et je vais enfin pouvoir recommencer à vivre sans craindre le pire à chaque instant. »

Mais alors qui est le coupable de ce crime ? Qui aurait prétendument ôté  la vie de Charles Hopkins ?
Le coupable en question s'appelle Troy Fitzgerald et n'est autre que le cousin éloigné de Théodorus Washington du coté de son père. Agé de 45 ans, marié, père de famille et est bien connu des forces de l'ordre car son entreprise d'import-export, suspectée de servir de couverture pour faire passer des objets interdit de magie noir, a souvent fait l'objet d'enquêtes.
Comment cet homme diabolique s'y est-il donc prit pour berner avec autant d'aisance tant de personnes et pour quelle raison ?
De récents témoignages firent état des nombreuses et très houleuses rencontres entre Charles Hopkins et Troy Fitzgerald au court de ces derniers mois. Troy Fitzgerald avait des ambitions politiques visiblement insatiable et convoitait un siège au conseil des mages, celui d'Amélia Poppins laissé vacant depuis son départ. Non seulement cela lui aurait permis d'assoir une certaine position dans la monde politique, mais cela lui aurait également permis de poursuivre ses activités frauduleuses en toute impunité sans en être inquiété. Washington ayant refusé à maintes reprises les différentes suppliques et autres plaidoyer de son cousin éloigné, plaidant que non seulement l'homme n'avait pas les capacités requises pour intégrer le Conseil mais également que si Amélia le désirait son siège qui lui revenait de droit serait toujours à sa disposition. Loin de s'avouer vaincu, Fitzgerald s'était donc tourné vers le plus ancien conseiller du Conseil qui de part sa position avait une certaine ascendance sur les autres membres et notamment sur son protégé Théodorus Washington. Malheureusement pour Fitzgerald, Hopkins adoptait exactement la même position que Washington à ce sujet et essuya de nombreux refus.

Lors de la Conférence, l'homme a été clairement identifié par des employés du Palace dans lequel se trouvait Charles Hopkins et Regina Andropova. Présent quelques jours avant son début, l'homme sortait peu, et se montrait très discret, exigeant qu'on ne le dérange jamais mais qu'on l'avertisse si tôt que Hopkins serait arrivé.
Fitzgerald aurait rendu une visite le soir même de son arrivé au Palace à Charles Hopkins, et aurait très vite tourné à l'altercation devant de nombreux témoins. La veille du meurtre, Fitzgerald et Washington auraient été surpris prenant un dernier verre au bar de l'hôtel avant de remonter dans leurs chambres. « Troy voulait me dire qu'il avait décidé de renoncer à ses prétentions de siéger au Conseil, et il s'excusait de s'être montré aussi insistant tout en ayant tenu des propos qu'il n'aurait jamais du prononcer et qu'il regrettait. Pourquoi aurais-je douté de lui ? » Nous explique Washington. « Je pense que c'est à ce moment précis qu'il s'est probablement emparé d'un de mes cheveux ou que sais-je, pour parfaire la potion de polynectar qui lui a servit à prendre mon apparence et à berner si aisément Régina. »

Le soir même comme peuvent en témoigner un des clients de l'hôtel et le garde du corps personnel de Washington, Fizgerald s'est rendu dans la suite d'Hopkins dans les alentours de 23h30. Après un duel acharné qui se termina par la mise à mort d'Hopkins, Fitzgerald s'est fait surprendre par Andropova qui était venu voir son père pour discuter de la Conférence que l'homme devait tenir le lendemain. Toujours sous l'apparence de Washington, Fitzgerald a agressé ce témoin gênant avant de prendre la fuite. A-t-il délibérément laissé la vie sauve à Régina afin qu'elle accuse Théodorus Washington de ce meurtre où a-t-il été contraint de prendre la fuite avant de pouvoir réserver à Régina Andropova le même sort qu'à son défunt père ? La question reste toujours en suspens car Fitzgerald refuse de répondre à cette question, s'obstinant à clamer son innocence.

Reconnu coupable de tous les chefs d'accusations qui avaient été retenu contre lui, Fitzgerald commence à purger dès aujourd'hui sa peine dans la terrible prison pour sorciers aux larges des côtes de Boston dans ce que l'on surnomme le nouvel Alcatraz avec pour terribles gardiens les Détraqueurs, où il terminera ses jours.


Article écrit par Cesare



Code par Mzlle Alice.


———————— ϟ ————————
- Quand je te dis bouge, tu bouges, quand je te dis bouge pas, tu bouges pas et quand je te dis saute....
- Je te dis "toi d'abord" !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



ϟ Métier : Journaliste ϟ Âge : 21 ans ϟ Race et sang : Sang-mêlé ϟ Statut civil : Célibataire



ϟ Messages : 1060 ϟ Date d'inscription : 30/06/2014 ϟ Disponibilité RP : 1x par semaine minimum ϟ Célébrité : Kit Harrington ϟ Crédits : PresleyCash

MessageSujet: Re: - Mai 2030 -   01.03.16 12:20

La Dame de fer de Washington
Mai 2030

Peu de femmes peuvent se targuer d'être parvenue à se faire une place en politique qui est essentiellement un monde d'hommes. Plus rares encore sont celles qui peuvent se vanter d'avoir un réel poids politique et dans ce domaine, le parcours de Jewel De Silva est exemplaire.

La Politique ? Jewel De Silva a baigné dedans depuis son enfance. Fille de diplomate, Jewel est l'ainée d'une famille de 3 enfants, mais le bonheur familiale s'assombrit lorsqu'elle perd sa mère à l'âge de 14 ans des suite d'une éclampsie après avoir mis au monde les faux jumeaux Jasper et Esmeralda.
Diplomée avec les honneurs de l'Université de Princeton où elle a étudié le droit, De Silva contre toute attente choisit de ne pas embrasser de carrière politique puisqu'elle s'engage pour une durée de 7 années dans les forces actives de l'armée de terre. Basée dans la 1st Cavalry Division, à Fort Hood au Texas. A l'époque, la première division rencontrait de nombreux problèmes du fait de sa situation sur le territoire qui appartenait à la faction des Inquisiteurs. C'est dans ce contexte que Jewl De Silva fait montre de ses talents innée pour la diplomatie, permettant ainsi d'éviter des conflits qui paraissaient inévitable par le biais de discussions et de rencontre avec les personnalités de l'Inquisition. Son implication dans l’armée et son secours providentielle lors de conflits sur le territoire du Texas, lui vaudra de recevoir une décoration pour service rendu à la nation.

Après avoir quitté l'armée, le capitaine De Silva retourne au pays et fait la connaissance de John Dorian Darlan, le porte-parole du sénateur Barry Marshall. Cette rencontre va sceller son destin et l'inciter à suivre la voie paternelle. Elle rejoint le parti des Démocrates et sa romance avec Cécil de Cortmontaigne fait alors beaucoup parler d'elle. Après rejoint l'équipe de Barry Marshall lors des primaires de ce dernier et lorsqu'il devient Vice-Président, Jewel De Silva se voit attribuer le poste de Chef de cabinet du Vice- Président.
Lorsque Barry Marshall devient le nouveau Président des Etats-Unis d'Amérique suite au décès du Président en fonction, il attribue au plus grand étonnement de tous, la fonction très prestigieuse de Chef de Cabinet adjoint de la Maison-Blanche à De Silva qui devient ainsi la première femme d'origine hispanique à occuper une fonction aussi prestigieuse. Coup de génie ou coup de marketing ? Ce choix est un coup de maître pour Marshall. Jewel De Silva est une personnalité indéniablement brillante nul ne peut le contester au même titre que Dorian Darlan, ou Samuel Jordan mais placer une femme de sa trempe à ce poste lui permet de s'attirer la sympathie des féministes et de donner l'impression qu'il est un jeune président moderne, prêt à changer les choses et les institutions. Mais en réalité, tout ceci n'est qu'une illusion, une jolie vitrine, puisque dans le fond, rien n'a changé. On peut même dire que sous la présidence Marshall le pays connait des heures bien sombres. Mais peut-on vraiment en imputer la seule responsabilité au Président des Etats-Unis d'Amérique comme le prétend les Républicains Halle en tête ? Rien n'est moins sûr...  Reconnaissons que même avec le Président sortant au pouvoir, feu Roosvelt les choses n'auraient surement pas été différentes.
Reçu à la Maison-Blanche, j'ai pu poser les questions qui taraudent actuellement tous les citoyens américains à Jewel De Silva, qui, comme ses homologues masculins à la fâcheuse manie de ne pas répondre aux questions qui lui déplait, de répondre à coté ou d'innocenter son parti tout en rejetant la faute de leur inefficacité sur les autres : les partis en faction, le Congrès, le Sénat,...
Néanmoins, elle pointe du doigts sans langue de bois certaines vérités qui fâchent et qui ne seront pas au gout de tout le monde mais qui ne peuvent effectivement être ignorés plus longtemps

En tant que citoyen américain, je m'interroge. Je m'interroge sur ce que fait la Maison-Blanche. Ce qu'elle attend pour réagir et imposer sa loi. J'ai personnellement la désagréable impression que les Inquisiteurs font de plus en plus leur loi dans notre pays en bafouant les fondements même de notre République. Pourquoi n'ont-ils pas été inquiétés dès lors qu'ils ont enlevé Saevus Yaxley ? Pourquoi est-ce le parti de Theodorus Washington qui après 3 semaines de captivité aux mains des Inquisiteurs, est parvenu à obtenir la libération de Saevus Yaxley et non la Maison-Blanche ? Pourquoi, alors que l'on sait qu'ils ont pratiqué la torture et fait des expériences sur l'ancien Leader des Partisans du Nouveau-Monde afin de lui retirer définitivement sa magie, ce parti extrémiste, criminel et raciste n'a-t-il pas été poursuivi et dissous ? En protégeant son père et en taisant son application dans la tragédie de la Californie, Saevus Yaxley s'est indéniablement montré coupable de complicité, mais depuis quand laisse-t-on n'importe qui faire justice soi-même ? Pourquoi à votre avis les sorciers ont-ils l'impression de se sentir de plus en plus abandonné par le gouvernement américain ? La Maison-Blanche se prétend indépendante, mais qu'est-ce qu'être indépendant de nos jours ? C'est ne pas prendre position ? Compter les points et attendre que les autres factions aient fini de régler leur compte avant de se manifester ? Combien de Zachary Heel vous faut-il encore avant de vous décider à intervenir ?

« C’est beaucoup de questions d’un coup et je vais essayer d’y répondre de la manière la plus simple possible, car ce sujet est loin d’être aussi simple qu’il n’y parait. La situation est loin d’être récente, les problèmes n’arrivent pas seulement depuis que le président Marshall est au pouvoir.

« Il est vrai que la Maison Blanche sous l’administration Clinton n’a pas été capable de comprendre tout de suite que la découverte du monde magique allait changer la donne. Les sorciers qui avaient toujours eu leur propre gouvernement et leurs propres règles se dévoilaient et ils n’ont jamais fait montre de leur envie de rejoindre un gouvernement qui ne les comprenaient pas et qui ne savaient que faire d’eux. La seconde difficulté vint du fait qu’il y a eu un chiisme entre eux qui est à l’origine de deux groupes que  vous connaissez bien. Dès 2003, certains sorciers, sous la direction de Yaxley senior, se sont installés en Arizona, sans demander quoi que ce soit et y ont établi ce qui va devenir l’actuel New Phoenix.  On pourrait voir ça comme l’installation des Mormons à St Lake City durant la conquête de l’Ouest. Pendant ce temps-là l’autre moitié des sorciers restent près de leur gouvernement magique aussi perdu que le gouvernement de tous les autres citoyens des Etats-Unis. Je ne vais pas vous faire une leçon d’histoire parfaite mais, vous pouvez voir que dès le début deux groupes se sont formés et que ni le gouvernement magique, ne le gouvernement de la Maison Blanche ont eu leur mot à dire. Cependant, ce n’était pas grave. Après tout la constitution fait que nous avions des états plutôt puissants et autonomes. Pourquoi pas… »

« En 2004, c’est le premier meurtre sorcier reconnu et démontré qui fait défrayer la chronique et qui effraient les citoyens non-magiques. Un groupe anti-magie voit le jour qui deviendra par la suite les Inquisiteurs. Ces citoyens utilisent l’amendement numéro deux qui je vous le rappelle est écrite de cette manière-ci : Une milice bien organisée étant nécessaire à la sécurité d'un État libre, le droit qu'a le peuple de détenir et de porter des armes ne sera pas transgressé. Ils se lancent dans une campagne anti-magie fortement violente. L’administration Bush ne parvint à rétablir l’ordre que par le biais de l’armée, mais des dissensions ont déjà lieu dans les rangs de l’armée qui soutient les actions des futures Inquisiteurs. Normal, Cecilia Barbosa est reconnu dans le milieu militaire pour ses actions de défenses en faveur du pays à l’étranger. L’armée échappe en quelque sorte à un contrôle alors même qu’il s’agit là du pouvoir de persuasion le plus puissant de la Maison Blanche. Cependant, il est très mal vu de faire appel à l’armée et les sondages d’opinion dissuade l’administration de les utiliser à nouveau. »

« Le pouvoir exécutif est à nouveau bafoué en 2008 avec l’élaboration des tours Yaxley, censé être un bâtiment commercial mais, qui prend de plus en plus de décision pour l’Arizona alors que cela devrait être le travail du Sénateur et du gouverneur de l’Etat. Dans le même temps, il se passe la même chose en Louisiane, avec le Bastion et à Boston avec le conseil des Mages qui prend les décisions à la place du gouvernement magique, qui de toute manière n’est plus vraiment un organe décisionnel pour les sorciers. La vérité, c’est que la Maison Blanche a perdu son temps à essayer de parlementer avec eux alors même qu’ils n’avaient aucun pouvoir. Mais comment le savoir ? Les sorciers étaient une énigme jusqu’à présent et ils étaient préoccupés par le groupe de pression anti-magie qui s’est érigé en partie politique à lui tout seul, rejetant même la branche conservatrice du pays, à savoir les Républicains. On a donc des sorciers divisés en deux et des non-sorciers aussi. »

« En soi, les Inquisiteurs, les Partisans du Nouveau Monde, les Mages Fondateurs auraient très bien pût exister et cohabiter s’ils étaient restés des groupes de pression. Or l’inefficacité de l’administration magique et non-magique leur a permis de profiter de leur faiblesse pour s’ériger en dirigeant et en royauté, alors même que les Etats-Unis n’avait jusqu’alors jamais connu de monarchie quelconque à l’exception de la colonisation du début du pays. Comme vous le pouvez le comprendre, ce n’est pas seulement les Inquisiteurs qui bafouent les lois de ce pays, ce sont toutes les factions sans exception aucune. Le problème de la Maison Blanche c’est qu’elle est liée à la Constitution et qu’elle lui obéit alors que tous les autres groupes la bafouent chaque jour qui passe avec le soutien d’une grande partie de la population. Que voulez-vous que la Maison Blanche fasse dans ses conditions ? Elle n’a que le pouvoir de lancer l’armée et cela serait l’escalade de trop. Le gouvernement de ce pays n’a pas de pouvoir, car on le lui a pris avec la bénédiction de ses citoyens. »

« Vous voulez que l’on poursuive les Inquisiteurs. Moi je pense qu’on devrait poursuivre chacun des groupes qui croient être maitre du pays et qui décident au-dessus des lois d’imposer ses propres règles. Seul le Congrès peut faire quelques choses pour dissoudre un groupe de pression et le congrès est déjà aux mains des groupes. Pensez-vous véritablement qu’ils vont se retourner l’un contre l’autre ? La justice de ce pays ne peut marcher correctement que si les citoyens en respectent la loi. Hors, il apparait de plus en plus que la Constitution n’est pas suivie par ses citoyens ou simplement par une minorité très silencieuse. L’indépendance de la Maison Blanche c’est de refuser de rentrer dans le jeu de ses factions et de continuer à soutenir la Constitution, le travail de nos pères fondateurs et l’histoire de ce pays. Rappelez que le pouvoir du Président c’est simplement d’être le chef des armés et de s’occuper de la politique extérieure. Vous voulez faire bouger les choses ? Adressez-vous au Congrès, au Sénat et à la Cours du Justice. Le Président depuis qu’il a pris ses fonctions dans un chaos offert par nos précédentes administrations, s’est efforcé de s’adresser à chacun dans l’espoir de les convaincre de faire mieux et de se rappeler ce qu’était les Etats-Unis. »

« La guerre civile et là depuis trente ans, elle s’exprime comme une sorte de guerre froide. La constitution a besoin de s’adapter aux nouvelles populations de ce pays et de prendre en compte les sorciers, les non-sorciers, les lycans, les vampires et les autres créatures magiques. Nous avons besoin d’un Sénat et d’un Congrès formés de chacun d’eux et de chacune des factions pour permettre à chacun d’y retrouver sa voix. De plus, les citoyens se doivent d’arrêter de se prendre pour Dieu et d’obéir aux règles qui auront été établies par ce pouvoir exécutif qu’ils auront élus et qui seront leurs représentants. Le Président peut convaincre et parler, faire de son mieux mais, si la population ne suit pas, c’est tout simplement impossible. Vous voulez éviter de voir des Saevus Yaxley perdre leur essence même ou des Zachary Heel être sacrifié sur l’autel d’une conviction ? Alors enjoignez les gens à se lever et s’impliquer dans leur pays pour permettre qu’une telle chose puisse arriver. Nous le faisons, mais nos voix ne sont pas aussi puissantes que des groupes qui ont détourné le fondement de notre République. Est-ce que cela répond à vos questions ? »

Vous dites que le problème de la Maison-Blanche est qu'elle est lié à la Constitution et qu'elle se doit de lui obéir, alors que les autres factions ne le font pas. Moi je dis que le problème de la Maison-Blanche est qu'elle est dépassée et que notre gouvernement n'est plus adapté. Vous savez qu'elle est votre véritable problème Mme De Silva ? Vous pensez beaucoup trop au problème et pas assez à la solution. Le souci majeur depuis les grandes révélations c'est que l'on a trop souvent tendance à penser en termes de catégories.  Un gouvernement politique ne se construit pas sur les différences des uns et des autres mais sur des courants de pensées.

« Notre pays a tellement changé et s’est retrouvé en quelques années façonné par ses divisions. Sa population se voit en termes de division plutôt que d’addition. Personne ne met en avant le fait d’être uni. Nous cherchons des coupables et des victimes. Il me semble chaque jour que ce pays ne souhaite pas redevenir ce qu’il était. Il faudrait un événement majeur pour changer cela. La politique de la Maison Blanche repose sur la diplomatie et la concession afin de permettre à ce pays de ne pas s’éclater. »

« Les intérêts des sorciers sont plus que largement représenté dans le gouvernement. Je peux vous citer des noms si c’est de cela que vous manquez. Mais cela ne veut pas dire qu’ils sont plus impliqués que les autres à défendre des sorciers ou d’autres personnes. Vous qui portez un regard cynique et désabusés sur le gouvernement devriez comprendre que la politique est un champ de combat où la plupart des guerriers pensent à sauver leur peau avant celle des autres. Ce qu’il faut en déduire c’est que la population choisit parfois de mauvais représentants. Il en reste cependant qui se battent pour obtenir que notre pays ne sombre pas et ce n’est pas en utilisant la force que nous y arriverons. »

Jewel De Silva tient énormément à son Indépendance qui lui permet, selon elle, d’avoir un jugement critique et de pouvoir prendre ce qu’il y avait de mieux en chaque faction. Lorsqu’on la soupçonne d’avoir des affinités avec les Inquisiteurs, la Dame ne se laisse pas faire.

« Vous semblez croire que j’ai un contact particulier avec les Inquisiteurs mais je vous prie de croire que ce n’est pas le cas. Si vous faites référence à mon précédent mariage je vous détrompe tout de suite sur cette question. Vous n’êtes pas le premier journaliste à y faire mention comme si c’était un passeport pour discuter avec Camila Barbosa. »

« Je suis prête à me battre pour les innocents de ce pays qui sont prisonniers de la folie et des faux bons sentiments de certain, mais pas en ayant recours à la violence. Je fais confiance à la loi et la justice. »

« Vous nous demandez de prendre en compte le Cercle mais nous nous y intéressons. »


Et le gouvernement semble prendre les choses en main concernant les deux groupuscules terroristes qui ont récemment fait couler le sang dans des attentats meurtriers. S'ils veulent prouver qu'effectivement, ils sont toujours une puissance avec laquelle il faut compter, ils vont effectivement devoir régler cette affaire au plus vite

Quel bilan tirer de tout cela ? L’administration Marshall n’est certes pas responsable de l’escalade de violence qui secoue le pays ces derniers mois, et il n’est certainement pas le pire des présidents que notre pays ait pu compter. Comme l’a si bien dit Jewel De Silva beaucoup d’hommes politiques une fois qu’ils accèdent à la sphère du pouvoir en oublis leurs idéaux, et si le Président Marshall et son administration se trouvent bien souvent dépassé par les événements dont il n’est souvent plus qu’un simple spectateur devant les acteurs du pouvoir que sont les Leaders Camila Barbosa, Theodorus Washington et Saevus Yaxley, il n’en demeure pas moins, ses idéaux eux, sont restés intacts.

Est-ce que je pense, comme le réclame Le Cercle, que le Président Marshall devrait démissionner ? La réponse est non. Mais je pense qu’il est plus que temps qu’il reprenne les choses en mains et que la Maison-Blanche redevienne ce qu’elle était : le symbole du pouvoir exécutif et de la puissance politique américaine.


Article écrit par Cyrius C. Fernandes



Code par Mzlle Alice.


———————— ϟ ————————
- Quand je te dis bouge, tu bouges, quand je te dis bouge pas, tu bouges pas et quand je te dis saute....
- Je te dis "toi d'abord" !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: - Mai 2030 -   

Revenir en haut Aller en bas
 

- Mai 2030 -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bellum Orbis :: là où tout à commencé :: Dans le monde magique :: USA Today :: Chroniques de Cyrius Fernandes-