Tumblr  AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mother & Son ϟ Régina V. Andropova

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar



ϟ Métier : Sans Emploi ϟ Âge : 19 ans ϟ Race et sang : Sang-Pur ♠ Partisan du Nouveau Monde ϟ Particularité : Métamorphisme ϟ Statut civil : Célibataire



ϟ Messages : 203 ϟ Date d'inscription : 07/02/2015 ϟ Disponibilité RP : Disponible 1/2 ϟ Célébrité : Tyler Blackburn ϟ Pseudo : Atae ϟ Crédits : P&C & Tumblr

MessageSujet: Mother & Son ϟ Régina V. Andropova   27.01.18 17:59


Mother & Son
ft @Régina V. Andropova & Priscus F. Yaxley


Le jeune homme avait débattu longuement avant de prendre sa décision. C’était difficile pour lui de trancher sur la marche à suivre. Pendant des années, il avait été à la recherche de sa mère et cela avait pris une grande partie de son temps (l’autre moitié avait été d’occuper ces moments avec quelques frasque d’adolescent). Maintenant, il devait se trouver un nouveau but à poursuivre. Après tout, une vie sans objectif à accomplir, c’était quelque chose de bien morne. Au départ, il s’était dit qu’il pourrait apporter son aide à son frère. Ce dernier se retrouvait au poste de chef de la faction des partisans du nouveau monde en pleine tourmente et le siège n’était pas simple à garder. Il n’était pas dit que les fils Yaxley allaient reproduire les mêmes inimitiés que leurs ascendants. Oui, mais c’était avant les révélations de Cyrius à propos de Héres. La bonne entente entre les frères était pourtant bien fragile. Il faut dire qu’il y avait eu des années de petites guéguerres fraternelles entre eux. Rien d’aussi horrible que la relation entre leur père et leur oncle, mais ils n’étaient pas les meilleurs amis du monde. Priscus avait toujours trouvé que Héres manquait de mordant envers leur père qu’il semblait suivre partout comme un petit chien. Il avait horreur qu’on lui rappelle aussi qu’il était le seul fils de Lyra. Il en avait été jaloux pendant longtemps enfant, parce qu’il avait l’impression que cela lui donnait un lien plus proche avec Lyra (ce qui n’était qu’un impression en fait. Priscus avait du mal à avouer qu’il était extrêmement déçu de son frère. Il aurait voulu croire que leur nouvelle entente allait marcher. D’autant que Héres lui avait semblé vraiment vouloir faire les choses autrement. Il savait qu’il était dur d’aller à l’encontre des décisions de leur père, mais il aurait voulu le voir admettre ses tords ou du moins essayer d’agir dans un autre sens. Tous ces secrets ! On dirait bien que l’héritage des Yaxley allait perdurer avec leur génération.

Pendant plusieurs jours, il avait traîné avec ces pensées. Il ne pouvait même pas en parler à ses deux meilleurs amis. Cyrius était reparti à Santa Fe ou une autre ville au cœur de l'action et Liam était à nouveau à l'hôpital, incapable de recevoir des visiteurs. Priscus avait donc terminé comme souvent au Chêne Sanglant, un bar dans le quartier ouest de New Phoenix, qui avait des allures de vieille gare du 19e. Il avait souvent utilisé cet endroit pour user de son talent musical afin de récupérer un peu d'argent pour continuer ses pérégrinations dans le pays. Cela lui permettait de retarder l'échéance et l'humiliation qui allait le ramener à la maison pour quérir ses parents afin qu'il lui redonne un peu d'argent. Bien qu'il ne s'en vantait que rarement, Priscus avait un véritable don en musique. Il pouvait entendre un morceau une fois et le reproduire avec précision. Il avait même fait quelques compositions personnelles, mais celles-là, ils les avaient gardées pour lui. Son instrument fétiche était le piano et c'était heureux parce qu'il y en avait un très beau, bien qu'un peu ancien dans le bar. A travers la musique, il pouvait faire taire ses interrogations. Durant ces quelques jours, il charma un auditoire qu'il ne remarqua même pas, car il était entier dans ses prestations, puis il avait arrêté subitement. Il en avait marre de cette situation. Alors, il avait quitté le bar était rentré chez Cyrius. Il partageait à présent l'appartement avec lui. Il n'était pas capable de revenir aux tours Yaxley dans sa vieille chambre d'enfant qui n'avait pas bougé, depuis ses douze ans. Il avait demandé à Lyra de prévenir Héres de ce changement de situation. Il avait peur de finir par dire des horreurs à son frère s'il se retrouvait en sa présence. Il valait mieux laisser de l'eau couler sous les ponts. De toute manière, Héres devait être trop occupé par les problèmes qu'il traversait pour s'interroger des actions de son jeune frère. C'était mieux ainsi.

Priscus avait pris une décision autrement importante. Il avait envoyé un hibou à sa véritable mère pour convenir d'un rendez-vous dans un de ces endroits secrets où elle pourrait le rencontrer, sans qu'ils ne mettent en danger leur lien de parenté. Après un temps, il avait reçu une réponse et Priscus avait repris la route. Avant de se lancer, il avait pris soin de changer d'apparence. C'était un jeu d'enfant pour le sorcier. En plus de son don pour la musique, il en possédait un tout aussi magique : le métamorphage. Il avait appris tôt à garder secret cette information. Seul ses proches connaissaient la vérité. Encore un autre secret. Une particularité très Yaxley au final. Aujourd'hui, il comprenait l'importance d'avoir tenu au secret cette information. Son père avait tant insisté quand il était jeune. C'était un camouflage plutôt utile, surtout dans le cas présent. C'est sous l'apparence d'un homme adulte blond qui semblait plus âgé que lui que Priscus avait quitté New Phoenix. Il lui était déjà arrivé de prendre cette apparence. Le sorcier en avait quelques unes qu'il affectionnait particulièrement. Adolescent, il en avait même donné à certaines un nom et une identité propre. C'était comme s'il était un acteur qui enfilait un costume. On pouvait dire que c'était un jeu. Au départ, il avait adoré y jouer. On pouvait faire ce que l'on voulait et personne ne savait vraiment qu'il s'agissait de vous. Cependant, petit à petit, il avait fini par envier les identités fausses de ces apparences. Elles étaient forcément meilleures et plus complètes que les siennes. Il avait fini par les rejeter. Aujourd'hui, il se sentait mieux capable d'utiliser son don, sans rejeter ce qu'il était vraiment. A bien des égards, Priscus était plus stable aujourd'hui que nombreux secrets l'entourant avaient été révélés. Il avait fallu des pertes et des larmes avant que cela n'arrive.

Le jeune homme avait pris son temps pour arriver au repaire secret que sa mère lui avait indiqué. C'était une précaution à prendre au cas ou. Après tout, sa mère ne devait pas se trouver là. Elle était restée éloignée de tous, pendant un moment. Il savait pourquoi et cela le rendait très énervé rien que d'y penser. Priscus avait grandi dans un monde où moldu et sorcier vivent dans bonne entente et tirent le meilleur de chacun. Il ne comprenait pas qu'on puisse haïr quelqu'un au point de lui faire subir ce que sa mère avait reçu de la part des Inquisiteurs. Il n'arrivait pas à y croire. Il se rappelait pourtant avoir croisé de loin Camila, la leadeuse des Inquisteurs, durant la conférence pour la paix. Il admettait bien volontiers que certains sorciers dépassaient les bornes. Il suffisait de voir l'exemple de son grand-père ou même de son père pour s'en convaincre. Pourtant, il ne comprenait pas que l'on puisse se poser en juge et bourreau. Camila lui avait semblé être une jeune femme douce, mais ce n'était que son apparence. Au fond, il ne savait rien d'elle. Il ne lui avait même jamais parlé. Il savait cependant qu'elle devait bien aimer mentir aussi. L'histoire que Cyrius lui avait raconté à son sujet ne faisait que le prouver. Sa véritable mère avait souffert aux mains des Inquisiteurs. Peu importait ce qu'elle leur avait fait, il ne pouvait comprendre que l'on puisse en venir jusque là. Rien ne prouvait non plus qu'elle leur ait fait quoi que ce soit. Les Inquisiteurs étaient connus pour leur désamours des sorciers. Ils avaient peut-être simplement voulu prendre un autre sorcier célèbre et le faire souffrir, comme ils avaient fait pour son père et ce pauvre garçon qu'ils avaient tenu prisonnier pendant des mois. Leurs comportements étaient incompréhensibles.

Priscus finit par trouver l'endroit plutôt facilement grâce aux indications de sa mère. Il effectua le sort nécessaire pour entrer et referma derrière lui. Il ne savait pas trop à quoi il s'était attendu. Probablement une grotte humide et froide. Il regardait un peu trop de polar. La cachette était petite, mais plutôt douillette. Un feu brûlait dans une cheminée, mais aucune flamme ne s'en échappait. Il y faisait même bon. En face de la cheminée, se trouvait deux fauteuils de brocards sombre et une petite table où reposait déjà quelques petites choses dessus. Sur l'un des fauteuils, sa mère se trouvait déjà assise. Elle s'était retournée en l'entendant et Priscus lui sourit. Les séquelles qu'elle avait certainement eues après son épreuve, n'étaient plus visibles.

« Je ne m'attendais pas à cela ! »  Commença le jeune homme. « C'est plus sympa que ce que j'imaginais... »

Il hésita un instant, ne sachant comment agir, puis il décida de repousser tout faux semblants et il s'avança vers sa mère avant de la serrer dans ses bras, le plus doucement possible. C'était presque un rêve que d'étreindre sa véritable mère.

« Merci pour ta lettre ! J'étais si inquiet quand Cyrius m'a parlé de ce qui t'était arrivé. Je n'arrivais pas à le croire et je ne savais comment te joindre sans danger. » Avoua-t-il d'une voix chargé d'émotions. « Il fallait que je te vois ! »

Il ignorait comment exprimer toutes les émotions qui le traversaient. Il avait tant de choses à dire et il ne savait comment commencer. Le plus important c'était de savoir qu'elle semblait aller mieux. C'était vraiment un soulagement. Priscus avait besoin de parler avec sa mère de tant de choses, mais il voulait lui laisser le temps. Sa santé était plus importante.

[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Mother & Son ϟ Régina V. Andropova

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Mother's Day [DVDRiP]
» Why Haiti Can't Forget Its Past
» Un article intéressant de Régine Chassagne du groupe Arcade fire
» Blackberry Bold..
» Kino no Tabi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bellum Orbis :: United States & Beyond :: États Indépendants-