Tumblr  AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Nightmare (Ft. Jess)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Ace of spades



ϟ Métier : travaille au Département de la Sécurité intérieure des États-Unis ϟ Âge : 32 ans ϟ Race et sang : Sang-mêlé ϟ Particularité : Aucune ϟ Statut civil : Célibataire



ϟ Messages : 1090 ϟ Date d'inscription : 23/10/2015 ϟ Disponibilité RP : 1X par semaine ϟ Célébrité : Matt Bomer ϟ Crédits : Moi

MessageSujet: Nightmare (Ft. Jess)   10.01.18 23:28


Nightmare
Ethan & Jess


Les journées passaient et se ressemblaient toutes. Les représentants des factions se réunissaient, perdaient leur temps à lire une montagne de paperasse et à tenter de remonter la piste Crawley mais en vain. Actuellement ils pataugeaient car s'ils étaient effectivement parvenus à identifier certains membres du Cercle du fait de leur lien étroit avec Abigor, les enquêteurs n'avaient pour l'heure absolument aucune preuve pouvant les incriminer et ce parce qu'Ethan avait communiqué la liste des membres étroitement surveillés à qui de droit. Depuis que Fernandes avait officiellement été écarté de l'enquête des factions, Ethan avait l'impression de respirer enfin plus tranquillement. Bien sur, il y avait toujours le guignol que leur avait affublé les inquisiteurs mais dans le fond, et bien qu'il ne portait pas Grayson dans son coeur, il devait reconnaître qu'il aimait se mesurer à lui, confronter leurs intelligences dans des joutes verbales pleines de sous-entendus et de provocations. Avec Fernandes c'était différent, il n'aimait pas la manière qu'il avait de le regarder, et de le défier en trouvant continuellement à redire à tout ce qu'il pouvait dire ou faire. C'était un peu comme s'il savait quelque chose sans pouvoir le prouver, et si au début se jouer de lui l'amusait, à la longue c'était devenu pénible, un peu comme avoir un horrible tic sur le dos dont il était impossible de se débarrasser. A présent que l'élément indésirable avait été écarté et bien qu'il se doutait fortement que Thémis continuait à le tenir au courant de l'avancée de l'enquête, il savait Fernandes désormais dans l'incapacité d'intervenir.
Quand à l'équipe mise en place par Barbosa, ils étaient parvenus à se faire discret jusqu'à présent comme le leur avait promis la "petite" Inquisitrice mais il se doutait qu'ils n'étaient pas plus avancés qu'eux, sans quoi, Ezekiel n'aurait pas pu se retenir de jubiler et de faire quelques sous-entendus, car il était évident qu'ils travaillaient de concert.

Faisant légèrement tournoyer son fauteuil de droite à gauche tout en jouant avec son vif d'or, Ethan écoutait Grayson faire son cirque devant un auditoire des plus restreints. Ce qu'il disait était loin d'être stupide et il devait reconnaître qu'il avait de bonnes remarques heureusement il était incapable de les assembler entre elles et il ne comptait pas les aider. Ethan se tourna en direction de la porte d'entrée lorsque celle-ci s'ouvrit et qu'un employé de l'hôtel pénétra dans la pièce sans y avoir été autorisé. Bien que surprit, Ethan qui avait cessé de lancer son vif d'or croisa le regard de Grayson qui cherchait visiblement une explication à cette intervention qu'il ne comprenait pas plus que lui. Glissant son regard azuré en direction de Thémis, serrant discrètement sa baguette dans sa main, il observa d'un oeil méfiant cet employé tendre un téléphone à la jeune femme. Ethan était prêt à intervenir et à lui lancer un sort mortel s'il observait le moindre signe de menace à l'encontre de la représentante des Partisans du Nouveau-Monde. Tout aussi décontenancée qu'eux, Thémis s'empara du téléphone mécaniquement et écouta son interlocuteur dont Ethan ne pouvait entendre ce qu'il disait de là où il se trouvait, mais à en juger par les couleurs que Thémis perdait à vu d'oeil, il était indéniable qu'il se passait quelque chose de grave. Lançant à nouveau un regard intrigué en direction de Grayson qui n'en savait toujours guère plus que lui, son regard glissa à nouveau sur Thémis lorsque cette dernière murmura un simple "merci" avant de laisser tomber le téléphone sur la table. Se levant d'un bond, Ethan avait d'abord cru qu'elle faisait un malaise et bien que ce ne fut pas le cas, sa réaction n'en demeurait pas moins inquiétante. Blanche comme une morte, les larmes aux yeux, elle restait ainsi immobile, ne semblant pas réaliser ce qu'elle venait d'apprendre.

- Themis ? Qu'est-ce qui se passe ? Themis !!


L'obligeant à s'assoir, Ethan et Ezekiel l'encadrèrent cherchant à savoir ce qu'on venait de lui annoncer. Un léger sursaut dans son regard lui fit comprendre qu'elle était à nouveau de retour parmi eux, mais les larmes qui perlaient dangereusement à ses yeux, menaçant de s'écouler d'une minute à l'autre sur son si joli visage de porcelaine, étaient là pour lui signifier qu'elle n'allait pas tarder à s'effondrer. Rassemblant toutes ses forces pour révéler d'un trait ce qu'elle venait de découvrir, elle parvint à leur annoncer qu'un attentat prévu par le Cercle à Bismark dans le Dakota du nord lors d'un festival, venait d'être mis en échec. Si cette nouvelle le surprit, lui qui ignorait tout de cette attaque qu'il n'aurait certainement pas cautionné puisqu'elle aurait pu faire de nombreuses victimes innocentes. En effet, Bismarck se situant en territoire indépendant des sorciers auraient pu être blessé ou tué, mais la surprise fut plus grande encore en découvrant que Fernandes y avait perdu la vie en jouant au héros.
Ethan n'arrivait pas à réaliser ce que Thémis était entrain de leur révéler. Elijah Fernandes était-il réellement mort ? Il y avait quelque chose de surréaliste dans cette annonce. Lui qui désirait tant le voir disparaître définitivement s'en voyait enfin exaucé et pourtant, il n'en n'éprouvait aucune joie. Il n'allait très certainement pas pleurer ce parasite pourtant il n'arrivait pas à réaliser qu'il était définitivement débarrassé de lui. Pourquoi ? Pourquoi maintenant alors qu'ils avaient décidé de le relâcher après l'avoir torturé ?
Encore sous le choc de la nouvelle, Ethan n'avait même pas réalisé que Grayson venait de congédier le messager, il n'en pris conscience que lorsque le mentaliste revint vers Thémis pour tenter d'en apprendre plus. N'avait-il donc aucune considération pour elle ? Ne voyait-il pas qu'elle était bouleversée et qu'elle n'était pas en état de répondre à la moindre de ses questions ? Tendant sa main devant lui pour l'empêcher d'approcher davantage d'elle, Ethan leva son regard sur l'homme en lui faisant un signe négatif de la tête

- Pas maintenant Grayson

Ses bras entourèrent alors naturellement le corps de Thémis qui s'était réfugiée en larmes dans ses bras. Levant son regard sur Grayson qui se voyait confirmer ses soupçons les concernant par cette étreinte, le politicien ne chercha pas à le détromper. Déposant un baiser sur le haut de sa tête, tout en caressant ses longs cheveux aussi noirs que l'ébène, il tenta de lui apporter le réconfort dont elle avait besoin. Si la mort de Fernandes le laissait insensible il n'en n'allait pas de même pour la détresse de la femme dont il était amoureux.

- Tu n'es pas seule, je suis là,
murmura-t-il tout en l'enlaçant tendrement

Ethan la serra ainsi contre lui longtemps, la laissant pleurer tout son soul et ce, jusqu'à ce qu'elle parvienne enfin à se calmer. Et même lorsque ses pleures et ses hoquets s'estompèrent, il resta là, à la soutenir sans bouger. Ce ne fut que lorsqu'elle s'en sentit prête, qu'elle quitta la chaleur et le réconfort de ses bras et qu'il se recula pour prendre appui contre la table sans la quitter du regard. Reniflant tout en essuyant ses larmes, la jeune femme pris sur elle en mettant sa peine de côté pour faire face aux priorités avec une force et une détermination qui inspirait le respect, alors qu'elle aussi était affecté par la douleur de cette nouvelle qu'infligeait la perte d'un être cher. Aujourd'hui serait un jour de deuil, ils allaient prévenir la famille de Fernandes mais demain, après avoir versé de nombreuses larmes, elle comptait bien se relever et reprendre l'enquête. Alors qu'elle se réservait de l'annoncer à l'insupportable cousin de Fernandes, elle lui fit une curieuse requête en lui demandant de bien vouloir avertir Imane afin qu'elle annonce elle-même le décès à son petit ami. Et bien qu'il se fichait un peu de savoir comment l'apprendrait le barbare, il n'avait pas le coeur à refuser quoi que ce soit à Themis en cet instant

- Bien sur, et ensuite j'irais l'annoncer à sa femme. Vous vous occuperez de ses parents ?
Demanda-t-il en se tournant vers le mentaliste qui de par ses qualités de fin psychologue avait toutes les prédispositions requises pour faire face à la détresse de parents ayant perdu leur fils. Mais et toi ? Tu es sur de vouloir aller Fernandes ? Je peux envoyer quelqu'un d'autre à ta place si tu veux ?

La jeune femme secoua la tête, persistant dans le fait que c'était à elle de le faire. Ethan n'en voyant pas la raison, à ses yeux, elle n'était pas obligée de s'infliger un telle épreuve mais ne fit rien pour l'en dissuader, respectant sa décision. Bien que guère rassuré à la voir prendre le volant, bouleversée comme elle l'était, elle lui assura que ça irait. Après l'avoir embrassé, il la laissa partir, ce ne fut que lorsqu'elle eut totalement disparu de sa vue qu'il sorti son téléphone de la poche intérieur de sa veste. Après avoir longuement discuté avec le responsable de l'enquête, et une fois tous les éléments en main, il téléphona à Imane. Il prit tout son temps pour lui expliquer ce qu'elle avait besoin de savoir, répondant à ses questions lorsqu'elle en avait dans la mesure du possible. Lorsque ce fut fait, il raccrocha et après avoir rangé son téléphone dans sa veste, transplana jusqu'à Washington.

Comme toujours, le service juridique de la Maison-Blanche que Jessica dirigeait d'une main de maître était en pleine effervescence. Se frayant un chemin parmi toute cette activité humaine, Ethan s'arrêta devant le bureau de Maddy, la jeune et jolie secrétaire de Jessica qui travaillait pour elle depuis un an à peine. Elle était jeune brillante, jolie et désireuse d'apprendre ce qui malgré son jeune âge lui valait de posséder toutes les qualités requise pour faire une indispensable assistante. Impressionnée par ses compétences, Jessica lui avait offert ce poste qui à la base n'aurait du n'être qu'un emplois temporaire. Depuis la jeune fille, terriblement reconnaissante redoublait d'ardeur au travail et s'était beaucoup rapprochée de sa patronne qui était au fil du temps devenue plus proche d'une amie qu'une simple collègue. S'approchant de son bureau, Ethan lui fit son plus beau sourire

- Bonjour Maddy

- Oh bonjour Ethan, je ne savais pas que tu étais de retour

- Jessica est là ?

- Oui, ils sont dans la bibliothèque, ils font des recherches sur...

- Je te remercie, l'interrompit-il dans un sourire. Tu veux bien me rendre un service s'il te plait ?

- 20h

Fronçant légèrement les sourcils en lui adressant un regard circonspect associé à un sourire qui indiquait clairement qu'il était autant amusé qu'intrigué par ce qu'elle venait de dire

- Pardon ? Lui demanda-t-il incertain de savoir ce qu'elle voulait sous-entendre

- Je termine à 20h, précisa-t-elle dans un grand sourire en plongeant son regard dans le sien

- Alors passe voir Jessica, je pense qu'elle en aura besoin. Ah et s'il te plait, veux-tu bien annuler tous ses rendez-vous à partir d'aujourd'hui et ce pour le reste de la semaine


- Je... ah bon ? Non mais je ne peux pas faire ça...

- Jessica ne viendra pas travailler, alors il est nécessaire que tu l'aides au mieux en décalant ses rendez-vous. Ah et filtre les appels à partir de maintenant

- Qu'est- ce qui se passe ? S'enquit-elle

- Tu le sauras bien assez tôt. Je compte sur toi pour ce soir
, lui dit-il en empruntant le chemin qui menait à la bibliothèque  

Jessica était là, dans l'un de ses nombreux tailleurs qui mettait si bien sa silhouette en valeur, alliant la classe, au professionnalisme et au féminisme. A en juger par les bribes de conversations qu'Ethan venait de surprendre, Jess et son équipe étaient entrain de travailler sur un conflit d'intérêt en cours. L'apercevant, elle s'interrompit alors qu'Ethan lui souriait tout en saluant les 6 personnes qui se trouvaient avec elle.

- J'aurais besoin de te parler, est-ce que l'on peut aller dans ton bureau ?


Suivant la jeune femme jusqu'à son cabinet privé, Ethan referma la porte derrière lui. Son regard se posa immédiatement sur la photo qui se trouvait sur son bureau la représentant avec son mari, il y avait quelques années déjà. Ils étaient jeunes, souriant, visiblement très amoureux....l'avenir leur souriait alors, pourtant ils n'avaient pas su en profiter comme ils l'auraient dû, perdant plus de temps à se faire du mal mutuellement qu'à s'aimer. Délaissant la photo qui n'était que la représentation d'un passé depuis longtemps révolue, il plongea son regard dans celui de Jessica dont il déclina la proposition de boire quelque chose tout en s'avançant vers elle afin de diminuer la distance qui les séparait.

- Jess, si je suis ici, ce n'est pas sans raison,
commença-t-il avec gravité. Aujourd'hui, ton mari a réussi à déjoué un attentat qui aurait pu causer de nombreux morts dans la ville de Bismark. A lui seul, il est parvenu à intercepter deux Basilics, malheureusement,... il n'en n'a pas réchappé. Je suis désolé, se surprit-il à lui dire avec sincérité

———————— ϟ ————————

   
Je sais que je t'ai menti sur un tas de choses mais jamais sur mes sentiments pour toi
APACHE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



ϟ Métier : Avocate indépendante ϟ Âge : Trente sept ans ϟ Race et sang : Soricière de sang mêlé ϟ Statut civil : Veuve



ϟ Messages : 391 ϟ Date d'inscription : 10/10/2016 ϟ Disponibilité RP : Disponible ϟ Célébrité : Gugu Mbatha-Raw ϟ Pseudo : Elementary/Marjolaine ϟ Crédits : Avatar : noté dessus & Gif : tumblr

MessageSujet: Re: Nightmare (Ft. Jess)   27.01.18 20:10

Il y avait de plus en plus de travail à la maison blanche et je me donnais corps et âme. Je n'étais pas rentrée depuis longtemps. Ma mère était morte il y avait quelques semaines et j'avais repris le plus rapidement possible mon travail bien que j'eus beaucoup de mal à me remettre pleinement dans le bain. Pourtant maintenant que j'étais revenu à cent pour cent de mes capacités je passais énormément de temps à rattraper mes dossiers.

Ce jour là nous étions sur un sujet épineux mais je fus interrompue par mon groupe de travail. Je levais alors mon nez pour apercevoir mon meilleur ami dans un de ses costumes magnifiques. Je lui souriais tout simplement avant de m'approcher de lui.

« Ethan, quel plaisir ! »

J'acquiesçais quand il me demanda de le suivre.

« Bien sur suis moi ! »

Je souriais à mon ami puis je le conduisais à mon cabinet. Je passais devant Maddy qui était en grande conversation au téléphone. C'était étrange. Pourquoi tout le monde tout à coup semblait si occupé ? Ethan referma les portes derrière nous et je me dirigeais déjà vers mon mini bar histoire de lui proposer un verre. Il déclina ma proposition puis j'allais du côté de mon bureau mais je fus étonnée de le voir se rapprocher de moi. Il avait le visage grave ce n'était pas habituel de sa part. Au contraire. Il m'inquiétait et mon esprit commençait déjà à percevoir la terrible vérité sans qu'il ne veuille l'admettre.

« Ethan... Qu'est-ce qu'il se passe ? Tu me fais peur là. »

Je le regardais droit dans les yeux et quand il commença à parler je compris. J'entendais chacun de ses mots et mon cerveau les comprenaient, mon cœur aussi. Je me sentais tomber et je me rattrapais à mon fauteuil pour m'y asseoir dedans. Elijah était mort. Mes yeux s'ouvrirent en plus grand et je retenais encore le liquide qui s'en échapperait dans quelques secondes. Il fallait que je sois forte. Il le fallait, je ne pouvais pas craquer. Je n'arrivais d'ailleurs qu'à articuler un pauvre :

« Oh. »

Je prenais mon téléphone de bureau et j'appelais ma secrétaire. Il fallait qu'elle annule mes rendez-vous. Il fallait que quelqu'un prenne la relève. Je ne pouvais pas assumer la charge de travail et l'enterrement de mon époux. Il faudrait que j'aille voir sa famille et aussi que je m'occupe de son appartement et tout le reste. Quand Maddy daigna répondre au téléphone je lui dis d'un ton neutre bien qu'on pouvait percevoir un léger tremblement :

« Maddy annulez mes... Oh il s'en est déjà occupé. Merci. »

Je déposais mon téléphone puis je tournais mon fauteuil me mettant ainsi de profil au regard de mon meilleur ami. Ce n'était pas possible. Ce n'était pas possible. Un cauchemars. Une mauvaise blague... Elijah ne pouvait pas être mort. C'était un warrior. Il était le meilleur d'entre tous et... Il était mort. Il était mort et... Je n'avais pas pu le revoir avant. J'étais triste, tellement triste. Mes mains commencèrent par trembler et je me mis à rire. Mais ce n'était pas un rire joyeux c'était plus un rire pour cacher de la détresse qui finit par se transformer en sanglots. Il était mort bordel. Il était mort et je ne pouvais rien y faire. Je n'arrivais même pas à me lever de mon fauteuil. La douleur était trop puissante dans ma poitrine pour que je puisse me relever tout de suite.

« Retrouve qui a fait ça Ethan et tue le. »

C'était une demande irréalisable d'une femme en pleine détresse. Je venais de perdre la plus belle personne qui avait partagé ma vie et je ne savais pas si je pourrais m'en remettre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Ace of spades



ϟ Métier : travaille au Département de la Sécurité intérieure des États-Unis ϟ Âge : 32 ans ϟ Race et sang : Sang-mêlé ϟ Particularité : Aucune ϟ Statut civil : Célibataire



ϟ Messages : 1090 ϟ Date d'inscription : 23/10/2015 ϟ Disponibilité RP : 1X par semaine ϟ Célébrité : Matt Bomer ϟ Crédits : Moi

MessageSujet: Re: Nightmare (Ft. Jess)   01.03.18 22:42


Nightmare
Ethan & Jess


Annoncer le décès d'une personne n'était jamais une chose aisée car il fallait faire face au désarroi, à la peine, la tristesse, la douleur et la colère de ceux qui restaient. Ethan savait que pour certains agents accomplir ce genre de corvée était très pénible car leur empathie naturelle leur faisait ressentir toute la détresse de ceux à qui ils avaient la lourde tâche d'annoncer la triste nouvelle. Ethan donnait l'impression d'être comme ces personnes, d'éprouver de l'empathie mais en réalité, tout cela n'était que de la comédie. Il ne fallait pas croire qu'il se réjouissait pour autant de la situation, il n'agissait pas de la sorte par méchanceté ou cruauté mais tout simplement parce qu'il y avait certains sentiments qu'il était incapable d'éprouver et ce, même s'il s'y essayait alors il mimait avec beaucoup d'efficacité les réactions qu'un autre que lui aurait eu sa place, cela faisait partie de son personnage, de ce qu'était censé être Ethan Devaney. Etait-il un être insensible dépourvu de compassion ? Pas totalement mais presque. Il lui était difficile d'éprouver de la sympathie pour la mort de Fernandes ou pour la détresse de Jessica, tout simplement parce qu'il n'avait jamais éprouvé la moindre once de sympathie pour celui qui se prétendait être la vertu et le courage incarné. Il ne voyait pas ce qu'il y avait d'héroïque à se précipiter seul dans la gueule du loup au lieu d'appeler des renforts et de demander de l'aide. Tous le portaient en héros mais pour Ethan il n'était qu'un stupide moldu arrogant de plus. Ils oubliaient tous un peu vite que Fernandes était de son vivant un être borné, égoïste et méfiant à la limite de la paranoïa. Ce drame aurait pu être évité si Fernandes avait écouté, s'il n'en n'avait pas fait qu'à sa tête, s'il n'avait pas voulu joué les cow-boys solitaires au lieu d'être docilement dorloté par son épouse pendant sa convalescence.
Quel beau gâchis ! Au lieu de faire de sa femme et son mariage une priorité, il les avait relégué au second plan alors que sa femme elle, n'attendait que ça, qu'un signe de sa part, et c'était bien là ce qu'Ethan reprochait silencieusement à Jess. Jessica était une femme forte, intelligente et séduisante, pourtant elle s'était accrochée à son mariage, à cet amour de jeunesse, comme si elle était incapable de se défaire totalement de cette chaine qui la retenait à son passé pour évoluer pleinement. Ethan n'avait jamais compris ce que Jessica pouvait trouver à son mari et encore moins comment elle pouvait tolérer cette situation dans laquelle ils étaient plongés tous les deux, liés par un mariage qui ne leur convenait de toute évidence plus, ni à l'un ni à l'autre. Elle méritait tellement mieux que d'être réduite à quémander un peu d'attention de la part de son mari. Elle avait perdu la moitié de sa vie de femme à attendre un homme qui ne la méritait pas, et ce, jusqu'à son dernier souffle. Fernandes avait gâché sa chance, leur chance à tous les deux.

Ethan s'était surprit à n'éprouver aucune joie, ni le moindre soulagement à l'annonce de son décès, or, c'était pourtant quelque chose qu'il avait ardemment souhaité, il avait même orchestré différentes attaques dont Fernandes avait été la victime mais dont il avait réchappé miraculeusement à chaque fois, comme lors de cette bataille dans ce quartier résidentielle de Santa Fe opposant les membres du Cercle à ceux des Pro-moldus ou en orchestrant son enlèvement pourtant, là encore il s'en était à nouveau sorti. Et c'était au moment où il s'y attendait le moins, au moment où il n'avait rien demandé, qu'on lui annonçait que ce qu'il avait tellement souhaité venait enfin de se produire. Il aurait du en éprouver beaucoup de satisfaction, une immense euphorie mais il n'avait éprouvé rien de tout cela, pas la plus petite jubilation. Ni joie, ni tristesse, seul le sentiment d'un beau gâchis persistait en lui car tout cela aurait pu être évité. Même s'il ne le portait pas dans son coeur il n'était pas nécessaire que Fernandes perde la vie. Il avait été écarté de l'enquête parce qu'il était désormais trop impliqué émotionnellement et ça lui suffisait, Ethan aurait pu se contenter de ça. Ce n'était pas les larmes de Jessica qui l'en avait fait prendre conscience mais les larmes de Thémis car sa peine était parvenue à le toucher bien plus qu'il ne l'aurait imaginé. Si Fernandes avait écouté ses ordres, s'il était rentré sagement chez lui auprès de sa femme, elle ne serait pas entrain de le pleurer en cet instant.

Ethan lu d’abord de la peur dans le regard de la femme qui lui faisait face. La peur d’avoir compris ce qu’il était venu lui annoncer avant même qu’il ne l’ai fait, redoutant d'entendre ce qu'il avait à lui dire. Puis, la peur laissa place au bouleversement et pour finir la jeune femme s’écroula sur son fauteuil. Ethan s’était immédiatement rapproché d’elle, affichant un masque d’inquiétude, de souffrance et de compassion, pourtant Jessica ne pleura pas immédiatement, bien au contraire, elle le surprit à faire quelque chose à laquelle il ne s'était pas attendu de sa part. Après avoir lâché un « oh » de surprise d’un air désemparé, elle avait attrapé son téléphone pour demander à Maddy d’annuler tous ses rendez-vous.
Contre toute attente, Jessica était restée stoïque, s’interdisant de perdre le contrôle et surtout de laisser place à l’émotion qu’était la sienne. Se réfugier derrière une habitude, agir normalement alors que la situation ne s’y prêtait pas, était non pas un manque de sensibilité ou une indifférence affichée mais une réaction de défense et de protection. Elle refusait de lâcher prise, elle refusait de laisser libre court à ses angoisses car elle ne pouvait admettre d’être la maitresse de cette situation et encore moins de ses émotions, alors qu’au contraire, elle devrait les accepter plutôt que d’essayer de les dominer.

- Ne fais pas ça, murmura-t-il doucement en la rejoignant, ne te retiens pas

S’accroupissant devant elle, Ethan baissa son regard sur les mains fines qui se mirent à trembler légèrement. Relevant son regard sur celle qui venait de perdre son mari tout en posant sa main sur les siennes avec douceur, cherchant par ce geste à calmer ses tremblements et à lui apporter son soutien en cette période difficile. Tel un déclencheur, Jessica s’autorisa enfin à laisser libre cours à toute sa peine et sa douleur. La prenant dans ses bras, il la laissa pleurer de tout son soul cet homme qui avait été son époux durant toutes ces années et avec lequel elle avait entretenu une relation très particulière que personne ne pouvait comprendre, pas même les principaux intéressés.
Gardant le silence, et se contentant d'être là et d'offrir son épaule. Ethan était bien placé pour savoir qu'l n'y avait rien à dire. Il ne comprenait pas comment ni pourquoi, Jess tenait à cet homme qui, de son point de vu, ne la méritait pas et avait fait de leur mariage une vaste mascarade, toutefois, il savait ce que c'était que de perdre une personne que l'on ne reverrait plus et rien, aucun mot, ne pouvait vous aider à soulager votre peine. Perdu dans ses propres souvenirs, il fut rappelé à la réalité par la voix de Jessica qui lui fit une demande des plus inattendue. Se reculant légèrement afin de lui faire face et de plonger son regard dans le sien, il se contenta de lui offrir un faible sourire chargé de compassion.

- Je met cette demande sur le compte d'une femme bouleversée qui ne sait plus ce qu'elle dit,
lui dit-il avec douceur tout en essuyant son visage inondé de larmes.

Ils étaient des représentants du gouvernement. Ils étaient censés faire appliquer la justice et non pas faire justice eux-mêmes. Ironique quand on savait que c'était pourtant ce que souhaitait faire Ethan depuis sa prime enfance. Venger ses parents en faisant payer à ses assassins sans avoir à passer par la justice qui était décevantes et inefficace de son point de vu. Bien qu'il le pensait, il ne pouvait pas encourager Jessica sur cette voie car dans le fond, elle était beaucoup trop intègre pour se laisser aller à une pure vengeance qu'elle finirait par regretter et lui reprocher. Elle n'avait aucune conscience de ce que cela impliquait réellement, ses émotions lui avaient fait prononcer des mots qui avaient juste dépassé sa pensée
Et puis, il n'oubliait pas que même s'il n'était pas présent, même s'il n'avait rien commandité cette fois-ci, qu'il n'avait rien à voir de prêt ou de loin avec la mort de Fernandes, il n'en restait pas moins qu'il était l'un des leurs et qu'il soutenait leur combat du moins jusqu'à présent,... Cependant, plus les choses avançaient et moins il était en accord avec leurs agissements dans lesquels ils se retrouvaient de moins en moins. Pourquoi Bismarck ? Pourquoi attaquer une ville, un événement dans lequel des sorciers auraient pu être également présent ?

- Soit assuré que je me chargerais de faire ce qui doit être fait


C'était une réponse vague qui pouvait être interprété selon le bon vouloir de chacun mais dans le fond, Ethan avait assez envie de retrouver ceux qui avaient faillit lâcher deux basilics sur une population mixte et leur faire regretter leur acte. Contrôler un basilic n'était pas donné à tout le monde, il leur fallait un sorcier qui parle le fourchlang et au sein du Cercle il n'en connaissait qu'un qui possédait ce don. La question était de savoir s'il avait agit de son propre chef ou si on lui en avait donné l'ordre... Une interrogation qu'il s'empresserait de satisfaire dès lors qu'il aurait quitté Jessica.

- Tu veux que je te raccompagne chez toi ? Que j'appelle quelqu'un ? Sybil peut-être ? Tu ne devrais pas rester seule




———————— ϟ ————————

   
Je sais que je t'ai menti sur un tas de choses mais jamais sur mes sentiments pour toi
APACHE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



ϟ Métier : Avocate indépendante ϟ Âge : Trente sept ans ϟ Race et sang : Soricière de sang mêlé ϟ Statut civil : Veuve



ϟ Messages : 391 ϟ Date d'inscription : 10/10/2016 ϟ Disponibilité RP : Disponible ϟ Célébrité : Gugu Mbatha-Raw ϟ Pseudo : Elementary/Marjolaine ϟ Crédits : Avatar : noté dessus & Gif : tumblr

MessageSujet: Re: Nightmare (Ft. Jess)   04.04.18 17:42

Pleurer. C'était une action bien inutile face à la mort. Cependant c'était une réaction tout à fait normale ou du moins attendue dans ce genre de situation. Pleurer permettait dans un sens de montrer à quel point on tenait à une personne et les sanglots que je lâchais ne pouvaient en aucun cas remettre en question l'amour que je portais pour mon mari. Certes Elijah était un crétin fini. Certes, nous ne nous étions jamais vraiment entendu, trop égoïstes pour voir que notre bonheur ne tenait qu'à un pas l'un vers l'autre. Certes je l'avais haï pendant des années parce que j'avais perdu à cause de lui notre enfant, parce que je n'avais jamais pu avoir la vie de famille que je voulais à cause de lui mais je l'aimais. Je l'aimais de tout mon cœur et aujourd'hui je devrais vivre avec la peine de sa perte mais surtout les regrets de ne pas lui avoir dit tout ce que j'avais sur le cœur.

J'aurais aimé dire à Elijah que je lui en voulais de ne pas avoir fait d'effort. J'avais fait le premier pas. J'avais tout tenté pour nous retrouver mais il n'avait pas compris ou il ne voulait simplement pas qu'on se retrouve.... Je n'aurai jamais de réponses à mes questions et c'était surement le plus dur. Je ne pourrais jamais plus voir son sourire ou même entendre sa voix et...

Pleurer. Voilà ce que je pouvais faire de mieux pour le moment. Pleurer dans les bras de mon meilleur ami. Il était présent. Il faisait son travail mais je pensais qu'il faisait plus. Il voulait m'aider. Je le sentais dans ce qu'il me disait. Il ne pouvait pas faire grand chose mais il était là. J'arrivais au bout de quelques minutes à me calmer et je me détachais de ses bras.

« Merci. »

Je ne pouvais rien dire de plus. De toutes les façons il ne pouvait pas grand chose de plus que de tenter de me réconforter. Je m'asseyais dans mon fauteuil vidé. Je me sentais seule et comme si mon ami s'en doutait il me proposa d'appeler quelqu'un pour moi.

« Non je ne veux pas être raccompagnée. Je veux le voir. »

Je relevais les yeux vers Ethan. Il n'y avait pas de négociation possible. De toutes les façons il faudrait une identification du corps et ça ne pouvait être fait que par la famille du défunt à savoir sa femme ou ses parents. Malheureusement, la famille Fernandes ne pourrait pas supporter cela et j'espérais vraiment que Ethan ne les avait pas appelé pour cette étape très dure dans la mort d'une personne. C'était à moi d'identifier mon époux et c'était aussi à moi de m'occuper de toutes la paperasse administrative ou de l'enterrement. Je savais que ça allait encore une fois me demander une énergie énorme mais je lui devais bien ça.

« Ethan. Je veux le voir maintenant. »

C'était plus une supplique mais j'avais quand même employé ce ton que j'utilisais avec mes collaborateurs afin d'obtenir ce que je voulais tout de suite. Malheureusement je savais que mon ami me connaissait et qu'il ne se laisserait sûrement pas déstabilisé par un seul ton grave.

« S'il-te-plait. »

Il pouvait bien m'accorder cela, enfin je l'espérais vivement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Ace of spades



ϟ Métier : travaille au Département de la Sécurité intérieure des États-Unis ϟ Âge : 32 ans ϟ Race et sang : Sang-mêlé ϟ Particularité : Aucune ϟ Statut civil : Célibataire



ϟ Messages : 1090 ϟ Date d'inscription : 23/10/2015 ϟ Disponibilité RP : 1X par semaine ϟ Célébrité : Matt Bomer ϟ Crédits : Moi

MessageSujet: Re: Nightmare (Ft. Jess)   28.05.18 22:55


Nightmare
Ethan & Jess


Si Ethan était humainement incapable de comprendre que l'on puisse pleurer un homme comme Elijah Fernandes, il l'était tout particulièrement du point de vu de Jessica. Combien de fois n'avait-il pas prêté une oreille attentive à la jeune femme qui se plaignait, à raison, d'être délaissée par son époux qui préférait mener une brillante carrière à New-Phoenix plutôt que de demander une mutation dans la ville de Washington, ce qu'il aurait pu obtenir sans mal, afin de retrouver la direction du foyer conjugal ? Ethan n'était pas un spécialiste, après tout, il ne s'était jamais marié, mais il savait que jamais il n'aurait traité sa femme comme cet homme avait pu le faire pendant toutes ces années. Leur mariage n'était qu'une vaste comédie, un souvenir auquel pourtant, une femme aussi intelligente que Jessica, se raccrochait désespérément, incapable de faire face à une réalité qui s'était transformée en évidence pour tout leur entourage sauf pour eux-mêmes. Cet homme n'avait pas été à la hauteur de la tâche qu'aurait du être la sienne. Il avait été incapable de prendre soin de sa femme, de la chérir et de l'aimer comme il l'aurait du, et encore moins de lui donner un foyer. Pourquoi s'étaient-ils mariés ? Mais surtout pourquoi s'étaient-ils obstinés à le rester ? C'était un mystère à ses yeux mais de son point de vu, Jessica était tout aussi responsable de son malheur que son époux. Elle aurait pu changer les choses, accepter le divorce au lieu de se montrer trop obstinée en refusant de signer ces fichus papiers. Et aujourd'hui qu'avait-elle à y gagner ? Rien, il ne lui restait absolument plus rien. Elle avait perdu les plus belles années de sa vie à se raccrocher à un moldu qui ne la méritait pas, un homme qui n'avait pas su être là et à cause de qui, à force de l'attendre indéfiniment, elle ne connaitrait surement jamais la joie d'être mère.

Combien de temps Ethan resta-t-il ainsi à lui offrir l'épaule compatissante dont elle avait tant besoin ? Il n'en savait rien et à vrai dire cela n'avait strictement aucune importance puisque c'était justement ce que l'on attendait de lui, d'être présent pour elle. Toutefois, cela ne lui paru pas très long, et lorsqu'elle desserra enfin son étreinte il croisa ce regard déterminé qu'il ne lui connaissait que trop, ce regard qui ne souffrait d'aucune protestation. Allait-elle revenir une fois de plus sur son désir de vengeance ? Avait-elle totalement perdu la raison ? Contre toute attente, sa demande fut loin d'être celle qu'il s'était imaginé l'espace d'un instant. En réalité, sa demande était tout ce qu'il y avait de plus légitime et bien qu'il leva sur elle un regard navré à la seule pensée de l'épreuve que cela allait être, il était le premier à reconnaître qu'elle était ô combien nécessaire. Un sourire désolé naquit sur ses lèvres en entendant sa supplique. Pensait-elle sincèrement qu'il allait lui refuser une telle demande ?

- Tu es sur ? Tu veux y aller maintenant ?


Lisant la détermination inflexible dans le noir de son regard, Ethan lui tendit sa main pour qu'elle s'en empare en y glissant la sienne. D'un même mouvement coordonnée, ils se levèrent de leurs sièges respectifs, avec délicatesse et rapidité, Jessica s'empara de son sac à main dans lequel se trouvait tous ses papiers d'identités puis elle vint ensuite se blottir dans ses bras afin qu'ils puissent transplaner ensemble jusqu'à la morgue de Bismarck. Un voyage qui fut rapide bien qu'éprouvant même pour des sorciers aussi expérimentés qu'eux.
La morgue de Bismarck était semblable à toutes les autres morgues du pays : froide pour ne pas dire glaciale, plongé dans un silence assourdissant alors qu'un interminable couloir aseptisé avec pour seule source d'éclairage la lumière blafarde du plafond s'étendait sans fin devant eux. Avançant d'un même pas, ils se dirigèrent vers la porte battante restée ouverte et se présentèrent au secrétariat des lieux. Prenant les choses en main afin que Jessica n'ait pas à le faire, Ethan expliqua qui ils étaient et ce qui les amenait en ces lieux. Ils n'eurent pas longtemps à attendre et très vite un Médecin légiste du nom de Caruso se présenta à eux pour les conduire jusqu'à une grande pièce froide, carrelagé du sol au plafond et dans laquelle s'alignait une multitude de tiroirs d'aluminium monté en colonne sur tout un pan du mur. Deux brancards sur lesquelles étaient allongés deux silhouettes recouvertes d'un drap trônaient au centre de la pièce avec à leur coté un petit chariot contenant le nécessaire pour pratiquer une autopsie. Il n'y avait personne d'autre qu'eux en cet instant.

- Je vais t'attendre dehors,
murmura doucement Ethan, sauf si bien sur tu préfères que je reste.

———————— ϟ ————————

   
Je sais que je t'ai menti sur un tas de choses mais jamais sur mes sentiments pour toi
APACHE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Nightmare (Ft. Jess)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Nightmare (Ft. Jess)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Sweet Nightmare} Manni
» Nightmare | Solitaire Sadique { nouveau perso' } | MANQUE LE KIT |
» You were my nightmare, but now, I love You... [PV:Janny ♥]
» American Nightmare [PV Hugo Strange / Romulus / Katana]
» Nightmare

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bellum Orbis :: United States & Beyond :: États Indépendants :: Washington :: La Maison Blanche-