Tumblr  AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quand l'argent et la gloire n'y peuvent rien ft Tyler

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Lust For Life



ϟ Métier : Actrice, elle dévoue également énormement de son temps à sa fondation : Les Maisons Khazen ϟ Âge : 30 ans ϟ Race et sang : Sorcière née-moldue ϟ Statut civil : Tyler Lennox lui a volé son coeur et elle n'a pas l'intention de le lui reprendre.



ϟ Messages : 642 ϟ Date d'inscription : 29/05/2016 ϟ Disponibilité RP : Ouverte ♥ ϟ Célébrité : Jenna Dewan ϟ Pseudo : PresleyCash ϟ Crédits : p&c & Tumblr

MessageSujet: Quand l'argent et la gloire n'y peuvent rien ft Tyler   08.01.18 16:40

Quand l'argent et la gloire n'y peuvent rien
Tyler & Imane

Stationnée devant le bureau du FBI de New-Phoenix, Imane avait du mal à quitter la voiture. Éteignant le moteur, elle s'adossait contre la siège et expirait longuement. Elle avait beau être des plus reconnaissante envers Ethan d'avoir prit la délicatesse de la contacter afin de lui proposer d'annoncer elle-même à Tyler la tragédie qui venait tout juste de se produire et bien qu'elle croyait effectivement qu'il valait mieux qu'il l'apprenne d'elle que d'inconnus ou pire, en même temps que tout le monde dans un spot d'information qui n'allait surement pas tarder à venir. Par prudence, elle avait d'ailleurs mit un poste de radio où il n'y avait que de la musique pour ne pas prendre de risque qu'il l'entende avant qu'ils ne soient seuls à seuls chez elle. Préférant qu'Aïda ne soit pas présente au moment même où il l'apprendrait, non pas parce qu'elle avait la moindre crainte, mais parce qu'elle voulait qu'il puisse être le plus seul possible lorsqu'il apprendrait cette nouvelle, elle avait demandé à sa mère de venir la cherchée. Comme toujours Jolene avait acceptée avec plaisir et bien qu'elle avait senti que quelque chose n'allait pas, elle n'avait pas posé d'avantage de question et lui avait assurée qu'elle pourrait rester avec elle aussi longtemps que nécessaire et qu'elle n'avait qu'à la contacter dès que la petite tornade pouvait revenir à la maison.

En cet instant, Imane était peinée. Elle avait immédiatement apprécié l'homme charmant qu'elle avait rencontré il y a peu de temps, et dont elle connaissait quelques souvenirs raconté par Tyler. Elijah Fernandes était un homme bon et sa perte serait des plus déchirante pour celui qui partageait sa vie et pour lequel il avait été le pilier de l'homme qu'il était devenu. Imane savait parfaitement à quel point l'attachement de Tyler à Elijah allait au delà d'une profonde amitié, ils étaient frères et elle redoutait l'impact qu'aurait la nouvelle de son décès sur l'homme qu'elle aimait. C'est pourquoi elle redoutait autant de lui annoncer. Ses jambes semblaient couler dans le béton, incapable de se déplacer et pourtant la crainte que le FBI puisse apprendre l'information avant qu'il ne soit avec elle lui donna la force de quitter la voiture et d'entrer dans cette bâtisse dont elle n'avait jamais foulé le sol depuis le début de leur histoire officielle.  Non pas qu'elle n'était pas interessée par cette facette du monde de l'homme qui partageait sa vie, mais parce qu'elle le savait déjà suffisamment affiché à elle pour ne pas avoir envie d'en ajouter d'avantage. Elle avait toujours fait pareille avec Aïda, tenté du mieux qu'elle pouvait de ne pas les forcer à vivre sous sa lumière autant que dans son ombre. Essayé de la protéger des paparazzi, de ne pas se montrer lorsque ce n'était pas nécessaire à son école afin qu'elle ne soit pas vu uniquement comme la "fille de". En ne se présentant pas au travail de Tyler habituellement, espérant qu'ainsi ils ne soient pas trop associé à elle. Aujourd'hui par contre, il ne pouvait pas venir la rejoindre à sa voiture car il ne savait pas qu'elle était là. Elle voulait s'assurer qu'il la suive immédiatement, mais aussi prévenir son patron M. Carrington qu'il ne serait pas de retour de la journée et qu'il était possible qu'il ne soit pas en mesure de venir travailler le lendemain non plus. L'homme s'était d'ailleurs montré des plus compréhensif même si elle n'avait abordé qu'évasivement la raison derrière cette absence. De toute façon, il le saurait bien assez tôt. Lui demandant de la reconduire jusqu'à Tyler, elle avait adressé des sourires discrets aux gens qu'elle croisait, ne voulant pas paraître trop hautaine, mais n'ayant pas non plus envie d'engendrer une conversation avec eux. Atteignant enfin le lieu où se trouvait Tyler, M. Carrington les laissa rapidement seuls.

« Salut mon amour. J'espère que je n'interrompt rien d'important. » Heureusement eu vue de son comportement, elle était certaine qu'il ne savait pas encore et que son hésitation n'avait pas valu qu'il l’apprenne en état entouré de tous ces gens. « J'ai besoin que tu rentres à la maison avec moi...  »

Elle ne l'avait pas embrassée et demeurait assez distante de lui, non pas parce qu'elle était présentement mal à l'aise, ça viendrait bien assez tôt, mais parce que déjà qu'elle s'invitait pour la première fois au bureau du FBI, elle ne voulait pas ajouter de témoignage d'affection en publique avec lequel elle le savait déjà peu confortable. Elle l'avait encouragé à la suivre si nécessaire avant de sortir en sa compagnie du poste en direction de sa voiture qui les attendaient. C'est d'ailleurs à l'intérieur qu'elle commença a sentir d'avantage la pesanteur de ce qu'elle s’apprêtait à dire, cette proximité entre eux rendant ce secret qu'elle lui gardait le temps qu'elle conduise, refusant de lui lancer alors que sa concentration était portée vers la route. Néanmoins, elle ne cherchait pas à paraitre heureuse ou joyeuse uniquement pour qu'il ne comprenne pas directement qu'elle avait une mauvaise nouvelle à lui annoncer, elle ne voulait pas qu'il se fasse une joie à l'idée d'une surprise avant de tomber d'encore plus haut en découvrant de quoi il s'agissait véritablement.

« Désolé d'être aussi silencieuse... Je vais tout te dire une fois à la maison. »

Tendant sa main droite vers lui, elle la posait contre sa cuisse qu'elle caressait doucement mais brièvement avant de la reporter contre le volant. Bien que le trajet semblait interminable, en réalité heureusement ils furent rapidement arrivé à la maison où elle stationna la voiture avant d'entrer. Faisant quelque pas, elle hésitait à tout lui dire pendant qu'ils étaient debout où à le faire s'asseoir. Choisissant la deuxième option, elle prit le chemin du salon, consciente qu'il la suivrait.

« Je ne sais pas comment dire ça... je ne crois pas qu'il y a une bonne manière de la faire. »

Ses lèvres et sa bouche étaient secs, la pression contre sa poitrine difficile à supporter. Elle savait qu'elle s’apprêtait à lui annoncer quelque chose qui le bouleverserait et elle aurait tant aimé pouvoir empêcher ça, mais il s'agissait bien de l'une des choses que l'argent ou la célébrité n'achetait pas. Sa main se portait alors contre la sienne, la caressant doucement, espérant qu'il pourrait s'y accrocher lorsqu'elle aurait terminé son annonce. Des larmes apparaissaient à ses yeux alors qu'elle dévoilait enfin la terrible et cruelle réalité, sa voix vibrant sous l'émotion.

« Elijah est décédé après avoir empêché une attaque terroriste du cercle. Il a été assassiné.... mon amour je suis tellement désolée. »

———————— ϟ ————————

 
 
It's dangerous to fall in love But I want to burn with you tonigh I ache for love, ache for us So come on now Strike the match, strike the match now We're a perfect match, perfect somehow We were meant for one another Come a little closer — (Sia).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Loyauté



ϟ Métier : FBI ϟ Âge : 37 ans ϟ Race et sang : Moldu ϟ Statut civil : Pour toujours et à jamais <3 Imane Khazen



ϟ Messages : 1059 ϟ Date d'inscription : 30/04/2016 ϟ Disponibilité RP : 1X/semaine ϟ Célébrité : Norman Reedus ϟ Crédits : Moi

MessageSujet: Re: Quand l'argent et la gloire n'y peuvent rien ft Tyler   10.01.18 12:16


Quand l'argent et la gloire n'y peuvent rien
Tyler & Imane


Avant aujourd'hui, Imane n'était jamais venue jusqu'à son lieu de travail ou serait-il plus exact de dire qu'elle n'était jamais entrée jusque dans ses bureaux. Tyler savait très bien que si elle ne l'avait jamais fait jusqu'à maintenant c'était uniquement par soucis de discrétion, aussi qu'elle se présente à lui, escorté par Carrington en personne n'était pas sans raison. Si son apparition aussi soudaine qu'inattendue l'avait de prime d'abord déconcerté, il avait rapidement deviné qu'il se passait quelque chose de grave. Toute star qu'elle était, Imane ne se serait jamais permise de venir l’interrompre au beau milieu de son boulot pour des futilités, elle avait beau appartenir à ce monde où la superficialité était reine, elle, était loin d'être ainsi. Bien qu’intrigué par cette visite surprise, il n’était pas particulièrement inquiet car elle ne semblait pas bouleversée, du moins pas comme elle l'aurait probablement été s'il était arrivé quelque chose de grave à Aïda ou encore à sa mère.
La seule question qu'il lui posa lorsqu'elle lui avait demandé de rentrer avec elle ne souffrit d'aucun doute. Oui, elle avait besoin qu'ils rentrent maintenant tous les deux et c'est pourquoi Tyler ne s'était pas fait prier. Attrapant sa veste au passage, il laissa tout ce qu'il y avait sur son bureau en plan, et quitta les locaux du FBI sans accorder le moindre regard à qui que ce soit.
Ils empruntèrent l'ascenseur qui, après s’être arrêté de nombreuses fois, faisant entrer et sortir une foule d’usagers dans une cadence que Tyler qualifia de monotone et interminable, les conduisit jusqu'au souterrain dans lequel la belle avait garé sa voiture. Une fois à bord, Imane démarra et prit la direction de la maison dans un silence assourdissant et inhabituel. Une fois à bord, Tyler avait cru qu'elle lui expliquerait la raison de sa présence ici mais contre toute attente, elle resta silencieuse tout le temps que dura le trajet. Un silence qui l'énervait et ne servait qu'à faire monter très rapidement son anxiété. Et si d’ordinaire le silence ne le dérangeait pas, cette fois, il lui en voulait presque de ne pas desserrer les lèvres. Comme si elle l'avait compris, elle s'excusa de se montrer aussi silencieuse lui promettant de tout lui expliquer une fois qu'ils seraient arrivés à la maison. Si ses paroles ne l'aidèrent pas à calmer ses angoisses, le contact de sa main sur sa cuisse eu le don de le réconforter quelque peu et de l'apaiser temporairement. La route défilait sous ses yeux sans qu'il ne la voit véritablement tant toutes ses pensées étaient tournées sur ce qui pouvait bien se tramer. Etait-ce son frère ? Qu’avait-il encore fait ? S'était-il manifesté à elle d'une manière ou d'une autre ? De temps à autres, il glissait son regard sur elle mais ne parvenait pas à déchiffrer le moindre indice qui aurait pu l’aider à deviner ce qui se préparait sous ce masque impassible qu'elle affichait. Jamais, ce trajet qu'il faisait pourtant tous les jours ne lui avait paru aussi long.
C'est avec une certaine impatience, teinté d'appréhension que les grilles de la propriété se profilèrent enfin à l'horizon avant de s'ouvrir pour les laisser passer. Ce mystère qui était entrain de le rendre dingue n'allait plus tarder à être levé.

Imane se gara dans l'allée, puis, elle entra dans la magnifique demeure qu'elle occupait. Tyler la suivit en silence jusqu'à ce qu'ils atteignent l'intérieur du salon. Levant la tête pour faire un rapide tour d'horizon, Tyler réalisa que la maison était étrangement calme, seul le paisible écoulement provenant d'une fontaine d'eau venait perturber ce silence quasi monacal

- Où est Aïda ?

La fillette qui aurait dû se trouver là n'était de toute évidence pas ici. Pourquoi ? Etait-ce en rapport avec son père ? Est-ce qu'il était revenu ? Etait-ce pour cette raison qu'elle était venue le chercher ? Est-ce que cela avait un rapport avec lui ? Tyler n'avait jamais posé la moindre question à son sujet car il estimait que cela ne le regardait pas. Si Imane désirait lui en parler elle était libre de le faire mais il ne comptait pas lui forcer la main, de toute manière connaître ou non son identité ne changerait strictement rien pour lui, sauf si bien sur cet homme désirait s'imposer dans la vie d'Imane comme il commençait à la craindre. Là les choses seraient évidemment différentes. Fronçant les sourcils, il l'entendit lui avouer ne pas savoir comment lui annoncer ce qu'elle avait à lui dire et en entendant ces mots, il commença à redouter de plus en plus cette révélation qu'elle devait lui faire. Il ne savait plus quoi penser ni à quoi s’attendre. Il se produisit alors quelque chose de complétement inattendu, comme si elle s’autorisait enfin à laisser libre cours à ses sentiments, des larmes commencèrent à apparaître dans son regard. Tyler n'aimait pas la voir dans cet état, il n'aimait pas la voir aussi malheureuse d’autant plus qu’il n’en connaissait toujours pas la raison, tout ce qu’il espérait c’était qu’une fois qu’elle lui aurait enfin révélé ce qui la bouleversait autant, il serait en mesure de lui venir en aide.

« Elijah est décédé après avoir empêché une attaque terroriste du cercle. Il a été assassiné.... mon amour je suis tellement désolée. »

Le couperait était tombé, foudroyant et sans merci. Il eut la sensation désagréable que le sol s'ouvrait sous ses pieds. Ses jambes, incapables de le porter davantage, se dérobèrent sous lui et Tyler se laissa tomber sur le tapis persan bien épais qui ornait le salon de ses couleurs éclatantes. Ses lèvres se mirent à trembler tandis que ses yeux devinrent vitreux. Sous le choc, Tyler se mit à haleter doucement tout d'abord, puis de plus en plus rapidement, comme si la respiration commençait à lui manquer. Complétement perdu, il se mit à regarder autour de lui, hagard. Des larmes chaudes et amer se mirent à couler sur ses joues.

- Non, lâcha-t-il de sa voix rauque dans un sanglot plaintif

Assis sur le sol, oppressé par une sensation d'étouffement, le corps secoué par les sanglots, Tyler se mit à pleurer, libérant toutes ses émotions et cette souffrance que la perte de celui qu'il considérait comme son frère lui infligeait. Recroquevillé sur lui-même, les yeux brouillés par les larmes, plongé dans un état second, Tyler n'avait plus la moindre conscience de ce qui se passait autour de lui. Tout ce qu'il voyait, c'était un kaléidoscope d'images et de souvenirs qui le rattachait à Elias et qui ne faisait accentuer à chaque fois un peu plus, cette souffrance insupportable qu’il ressentait

« Salut, moi c'est Elias »

« Laisse tomber ! Il en a besoin. Ne nous interposons pas, ça ne servira à rien et Thomas l'évitera à l'avenir. Ce qui ne peut qu'être une bonne chose pour tout le monde ici »

« Pourquoi tout le monde va en cours aujourd'hui ? »

« Je pense que dans cette affaire, nous sommes tous liés et que si l'un de nous fait une connerie, nous payerons tous les pots cassés. »

« Tyler dénonces-le ! Ne le laisse plus te toucher ! »

« Ton seul contact ? Ce n'est pas que ça ne me flatte pas Ty, au contraire, mais tu ne vas pas me faire croire qu'une mission autorisée par le bureau, t'autorise à m'avoir pour seul contact alors même qu'il ne me prévienne pas à l'avance... A moins que tu te lances en cavalier seul dans ce nid de serpent… Ne me dit pas que c'est cela... »

« Je l’aime, je l’ai demandé en mariage »

«La seule hâte que j'ai, c'est d'aller en ville. »

« Pour être honnête je ne me fais pas confiance et cette épreuve m'a plus marqué que je ne le pensais. »

« Tyler je te présente Jessica »

« Je vais divorcer. »

« Qu'est-ce qu'on fait après les cours ? »

« Moi aussi je suis content de te revoir Ty. »

«  A Washington, il y a de nombreux soupçons sur certaines personnes hauts placées. »

« Est-ce que ça va ? »

« Je ne fais confiance qu'à Thémis. Il y a des taupes parmi les personnels ou les gardes du corps qui nous collent. »

« Je ne doute pas de tes capacités… même malgré ses dix ans sans nouvelles. »

« N'essaie même pas de me botter le cul. Je ne laisserai plus personne me toucher. Je sais ce que j'ai à faire »

« Tu es à la croisée des chemins, ton avenir va dépendre des choix que tu vas faire. Tu peux rejoindre ton frère et t'enfoncer avec lui dans cette voie sans avenir et teinté de violence mais ce n’est pas ta seule option. Tu peux aussi choisir de mettre un terme à ce cycle infernale, tracer ton propre chemin sans avoir à rougir de tes décisions. »

« Et toi ? Tu es certain que tu ne risques rien chez les pro-moldus ? »

« Si après cette mission, tu en as marre, tu pourras compter sur moi, pour t'aider à faire autre chose. »

« Pour quelqu'un d'important pour toi, tu sais que je suis toujours disponible »

« La normalité n'existe pas. C'est à toi de définir ce que tu considères comme être normal et ça  ne sera peut-être pas ce que d'autres considèrent comme normal. Est-ce que ça importe ce qu'ils voient ? Ce qui importe c'est toi et ce que tu penses. »

« On ne sait pas vraiment ce qu'il va nous arriver dans la vie. Il est parfois des choix que l'on doit faire qui ne nous servent pas nous, mais les autres. Ty, tu peux être ce que tu désires être. Si cette vie ne te convient plus, tu peux toujours en changer. Ce n'est pas une fatalité contre laquelle tu n'as pas de pouvoir. »

« Je ne tiens pas à perdre quelqu'un de plus... »


- Moi non plus.... lâcha-t-il dans un sanglot déchirant en se recroquevillant un peu plus sur lui-même alors que ses larmes redoublèrent

Pourquoi est-ce qu'à chaque fois qu'il pensait qu'on ne pouvait pas lui faire plus de mal qu'il n'en n'avait déjà subi, la vie lui prouvait le contraire ? Il avait l'impression de connaître la pire souffrance qu'on ne lui ait jamais infligée... Pourquoi ? Pourquoi est-ce que ça continuait ? Pourquoi devait-il voir mourir toutes les personnes qu'il aimait le plus au monde les unes derrière les autres ? S'il avait pu prendre la place d'Elias, il n'aurait pas hésité une seule seconde. Elias ne méritait pas de mourir, ce n'était pas juste, pourquoi lui ? Il était incontestablement le meilleur d’entre eux, alors pourquoi ? Pourquoi était-ce toujours les meilleurs qui partaient ?
Les jambes ramenées vers lui, Imane à ses côtés qui ne le lâchait pas sous peine de le voir disparaitre dans ce gouffre sans fin, Tyler pleurait à chaude larmes, sans plus pouvoir s’arrêter, puis au bout d’un long moment, il se calma un peu, avant de se remettre à pleurer, passant ainsi d'une phase à l'autre jusqu'à épuisement…

***

Allongé sur le sol dans une position fœtale, le visage baigné par de nombreux sillons de larmes les yeux grands ouvert, Tyler fixait le vide sans bouger. Il pouvait sentir le corps d’Imane blottit contre le sien, l’enveloppant de sa présence apaisante. Serrant légèrement sa main tremblante dans la sienne, il avait besoin d'elle pour ne pas sombrer. Lorsqu’il reprit peu à peu conscience avec la réalité, il réalisa que la nuit était tombée. Il se sentait complétement vidé émotionnellement parlant, il ne savait plus où il en était ni même ce qu'il ressentait entre colère, folie furieuse, envie de meurtre, souffrance et culpabilité.
Pourquoi avait-il dit ça ? Pourquoi avait-il encouragé Elias à reprendre l'enquête alors même que Jess, les médecins et même Devaney qui pourtant ne le portait pas dans son cœur, avaient jugé préférable qu'il soit définitivement retiré de l'enquête car il n'était plus en état de la poursuivre ? Pourquoi fallait-il toujours qu’il n’en fasse qu’à sa tête ? Pourquoi n'avait-il rien écouté ? Pourquoi l'avait incité à se lever de ce putain de lit d'hôpital pour retrouver ses tortionnaires ? Des larmes coulaient sur son visage pleurant silencieusement cet homme qui était mort en héros et qui pour lui était plus bien plus qu’un frère. Caressant légèrement le bras d’Imane dans un doux effleurement, il essaya de prendre la parole, pour la première fois depuis la terrible annonce.

- Il n’y a pas si longtemps, il m’a dit qu’on ne savait pas ce que la vie nous réservait. Qu’il y avait parfois des choix que l'on devait faire non pas dans notre intérêt, mais pour celui des autres. Il est mort fidèle à ses principes,
sanglota-t-il de sa voix rauque, étranglé par l’émotion. Je regrette tellement de choses… J’ai pas été là pour lui… comme j’aurais dû…. Je suis tellement désolé

La respiration à nouveau saccadé, Tyler tâcha de se calmer afin de reprendre une respiration normale, essuyant son visage baigné de larmes, il se releva légèrement en se dégageant avec douceur des bras d’Imane qui l’étreignait toujours. Assis face à elle, il caressa son visage longuement avec tendresse sans la quitter de ses yeux humides, comme s’il cherchait à graver en lui chacun de ses traits. Après de longues minutes, il reprit la parole pour lui faire part de sa décision

- Je pars pour Bismarck

Sa décision était prise, il avait besoin de s’y rendre, de se rendre sur les lieux, de le voir et de retrouver ceux qui avaient fait ça. Sa mort ne resterait pas impunie.


———————— ϟ ————————
Take me as I am, take my life
Look into my eyes – you will see, What you mean to me. Search your heart, search your soul and when you find me there you'll search no more.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Lust For Life



ϟ Métier : Actrice, elle dévoue également énormement de son temps à sa fondation : Les Maisons Khazen ϟ Âge : 30 ans ϟ Race et sang : Sorcière née-moldue ϟ Statut civil : Tyler Lennox lui a volé son coeur et elle n'a pas l'intention de le lui reprendre.



ϟ Messages : 642 ϟ Date d'inscription : 29/05/2016 ϟ Disponibilité RP : Ouverte ♥ ϟ Célébrité : Jenna Dewan ϟ Pseudo : PresleyCash ϟ Crédits : p&c & Tumblr

MessageSujet: Re: Quand l'argent et la gloire n'y peuvent rien ft Tyler   13.01.18 22:34

Quand l'argent et la gloire n'y peuvent rien
Tyler & Imane

Imane avait beau avoir laissé planer un mystère sans doute difficile à supporter pendant un long moment, elle n'avait toutefois pas perdu de temps avant de le rassurer quand il s'était inquiéter de l'endroit où se trouvait Aïda. Il y avait quelque chose de touchant à cette question qui avait instinctivement avait franchit ses lèvres, s'inquiétant qu'il ait pu lui arriver quoi que ce soit. Il n'y avait pas une journée où Imane ne les regardaient pas tous les deux les yeux remplis d'étoiles, il y avait véritablement une immense chimie entre eux. L'agitation au creux de son ventre alors qu'elle s’apprêtait à lui faire cette annonce qu'elle redoutait tant lui donnait la nausée. Elle était consciente de la peine qu'elle allait lui infliger et se détestait déjà de le faire. Pourtant il n'existait aucune méthode magique qui l'empêcherait d'avoir mal, tout ce qu'elle pouvait faire, c'était d'être là et de prendre soin de lui et ça, elle était déjà prête à le faire.

Prononçant ces mots qu'elle redoutait tant, elle guetta leur coeur battant sa réaction. Sentant qu'il allait s'effondrer, elle avait franchit la faible distance qui les séparait pour tenter de le retenir, mais échouait. Son estomac ne cessait de se nouer d’avantage en le regardant, ses larmes redoublait et rapidement, elle s'assoyait contre le sol. Cette vision de lui la torturait, elle aurait aimé pouvoir prendre une partie de cette douleur qu'il ressentait, mais elle savait que c'était impossible. Le voyant haleter, sa main c'était posée sur sa joue, mais il ne semblait pas avoir conscience de ce contact. Ses larmes commencèrent à glisser contre sa peau et elle ne tenta même pas de les essuyer, consciente qu'un flot suivrait et qu'elle ne pourrait complètement les effacer. Il devait laisser sortir ses émotions et si de le voir ainsi était déjà horriblement difficile, ce n'était rien à comparé à ce qu'avait éveillé en elle cette plainte. Entourant son corps autour du siens, sa tête venait se poser contre son épaule et l'une de ses mains ne cessait de caresser son dos. Imane n'avait pas cherché à lui dire quelque chose de plus, aucun mot de toute façon n'aurait pu apaiser sa souffrance, elle était donc restée silencieusement blottie contre lui, à caresser son dos longuement et lentement. De temps à autres, ses lèvres venaient embrasser son épaule par dessus son chandail, elle n'était pas certaine qu'il ait véritablement conscience de sa présence, mais rien au monde n'aurait pu la faire être ailleurs en ce moment. L'entendre répondre alors qu'elle n'avait pas parlé lui prouvait d'ailleurs et fermant les yeux, elle serrait les lèvres, le suivant toutefois dans son mouvement de replis afin de ne pas perdre le contact.

Elle était restée avec lui sans arrêt pendant un long moment jusqu'à ce que la tombée de la nuit et son corps endoloris lui fasse comprendre à quel point les heures s'étaient écoulées. Profitant de l'une des phases pendant lesquels il était plus calme, Imane embrassa tendrement sa joue avant de murmurer à son oreille.

« Je dois aller à la salle de bain. Je reviens mon amour. »

Puis doucement, elle avait desserrer son étreinte avant de s'y diriger, attrapant son téléphone portable au passage afin de pouvoir contacter son agent. Elle n'avait presque rien de prévu les prochaines journées, mais il y avait quand même des rendez-vous à reporter pour qu'elle soit pleinement présente pour lui et aucun d'entre eux n'étaient très importants. Le contactant une fois la porte fermée, elle regarda à moitié les messages qu'elle avait reçu entre temps jusqu'à ce qu'un accroche son regard et qu'il y réponde rapidement.  Imane le savait déjà, mais d'avoir une nouvelle preuve d'à quel point Khaaleb était un ami précieux pour Tyler en cette journée sombre lui faisait du bien et même si l'incertitude ne l,a fit pas être très précise dans sa dernière réponse à son égard, elle sut qu'il allait sans doute jouer un rôle important dans le deuil de l'homme qu'elle aime. En quittant la salle de bain, elle avait reposé son téléphone à distance et était aller rapidement se chercher un verre d'eau afin d'étancher la soif qu'elle avait réussis à ignorer jusque là. L'emportant arec elle dans le salon, elle s'était allongée contre le sol à ses côtés, laissant son corps épouser le sien pour ensuite l'entourer de son bras et prendre sa main dans la sienne. La position avait beau ne pas être des plus confortable, Imane aurait pu y rester éternellement s'il en avait eu besoin. Les heures avaient continuée de filer lorsque pour la première fois, elle avait senti ses doigts contre son bras et elle avait doucement relevé la tête. Toujours lovée contre son dos dans une pièce uniquement éclairée par la lune, elle ne pouvait pas apercevoir son visage, mais sa voix lui parvenait pour la première fois et la rassurait légèrement. Elle avait beau deviner que la douleur de la perte était toujours aussi intense, au moins il était capable de lui adresser la parole à nouveau et en soit, c'était une amélioration. Aussi minime pouvait-elle être, Imane ne pouvait que s'y accrocher. Les larmes avaient regagnées ses yeux alors qu'elle avait hochée la tête en l'entendant dire qu'il était mort en poursuivant les idéaux qu'il défendait.

« Il est mort en héros. Il a sauvé tellement de personnes. »

Précisait-elle en embrassant sa joue, si elle pensait que le fait qu'il se concentre sur ce fait l'aiderait, les remords qu'il avait eu la déboussoler. Il n'était en rien responsable de ce qui était arrivé, ni même des autres choses auxquels il pouvait faire référence et qu'elle ne connaissait sans doute pas. Elle avait eu envie de lui dire d'arrêter lorsqu'il c'était excusé, mais elle était conscience que sa vision était dirigée par le mal qu'il ressentait et qu'il devait sans doute s'agir de l'une des cruelles étapes du deuil.

« Il le savait que tu étais là pour lui. Tu es un homme d’exception Tyler Lennox et j'ai eu la chance de voir ce lien qui vous habitait. Il savait qu'il pourrait compter sur toi s'il avait besoin et il avait raison. Parce que dès que tu le peux, tu es présent pour ceux que tu aimes. Tu ne pouvais rien faire de plus.  »

Il ne comprendrait peut-être pas car sans doute était-il plus facile pour lui de mettre la faute sur ses épaules, mais elle refusait de le regarder se faire de tel reproches. S’assoyant face à lui alors qu'il se relevait, sa main restait posée contre cuisse, comme si elle craignait la moindre rupture de contact entre leur corps. Silencieuse, le regard accroché au sien, elle pouvait voir dans ce regard qui la chamboulait quelque chose de différent, quelque chose qui l'inquiétait malgré la douce pression de ses doigts contre son visage, mais sur lequel elle n'était pas capable de mettre de mots, du moins jusqu'à ce qu'il ne lui fasse part de ses intentions.

« Non. S'il te plait. »

Il se sentait coupable et commençait un long processus de deuil, il voulait trouver des hommes qui appartenait à un groupe terroriste si bien construit et implanté que le gouvernement n'arrivait pas à y mettre fin rapidement et avec succès. Imane savait qu'il agirait sans aucun doute en suivant son coeur et que par le fait même il se lancerait dans un grand danger, un danger duquel il ne réchapperait pas et Imane commençait à croire que cette façon différente de la regarder était dû ça.

« C'est dangereux et je ne veux pas te perdre Tyler. Si quelque chose devait t'arriver.... » Elle ne pouvait même pas l'imaginer, la simple évocation de cette possibilité fragilisait son âme, cherchant à la séparer, consciente que si ça devait arriver elle ne serait sans doute plus jamais elle-même. « Ethan m'a dis qu'ils avaient l'intention de redoubler d'effort dès demain pour démasquer ces salauds, tu pourras téléphoner à Thémis pour discuter de l'avancement de l'enquête... Mais je t'en supplie mon amour reste avec nous. »
 



———————— ϟ ————————

 
 
It's dangerous to fall in love But I want to burn with you tonigh I ache for love, ache for us So come on now Strike the match, strike the match now We're a perfect match, perfect somehow We were meant for one another Come a little closer — (Sia).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Loyauté



ϟ Métier : FBI ϟ Âge : 37 ans ϟ Race et sang : Moldu ϟ Statut civil : Pour toujours et à jamais <3 Imane Khazen



ϟ Messages : 1059 ϟ Date d'inscription : 30/04/2016 ϟ Disponibilité RP : 1X/semaine ϟ Célébrité : Norman Reedus ϟ Crédits : Moi

MessageSujet: Re: Quand l'argent et la gloire n'y peuvent rien ft Tyler   16.04.18 18:17


Quand l'argent et la gloire n'y peuvent rien
Tyler & Imane


Elias les avait quitté, à son tour il était parti, laissant un vide immense en lui. Tour à tour, les gens qu'il aimait finissait par l'abandonner, la peur de perdre Imane aussi le terrifiait c'était pour ça qu'il s'était accrochée à elle, parce qu'il avait besoin de la sentir, de savoir qu'elle était là et qu'elle allait bien.
D'aussi loin qu'il se souvienne, Elias avait toujours était présent pour lui. Enfants, ils étaient toujours fourrés ensemble, se soutenant sans faillir contre l'adversité, l'adolescence venu, son meilleur ami l'avait sauvé d'une voie toute tracé qui l'aurait forcément détruit. Et lui qu'avait-il fait pour lui en retour ? Absolument rien. Il l'avait regardé se noyer dans une relation toxique, puis il avait fait le mort pendant une dizaine d'année. A son retour, il avait été incapable de le retrouver lorsqu'il avait été enlevé par le Cercle, et alors qu'Elias aurait eu besoin de lui plus que jamais, il lui avait une nouvelle fois fait défaut. Les paroles d'Imane qui se voulaient consolatrices lui arrachèrent de nouveaux sanglots et lui firent secouer la tête négativement. Elle se trompait, il n'était pas un homme d'exception, c'était Elias qui l'était

- Si.... Je l'ai poussé à les retrouver... Je savais... mais j'ai rien fait....


Dans cette chambre d'hôpital, alors qu'Elias était plongé dans un état léthargique, Tyler avait réagit comme il le faisait toujours en pareille situation, il avait éprouvé ce besoin pathologique d’exploser, de tout envoyer bouler. La modération ? Il ne connaissait pas. Même s'il ne pleurait pas, même s'il avait gardé le visage fermé et qu'il avait enfuit au plus profond de son être les émotions qu'il ressentait, voir Eliàs dans cet état l'avait bouleversé plus qu'il n'aurait été capable de le dire ou de le montrer. Contrairement à la plupart des gens, Tyler ne savait pas faire preuve d'empathie, pleurer, se morfondre avec les autres sur ce qui était arrivé à Eliàs en le prenant en pitié. Il savait encore moins faire preuve de patience, de solidarité ou de bienveillance alors il réagissait de la seule manière qu’il connaissait : en laissant la colère parler et en secouant celui qui se trouvait dans une espèce d'insupportable léthargie. Il l'avait poussé à se lever et à retrouver ceux qui lui avaient fait ça, alors même que sa femme et son supérieur hiérarchique avaient estimé que pour son bien il devait se retirer de l'enquête, mais Tyler n'avait rien écouté, une fois de plus. Est-ce que sans son intervention Eliàs aurait sagement obéit ? Non. Tyler le connaissait suffisamment pour savoir que son ami n'en serait pas rester là, qu'avec ou sans son intervention il aurait poursuivit cette putain d'enquête qui s'enlisait de jour en jour mais c'était justement la raison pour laquelle il aurait dû rester avec lui, et ne pas le lâcher en participant à cette enquête qu'il menait en douce mais il n'en n'avait rien fait et s'était montré égoïste et insouciant préférant de loin profiter de ce bonheur qu'il découvrait auprès d'Imane et sa fille... à présent Eliàs était mort et il allait devoir vivre avec ça.
Eliàs était mort c'était une réalité et aussi douloureuse soit-elle, il n'y avait plus rien à faire pour changer cet état de fait, par contre, il pouvait faire au moins une chose... rejoindre l'enquête des factions afin d'enquêter sur le crime d'Eliàs et tous les faire tomber. Tyler savait que ce ne serait pas aussi simple et qu'ils ne l'attendaient surement pas pour faire avancer l'enquête, que sa présence n'apporterait surement pas grand chose à leur équipe déjà bien rodé si ce n'était être la source de nouveaux conflits en particulier pour Calamity Jane et Devaney, mais il ne pouvait pas accepter de rester ici à ne rien faire. Etait-ce beaucoup mieux de se déplacer jusqu'à Santa Fe et se rendre compte de son impuissance ? Pas vraiment mais cette fois, il s'y prendrait autrement. Le Cercle était parfaitement organisé et ils se fichaient ouvertement d'eux, alors que de leur côté, les enquêteurs tournaient en rond et ne possédaient rien, pas la moindre preuve ni la plus petite piste, or on faisait tous des erreurs et à plus forte raison lorsqu'il s'agissait non pas d'un individu mais d'un groupe de personne. Eliàs lui avait confié avant sa mort que le Cercle aurait pu infiltrer de hautes instances et c'était justement la raison pour laquelle ils paraissaient aussi insaisissable et qu'ils avaient toujours avoir un coup d'avance sur eux. C'était également une raison suffisante pour se méfier de tout le monde quitte à passer pour un homme paranoïaque et c'était justement la raison pour laquelle Elias ne faisait confiance à personne. A ce sujet, Tyler était même pire que lui, son cercle de confiance était plus que restreint, davantage encore depuis que Jewel avait pris sa retraite anticipée, à vrai dire elle se limitait à un nom : Camila.
Il n'y avait qu'en Camila qu'il avait véritablement confiance et l'homme qu'elle avait mis à la tête de l'opération Ezekiel Grayson, avait son respect ce qui était loin d'être le cas de Thémis Baldwin, la partenaire d'Eliàs sur cette affaire avec laquelle il avait eut quelques démêlés et pour qui il éprouvait une rancune des plus tenaces. Leur collaboration lors de l'enlèvement d'Eliàs avait d'ailleurs conforté Tyler dans le sentiment qu'il n'était pas fait pour le travail d'équipe, il en avait déjà eu l'expérience avec Mike mais avec elle, cela n'avait fait que le conforter dans le fait que le problème ne venait peut-être pas des autres. Le résultat de cette collaboration fut d'ailleurs un véritable échec mais et bien qu'il ne le lui dirait jamais, il ne pouvait lui enlever de s'être démené sans compter sur cette affaire pour le retrouver. Outre le fait que les gens allaient très facilement vers lui, il fallait reconnaître à Eliàs qu'il avait toujours su s'entourer. Il savait gagner leur respect, leur loyauté et leur amitié parce qu'il inspirait naturellement confiance parce que c'était un homme d'honneur et que les gens qui s'étaient reposé sur lui, n'avaient jamais eu à le regretter, lui le premier. Aujourd'hui tout ce qu'il pouvait faire c'était essayer de retrouver les coupables et le leur faire payer. Tyler n'avait cependant pas la prétention de faire mieux que les enquêteurs dépêchés par les factions, bien au contraire, il avait prouvé qu'il était tout aussi dépassé qu'eux, tout comme il n'avait pas non plus l'intention de tenter des actions en solitaire comme l'avait fait Eliàs, car cette dernière option était juste suicidaire, et aujourd'hui, il avait bien trop à perdre. Bon sang, mais à quoi avait-il pensé en agissant seul ?!! Une part de lui, lui en voulait terriblement d'avoir agit de manière aussi inconsidéré et irréfléchi, une manière... qui ne lui ressemblait pas. Pourquoi avait-il agit de la sorte ?!! Il lui en voulait ! Il lui en voulait terriblement d'avoir agit de manière aussi stupide !! Malgré tout, sa décision était prise et bien qu'il n'avait aucune envie de quitter cette femme merveilleuse, il avait besoin de s'impliquer et de retrouver les assassins d'Eliàs, il avait besoin de se rendre à Bismarck.

La façon dont Imane se mit à le regarder quand il lui annonça sa décision fut loin de le laisser insensible, davantage encore en entendant sa supplique. Elle avait peur pour lui, elle avait peur qu'il suive le même chemin qu'Eliàs mais il était bien trop en colère, bien trop blessé par sa perte, pour l'écouter. Il n'était pas dans ses intentions de mourir, à vrai dire il ne pensait pas comme ça, même s'il avait parfaitement conscience que c'était une forte possibilité, mais il faisait simplement ce qu'il avait faire sans se poser davantage de question. Et si en temps normal il n'y avait rien qu'il lui refusait, cette fois, c'était différent

- J'peux pas,
lui répondit-il sans se soustraire à son regard. J'peux pas

Il ne pouvait pas une fois de plus laisser tomber Eliàs, ce n'était pas possible, pas cette fois. La voix suppliante de la femme qu'il aimait lui demandant de ne pas risquer sa vie le fit frissonner mais c'était surtout son regard dans lequel se lisait une réelle détresse qui le toucha en plein coeur. Elle lui paraissait alors si fragile, c'était comme si elle pouvait se briser en un instant. Glissant sa main sur son visage il voyait bien à quel point elle craignait de le perdre. Avait-elle oublié qui il était et ce qu'il faisait chaque jour ? Ignorait-elle qu'il pouvait mourir à tout instant même sans poursuivre le Cercle ? Ce n'était pas parce qu'il n'était plus un infiltré qu'il ne risquait plus sa vie.

- Tu dois pas penser comme ça. Tu dois me faire confiance, j'ai pas l'intention d'agir seul je connais mes limites, mais tu peux pas me d'mander de rester là à attendre gentiment qu'on me tienne au courant des avancés d'une enquête qui concerne la mort... d'un homme que je considérais comme frère. J'peux pas. J'peux pas,
répéta-t-il dans un sanglot, les yeux vitreux et rougis

Contrairement à ce qu'Imane lui avait conseillé il n'avait aucune intention de contacter Thémis, il se garda cependant bien de le lui dire. Contacter la partenaire d'Eliàs n'était à ses yeux qu'une perte de temps puisque compte tenu de leur dernier échange elle ne comptait certainement pas lui révéler quoi que ce soit. Ils s'étaient montrés très franc l'un envers l'autre la dernière fois qu'ils s'étaient croisés à New Phoenix dans les bureaux du FBI. Il savait ce qu'elle pensait de lui, et de son coté elle savait également à quoi s'en tenir. Il n'avait aucune intention de lui donner le plaisir de l'envoyer paitre surtout pas sur un sujet qui lui tenait autant à coeur. Quand à Devaney... Un éclair de colère traversa son regard à l'évocation de son nom. Comment Imane pouvait-elle se laisser abuser par ce serpent encravaché ?!! Cet homme détestait Eliàs, il en avait strictement rien à foutre de savoir qu'il était mort ! Ses promesses n'étaient que des paroles en l'air ! Avait-elle déjà oublié que c'était ce même homme qui lui avait conseillé d'abandonner sa fondation et qui l'avait terrorisé juste après son agression en évoquant une possible récidive provenant cette fois du Cercle ?!! Lui n'était pas près de l'oublier. Jamais il ne pourrait faire confiance à cet homme, et comme il ne pouvait pas compter sur le soutient de Thémis compte tenu de leur relation envenimé Tyler avait décidé de se tourner vers la seule personne capable de l'aider : Camila

- Comment peux-tu croire un seul instant ce que raconte Devaney ?! Eliàs ne lui faisait pas confiance et je comprends pourquoi quand à Thémis c'est même pas la peine... j'pensais plutôt contacter Camilla pour rejoindre le groupe mené par Grayson


Tyler ne savait pas si, à présent que son amie avait perdu les élections et la tête de son parti elle aurait son mot à dire mais Camilla n'était pas n'importe qui, elle restait un poids lourd en politique et il voulait croire qu'elle pourrait l'aider à intégrer son équipe en place

- J'irais pas à Bismarck,
lui promit-il conscient que de toute manière cela ne servirait plus rien à présent, mais me d'mande pas de rester en-dehors de cette enquête. Il faut faire ce qui doit être fait, paraphrasa-t-il Eliàs avant de la serrer dans ses bras avec tendresse. Tu m'perdras pas. J'te le promet mais si on ne fait rien pour les arrêter, alors on le regrettera tous. J'veux pas qu'ils s'en sortent




———————— ϟ ————————
Take me as I am, take my life
Look into my eyes – you will see, What you mean to me. Search your heart, search your soul and when you find me there you'll search no more.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Lust For Life



ϟ Métier : Actrice, elle dévoue également énormement de son temps à sa fondation : Les Maisons Khazen ϟ Âge : 30 ans ϟ Race et sang : Sorcière née-moldue ϟ Statut civil : Tyler Lennox lui a volé son coeur et elle n'a pas l'intention de le lui reprendre.



ϟ Messages : 642 ϟ Date d'inscription : 29/05/2016 ϟ Disponibilité RP : Ouverte ♥ ϟ Célébrité : Jenna Dewan ϟ Pseudo : PresleyCash ϟ Crédits : p&c & Tumblr

MessageSujet: Re: Quand l'argent et la gloire n'y peuvent rien ft Tyler   07.05.18 20:04

Quand l'argent et la gloire n'y peuvent rien
Tyler & Imane

Le coeur battant d'anxiété, cette peur panique de le voir aller rejoindre ce combat où les enquêteurs avaient été atteint à plus d'une reprise avant que cela ne devienne tragique, Imane avait du mal à respirer. Elle comprenait sa peine, sa douleur était tellement poignante qu'elle en ressentait une parcelle. Toutefois malgré tout ça, il était hors de question qu'elle l'encourage à se lancer dans cette enquête meurtrière. Pas question qu'elle le laisse se mettre à ce point en danger. Elle n'hésitait pas un seul instant avant de le supplier, de l'implorer de ne pas se lancer dans cette enquête dangereuse, de laisser faire les gens de confiances qui y étaient déjà depuis un bon moment. Sa peur s'agrandissait d'avantage alors qu'il refusait sa demande, les larmes montant à ses yeux redoublaient tant elle paniquait à cette simple idée.

« Tyler... S'il te plait...»

Imane fermait les yeux quelques instants en sentant la main de Tyler contre sa joue, venant retrouver celle-ci en y déposant la sienne. Elle avait confiance en lui, ce n'était même pas la question, mais il ne devait pas s'approcher de cette enquête. Elijah était bien la preuve de ce qui arrivait à ceux qui s'approchaient trop près. Elle savait que peu importe ce qu'elle dirait, elle ne parviendrait pas à le faire changer d'idée et c'était bien ça le plus difficile.

« Alors tu pars là-bas et dans deux semaine je quitte pour l’Australie... »

Il était l'un des rares à connaître ce contrat devant rester secret encore quelque temps. Elle lui en avait parlé vu l'impact que six mois de séparation pouvait avoir sur leur couple, cette simple idée était dure pour elle, mais d'en plus savoir que ce six mois venait d'être prolongé encore plus et plongé dans une inquiétude sans pareil la torturait tout simplement. Il y avait sans doute une part d’égoïsme dans tout ça, mais elle le voulait près d'elle et en santé. Les enquêteurs allaient faire tout en leur possible et en plus lui donner un suivi de ce qu'ils faisaient, c'était déjà une bonne chose non ? Comme ça, s'il pensait à quelque chose il pourrait leur communiquer directement ? Il n'avait pas a y aller... mais elle semblait être la seule à le croire et la phrase que prononça Tyler eu tôt fait de le lui confirmer. En une fraction de seconde, son visage se déformait pour revêtir un masque de colère qu'elle n'avait encore jamais porté face à lui. Passant une main contre sa bouche pour se retenir d'exploser, mais elle n'y pouvait rien.

« Bien sure ! Rejoindre les inquisiteurs dans cette enquête contre des extrémistes sorciers est une excellente idée ! C'est vrai qu'entre Ethan et des gens dont la façon de penser se rapproche drôlement de ceux qui ont tenté de me violer et de me tuer en direct à la télévision le choix est facile ! »

Elle avait haussé le ton contre lui, lui criant presque au visage la fin de sa phrase alors qu'elle la savait pourtant injuste. Détournant le regard, elle ne se levait toutefois pas pour partir. Elle savait qu'il vivait un moment horriblement difficile et que cela obscurcissaient son jugement tout comme elle savait que bien qu'il souhaitait enquêter avec Ezekiel Grayson, il ne partageait pas sa vision des choses. Elle se laissait encercler par ses bras, se blottissant davantage contre lui et laissant couler ses larmes d'impuissance et d'inquiétude.

« Je ne veux pas qu'ils s'en sortent non plus... je veux que justice soit rendue. Mais je ne veux pas que tu prennes directement part à cette enquête. Je sais que peu importe ce que je te demande, si c'est ce que tu souhaites tu le feras quand même et ça ne changera rien à mon amour pour toi... Mais je veux que tu restes à New-Phoenix avec nous... » Sanglotant, elle prenait une grande inspiration avant de formuler une autre demande pour laquelle cette fois elle espérait une réponse positive. « Ne parlons plus de ça avant le levé du soleil d'accord ? Et allons dans la chambre, on sera mieux qu'ici. »


———————— ϟ ————————

 
 
It's dangerous to fall in love But I want to burn with you tonigh I ache for love, ache for us So come on now Strike the match, strike the match now We're a perfect match, perfect somehow We were meant for one another Come a little closer — (Sia).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Quand l'argent et la gloire n'y peuvent rien ft Tyler   

Revenir en haut Aller en bas
 

Quand l'argent et la gloire n'y peuvent rien ft Tyler

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quand on manque d'argent .. [PV Yozora]
» Dossier Corruption 2:L'ONU et l'argent vole par JC Duvalier
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?
» Haiti en Marche: L'argent de la drogue et les élections!
» La salle de l'argent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bellum Orbis :: les reliques du passé :: Les cadavres dans votre placard :: RP terminés :: Première version :: Nouveau Monde-