AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Retrouvailles tant attendues - ft Zachy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Ernie Beller

Retrouvailles tant attendues - ft Zachy Tumblr_mpfg9wPss11qg82f1o3_r1_500

ϟ Métier : Fabricant de baguettes ϟ Âge : 40 ans ϟ Race et sang : Sang-pur ϟ Messages : 1600 ϟ Date d'inscription : 19/06/2014 ϟ Disponibilité RP : Une fois semaine minimum ϟ Célébrité : Matthew Perry ϟ Crédits : PresleyCash

Retrouvailles tant attendues - ft Zachy Empty
MessageSujet: Retrouvailles tant attendues - ft Zachy   Retrouvailles tant attendues - ft Zachy Empty20.12.17 21:33


Retrouvailles tant attendues
Zachy et Ernie


Ernie n'est pas réellement à l'aise. Bien qu'ayant côtoyé le monde des médias depuis la disparition du gamin, il trouve aujourd'hui la présence des journalistes étouffante. Ils sont avec lui sur le termac de l'aéroport de Washington, mais eux derrière les grillages tandis que lui se trouve dans l'enceinte même du complexe, et il doit continuer à répondre à leur questions avec politesse, car malgré le ballet de ces oiseaux d'acier, il continue à les entendre.
Oui, il leur restera toujours reconnaissant, car ce sont bien eux les premiers qui ont relayés ses cris de désespoir, mais en ce moment précis, il aurait apprécié d'être seul.
Seul avec son impatience. Seul avec cette foutue peur, impossible à échanger. Cette boule au ventre qui ne l'a jamais réellement quitté depuis que Zach était retenu par ces cinglés d'Inquisiteurs.
Oui, depuis Ethan Devaney et la douce Yaël, rayon de soleil éphémère dans son cauchemar, il avait, c'est vrai, regagné espoir. L'homme est bien le seul à tenir ces promesses. S'il le pouvait, Ernie voterait pour lui dans la course à la présidence des Etats-Unis.
Non seulement, il s'est réellement déplacé au Bastion pour récupérer son neveu, mais il l'a également tenu informé via ces horreurs électroniques.
Lui ayant expliqué en quelques mots le fonctionnement du "téléphone", Ernie avait passé la journée à fixer l'appareil avec méfiance. Et si jamais rien ne se passait ? Si tout tournait mal et qu'il avait mal compris le comment utiliser l'engin ?
L'engin en question avait finit par émettre un son énervant et strident. Le fabricant, dans sa précipitation, fit voler l'appareil et ce n'est qu'au bout de trois interminables sonneries, qu'il put appuyer sur la touche lui permettant de répondre.
M. Devaney, qui pourrait à présent lui demander n'importe quoi, avait été rapide et concis : "On a réussi. Je vous le passe".
C'était d'ailleurs tellement rapide, qu'Ernie n'était pas réellement prêt à entendre le son de la voix du fils de Sam après tout ce temps. Dans une chambre d'hôtel médiocre aux abord de l'aéroport, Ernie Beller s'était laissé aller aux premiers mots du gamin. La gorge serrée, les jambes en miettes, il avait terminé leur courte conversation par terre, sur une moquette douteuse, le dos contre le lit, heureux.

Ces quelques mots échangés n'avaient pas calmé bien longtemps l'artisan.
A présent, ces angoisses revenaient. Zachary n'était peut-être pas celui qui lui avait parlé au téléphone. Il était si simple de changer la voix d'un homme.
Plus l'heure de l'atterrissage arrivait, plus il s'impatientait. Il avait besoin de voir et de serrer le petit dans ses bras. Et les minutes se rallongeaient sous ce soleil d'été.
Ernie trépignait. Son corps le faisait souffrir de rester debout et immobile - il avait pris dix ans au moins durant la captivité de son neveu - mais c'est son coeur, battant à la chamade qui était le plus douloureux.

Enfin, un officiel présent à ses côtés lui pointa une tache noire dans le ciel. L'avion, car c'en était un, mis un temps fou - selon la subjectivité relative d'Ernie - à s'approcher et à entamer la dernière partie de sa descente.
Lorsqu'il toucha le sol, les appareils photos derrière lui crépitèrent. Ce n'était pourtant pas encore la fin de l'attente interminable pour le fabricant. En effet, l'oiseau d'acier manoeuvra cinq bonnes minutes avant de se stopper pile devant l'escalier sur roulette que le personnel de l'aéroport se pressa d'apporter.
Ses mains étaient crispées sur une risible boite de chocolats car il ne s'était pas résigné à l'accueillir les mains vides. Il se sentait presque faible les dernières secondes avant l'ouverture de la porte. Mais lorsqu'une main ouvrit celle-ci de l'intérieur, il puisa dans ses dernières forces pour les transmettre à Zach si besoin, et ses jambes retrouvèrent un peu plus d'aplomb.  

Le coeur encore plus douloureux, il fixait l'hôtesse de l'air se retourner vers le sombre intérieur, attendant poliment que la personne suivante descende.


———————— ϟ ————————

   
Le progrès c'est la dégringolade. On s'éloigne de l'esprit pour se rapprocher de la terre. #sexydance3
APACHE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Zachary Heel

Retrouvailles tant attendues - ft Zachy Matthew-cuteness

ϟ Métier : Gardien de dragon ϟ Âge : 24 ans ϟ Race et sang : Sang-pur ϟ Particularité : Occlumens et Fourchlang ϟ Messages : 2217 ϟ Date d'inscription : 16/06/2014 ϟ Disponibilité RP : Répond 1x par semaine minimum ϟ Célébrité : Craig Horner ϟ Crédits : Moi

Retrouvailles tant attendues - ft Zachy Empty
MessageSujet: Re: Retrouvailles tant attendues - ft Zachy   Retrouvailles tant attendues - ft Zachy Empty27.12.17 21:06


Retrouvailles tant attendues
Ernie & Zachy


Bien calé dans son siège, Zachary n'arrivait pas à définir lui-même dans quel état il se trouvait. C'était la première fois de sa vie qu'il prenait l'avion et à vrai dire, il ne se sentait pas réellement à son aise. La peur du vide ne faisait pas parti de ses phobies, il adorait chevaucher son balai ou encore Balham son sombral, même voler coincé entre les griffes d'un dragon ne le dérangeait pas, bien au contraire, mais là enfermé dans cette machine de fer, c'était différent parce qu'il n'était pas au commandes, parce qu'il dépendait de quelqu'un, parce qu'il était vulnérable et ne pouvait pas transplaner en cas de problème, tout cela ne l'aidait en rien à se détendre.
Pourtant et bien qu'il ne se sentait pas particulièrement en confiance coincé dans cet oiseau de fer qui les transportait, son appréhension n'avait rien à voir avec cette sensation d'enfermement en réalité, elle était même à milles lieux de ça car en vérité, ce qu'il craignait tant, c'était ce qu'il n'espérait plus lorsqu'il était retenu dans sa petite cellule de 9 mètres carrés : son retour à la vie normale.

Lorsqu'on l'avait chercher pour le conduire dans le bureau de la Grande Inquisitrice, Zachary ne savait pas trop à quoi s'attendre. C'était la première fois, depuis sa détention que ce genre de choses se produisait et il ne pouvait s'empêcher de se demander ce qu'on lui voulait. Est-ce que Septimus serait également présent ? Mais seules Camila Barbosa et une femme qu'il ne connaissait pas, se trouvait dans ce spacieux bureau. En les entendant parler et en comprenant la porté dans le propos Zachary devina que la femme qu'il ne connaissait pas était venue pour le libérer et de toute évidence les deux parties étaient parvenus à un accord pourtant, au lieu de s'en réjouir, Zachary n'arrivait pas à réaliser ce qui était entrain de se passer sous ses yeux. Il avait l'impression d'être un simple spectateur qui regardait la scène d'un film sans se sentir le moins du monde concerné par ce qui était entrain d'arriver aux protagonistes et pourtant c'était bien de lui dont il s'agissait, lui un insignifiant gardien de dragon qui se retrouvait malgré lui l'enjeu d'un bras de fer politique. Après avoir espéré pendant des mois qu'on vienne le libérer, il voyait enfin ses espoirs être exaucé et pourtant c'était la boule aux ventre, envahit par des sentiments contradictoires qu'il se retrouvait, là dans cette avion en partance pour Washington
Si Mme De Silva qui était venue le chercher au Bastion pour le ramener à Washington avait choisit de ne pas rentrer avec lui pour des raisons personnelles, il n'était toutefois pas seul pour autant et c'est en gagnant la limousine qui les attendait qu'il fit la connaissance de celui qui allait faire le trajet en sa compagnie, Ethan Devaney.

Mr Devaney était un homme agréable dont la compagnie l'aida à se détendre. Durant le trajet, l'homme lui parla des répercussions que son enlèvement avait eut sur le territoire, lui qui pourtant n'était personne, et de l'ampleur du mouvement initié par son oncle. Les proportions lui paraissaient démesurées et Zachary le soupçonna d'exagérer son récit, pourtant il allait vite se rendre compte qu'il n'en n'était rien. Apprendre de la bouche d'un étranger, qu'Ernie avait remué ciel et terre pour le faire libérer ne le surprenait guère et réchauffa son coeur, entendre que Livie était prête à se battre bec et ongles pour obtenir sa libération lui donna l'impression d'être encore plus amoureux d'elle qu'avant cette cruelle et injuste séparation, mais en même temps, il ne pouvait qu'imaginer la souffrance et la peine qu'il leur avait involontairement causé et un sentiment de honte s'était emparé de lui. Il avait honte de savoir que par sa faute il avait fait du mal aux deux personnes qu'il aimait le plus en ce bas monde. Honte de savoir que l'on ai mobilisé autant de personnes, jusqu'à des politiciens de Washington, pour obtenir sa libération. Honte que Camila Barbosa ai pu se servir de lui pour obtenir quelques faveurs. En protégeant Hères de ses ravisseurs, il n'avait pas une seule seconde imaginé à tout ce que cela impliquerait, il pouvait presque entendre Ben le sermonner sur la mauvaise habitude qu'il avait d'agir sans réfléchir. Regrettait-il son geste pour autant ? S'il on exceptait tous ces nombreux aspects négatifs, pas le moins du monde. Il avait pu empêcher à Hères d'atroces souffrances et grâce à lui, ils n'avaient pas pu faire pressions sur Saevus.

Saevus....
Devaney était la première personne à apporter enfin de véritables réponses concrètes quand au sort du père d'Hères. Et s'il était heureux d'apprendre qu'Hères avait reprit les rennes du pouvoir avec toutes les difficultés que cela engendrerait mais qu'il ne doutait pas le voir parvenir à surmonter surtout avec Virginia à ses côtés, il fut choqué de découvrir que Saevus avait littéralement disparu sans donner le moindre signe de vie à ses proches. Il fut plus désarçonner encore de découvrir que, à en croire les Inquisiteurs, Saevus Yaxley aurait désormais définitivement perdu sa magie. Pensant qu'il s'agissait tout d'abord d'un malentendu , d'une méprise, il en fut détrompé par Mr Devaney qui le reprit lui-même. Assommé par cette nouvelle, il mis quelques temps à réaliser avant d'objecter à nouveau. Cela ne se pouvait, les Inquisiteurs ne possédaient pas cette science. Enlever ses pouvoirs à un sorcier c'était surréaliste, de la science-fiction, ça n'existait pas, mais à en juger par l'air grave qu'affichait son compagnon de voyage, lui ne prenait pas la menace à la légère. Zachary voulait bien admettre que les Inquisiteurs s'y connaissaient en particules anti-magie. Il pouvait vous empêcher d'en faire usage pendant un temps donné mais delà à ce que ce soit de manière irrémédiable.... c'était beaucoup trop effrayant pour qu'il ne puisse ne serait-ce que l'envisager

- Personne n'a vu Saevus Yaxley depuis sa libération ?

- Non

- Donc personne ne peut prétendre l'avoir examiné et pouvoir ainsi donner un pronostique fiable ?


- En effet

- Vous ne faites que vous baser sur les allégations des Inquisiteurs ? Alors tout espoir n'est pas perdu. Je ne peux pas croire qu'ils soient parvenus à un tel prodige parce que si c'est vraiment le cas, qu'est-ce qui les empêcherait d'en faire usage sur nous ?


- Oh il y a toute une multitudes de raisons qui peuvent expliquer pourquoi ils ne l'ont toujours pas utilisé contre nous pour le moment, mais en toute franchise je préférais que vous ayez raison


- Messieurs, nous allons atterrir, veuillez attacher vos ceintures,
leur recommanda dans un immense sourire l'hôtesse de l'air


L'avion se posa rapidement et sans heurts. Lorsqu'ils en furent autorisés, ils débouclèrent leurs ceintures et sur l'invitation d'Ethan, Zachary observa par la fenêtre ce qu'il lui montrait mais son regard se posa immédiatement sur cet homme qui se trouvait seul a proximité de la piste d'atterrissage derrière les grille ou une foule de personnes semblaient attendre, des journalistes s'il en croyait le politicien. Et bien que Zachary avait peine à croire que toute cette foule s'était déplacé pour lui, seul comptait cet homme qui se tenait debout droit comme un " i "
Ernie, il aurait pu le reconnaitre entre mille, et à présent il lui tardait de le rejoindre. L'émotion avait été à son comble lorsqu'il avait pu lui parler via le téléphone de l'homme qui était venu le chercher mais là il savait déjà qu'il n'allait pas pouvoir retenir ses larmes. Enfin, il était vraiment rentré à la maison. Sentant qu'on lui tapotait légèrement sur l'épaule Zachary se retourna en direction du politicien qui lui adressait un sourire encourageant

- Je vais sortir en premier, ensuite vous me suivrez. Ne répondez pas aux journalistes, ignorez-les sauf si bien entendu vous le souhaitez


Secouant légèrement la tête de manière négative, Ethan approuva d'un signe de tête

- Bien, la Maison-Blanche se chargera de faire un communiqué de presse, alors ne vous préoccupez pas de ça. Allez, je crois qu'il y a quelqu'un qui est impatient de vous revoir


L'invitant à le suivre, Ethan fut le premier à sortir de l'avion et à apparaître. Il enfila ses lunettes de soleil puis salua la foule avant de se tourner vers l'intérieur de la carlingue. Rajustant sa veste, il se mit à descendre les escaliers d'un pas mesuré. Il n'eut pas besoin de se retourner pour savoir que Zachary venait de lui emboiter le pas car le crépitement des flashs qui venaient de redoubler le firent pour lui. Rejoignant le fabriquant de baguettes qu'il salua d'un léger signe de tête, il préféra se faire discret et laisser les deux hommes se retrouver.
Suivant Ethan, Zachary sentit les larmes lui monter aux yeux en réalisant qu'il était là, et qu'il se tenait enfin devant lui après tous ces mois, plus de 4 mois en réalité. Lui qui avait perdu le fils des comptes c'était l'homme qui était venu le chercher qui le lui avait apprit. 141 jours pour être exacte. 141 jours de détention, loin de ses proches et privé de liberté.
Zachary sentit son coeur se serrer en réalisant dans quel état se trouvait Ernie qui avait pris un sérieux coup de vieux depuis la dernière fois qu'il l'avait vu, mais dans le fond, il ne devait pas être très différent de la vision qu'Ernie devait lui-même avoir de lui. Affichant cet immense sourire qu'Ernie ne connaissait que trop mais dont le brun de ses yeux trahissait l'émotion qui l'envahissait, Zach rejoignit Ernie avant de le serrer très fort contre lui.

- Ben dis donc il s'en passe des choses en mon absence ! Tu te sers d'un téléphone à présent ?
Plaisanta-t-il avant d'enfuir son visage contre son épaule et de lui avouer dans un murmure, la voix étranglé par l'émotion. J'ai bien cru ne jamais te revoir

Leur laissant quelques minutes pour se retrouver, Ethan fit signe à son chauffeur d'avancer la limousine. Une fois à leur hauteur le politicien s'approcha d'eux

- Mr Beller, je suis ravi de vous revoir,
le salua-t-il enfin en lui tendant sa main. Venez, la voiture nous attend.

Les invitant à s'y engouffrer Ethan les suivit à son tour et dès qu'il referma la portière sur lui, la limousine démarra.

- Serait-ce mal venu de fêter vos retrouvailles ?
Suggéra-t-il en sortant des flutes de champagnes et une bouteille des plus remarquables. La voiture va nous conduire dans une clinique privée ou nous sommes attendus. Ils vont s'occuper de vous, s'assurer que tout va bien et ensuite vous pourrez vous reposer en attendant de rencontrer le Président en personne qui souhaiterait s'entretenir avec vous

- Est-ce nécessaire ? Je vais bien
, fit Zachary, ils ne m'ont rien fait, je n'ai pas besoin de faire d'examen

- Je suis heureux de l'entendre, lui assura-t-il malgré tout sceptique. Mais il est préférable de faire tous ces examens privés maintenant, ensuite vous serez tranquille. Et puis les médicomages pourront mesurer le rayonnement des particules anti-magie auxquels vous avez été soumis et vous donner une approximation de leurs disparition définitive de votre corps. Ne vous inquiétez pas, ce ne sera pas très long. Mr Beller pourra rester avec vous si vous le souhaitez



———————— ϟ ————————
Avec les animaux il en va souvent comme avec les gens : on reçoit en fonction de ce que l'on a donné
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ernie Beller

Retrouvailles tant attendues - ft Zachy Tumblr_mpfg9wPss11qg82f1o3_r1_500

ϟ Métier : Fabricant de baguettes ϟ Âge : 40 ans ϟ Race et sang : Sang-pur ϟ Messages : 1600 ϟ Date d'inscription : 19/06/2014 ϟ Disponibilité RP : Une fois semaine minimum ϟ Célébrité : Matthew Perry ϟ Crédits : PresleyCash

Retrouvailles tant attendues - ft Zachy Empty
MessageSujet: Re: Retrouvailles tant attendues - ft Zachy   Retrouvailles tant attendues - ft Zachy Empty28.12.17 12:23


Retrouvailles tant attendues
Zachy et Ernie


Ce n'était pas Zachary, mais M. Devaney qui suivit l'hôtesse et  descendit à sa suite. Il salua de manière présidentielle les journalistes - alors que soyons honnêtes, ce n'était pas pour lui qu'ils s'étaient déplacés, ce qu'Ernie aurait trouvé très drôle s'il n'était pas si stressé - puis se retourna vers l'obscurité de cette appareil qui faisait un bruit horrible pour quelque chose d'aussi simple qu'était de voler.
Le bruit l'avait surpris, lui si près de l'oiseau d'acier et il avait regretté les balais ou les sombrals, ces pauvres créatures incomprises. Des tas de pensées l'assaillaient, pensées qui n'avaient pourtant rien à voir avec le gamin, comme si son propre cerveau avait peur d'analyser ce qui allait se dérouler devant lui : de l'avion, il passa aux balais et sombrals, puis repassa au Quidditch, puis à Boston et son équipe qui continuait à se faire battre par les Kansas, puis à Salem qui l'attendait dans sa boutique et qui ferait la fête au petit, puis à l'état de l'air que l'appareil avait pollué - il le sentait - puis à la veste d'Ethan, qu'il rajustait avant de débuter sa descente, ses chaussures aussi, qui brillaient de manière trop vive pour être vraies (mais le fabricant se doutait que toute cette scène était irréelle et que ça n'avait rien à voir avec les pompes du politiciens, d'ailleurs, comment faisait-on pour différencier un rêve d'une réalité encore ?) et enfin, ses lunettes de soleil qui lui donnait un air hollywoodien.

Ernie ne réalisa pas directement que Zachary avait commencé à descendre lui aussi, bien qu'il avait les yeux fixés sur ce petit escalier roulant.
A moitié caché par M. Devaney, la silhouette du gamin, à contre jour, se rapprochait. Le coeur de l'artisan battait à tout rompre dans sa poitrine. Le politicien le salua discrètement et préféra s'éclipser (ou du moins, reculer de quelques pas) pour laisser aux deux hommes le plaisir de se retrouver.
Zachary avait l'air d'avoir toujours un bon moral. C'est son sourire qu'il vit en premier, auquel Ernie répondit immédiatement en étirant ses lèvres. En revanche, il avait maigrit et était bien plus pâle que la dernière fois qu'il l'avait vu. Ca n'avait rien d'étonnant pour sa peau, habituée à passer ses journées sous le soleil et qui avait été contrainte de rester dans l'obscurité d'une cellule durant plus de quatre long mois.

Le gamin plongea dans les bras de son oncle, et dans leur étreinte, Ernie comprit qu'il ne devait pas montrer son état d'épuisement, qu'il devait encore être fort pour que Zach ne s'inquiète pas en plus de ça. Le jeune adulte devait juste récupérer et profiter de sa liberté retrouvée.
Le ton plaisantin du gamin était toujours le même et Ernie ne put s'empêcher de pouffer malgré toutes les émotions qui l'assaillaient.

-T'as pas idée de tout ce que j'ai appris !

C'était vrai. Même ses opinions politiques avaient été ébranlées et le fait d'avoir côtoyé les étudiants de Freedom4Innoncents, aussi diversifiés que leur pays, l'avait rendu bien plus tolérant sur les technologies moldues (même s'il voyait et verrait toujours d'un mauvais oeil le mélange entre magie pure et technologies).
La voix de Zachary s'étrangla dans sa gorge pour la phrase suivante qui lui tordit le coeur lorsqu'il lui avoua avoir cru ne plus jamais le  voir.
Et lui donc ! Combien de fois avait-il douté, combien de fois, dans les mauvais jours, avait-il imaginé le pire : un cadavre dont le corps aurait été mutilé par des multiples tortures sans noms.
Jamais il ne lui avouerait tout ça et il continuera à cacher en lui son côté le plus sombre. Les médias avait fait de lui un icône inébranlable dans sa foi sur la libération de son neveu. Il garderait cette image.

-Je savais qu'on se retrouverait un jour. J'avais juste espéré que ça aurait été un peu plus rapide.

Il serra son neveu un peu plus fort, pour lui montrer cette émotion qu'il ne parviendrait pas à exprimer avec des mots. Il y aurait un temps pour tout et là, ce n'était certainement pas celui pour que Zach puisse vider sa conscience, devant ce parterre de journalistes qui hurlaient des questions.
Ils se séparèrent mais Ernie resta proche de lui, comme pour empêcher un quelconque nouvel enlèvement. Le limousine avait avancé vers eux et avant de monter dedans, Ernie se tourna vers le politicien pour lui serrer chaleureusement la main.

-Merci.

Il n'y avait rien d'autre à dire. C'était clair, concis et sincère. Avant de s'engouffrer à son tour dans la voiture, Ernie se tourna vers les journalistes. Ils avaient été présents  bien plus que les politiciens durant ces 141 jours. Alors pour eux, il se tourna vers les appareils photo et leva un poing en l'air, le sourire aux lèvres.

Ensuite, il s'assit aux côtés de Zachary et accepta la flûte de champagne que le politicien lui tendait.

-Attention de ne pas te saouler, glissa-t-il, un brin moqueur à son neveu, bien qu'en lui, déjà, l'inquiétude était réelle. S'ils allaient dans une clinique privée, pouvait-il avoir de l'alcool dans le sang ?
Décidant de faire confiance à Devaney, il se tut sur la question et trinqua avec eux.

-A ta libération et à tous ceux qui ont rendu ça possible !

Zach ronchonna un peu sur la question d'aller se faire examiner. Ernie pouvait le comprendre. Il avait besoin d'espace et pas encore d'être enfermé dans des pièces. Mais sa santé était plus importante et il fallait qu'il soit encore un peu fort. Néanmoins, apprendre de sa bouche qu'il n'avait rien eu "de grave" le rassura énormément et le poids se délaissa sur ses épaules.
Ce que le politicien disait sur les dégâts des particules anti magie inquiétait le fabricant et il avait hâte d'en apprendre plus dans cette clinique.
Il avait également hâte qu'ils arrivent chez lui. Ernie avait préparé des balais et comptait bien rendre à son neveu ce sentiment magique de liberté que le ciel seul pouvait donner. Si les médicomages l'acceptaient,
évidemment. Peut-être devait-il se reposer d'abord ? Certainement...Par Merlin, il avait des tonnes de quesitons à poser aux professionnels de la santé.

-Tu veux bien que je reste ?

Il ne comptait pas le lâcher d'une semelle mais lui poser des questions futiles et entendre le son de sa voix était quelque chose de si rassurant qu'il était prêt à lui raconter tout ce qui lui passait par la tête pour le faire réagir.

———————— ϟ ————————

   
Le progrès c'est la dégringolade. On s'éloigne de l'esprit pour se rapprocher de la terre. #sexydance3
APACHE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Zachary Heel

Retrouvailles tant attendues - ft Zachy Matthew-cuteness

ϟ Métier : Gardien de dragon ϟ Âge : 24 ans ϟ Race et sang : Sang-pur ϟ Particularité : Occlumens et Fourchlang ϟ Messages : 2217 ϟ Date d'inscription : 16/06/2014 ϟ Disponibilité RP : Répond 1x par semaine minimum ϟ Célébrité : Craig Horner ϟ Crédits : Moi

Retrouvailles tant attendues - ft Zachy Empty
MessageSujet: Re: Retrouvailles tant attendues - ft Zachy   Retrouvailles tant attendues - ft Zachy Empty27.01.18 18:50


Retrouvailles tant attendues
Ernie & Zachy


Serrer Ernie dans ses bras était terriblement rassurant, si rassurant qu'il craignait de le relâcher pour le voir soudainement disparaître, aussi, prolongea-t-il plus que nécessaire ces retrouvailles tant attendues. Bien qu'à regret, lorsqu'il se résolu finalement à quitter ces bras réconfortant, il tenta de contenir du mieux qu'il pu la forte émotion que lui inspirait cet instant privilégié qu'il aurait souhaitait voir se dérouler sans la présence de tous ces témoins qu'il ne connaissait pas et dont la présence indésirable lui donnait la désagréable sensation d'être volé. Faisant un léger tour d'horizon, il n'aperçut personne d'autre que Ernie... pourquoi ? Où était Livie ? Et Ben ? Tamara ?
Ses interrogations disparurent derrière un grand sourire en se concentrant à nouveau sur Ernie et à ce qu'il lui avait avoué durant leurs retrouvailles. Ernie avait appris à se servir de beaucoup de choses ? Est-ce que cela signifiait qu'il ne voyait plus tout ce qui était moldu comme étant démoniaque ou assimilé à de la magie noir ? Déjà imaginer Ernie avec un téléphone valait son pesant de galions, mais alors savoir que ça ne s'arrêtait pas là.... Au moins ses mésaventures allaient le faire rire, et franchement, il en avait bien besoin. Zach ne pouvait s'empêcher de trouver ironique que son oncle se soit ainsi rapproché de la technologie moldus alors même qu'il était retenu prisonnier par ces derniers. Il s'attendait plutôt à retrouver un Ernie furieux, qu'il aurait été bien en peine de calmer, prêt à lancer le moindre sort à l'encontre du premier moldu qui aurait le malheur de s'approcher d'eux, et à maudire toutes leurs technologies. Pourtant à première vue, cela semblait être loin d'être le cas.

Zachary vit avec soulagement la limousine noir se diriger vers eux. Du coin de l'oeil, il aperçu Ernie remercier Mr Devaney de l'avoir ramené avec lui. Son oncle s'était contenté d'un simple merci, pourtant, pour qui le connaissait pouvait déceler toute l'émotion qui se trouvait caché derrière ce simple mot et cette poignée de main. Il y avait quelque chose de solennel comme si Ernie faisait la promesse silencieuse qu'il pourrait désormais lui demander tout ce qu'il voudrait, lui garantissant par cette poignée de mains, son soutient dorénavant indéfectible.
Zachary s'était détourné des deux hommes pour s'engouffrer dans la limousine dans laquelle il espérait y retrouver au moins Livie, pourtant, à sa plus grande déconvenue, celle qui lui avait tant tardé de retrouvé ne s'y trouvait pas. Pourquoi ? Que se passait-il ? Il savait par Mr Devaney que la jeune femme s'était battue bec et ongle pour obtenir sa libération, il savait donc qu'elle ne l'avait pas oublié, alors pourquoi n'était-elle pas là ? L'attendait-elle à l'hôtel ? Zachary chercha à se convaincre que cela ne pouvait être que ça. Livie était de nature discrète, s'afficher sur le tarmac de l'aéroport devant cette foule de curieux ne lui correspondait pas, et il ne faisait aucun doute qu'elle ne désirait aucun témoins pour leurs retrouvailles. Bien qu'à moitié convaincu, il regarda la voiture quitter l'aéroport à travers les vitres teintés. Il était libre, il aurait du se sentir heureux pourtant une partie de lui était triste de constater que seul Ernie avait fait le déplacement pour venir le chercher. Ne comptait-il donc pas pour les autres membres de sa famille ? Il savait que Ben ne le portait pas dans son coeur, leur dernier accrochage en était la preuve, pourtant, il aurait parié qu'il n'aurait pas raté l'occasion de se montrer en spectacle devant un parterre de journaliste. Il fallait croire qu'il avait tort. Et Tamara ? Pourquoi n'était-elle pas venue ? Et Hères ? Une foule d'inconnus et de curieux avaient fait le déplacement pour lui alors que sa propre famille n'avait même pas fait cet effort, ce constat était aussi pathétique que douloureux. Son regard se posa alors sur la seule personne de sa famille qui en quelques mois à peine avait pris une place privilégiée dans son coeur. Heureusement qu'Ernie était là, Ernie qui avait tout d'un père pour lui. Il aurait tellement voulu que ce soit lui son véritable père et non pas cet homme..... Comme à chaque fois qu'il repensait à leur lien filiale, son regard se posait sur son avant bras gauche qui porterait désormais sa marque qui n'était pas visible en cet instant car sa chemise recouvrait sa cicatrice. Il fut tiré de ses songes par une flûte de champagne qu'on lui tendit mais que Zachary déclina d'un signe de tête. Il pouvait comprendre que son oncle et Devaney puissent avoir envie de fêter sa libération, mais lui se sentait encore un peu trop déboussolé pour pouvoir fêter quoi que ce soit.

Le jeune sorcier regarda les deux hommes trinquer tout en discutant des examens qu'ils désiraient lui faire passer afin de s'assurer qu'il allait bien. Si l'intention était des plus louables, Zachary, se sentait plus contrarié et agacé qu'autre chose. Il avait l'impression d'être un enfant dont on devait s'occuper parce qu'il était incapable de prendre la moindre décision par lui-même. Si, il y a quelques mois à peine, il aurait pris sur lui et se serait plié de bonne grâce à leurs exigences avec le sourire pour ne pas les peiner et les rassurer, aujourd'hui, ce n'était pas le cas. Sa patience avait été mis à rude épreuve et une kyrielle de sentiment tourbillonnait en lui comme un cyclone : la honte d'avoir attirer toute cette attention et d'avoir causé tant de soucis à ceux qu'il aimait, la déception de ne pas avoir pu serrer Livie dans ses bras, la tristesse de constater que son frère et sa soeur avaient choisit de le considérer comme un étranger, le besoin vitale de retourner enfin chez lui dans le Montana loin de tout, l'agacement de voir les gens décider de ce qui était le mieux pour lui devant lui sans lui demander son avis.... Alors que tout ce qu'il désirait s'était de retrouver les siens et être enfin tranquille.

- Je ne veux pas paraître grossier, et ne croyez pas que je ne vous suis pas reconnaissant de tout ce que vous avez fait pour moi, mais avec tout le respect que je vous dois, je n'irais pas à l'hôpital ! Il est hors de question que je subisse une batterie d'examen alors que je suis en parfaite santé ! On m'a correctement nourrit, on ne m'a pas fait aucun mal. Là je suis fatigué et tout ce que je veux s'est rentré chez moi si ce n'est pas trop demandé !

En temps normal, jamais il ne se serait permis de parler de la sorte, mais s'il avait bien appris quelque chose durant sa détention c'est que le temps était précieux et il n'était pas dans ses intentions d'en perdre davantage. La tête appuyé contre la vitre, il vit dans cette dernière, le reflet des deux hommes se faire des signes de la tête puis, Devaney toqua sur la cloison qui les séparait de leur chauffeur. Lorsque cette dernière s'abaissa, le politicien changea leur destination et demanda à ce qu'on les conduise directement à l'hôtel, puis le reste du trajet se fit dans une ambiance un peu plus lourde et une fois encore Zachary s'en voulut d'avoir plombé l'ambiance. Il avait la désagréable sensation de se montrer rabats-joie, capricieux et ingrat alors que ce n'était pas du tout ce qu'il désirait

- Vous n'êtes pas obligé de faire tous ces examens aujourd'hui, vous avez raison,
admit aimablement le politicien, mais il faudra les faire, ne serait-ce que pour mesurer le taux de particules anti-magie que vous avez encore dans le corps et les effets secondaires qu'ils peuvent avoir sur vous. Ce n'est pas pour vous embêter

Zachary avait gardé le silence durant quelques minutes avant de se décider à répondre le plus aimablement possible à son tour.

- Je sais, et je vous remercie de vous soucier de ma santé. Je vous promet que j'irais faire ces examens mais ce sera quand moi je le déciderais et là tout ce que je veux s'est rentrer chez moi


- Je comprends

Le reste du trajet se fit dans une ambiance beaucoup plus calme et beaucoup moins euphorique qu'au moment de quitter l'aéroport et alors que les paysages défilaient devant lui sans qu'il ne le voit réellement, Zachary se demandait s'il lui serait possible de mener à nouveau une vie normal.

****

Jamais encore de toute sa vie, Zachary n'avait foulé le hall d'un hôtel aussi luxueux, pourtant, et bien qu'il ne pu s'empêcher d'être impressionné de se retrouver en pareil endroit, le gardien de dragon qu'il était ne s'y sentait pas à sa place. Probablement aurait-il été heureux de partager ce moment avec Livie en d'autres circonstances mais là ce n'était pas le cas. Cela ne faisait qu'accentuer son besoin de retourner chez lui, dans les forêts du Montana si cher à son coeur.
Devaney les avaient accompagné jusqu'au hall d'entrée afin de s'assurer qu'ils bénéficieraient du meilleur traitement possible, n'oubliant pas d'insister sur le fait que la note de frais ainsi que toutes leurs dépenses annexes étaient à rajouter sur l'ardoise de la Maison-Blanche. Puis, après les avoir une nouvelle fois salué et souhaité bonne chance, il s'était éclipsé, les laissant enfin seuls
Un garçon d'étage les conduisit jusqu'à leur suite où les affaires d'Ernie avaient déjà été déposé. Alors que son oncle donnait un pourboire au garçon d'étage, Zach avait déjà parcouru toutes les pièces de la suite à sa recherche, mais elle n'était nulle part, et il n'y avait aucune trace de sa présence non plus. Quittant l'une des deux chambres, Zachary revint vers Ernie, un peu perdu

- Où est-elle ? Où est Livie ?
Lui demanda-t-il. Est-ce que quelqu'un d'autre doit nous rejoindre ? Mon frère ? Osa-t-il s'aventurer. Où peut-être ma soeur ?

Il ne voulait surtout pas que son oncle pense qu'il n'était pas heureux de sa présence, l'avoir à ses côtés comptait énormément pour lui, bien plus qu'il ne pouvait l'imaginer, mais les autres personnes de sa famille lui manquait et il aurait espéré les retrouver et pouvoir les serrer dans ses bras à leurs tours également aujourd'hui. Malgré tout ce qui les avait opposé, ne leur avait-il pas manqué ne serait-ce qu'un tout petit peu ?



———————— ϟ ————————
Avec les animaux il en va souvent comme avec les gens : on reçoit en fonction de ce que l'on a donné
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ernie Beller

Retrouvailles tant attendues - ft Zachy Tumblr_mpfg9wPss11qg82f1o3_r1_500

ϟ Métier : Fabricant de baguettes ϟ Âge : 40 ans ϟ Race et sang : Sang-pur ϟ Messages : 1600 ϟ Date d'inscription : 19/06/2014 ϟ Disponibilité RP : Une fois semaine minimum ϟ Célébrité : Matthew Perry ϟ Crédits : PresleyCash

Retrouvailles tant attendues - ft Zachy Empty
MessageSujet: Re: Retrouvailles tant attendues - ft Zachy   Retrouvailles tant attendues - ft Zachy Empty04.02.18 12:55


Retrouvailles tant attendues
Zachy et Ernie



Une vague de frustration s'empara d'Ernie lorsque le gamin annonça avec son franc parler habituel, qu'il ne voulait pas se rendre à l'hôpital.
Après quatre mois de détention, même s'il affirmait aller bien, le fabricant aurait préféré que des médicomages puissent tout de même vérifier son état général. Il échangea un regard entendu avec Devaney - "Ne vous inquiétez pas, je veillerai à ce que le petit aille faire  ces foutus tests" - et la frustration de l'artisan fut vite chassée par la volonté de donner à Zachary tout ce dont il souhaitait. En ce moment, il voulait juste se rentrer chez lui et Ernie allait donc se battre pour que ce soit chose faite, même s'il aurait aimé discuter avec des professionnels pour savoir s'il pouvait tout faire avec lui sans avoir peur de trop l'épuiser.
Peut-être que le coup des balais serait de trop.
Et puis, il était hors de question que Zachary rentre seul chez lui. Les territoires des partisans étaient dangereux. Il serait plus en sécurité avec lui, à Boston, là où il pourrait également s'occuper de lui.
Cette idée, il le savait, ne plairait pas forcément au jeune adulte. Ils devront sérieusement en discuter et Ernie savait très bien qu'il allait devoir mordre sur sa chique et accepter le fait qu'il ne pourrait pas toujours être auprès de lui à vérifier que le périmètre était sécurisé et que personne ne voulait l'enlever à nouveau.

La limousine les redéposa devant l'hôtel qu'il avait quitté et Ernie salua chaleureusement l'homme politique sans qui cette libération n'aurait pu avoir lieu.
Il avait suffit d'une rencontre qui avait boule de neige. Yaël avait vraiment fait bouger les choses et son coeur s'emballa un peu à cette idée. Lorsqu'ils avaient partagé ce fameux dîner en tête à tête, la jeune femme lui avait fait ressentir des choses qu'il pensait disparues depuis son traumatisme avec Sofia. Mais la complication de leur situation et le contexte dans lequel ils se trouvaient à présent plongé empêchait un quelconque avenir entre eux, à son plus grand regret.

Le personnel les accueilli avec une discrète joie qui faisait plaisir à voir. Ils semblaient réellement heureux de voir le visage de Zachary ailleurs que sur des affiches.
Cependant, très professionnels, ils se contentèrent de leur sourire avec bienveillance, ce à quoi Ernie leur fut très reconnaissant. Il laissa d'ailleurs un large pourboire au garçon d'étage tandis que, dans son dos, le gamin s'activait dans la suite.
Il cherchait quelqu'un de toute évidence et le fabricant de baguettes culpabilisa de ne pas avoir organisé ce que Zachary attendait réellement.

Il s'avança vers lui, un peu perdu et Ernie le fit asseoir sur un des deux fauteuils confortables, et il fit de même dans celui dans face.
Ernie prendrait toute la responsabilité de l'absence de Livie. En revanche, il devrait se contrôler pour ne pas avoir de mots trop durs envers son ignoble frère.

-Il faut que tu m'excuses Zach. J'ai prévenu Livie au dernier moment et son avion pour venir nous rejoindre a du retard. Je... je ne voulais pas lui infliger une énième déception. Ça a été très dur pour elle.

Les yeux d'Ernie trahirent son immense affection pour la jeune femme alors qu'il continuait.

-Elle est très forte, je le sais. C'est une jeune femme merveilleuse. Elle n'a pas lésiné sur les moyens et a été de tous les combats pour te libérer. Si elle n'est pas là en ce moment, c'est entièrement de ma faute et j'espère que tu me pardonneras. Elle est en route et devrait arriver bientôt.

Est-ce qu'un jour ils lui avoueraient qu'ils avaient été jusqu'à, en désespoir de cause, s'infiltrer sur le territoire des Inquisiteurs ? Ce serait sans doute le rôle de Livie de lui raconter toutes leurs péripéties et non le sien.

-Quant à ton frère... je...

Devait-il vraiment dire qu'il n'avait pas levé le moindre petit doigt pour les aider à faire libérer Zach ? Devait-il le mettre en garde contre ce personnage si mauvais et opportuniste que lui ? Lui ouvrir les yeux et, dans un même temps, lui faire du mal ?
Non, il ne pouvait décidément pas gâcher ce moment des retrouvailles et Ernie décida de la jouer soft.

-Je ne pense pas qu'il viendra.

C'était à lui, le frangin, de prévenir Tamara. Ernie ne l'avait jamais rencontré et il s'en voulu d'avoir présupposé qu'elle soit également prévenue à temps. Révolté, l'artisan tenta, en vain, de ne pas trop montrer sa colère dans son regard. Dès que Zach aurait les yeux tournés, il allait remuer ciel et terre pour la faire venir. Quelqu'un devait bien avoir son contact non ?

-A mon avis, il n'a pas eu le temps de prévenir ta sœur. Ta libération a été très rapide après des mois d'attente. Tout ceci semble encore irréel et il y a eu quelques couacs dans l'organisation des détails pratiques.

Il observait le jeune homme et s'en voulait terriblement de ne pas avoir mieux pensé à ce moment.
Le gamin était déçu ça se voyait et ça lui tordait le cœur.
Des tas d'émotions se bousculaient sous la surface chez lui. Il avait encore du mal à accepter le fait qu'il était bel et bien là et qu'il n'était pas en train de rêver ou d'halluciner. N'allait-il pas disparaître d'un coup ?  Se transformer en cadavre pâle et dégeulasse sous ses propres yeux horrifiés et la douleur de cette vision le réveiller en sursaut ?
Pour s'en assurer, Ernie avança sa main et lui serra le bras. Le contact était solide. Il était bel et bien là et pourtant...
Par Merlin, le petit était vivant et en chair et en os devant lui !
Pourquoi n'arrivait-il pas à accepter l'idée ?

-Est-ce que tu veux que je commande quelque chose à manger en attendant les autres ? Tu veux de l'eau ? Ou je sais pas, allumer cet appareil là ? Celui qui diffuse des images animées ? Tu n'as pas trop froid ? Tu veux que je laisse entrer un peu plus la lumière ? Ou peut-être est-ce que tu préfères dormir un peu avant ?

Ca y est la vanne des questions et préoccupations paternelles était ouverte. Ernie observait son neveu avec intensité, tentant de découvrir et de répondre à ses besoins premiers vu qu'il n'était pas en mesure de faire accélérer le temps pour faire venir ceux qu'il voulait voir présent.
La suite lui paraissait désormais trop grande pour être correctement chauffée. Et il n'avait pas encore vu le petit s'abreuver ou manger de ses propres yeux. Sa pâleur lui rappelait son besoin de soleil. Et ces cernes... Aussi effrayantes que les siennes probablement.

-...ou peut-être que je dois me taire ? Demanda-t-il, consterné par son attitude mais également, légèrement amusé et apte à l'autodérision pour tenter de chasser la déception de Zachary.


———————— ϟ ————————

   
Le progrès c'est la dégringolade. On s'éloigne de l'esprit pour se rapprocher de la terre. #sexydance3
APACHE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Zachary Heel

Retrouvailles tant attendues - ft Zachy Matthew-cuteness

ϟ Métier : Gardien de dragon ϟ Âge : 24 ans ϟ Race et sang : Sang-pur ϟ Particularité : Occlumens et Fourchlang ϟ Messages : 2217 ϟ Date d'inscription : 16/06/2014 ϟ Disponibilité RP : Répond 1x par semaine minimum ϟ Célébrité : Craig Horner ϟ Crédits : Moi

Retrouvailles tant attendues - ft Zachy Empty
MessageSujet: Re: Retrouvailles tant attendues - ft Zachy   Retrouvailles tant attendues - ft Zachy Empty07.04.18 12:31


Retrouvailles tant attendues
Ernie & Zachy


En constatant qu'Ernie l'invitait à prendre place sur l'un de ces luxueux fauteuils qui ornait la suite, Zachary eut un mauvais pressentiment qui se renforça davantage en apercevant le visage défait de son oncle. Que se passait-il ? Est-ce que Livie allait bien ? Lui était-il arrivé quelque chose ? S'imaginant déjà le pire, Zachary plongea son regard angoissé dans ceux de son oncle. C'est avec un soulagement certain que Zach vit Ernie mettre fin très rapidement à son supplice. L'absence de Livie était uniquement dû à une décision prise par son oncle et en aucun cas le résultat d'un quelconque malheur. Afin de lui éviter une énième déconvenue, et Zachary imaginait combien ils avaient du en avoir durant ces 4 longs et interminables mois, le sorcier avait eut la sagesse de n'avertir Livie qu'une fois qu'il eut la confirmation que Zachary était bel et bien sur le chemin du retour. Un sourire ampli de douceur se dessina sur les lèvres jeune sorcier alors que son regard ampli de gentillesse se posa sur son oncle qui paraissait sincèrement des plus navré.

- Il n'y a rien a pardonner,
lui assura-t-il dans un sourire sincère tout en lui prenant la main. Bien au contraire, c'était très délicat de ta part

Faire preuve d'autant de prévenance c'était son oncle tout craché. Ils ne se connaissaient pas depuis longtemps et pourtant il avait la sensation de connaître cet homme depuis toujours. Un homme bon, droit, honnête, chaleureux, travailleurs, respectueux, courageux, déterminé, un peu borné, fier, mais qui savait reconnaître ses torts quand il en avait. De toute évidence, lui et Livie avaient passé beaucoup de temps ensemble, et à en juger par les éloges dont faisait preuve Ernie à son égard, le courant était bien passé. Zachary éprouvait un certain réconfort à savoir qu'ils avaient traversé cette épreuve ensemble et non pas chacun dans leur coin, même si ce n'était pas ainsi qu'il aurait souhaité les voir se rencontrer mais après tout, on ne faisait pas toujours ce que l'on voulait

- On dirait que toi aussi t'es tombé sous son charme


Comment ne pas tomber sous la charme de Livie ? Elle était belle, intelligente, pleine de vie, malheureusement, le rejet qu'elle faisait vis-à-vis de la magie était un réel problème et de toute évidence l'influence de son oncle à ce sujet paraissait être proche du néant, sans quoi la jeune femme serait ici, avec eux en ce moment même, mais une fois de plus son aversion pour la magie lui avait fait préférer prendre l'avion et retarder leurs retrouvailles. Bien que de nature très compréhensif, une part de Zach lui en voulait de ne pas avoir fait abstraction de sa répulsion pour la magie pour venir le retrouver au plus vite. Mais Ernie ignorait peut-être l'existence de ce problème qui rongeait la jeune femme, après tout, ils n'avaient pas du beaucoup parler d'autres choses que de sa libération. Ses pensées concernant Livie furent vite interrompus lorsque son oncle se mit à évoquer Benjamin. Aussitôt, Zachary releva la tête dans sa direction et observa son oncle avec le plus grand intérêt. Un sourire amer se dessina sur ses lèvres au fur et à mesure que le fabriquant de baguettes tentait de palier à l'absence de son frère et de sa soeur. Il y avait quelque chose de touchant en Ernie à le voir tenter de se dépatouiller à tout prix pour leur trouver une excuse dans le seul but de le protéger d'une cuisante déconvenue, mais n'était-ce pas ainsi que l'on grandissait et que l'on murissait ? Chercher à le préserver coute que coute n'était pas lui rendre service. Ernie paraissait d'ailleurs bien plus affecté par l'indifférence de son frère qu'il ne l'était lui-même, peut-être parce que son oncle pensait qu'il ignorait la vérité, qu'il ignorait à quel point Ben le détestait ? Pourtant il le savait, son frère avait été très clair à ce sujet mais il y avait toujours une part en lui qui voulait croire que quoi que puisse en dire Ben, il existait forcément des liens fraternels de toutes ces années passées ensemble, à être élevé par les mêmes parents, et ce, même s'ils étaient bien cachés. Mais il devait se faire une raison et finir par accepter que sa vision des choses, n'était pas la même que celle de son ainé. Posant une main réconfortante sur celles d'Ernie qui se sentait visiblement très mal en cet instant, Zachary lui adressa un sourire qui se voulait consolateur

- Il n'a pas voulu venir, et je paris qu'il n'a pas levé le plus petit doigt pour t'aider je me trompe ? Tamara ne viendra pas non plus,... je porte le même nom qu'eux mais je ne suis pas un Heel, Ben s'est montré assez clair sur le sujet... Tu n'y es pour rien


C'était à lui de l'accepter. Il ne pouvait pas les forcer à le tolérer dans leurs vies tout comme ils ne pouvaient pas l'empêcher d'être un Heel. Ils n'avaient peut-être aucun lien de sang, mais ils portaient le même nom et à ses yeux, même si ce n'était pas réciproque, ils resteraient toujours son frère et sa soeur. Zachary aurait aimé les avoir auprès de lui en ce moment, mais il préférait de loin partager cet instant avec des personnes pour qui il comptait véritablement alors à bien y réfléchir, il aimait autant qu'ils ne soient pas là.

- Tu es là, et c'est tout ce qui compte
, lui assura-t-il avec sincérité. Est-ce que ça va ?

Ernie qui paraissait à la fois peiné et troublé quelques minutes plus tôt était devenu subitement pâle et le fixait bizarrement un peu comme s'il venait de voir un spectre. Peut-être était-ce à cela qu'il ressemblait en ce moment. Il fallait reconnaître qu'avec ses cheveux un peu plus long que la moyenne, lui qui les avait toujours porté court, et cette barbe qui lui mangeait une partie du visage dissimulant ainsi ces derniers traits encore juvénile, lui-même ne se reconnaissait plus mais l'image que le miroir lui reflétait ne le dérangeait pas bien au contraire, elle reflétait parfaitement ce que cette expérience avait fait de lui. Les candeurs de l'enfance avaient disparu et il avait la sensation d'être différent, probablement que savoir désormais qui il était réellement, jouait également un rôle dans ce changement qu'il sentait en lui et qui lui permettait de s'affirmer pleinement. Il y aurait définitivement un avant et un après son séjour au Bastion
Sa question paru tiré Ernie de ses réflexions internes qui se reprit et s'inquiéta une fois de plus de son bien-être en lui posant moult questions, prêt à satisfaire ses moindres besoins, ses moindres caprices. Un léger sourire apparut sur son visage avant que son rire ne se mette à résonner dans la pièce lorsque son oncle suggéra qu'il serait peut-être préférable qu'il se taise un peu. Ernie lui avait terriblement manqué et il était bon de le retrouver.

- Non surtout pas. Je ne veux pas que tu te taises bien au contraire. J'ai eu droit à un silence assommant pendant 4 longs mois, à présent je veux rattraper le temps perdu... à commencer par ça.

Zachary se rapprocha de son oncle et l'étreignit à nouveau avec émotion. Cet homme lui avait terriblement manqué. Son oncle savait-il quelle place importante il occupait désormais dans sa vie ?

- Merci, murmura-t-il avec émotion. Merci pour tout ce que tu as fait... je suis sincèrement désolé

Désolé de lui avoir causé autant de soucis. Pas une seule seconde il n'avait imaginé que les choses prendraient de telles proportions, ni même le soucis et le mal qu'il allait causé à Livie et à son oncle, mais pas seulement. A ses amis Khaaleb, Cécil, Aurélia, Hères, mais également Sabrak le responsable de la réserve de Dragons, et beaucoup d'autres encore...
Pourtant, et bien qu'il était parfaitement conscient du mal qu'il leur avait infligé à tous, il savait que si c'était à refaire, il n'hésiterait pas à refaire exactement la même chose. Desserrant son étreinte, il fixa son oncle de son regard tendre et chaleureux

- Tu sais, même si je reste persuadé que c'est nous-même qui sommes maîtres de notre vie et qui la menons au fils des choix que nous faisons, je pense que les choses n'arrivent pas sans raison. Je ne regrette pas ce que j'ai fais, la seule chose que je regrette c'est la peine que je vous ai infligé à tous


S'il n'avait pas pris la place d'Hères, nul ne sait ce qui serait arrivé aux Yaxley père et fils et surtout, jamais il ne se serait rendu au Bastion, et jamais il n'aurait découvert qui était réellement son père.

- Parles-moi de toi, que t'est-il arrivé ces derniers mois ? Comment as-tu rencontré Livie ? Et Devaney ? Racontes-moi tout, je veux tout savoir





———————— ϟ ————————
Avec les animaux il en va souvent comme avec les gens : on reçoit en fonction de ce que l'on a donné
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ernie Beller

Retrouvailles tant attendues - ft Zachy Tumblr_mpfg9wPss11qg82f1o3_r1_500

ϟ Métier : Fabricant de baguettes ϟ Âge : 40 ans ϟ Race et sang : Sang-pur ϟ Messages : 1600 ϟ Date d'inscription : 19/06/2014 ϟ Disponibilité RP : Une fois semaine minimum ϟ Célébrité : Matthew Perry ϟ Crédits : PresleyCash

Retrouvailles tant attendues - ft Zachy Empty
MessageSujet: Re: Retrouvailles tant attendues - ft Zachy   Retrouvailles tant attendues - ft Zachy Empty12.04.18 12:33


Retrouvailles tant attendues
Zachy et Ernie



Zach ne semblait pas fâché de son manque d'organisation. Ainsi, à premières vues, son emprisonnement de quatre mois n'avait pas profondément altéré sa personnalité. Ernie s'était préparé à beaucoup de choses : l'effroi, la panique, la colère et la rancoeur d'un homme ayant perdu trop de jours loin du soleil. Le fabricant n'était pas dupe et il savait que ce n'était pas avec une vingtaine de minutes qu'il pourrait analyser le comportement de son neveu. Il savait que les cicatrices seraient plus profondes et qu'il les partagera seulement s'il le désirait.
Ernie ne pouvait cependant être soulagé de voir qu'il avait gardé une certaine malice dans ses yeux, comme lorsqu'il constata que le courant était bien passé entre lui et Livie.
C'est vrai qu'il avait beaucoup d'admiration et d'amitié pour la jeune femme. Son courage et sa ténacité lui avaient été bénéfique et il n'aurait probablement jamais tenu le coup sans elle. Avant que Freedom 4 Innocents se forme, ça avait été longtemps "Eux deux contre le reste du monde". En quelques mois à peine, elle lui était devenue très chère et il la considérait à présent comme sa famille.

-En effet. Elle t'aime profondément, tu sais ? Sans elle, je ne sais pas... Nous nous sommes beaucoup soutenu et elle a été de tous les combats.

A vrai dire, Ernie avait désormais un peu honte des dangers dans lesquels il avait placé la jeune femme. D'abord sur les territoires des Inquisiteurs, puis face à Sofia... Il n'était probablement pas le meilleur pour protéger les gens qu'il aimait. Lorsque Zach était retenu contre son gré, il avait réellement cru être maudit : toutes personnes qu'il aimait se retrouvait dans de mauvaises postures. Ca avait d'abord été Sam, la mère de Zach et sa cousine bien aimée, puis son père, parti si vite après une maladie fulgurante, puis sa grand mère, puis Zach, puis Livie...
C'était sans doute pour un mieux que ce ne soit pas allé plus loin qu'un dîner avec une certaine jolie médicomage. Il ne méritait pas l'amour si une malédiction pesait sur ses épaules.

Livie c'était une chose, mais sa fratrie, c'en était une autre.
Zach du s’apercevoir à quel point Ernie était en train de se noyer dans des excuses bidons. Si ce n'était pas de la haine qu'il éprouvait pour Benjamin, ça y ressemblait. En tout cas, il y avait un profond dégoût pour son être abjecte. Même si leur relation fraternelle n'était pas au bon fixe, comment pouvait-il continuer à vivre en sachant Zach aux mains des Inquisiteurs ? C'était une question à laquelle le fabricant ne parvenait pas de trouver une réponse, lui qui avait grandit enfant unique idéalisant probablement un peu trop, les relations entre frères et soeurs.
Les paroles amères de Zach lui coupèrent pourtant le souffle. Le jeune homme avait parfaitement conscience de la situation déplorable de son grand frère. Mais apparemment, Tamara serait de la même veine que lui ? Comment pouvait-on rejeter son neveu ? S'était-il passer quelque chose qu'il ignorait ? Devait-il encore protéger Zach de ce qu'il pensait réellement de Monsieur Benjamin Heel ?

-Je... je suis désolé Zach. Il n'a en effet pas vraiment... Disons pour faire clair que je ne suis pas son plus grand fan. Je n'ai en revanche jamais eu de contact avec ta soeur et je pensais peut-être la contacter.

Son teint dû pâlir car Zach lui demanda subitement s'il allait bien. C'était le monde à l'envers ! Aussitôt cette réalisation faite, le flot de questions inquiète déboula dans la conversation et se termina par une petite note d'humour à laquelle son neveu répondit de manière à lui fendre le coeur. Il avait besoin de paroles, lui qui avait si longtemps été plongé de force dans le silence.
Ému, le fabricant se laissa enlacer par le gamin et se recula vivement quand Zach cru bon de devoir s'excuser.

-Tu veux bien arrêter de te la jouer St Bernard ?! Par Merlin, désolé ?! Tu es désolé ?

Le ton d'Ernie s'était, sans qu'il ne puisse le contrôler, élevé. Sa voix s'adoucit néanmois par la suite.

-J'aimerais que tu arrêtes de porter tout le poids du monde sur tes épaules. Tu as suffisamment été ébranlé pour être à présent rongé par la culpabilité.


La conversation dévia par la suite naturellement pour qu'il comble les quatre mois d'absence. Et Ernie en avait des choses à raconter !

-J'ai rencontré Livie en sortant de chez Benjamin...


Ernie raconta en détail leur rencontre atypique et leur entende immédiate. Il évita de lui parler de leur escapade sur le territoire des Inquisiteurs car ce genre de choses n'étaient peut-être pas utile à raconter, surtout quand elles n'avaient servit à rien.
Il raconta ensuite comment il avait rencontré Devaney par l'intermédiaire d'une jeune femme qui faisait accélérer son rythme cardiaque, la création de l'association après sa première manifestation. Son récits étaient ponctués d'anecdotes où les noms des étudiants se mélangeaient mais où il montrait à quel point leur investissement sincère avait fait changer la donne. Sans leur travail bénévole, jamais les mentalités n'auraient pu être à se point changées... Il expliqua à quel point ces jeunes l'avaient rendus plus tolérant et la tristesse sincère avec laquelle il avait apprit l'exécution des membres du gouvernement...
Ces quatre mois l'avaient profondément changé. Ernie était devenu un homme "du peuple" convaincu que c'étaient les gens et non le gouvernement qui pouvait faire changer les choses. Le Conseil n'avait pas fait grand chose pour l'aider... Ni le Roi des vampires... Ni Yaxley junior... Seul Devaney lui avait redonné confiance dans le gouvernement mais pas n'importe lequel... Celui des Etats-Unis. Leur pouvoir était bien plus grand, malgré tout ce qu'on pouvait dire, au niveau fédéral. Le reste des politiciens étaient pourris, apeuré de perdre le peu de pouvoir qu'ils détenaient pour faire les bonnes choses.

Il parla longtemps, au point que sa gorge était devenue sèche. Ernie savait parler, après tout, il avait à présent quelques expériences de discours devant les foules. Il était même jusqu'à aller se faire interviewer par ce moldu Davos. Cet épisode fut raconté entre deux rires tant ce qu'il avait découvert de la "télévision" restait obsolètes pour lui. Il espérait que Zach ne voit jamais la vidéo car il pourrait se moquer à vie de sa prestation. Malgré toute la prévenance du journaliste, malgré son discours convainquant et passionné pour libérer les innocents, son regard un peu perdu face à la technologie avait également été bien présent.

Après une vingtaine de minutes, Ernie finit par se taire. Il but une gorgée d'eau du verre qu'il venait de faire apparaître. Puis, hésitant, il reprit la parole.

-Je comprends que tu ne puisses ou ne veuilles pas parler de ce qui s'est passé pour toi. Mais sache que je suis là si tu veux partager certaines choses. Tu n'as pas besoin de me protéger. A présent, c'est à moi de le faire, dit-il avec un petit sourire au coin.

-Je pensais que tu pourrais venir habiter quelques temps avec moi, qu'en dis-tu ? Salem serait ravi d'avoir enfin un autre colocataire.

Ernie sourit. Il espérait vraiment que son neveu n'allait pas refuser son offre.

———————— ϟ ————————

   
Le progrès c'est la dégringolade. On s'éloigne de l'esprit pour se rapprocher de la terre. #sexydance3
APACHE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Zachary Heel

Retrouvailles tant attendues - ft Zachy Matthew-cuteness

ϟ Métier : Gardien de dragon ϟ Âge : 24 ans ϟ Race et sang : Sang-pur ϟ Particularité : Occlumens et Fourchlang ϟ Messages : 2217 ϟ Date d'inscription : 16/06/2014 ϟ Disponibilité RP : Répond 1x par semaine minimum ϟ Célébrité : Craig Horner ϟ Crédits : Moi

Retrouvailles tant attendues - ft Zachy Empty
MessageSujet: Re: Retrouvailles tant attendues - ft Zachy   Retrouvailles tant attendues - ft Zachy Empty30.05.18 12:45


Retrouvailles tant attendues
Ernie & Zachy


Il était bon de serrer enfin son oncle contre lui, d'avoir cette sensation agréable d'être enfin de retour à la maison auprès de sa véritable famille ainsi que des gens qu'il aimait et dans quelques heures c'était cette jolie brunette qui faisait battre son coeur qu'il pourrait enfin à son tour serrer dans ses bras. Il avait manqué tant de choses durant sa détention, il aurait tant aimé être là pour fêter l'anniversaire de Livie pour la toute première fois depuis qu'ils se connaissaient mais les inquisiteurs les avaient privé de ce plaisir. Au lieu de ça, la jeune femme avait probablement du passer ce jour seule à se ronger les sangs pour lui, une fois encore. Il était même prêt à parier qu'elle avait complétement oublié quel jour ils étaient avant que sa mère ne lui téléphone pour lui souhaiter un heureux anniversaire. Quand à Ernie, le voir dans cet état lui avait fichu un coup. Certes l'homme se portait bien en apparence mais les traits de son visage portaient désormais les traces de l'inquiétude qu'il lui avait causé, il n'avait pas besoin de lui dire tout le mauvais sang qu'il s'était fait durant ces quatre mois car cela se voyait et Zachary ne pouvait s'empêcher de s'en vouloir. Non pas d'avoir protégé Hères, mais d'avoir causé tant de peine et de soucis aux gens qu'il aimait, aussi crut-il bon de s'excuser même s'il avait parfaitement conscience que cela ne servirait à rien car à présent le mal était fait. Alors qu'il s'attendait à recevoir une petite tape amicale sur le dos de la part de son oncle il fut surprit de constater que l'homme déserra son étreinte pour mieux le repousser et lui faire face avant de le sermonner. D'abord avec stupeur, les yeux ronds de surprise, il l'écouta le gronder comme son père, Victor Heel aurait pu le faire s'il s'était trouvé là, avec eux, dans cette pièce. Il y avait beaucoup de Victor en Ernie même si les deux hommes étaient très différent mais ils prenaient soin de lui de la même manière, avec le même amour inconditionnel. Un sourire navré se dessina sur ses lèvres, son oncle aurait beau dire ou faire, il ne pourrait jamais l'empêcher de culpabiliser pour tout le mal qu'il leur avait fait à lui et à Livie.

La conversation dévia alors sur la manière dont Livie et Ernie s'étaient rencontrés et Zachary fut très surpris d'apprendre que c'était indirectement grâce à son frère aîné qu'il devait cet heureux hasard. Zachary aimait entendre Ernie parler de Livie, car il était évident que le fabriquant de baguette la tenait en haute estime. Ernie lui raconta également comment il avait fait la connaissance de Devaney mais ce que Zach retint surtout avec amusement c'était le trouble qui s'était emparé de son oncle à l'évocation d'une médicomage du nom de Yael. Jamais encore Zachary n'avait vu son oncle ainsi avec un tel sourire à la seule évocation d'une femme quand à ses joues qui rosissaient, cela ne faisait que confirmer ses soupçons quand aux tendres sentiments qu'Ernie semblait lui porter. Zachary aurait bien aimé en savoir plus sur elle mais il ne pu l'interrompre car son oncle continua son récit en lui révélant comment le mouvement étudiant qui avait pris part à sa manifestation avait prit de l'ampleur au point de former une association très active pour soutenir sa lutte.
Toutes ces épreuves avaient indéniablement changé Ernie, il se montrait dorénavant plus tolérant et aussi plus ouvert à l'égard des moldus. Ses convictions politiques n'étaient désormais plus les mêmes et ce revirement d'idéologie ou plus exactement cette tolérance dont Ernie faisait désormais preuve lui fit poser un regard plein de douceur sur ce dernier. Un regard qui devint très rapidement rieur lorsqu'Ernie évoqua son passage à la télévision dans la célèbre émission de John Davos. Zachary connaissait le présentateur de nom et avait déjà eut l'occasion de regarder une ou deux de ses émissions quand une personnalité qu'il appréciait y était invité sans être assidu pour autant mais découvrir que son oncle était passé sur le plateau lui donna très envie de retrouver cette émission sur le net. Il voulait voir Ernie même s'il sentait déjà qu'il serait bouleversé par ce qu'il y verrait.

C'était bon et agréable d'écouter son oncle lui narrer toutes ses mésaventures c'était un peu comme s'il revenait de longues et interminables vacances et que son oncle lui racontait tout ce qu'il avait raté en son absence et en un sens il y avait de cela même si son séjour au Bastion était tout sauf aussi agréable que pouvait l'être des vacances. Plongé dans le récit de son oncle Zachary s'était subitement tendu comme un arc lorsqu'Ernie lui avait tendu la main en lui assurant que s'il désirait un jour lui parler de ce qui lui était arrivé au Bastion, il pourrait le faire sans retenu.

- Il n'y a rien à dire, répondit-il légèrement sur la défensif conscient que malgré ses efforts il mentait très mal. Je vais bien, lui assura-t-il et en toute franchise je préférais oublier et laisser ça derrière moi, tu veux bien ? on en parle plus ok ?

Parler de Septimus était absolument exclu, son oncle avait assez souffert et il ne voulait pas le voir entrer dans une spirale de haine et de colère plus grande qu'elle ne l'était déjà à l'égard des Inquisiteurs. Non pas que Zach désirait protéger son véritable père ou les Inquisiteurs, non, celui qu'il désirait protéger avant tout c'était Ernie. A quoi bon le faire souffrir en lui révélant tout ce qui s'était passé au Bastion ? Lui révéler comment Septimus s'était joué de sa mère, cette cousine qu'Ernie aimait tant... Cela n'engendrerait rien de bon et l'on ne pouvait défaire ce qui avait été fait, c'était à lui de vivre avec ça, pas à Ernie. La proposition inattendue de son oncle lui fit alors relevé la tête dans sa direction avec surprise. Venir vivre avec lui ? A Boston ?
Si Zachary savait qu'il avait besoin de s'éloigner de New-Phoenix et ce d'autant plus à présent qu'il avait découvert l'ampleur que son emprisonnement avait pris, il pensait surtout se ressourcer chez lui, dans le Montana. Il avait besoin de retrouver ses racines et de s'éloigner de toutes cette agitation que sa nouvelle popularité involontaire avait engendré. Devaney lui avait parlé de toutes les manifestations qui avait eu dans le pays pour demander sa libération mais s'est en écoutant le récit d'Ernie qu'il avait prit conscience de l'ampleur du phénomène et qui lui donnait juste la furieuse envie de se cacher quelque part jusqu'à ce qu'on l'oubli et que les gens passent à autre chose, mais venir à Boston... il devait reconnaître que la proposition d'Ernie le prenait quelque peu au dépourvu. Il n'y avait pas songé le moins du monde et bien qu'il désirait profondément rentrer chez lui, il n'avait vraiment pas le coeur à décevoir Ernie qui avait tant donné pour le faire libérer. De plus, en s'impliquant sans compter pour obtenir sa libération Zachary imaginait sans mal que son oncle avait du mettre délaisser son commerce et qu'ils ne seraient surement pas trop de deux pour y remettre un peu d'ordre. Alors certes, Boston ce n'était pas le Montana, mais il pouvait bien faire cela pour Ernie après tout et il ne doutait pas un seul instant que Livie qui avait été aux premières loges comprendrait son choix, peut-être même les rejoindrait-elle, peut-être bien que vivre à Boston au milieu de tous ces sorciers étaient ce qu'il lui fallait pour accepter sa magie d'ailleurs, c'était peut-être également ce qu'il lui fallait pour que sa magie revienne plus vite

- Salem m'a beaucoup manqué, et puis... ce sera peut-être l'occasion de faire la connaissance de cette fameuse Yael... tu m'as donné très envie de la rencontrer... je pourrais même accepter de passer ces fameux examens si c'est elle qui s'en charge, le taquina-t-il alors oui j'accepte l

Il était plus que temps de tourner la page sur cette triste affaire et d'écrire un nouveau chapitre auprès de ceux qu'il aimait et dont il avait été bien trop longtemps séparé, alors pourquoi pas à Boston




———————— ϟ ————————
Avec les animaux il en va souvent comme avec les gens : on reçoit en fonction de ce que l'on a donné
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Retrouvailles tant attendues - ft Zachy Empty
MessageSujet: Re: Retrouvailles tant attendues - ft Zachy   Retrouvailles tant attendues - ft Zachy Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Retrouvailles tant attendues - ft Zachy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les Retrouvailles ... [Pv WoOd]
» Des Retrouvailles inattendu...[PV Reve du passé]
» Premières lettres et retrouvailles [Libre]
» Tant mieux si la route est longue... ♫
» Retrouvailles ♣ Irina L. Bitwin & Simba M. Farewell. [pm]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bellum Orbis :: les reliques du passé :: Les cadavres dans votre placard :: Rp inachevés-