Tumblr  AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I want you on my team - ft Cyrius

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
ϟ Messages : 34
ϟ Disponibilité RP : A votre service
ϟ Célébrité : Yann Barthès

» Crédits : Presley♥Cash


MessageSujet: I want you on my team - ft Cyrius    04.06.17 14:57


I want you on my team
Cyrius & John


Comme à leur habitude, les bureaux d'Ibento - et plus particulièrement, l'étage consacré à l'émission - grouillent de monde.
Tous s'affairent avec enthousiasme. L'équipe vient de rentrer de vacances et chacun partage leurs souvenirs et comparent leur bronzage en décortiquant l'actualité riche de l'été.
Il y a beaucoup de matière et John sait à quel point il va être difficile de condenser tout ça en cinquante minutes. Il est d'ailleurs en pleine négociation avec la chaîne pour augmenter sa plage horaire, argumentant avec passion que si beaucoup de choses s'étaient déjà déroulées, beaucoup d'autres allaient arriver à la rentrée.
Et comme chaque année, John en profitait pour s'auto-évaluer et rechercher des nouveautés pour le public.
Ce matin, il avait rendez-vous avec Cyrius Fernandes, la plus belle plume d'USA Today. En théorie, il bossait déjà pour lui vu qu'Ibento avait racheté la majorité des parts du journal. Cependant, John sentait qu'il était temps de proposer plus au journaliste avant que quelqu'un d'autre ne décroche ce talent qu'il avait découvert il y a quelques années.
La jeunesse et l'arrogance du journaliste faisait qu'il avait parfois besoin d'un garde-fou. Mais son talent, son franc parler et sa belle gueule faisait qu'il deviendrait un sacré atout à l'émission quotidienne qu'il présentait.
Aujourd'hui, John allait devoir convaincre un journaliste de la presse écrite à passer devant le petit écran. Et il savait que ce ne serait pas nécessairement facile. La télévision avait ce quelque chose d'effrayant, ce quelque chose de moins sacré, comme si l'info était moins bien traité qu'avec les mots. C'était stupide même s'il avait lui-même un jour éprouvé ces craintes. Si les spectateurs ne voyaient bien souvent que des images sur leur écran, ils ne se doutaient pas de la quantité de mots, de phrases écrites et ré-écrites. La télé, c'était de l'écrit aussi. Énormément d'écrits. De travail. De recherche. Ils mettaient juste tout ça en images.

John soupira en entendant la sonnerie de son téléphone à peine quelques minutes avant leur rendez-vous. Il n'avait aucune idée de comment le jeune sorcier allait réagir à sa proposition en or. John n'avait pas l'habitude de ne pas réussir ce qu'il entreprenait et il espérait sincèrement que le contrat déjà préparé dans son tiroir allait être de sortie.
Coupant court à la conversation qu'il avait au téléphone, il fit signe à David de faire entrer le jeune homme qu'il avait aperçu à travers les persiennes.

-C'est ça, merci beaucoup. Je vous rappelle sans faute avant ce soir. Très bien. A tout à l'heure alors... Oui..Oui.

Un peu agacé, il fit une grimace d'excuse à Cyrius et l'invita à s'installer en face de lui tandis que son interlocuteur téléphonique le gardait occupé.
David avait refermé la porte derrière lui. Le bureau était plus rangé que d'habitude pour ceux qui connaissait le présentateur. Pour ceux qui ne le connaissaient pas, c'était un véritable bordel.
Son ordi était ouvert dans un coin. Des gobelets en plastiques ayant contenus de l'eau et du café s'entassaient à côté. Son fidèle paquet de clopes, qui expliquait cette odeur de cigarettes froides qui lui collait à la peau, siégeait fièrement au dessus d'une pile de dossiers administratifs.
Les notes pour la rentrée, mélange d'écriture manuscrites et d'ordinateur occupaient la place centrale devant lui.

La vue sur NYC dans son dos était jolie mais John la regardait rarement. Les murs sobrement décorés de quelques photos avec les collègues et de posters de films qu'il avait aimé étaient pâlots. Une table basse et un fauteuil donnaient au lieu un côté plus convivial et c'est vrai qu'il n'était pas rare qu'un ou l'autre membres de son équipe le rejoigne pour y bosser. D'ailleurs, elle était elle aussi recouverte de notes et de canettes de coca. Autour il y avait un nombre incalculable de piles de journaux, de magasines, et de bouquins d'anciens invités.

-D'accord mais je vais vous laisser à présent. Oui vraiment. Oui. Oui c'est ça. Oui. Au revoir. Oui. Oui. Au revoir.

John raccrocha et se leva de son fauteuil pour aller serrer la main à son interlocuteur.

-Pardon pour ça, déclara-t-il. Comment vas-tu ? Lui demanda le présentateur, voulant sincèrement connaitre la réponse tout en s'asseyant à côté de lui dans le deuxième fauteuil pour les visiteurs.

L'été n'avait pas été de tout repos pour les journalistes d'USA Today et Cyrius avait dégoté quelques exclusivités comme la première interview d'Imane Khazen après les événements qui avaient mis hors états de nuire les pro moldus.

-Ca va à la rédac ? Tu as pu prendre un peu de repos ?

John avait parfois ce réflexe de papa poule quand il s'agissait des jeunes journalistes. Ceux-ci avaient cette fougue, cet enthousiasme qui faisaient d'eux des machines d'informations mais qui pouvaient parfois s'enrayer. Cyrius, du haut de ses 21, 22 ans, ne faisait pas exception.
L'avoir dans son équipe lui fournirait une charge supplémentaire de travail et il voulait d'abord s'assurer qu'il n'était déjà pas trop over-booké avant de lui faire son offre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


ϟ Métier : Journaliste
ϟ Âge : 21 ans
ϟ Race et sang : Sang-mêlé
ϟ Statut civil : Célibataire
ϟ Messages : 873
ϟ Disponibilité RP : 1x par semaine minimum
ϟ Célébrité : Kit Harrington

» Crédits : PresleyCash



MessageSujet: Re: I want you on my team - ft Cyrius    13.06.17 21:14


I Want you on my team
le Boss et moi


New-York.
Cela faisait un sacré bout de temps que Cyrius n'avait pas mis les pieds dans la métropole et toute cette activité, ce monde qui grouillait dans la Big Apple lui rappelait en tout point la majestueuse New-Phoenix, la chaleur compris, qui restait à ses yeux l'une des plus belles villes au monde de par l'énergie qui s'en dégageait. Ce genre de ville qui bouillonnait d'activité et dans laquelle même à 2h du matin ou pouvait encore trouver des choses intéressantes à faire contrairement à Santa Fe où il faisait juste bon à s'enterrer.
Contre toute attente, s'il était là aujourd'hui ce n'était pas pour le plaisir, du moins pas réellement bien que du plaisir il en trouverait forcément, mais plus pour le travail. En effet, le boss lui avait demandé de passer dans les bureaux d'Ibento et ça c'était jamais bon signe, quoi que réflexion faite c'était plutôt pire quand il débarquait dans les bureaux du USA Today sans prévenir. Ça c'était vraiment pas bon signe.

John Davos était une véritable légende dans le milieu journalistique. Stagiaire prometteur dans une émission consacré à des reportages pointus, il s'était très vite fait remarqué par sa capacité unique à voir ce que les autres ne voyait pas. Conscient de son potentiel, le jeune chroniqueur se vit très vite offrir le fauteuil de présentateur d'une émission politique toujours aussi populaire presque 20 ans plus tard : Aïe'ctu.
Loin de se reposer sur ses acquis et conscient de se trouver sur un siège éjectable à la merci du dieu audimat, Davos à 27 ans seulement, monta avec plusieurs potes à lui, sa propre société de production qui allait très rapidement devenir une incontournable du paysage médiatique, la très renommée Ibento

C'était à cet homme, que Cyrius devait d'avoir eu sa chance, en tant que journaliste. Le jeune cubain avait parfaitement conscience de ce qu'il lui devait. Il s'entendait d'ailleurs un peu trop bien avec l'homme, au point qu'il en oubliait parfois qu'il était son patron et que de tenir tête à ce dernier n'était pas une chose à faire dans le monde du travail. Heureusement pour lui, John était quelqu'un de bien qui avait cette remarquable et bien trop rare capacité à écouter. De plus, il savait lâcher la bride quand il le fallait ou au contraire la serrer un peu plus fort lorsque Cyrius ne voulait rien entendre, l'empêchant ainsi d'aller trop loin en risquant stupidement sa place pour des choses qui n'en valaient vraiment pas la peine. Faire entendre raison à une tête de pioche comme la sienne n'était pas une mince affaire et les conflits entre eux étaient légions, mais Cyrius respectait beaucoup John malgré les apparences et il avait également cette capacité à reconnaître lorsqu'il était en tort... ce qui ne l'empêchait pas de recommencer exactement les mêmes bêtises le jour même

Cyrius aurait pu transplaner de Santa Fe à New-Phoenix, un voyage qui sur une aussi longue distance, s'effectuait en plusieurs étapes, mais lorsque l'on vous payait le voyage, pourquoi s'épuiser pour rien ? Cela lui avait permis d'avancer la rédaction de son prochain article et de piquer un petit roupillon pour être frais et dispo une fois atterrit à l'aéroport de JFK avant de sauter dans un taxi direction Manhattan
Pour une fois la circulation était fluide et bien que le temps était une notion tout à fait relative, Cyrius estima que la trajet avait été beaucoup plus rapide que d'accoutumé.
Passant la porte tourniquet en verre du grand immeuble, le journaliste passa devant une banque d'accueil moderne de dernier cri avant de s'engouffrer dans l'ascenseur qui le conduisit jusqu'à l'étage où le boss avait son bureau.
Dès que les portes s'ouvrirent un joyeux brouhaha parvint jusqu'aux oreilles du cubain dont le sourire s'étira instantanément. S'il y avait bien une chose qu'il partageait avec son boss, outre le travail bien fait, c'était de travailler dans une joyeuse énergie très positive. Serrant quelques mains au passage de certaines connaissances qui s'amusèrent de sa présence dans ces bureaux, Cyrius s'arrêta un instant pour discuter(/charmer ?) la très pulpeuse et non moins désirable Gloria qui s'amusait toujours à ses dépends, du moins, jusqu'à ce que David vienne le chercher, l'interrompant au moment où elle allait finir par accepter son invitation

- Franchement David tu aurais pu attendre encore quelques minutes elle était sur le point de me tomber dans les bras

- Elle était surtout entrain d'accepter ton invitation pour que tu lui parles de Khazen


- Ah tu vois, tu le reconnais aussi, elle était sur le point de me tomber dans les bras


- Il est tant que quelqu'un te le dise mais Gloria aime les femmes,
lui apprit-il tout en ouvrant la porte du bureau de Davos qui, une fois n'était pas coutume, était encore pendu au téléphone

- Quoi ?... tu te fous de moi ? Lui demanda-t-il en le levant les main en direction du plafond

- Il est là, chef. Bon courage,
fit-il cette fois à l'adresse de Cyrius tout en lui faisant une tape amicale sur l'épaule avant de refermer la porte derrière lui et de laisser les deux hommes entre eux.

Alors que John était toujours pendu au téléphone, Cyrius prit place sur l'un des fauteuils qui se trouvait devant le bureau et scruta le bordel sans nom de son chef. Il savait que John était un adepte du bordel organisé mais là franchement, il avait trouvé son maitre, c'était pire que chez lui. Il adorait voir la tête d'Elijah s'il le conduisait ici, maniaque comme il était, il ne s'en remettrait probablement pas. Son cousin avait de nombreux TOC dont sa mère lui avait interdit à plus d'une reprise de se moquer, et l'un d'eux était de voir chaque chose être correctement rangé à sa place, autant dire que dans un bureau comme celui-là, son cousin deviendrait rapidement dingue.
Alors que John mettait fin à sa conversation, Cyrius s'allumait déjà une cigarette, sans prendre la peine de demander la permission puisqu'il savait très bien que ça ne dérangerait nullement son hôte qui vint vers lui pour lui serrer la main

- Non t'inquiètes c'est bon, c'est toi qui paye de toute manière alors j'ai tout mon temps,
lui sourit-il de toutes ses dents. Ça va bien et toi ?

Lui demanda-t-il en retour alors que comme à son habitude, l'homme prit place non pas derrière son bureau mais bien à ses côtés pour prendre de ses nouvelles. Cyrius ne pu s'empêcher de hausser un sourcils en l'entendant lui demander s'il avait pu prendre quelques jours de vacances

- Avec l'actualité d'Imane depuis son enlèvement ? L'arrestation des pro-moldu ? Leur procès à venir ? L'association de Beller en faveur de son neveu ? La disparition puis la réapparition d'Andropova ? L'enlèvement des diplomates par le Cercle ? Tu rigoles ou quoi ? Bien sur que non, j'ai même plus le temps de me consacrer au dossier sur lequel je bossais avant toute cette affaire, mais tu veux que j'te dise ? Ça me dérange pas parce que j'aime toute cette adrénaline, même si évidemment j'espère que le Cercle sera très vite mis hors d'état de nuire avant qu'ils ne commettent de nouvelles atrocités. Le soucis c'est que pour le moment l'enquête est au point mort. J'ai l'impression que ce ne sera pas aussi facile qu'avec les pro-moldus. C'était pour qu'on fasse le point ensemble sur cette affaire que tu m'as demandé de venir ?


———————— ϟ ————————
- Quand je te dis bouge, tu bouges, quand je te dis bouge pas, tu bouges pas et quand je te dis saute....
- Je te dis "toi d'abord" !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ Messages : 34
ϟ Disponibilité RP : A votre service
ϟ Célébrité : Yann Barthès

» Crédits : Presley♥Cash


MessageSujet: Re: I want you on my team - ft Cyrius    23.06.17 13:03


I want you on my team
Cyrius & John


Alors que John raccrochait enfin avec son interlocuteur au téléphone, Cyrius s'était allumé une clope et le présentateur en fit de même tout en s'asseyant à côté de lui et en lui demandant des nouvelles.
Le jeune homme le va bien haut ses sourcils ce qui confirma les craintes du présentateur mais qui le fit également sourire. Il avait devant lui un vrai journaliste qui ne savait pas prendre du repos tant que l'actualité dansait devant lui. Cet été avait été une entorse à la règle dans leur milieu : en général, juillet et août n'avaient jamais donné grand intérêt. Les politiques, les voleurs, les juges et surtout, les journalistes étaient en vacances ce qui donnait alors toujours l'impression qu'il ne se passait pas grand chose.
Cyrius énuméra un à un les sujets qu'il avait ou voulait traiter et l'aîné remarqua avec un certain plaisir qu'il n'avait parlé que des choses les plus intéressantes politiquement parlant.
Il le savait déjà mais le jeune homme avait véritablement la passion nécessaire pour pouvoir entrer dans son équipe la plus proche : celle de son bébé, Aïe'ctu.

-Non, non ce n'est pas pour ça que je t'ai fais venir, déclara-t-il en tirant une bouffée de nicotine.

John ne voulait pas tourner trop longtemps autour du pot. Il avait hâte de voir la réaction du plus jeune pour savoir une bonne fois pour toute s'il serait capable de le convaincre. Il n'était à présent plus le présentateur mais bien le producteur et il espérait réellement que Cyrius allait accepter son offre car il voyait en lui tout ce potentiel qui pourrait bientôt se faire voir par d'autres productions.

-J'aimerai te proposer un rôle dans l'émission, continua-t'il calmement.

Il lui sourit, amusé et lui laissa le temps d'ingurgiter l'information.

-La rentrée s'annonce très chargée pour notre profession et j'aimerai comme chaque année renouvelée le visage d'Aïe'ctu avec de nouveaux journalistes. Ton activité principale restera évidemment pour le Today mais voilà ce que je te propose : une rubrique carte blanche, une ou deux fois par semaine.

John ne détailla pas plus son idée avant d'avoir capté un intérêt réel de son interlocuteur. Il souriait toujours, et observait Cyrius, curieux, totalement focus malgré son portable plus loin qui vibrait et lui faisait comprendre qu'il avait reçu un mail.
Il espérait avoir titillé son attention avec la promesse de carte blanche. Si les journaux papiers restaient la principale source d'informations des sorciers, la télé elle, restait celui des moldus. Le public du journaliste s'étendrait alors bien plus pour des sujets qui lui tiendraient à coeur.
Or Cyrius était un jeune homme passionné dont l'envie était de pointer le doigt sur un sujet important à ses yeux - et l'intérêt du producteur était qu'il pointait la plupart du temps juste - et d'en informer les américains là dessus.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

I want you on my team - ft Cyrius

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» LMDC Tag Team Championships: Floyd Mayweather & Randy Orton Vs Stone Cold Steve Austin & John Cena
» Team Aura (pv : Red Wolf )
» Prospect & Farm team NYI
» Les "Team Trophée" à Neerpelt
» Landbouwkrediet Cycling Team

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bellum Orbis ::  :: Les Territoires du Nouveau-Monde :: New-York :: Société de production Ibento-