Tumblr  AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 le coup de la panne, vraiment ? - chris'

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar



ϟ Métier : sans emploi ϟ Âge : vingt-six ans ϟ Race et sang : sorcière, sang pur ϟ Statut civil : mariée à héres yaxley



ϟ Messages : 243 ϟ Date d'inscription : 17/03/2017 ϟ Disponibilité RP : oui ϟ Célébrité : karen gillan ϟ Pseudo : céline ϟ Crédits : lux aeterna (avatar), tumblr (gif)

MessageSujet: le coup de la panne, vraiment ? - chris'   30.05.17 21:50

le coup de la panne, vraiment ?Christopher &  Virginia.Virginia avait mal dormi. Elle n’avait cessé de se tourner dans tous les sens sans trouver le sommeil. Le truc de compter les moutons, c’était clairement du vent. Ca ne fonctionnait absolument pas. Elle avait été jusqu’à 299 avant d’abonner. Son mari lui, avait dormi comme un bébé. Il n’avait pas ouvert, même une seconde, un œil. Il en avait de la chance… Le pire, c’était qu’il n’y avait aucune raison qui pouvait justifier le fait qu’elle ne s’endorme pas. Rien. Elle ne se sentait pas stressée outre mesure, elle ne s’était pas disputée avec Héres … Non, rien de rien. Ah elle avait bien fini par s’endormir oui mais pour se réveiller deux heures plus tard, à l’heure habituelle du réveil d’Héres. Deux heures de sommeil. La plaie. Evidement ce n’était pas la peine d’essayer de se rendormir, c’était fichu pour de bon. Héres partit au travail et Virginia se mit en quête de changer un peu la décoration des lieux. Du moins de changer de places les différents objets histoire de varier. Ce ne fut que quelques minutes plus tard que quelque chose attira son regard. Là, posé sur la table de la salle à manger, un dossier. Un dossier certainement oublié par Héres. En tout cas, la rousse se décida à aller l’apporter à son mari. Un coup de brosse rapide dans sa tignasse et la voilà partie pour le bureau de son époux. Elle n’avait pas pris la peine de se changer, de mettre quelque chose de plus chic. Sa chemise à carreaux et son jeans feront l’affaire. Elle n’avait personne  à impressionner, à éblouir. Elle se rendit d’abord au rez-de-chaussée de la Tour. Tant qu’à faire, elle pouvait aller à l’accueil histoire de se renseigner si du courrier était à amener à l’étage pour son homme. Une fois cette BA accomplie, elle se redirigea vers les ascenseurs. Elle prit le premier qui vint à elle. Elle pressa son doigt sur le bouton « 8 » et attendit que les portes se referment. Elle jeta à peine un regard à la personne qui venait d’entrer à son tour dans l’ascenseur. Les portes de ce dernier se refermèrent et il commença son ascension de la tour Yaxley. Premier étage, deuxième, … Et puis, alors qu’il allait arriver au sixième, il se stoppa net. Sous le choc, Virginia manqua de tomber en avant mais réussit à tenir sur ses pieds. L’espace de quelques secondes, un silence régna dans l’ascenseur. La jeune femme écoutait avec attention le moindre bruit possible mais rien. Machinalement, elle alla près des différents boutons de commande et appuya sur le bouton d’alerte. Rien. Et merde, merde … Il ne manquait plus que ça. Son regard dévia vers la personne enfermée avec elle. Un jeune homme. Et qui ne lui était pas vraiment inconnu de vue. Elle l’avait déjà croisé plus d’une fois dans les couloirs, c’était certain. « Dites, par le plus grand des hasards, vous vous y connaissez en ascenseur ? » Elle n’était guère convaincue que la réponse serait positive mais tant pis. « Parce ce que quelque chose me dit que nous allons être coincés ici pour un petit laps de temps… Et je n’ai n’y à manger, ni à boire sur moi. Donc si vous n’avez pas pris de petit déjeuner ce matin, il faudra prendre votre mal en patience. » Elle avait l’impression de dire tout et n’importe quoi mais elle était loin d’être à son aise dans un ascenseur bloqué entre le cinquième et le sixième étage. Elle n’aurait pas dû laisser sa baguette à l’appartement ! Elle aurait pu alors essayer de bidouiller un sort pour redémarrer cette cage de malheur ! « Vous vous appelez comment en fait ? Tellement de monde travaille ici que retenir chaque nom est compliqué. »
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



ϟ Métier : Secrétaire ϟ Âge : 26 ϟ Race et sang : Moldu ϟ Particularité : Un amour de garçon <3 ϟ Statut civil : Célibataire



ϟ Messages : 316 ϟ Date d'inscription : 19/05/2017 ϟ Disponibilité RP : Régulière ϟ Célébrité : John Krasinski ϟ Pseudo : Mata ϟ Crédits : moi

MessageSujet: Re: le coup de la panne, vraiment ? - chris'   31.05.17 12:31


   

Wrong time wrong place (elevator edition)




Christopher Walker déboula dans le hall en avançant d'un pas pressé. Plus grand que la moyenne, il n'avait qu'à faire de grandes enjambées pour être plus rapide, mais là il se speedait carrément. Il faut dire qu'il avait un petit quart d'heure de retard, et que ce n'était pas une bonne façon de commencer son nouvel emploi. Pourtant ce n'était pas de sa faute, il s'était levé très tôt, était sortit courir comme à son habitude, s'était douché, mis en costume, et passé prendre des cafés au Starbuck. Chris était quelqu'un du matin, et alors que les plus ramollo étaient encore en train d'émerger, lui était déjà frais et opérationnel depuis longtemps.

Frais et opérationnel certes, mais en retard. Réalisant qu'il avait oublié de monter le courrier, il fit demi tour et retourna à la réception. Tout ça pour s'entendre dire que quelqu'un d'autre l'avait déjà monté. C'était malin ! Bon heureusement que le café boy ne se pointait pas les mains vides. Il avait bien galéré pour trouver ces foutu cafés d'ailleurs ! Il ne s'était absolument pas imaginé qu'il y aurait autant la queue au Starbuck, et s'adressa une note mentale, celle de passer une demi heure plus tôt la prochaine fois. Il réajusta la lanière de son sac sur son épaule, et enleva ses ses écouteurs pour placer son oreillette bluetooth. La musique continuait à grésiller dans les écouteurs, et il sortit son portable tout en tenant sa barquette en carton recyclé en équilibre sur son avant bras. Au bout du couloir les portes de l'ascenseur s'ouvraient, et il tapa un petit sprint pour s'engouffrer juste à temps. Il n'aurait manqué que ça au tableau ! Manquer l'ascenseur et poireauter une plombe devant les portes. Les yeux rivés sur son portable, il adressa un bonjour discret à la femme qui se trouvait à côté de lui, puis il appuya sur le numéro d'étage avec son coude. Il se trouva qu'il était déjà allumé, mais il avait agit par habitude et ne l'avait pas remarqué.

La cabine s'éleva de quelques étages avant de se stopper dans un léger sursaut. Toujours plongé dans son portable, Chris ne le remarqua pas tout de suite. C'est l'inquiétude manifeste de la fille qui le raccrocha à la réalité.


« Quoi ? Euh... non ? »

Il regarda autour de lui, il n'y avait aucun voyant lumineux particulier d'allumé. Hormis le ronronnement du moteur, tout semblait normal. Et au dessus d'eux dans sa boule noire, une caméra de sécurité continuait de les filmer. C'était très dérangeant de se savoir observé à longueur de journée, mais pour une fois c'était pratique. Au moins quelqu'un finirait par les trouver.

Il tourna la tête, la fille rousse s'était à nouveau adressée à lui. Elle avait l'air anxieuse et il espéra qu'elle ne se mette pas à péter un plomb. Certes la situation n'avait rien d'agréable, mais il n'y avait pas de quoi paniquer pour autant.


« Euh... Bah moi j'ai des Starbuck... Je ne vous donne pas celui là, c'est celui de mon patron. Déjà que j'arrive en retard, alors si en plus vous avez bu son café c'est sur que je vais me faire virer. »


Il rit, il avait un joli sourire un peu timide. Comme toujours dès qu'il se sentait un peu mal à l'aise il se raccrochait à l'humour.

« Si vous voulez je vous donne le mien. C'est un caramel macciato, vous aimez ça ? »


Son petit plaisir coupable après une heure de footing. Mais bon ce n'était pas raisonnable, et il lui donnait volontiers. Il lui tendit le gobelet en carton sur lequel était inscrit « CHRIS » au feutre noir.  Les deux autres timbales portaient les mentions « BOSS » et « AARON », qui était son nouveau collègue avec qui il partageait le poste de secrétaire. Ceux là il préférait qu'ils arrivent entier au bureau, mais le sien il le donnait à la fille de bon cœur. Une grosse dose de sucre l'aiderait sans doute à se détendre, et à patienter.

Elle lui demanda son nom, et avec un certaine nonchalance il désigna le gobelet du doigt.


« Chris, je vous ai donné une anti sèche. C'est vrai qu'il y a beaucoup de monde... mais c'est normal que vous ne me remettez pas, j'ai commencé lundi. J'ai retenu quelques prénoms mais j'ai encore du mal, alors pardonnez moi mais justement je crois que j'ai oublié le votre. »


Dans la bouche de n'importe quel homme ces mots auraient pu dissimuler de la drague, mais pas chez Chris. Il avait ce coté grand dadais débraillé à moitié ado, et ses attitudes n'avaient rien d'un séducteur. A vrai dire on lui avait souvent dit qu'il était parfait dans le rôle du meilleur ami garçon, bien malgré lui, et il n'arrivait pas à se décoller cette étiquette.

———————— ϟ ————————
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



ϟ Métier : sans emploi ϟ Âge : vingt-six ans ϟ Race et sang : sorcière, sang pur ϟ Statut civil : mariée à héres yaxley



ϟ Messages : 243 ϟ Date d'inscription : 17/03/2017 ϟ Disponibilité RP : oui ϟ Célébrité : karen gillan ϟ Pseudo : céline ϟ Crédits : lux aeterna (avatar), tumblr (gif)

MessageSujet: Re: le coup de la panne, vraiment ? - chris'   13.09.17 20:55

le coup de la panne, vraiment ?Christopher &  Virginia.Voilà. Il suffisait qu’elle se rende au bureau d’Héres, qu’elle prenne ce fichu ascenseur pour que celui-ci décide de tomber en panne, de se bloquer. En y réfléchissant, quelles étaient les probabilités pour que cela lui arrive à elle ? Virginia n’avait guère envie de compter et des calculs de probabilités, elle n’avait jamais aimé, ni été douée là-dedans. Y’avait bien une caméra mais rien ne disait qu’on allait s’apercevoir qu’elle était bloquée avec un jeune homme dans l’ascenseur de suite. Le mec qui semblait absorber par son portable, les yeux rivés dessus et une … oreillette dans l’oreille. Il semblait être très connecté à l’électronique. Ce fut d’ailleurs à peine s’il capta que Virginia s’adressait à lui dans un premier temps. « Quoi ? Euh…non ? » Bon clairement, il avait pas fait attention, soit. Tant pis. Elle l’observa quelques secondes regarder à gauche et à droite avant de, de nouveau, lui parler. Question nourriture. Non pas qu’elle ne pensait qu’à ça, c’était juste le fait d’être coincée dans un endroit étroit qui donnait cette impression. L’homme, il avait que des Starbucks. Mieux que rien. Bon pas celui du patron, normal. Qui donnerait à une inconnue la boisson de son patron ? Personne. « Gardez le précieusement alors. Je ne voudrai pas être la raison de votre licenciement. » Si ça arrivait, ça serait bien une chose qui la mettrait dans tous ses états. Responsable d’un licenciement… Non, l’idée ne lui plaisait guère. Elle s’en voudrait longtemps. En tout cas, les mots caramal macciato ne tombèrent pas dans l’oreille d’un sourd, ça non. Elle hocha la tête silencieusement bien qu’ayant l’eau à la bouche rien qu’à l’idée de boire ce Starbuck là. Elle prit donc le gobelet sans faire la moindre attention au prénom inscrit dessus. « Faites-moi penser de vous en payer un la prochaine fois. » Comme ça, ils seront quitte. Et c’était la moindre des politesses de lui en payer un. La politesse faisant partie de sa vie depuis son enfance, elle lui demanda son prénom. Histoire qu’il ne reste pas « le mec rencontré dans l’ascenseur bloqué ». Un doigt tendit vers le gobelet qu’elle tenait, il lui répondit. Chris. Elle remarqua alors effectivement le prénom inscrit. Mince. Elle aurait pu le voir plus tôt. Un petit nouveau donc dans cette tour. « Chris ? ‘C’est un diminutif, non ? » Peut-être le raccourci de Christophe, quelque chose dans le genre. « Je m’appelle Virginia. » Juste Virginia. Il avait beau travaillé ici que depuis lundi, elle avait envie de voir si la simple mention de son prénom allait lui faire penser à l’épouse d’Héres Yaxley, à la fille d’Héra et Invictus Rookwood. Ce n’était pas pour le tester, cela ne partait même pas d’une mauvaise intention. Elle voulait juste voir si elle pouvait encore passée inaperçue quelque part à la simple mention de son prénom dans cette tour – quasi mission impossible- , cette ville. Déjà que la chevelure rousse n’aidait pas… « En tout cas, vous avez raison. Beaucoup de gens travaillent en ces murs. Je me demande même si une seule personne dans cette tour connait tout le monde. » Sa mère peut-être ? Histoire d’avoir un œil sur quiconque franchit la porte d’entrée ? « Vous faites fort n’empêche pour vos débuts ici. Premier jour lundi et vous voici déjà coincez dans un ascenseur. Si ça peut vous rassurer, je n’ai jamais entendu dire que cela arrive souvent. »


© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



ϟ Métier : Secrétaire ϟ Âge : 26 ϟ Race et sang : Moldu ϟ Particularité : Un amour de garçon <3 ϟ Statut civil : Célibataire



ϟ Messages : 316 ϟ Date d'inscription : 19/05/2017 ϟ Disponibilité RP : Régulière ϟ Célébrité : John Krasinski ϟ Pseudo : Mata ϟ Crédits : moi

MessageSujet: Re: le coup de la panne, vraiment ? - chris'   19.09.17 19:05


   

Wrong time wrong place, elevator edition





Christopher se mit à rire quand la jeune femme évoqua son possible renvoi pour une bête histoire de café. Après tout ça ne serait pas la raison la plus infondée pour laquelle on l'eut viré. Puis elle ajouta la proposition tout à fait délicate de se revoir une prochaine fois, et de lui offrir un café. C'était très sympa de sa part, et Chris en fut touché. Même si ça lui faisait mal de la voir se siffler son macciato, il se sentit qu'il avait eut raison de s'être montré généreux.


« D'accord on fait comme ça ! »


Rien ne laissait à penser que ce rendez vous aurait vraiment lieu un jour. Les gens se lançaient des invitations dans le vent, en s'attendant rarement à ce qu'elles soit honorées. Chris était tout à fait dans ce genre là, poli mais pas vraiment conscient de ce qui lui arriverait la semaine prochaine. C'était un grand spécialiste des plans sur la comète. Toujours très enthousiaste pour imaginer des projets, au final il ne faisait que ce qu'il avait le plus l'habitude de faire, c'est à dire rien.


« Oui, de Christopher. » C'était toujours bizarre de dire son prénom à voix haute, en tout cas ça ne le mettait pas plus que ça à l'aise.

En tout cas celui de Virginia ne lui dit absolument rien. Il ne s'intéressait pas spécialement à la famille de son patron, d'autant plus qu'il ne le connaissait que depuis quelques jours. La seule personne qu'il avait bien en tête c'était la méchante belle mère reptilienne qui l'avait collée à la porte. Et c'était un rencontre dont il aurait bien aimé se passer. La filiation directe entre la directrice du laboratoire et la fille qui buvait son macciato à cet instant ne l'effleura absolument pas. C'est vrai que ça ne tombait pas sous le sens, et quoiqu'on en dise, tout les roux ne sont pas forcément cousins.

Elle se demanda à voix haute si quelqu'un dans cette tour était susceptible de connaître tout le monde. Chris haussa les épaules d'un air las.


« Si quelqu'un se donne la peine se farfouiller dans les registres de sécurité du bâtiment, ça ne lui sera pas difficile de tous nous identifier. » Il prit entre ses doigts son badge d'accès qui était accroché autour de son cou sur un cordon vert. La tête qu'il avait sur la photo était tout simplement hideuse. Son expression blasée et pâlie par la surexposition du mauvais cliché lui donnait une mine de spectre dépressif. « On est tous pucés, et filmé toute la journée. ». Il leva le nez vers l'orbe noir de la caméra de sécurité. « D'ailleurs ça serait cool que Big Brother se serve un peu de son affluence tentaculaire pour nous sortir de là... »

La fille lui fit remarquer que sa première semaine de boulot débutait très fort, et il fit une moue crispée. Au fond il ne pouvait que reconnaître le ridicule de sa situation.


« J'ai toujours eu un côté poisseux... Bon aller ça va bien. Excusez moi, je vais passer un coup de fils à mon collègue... »


Glissant ses doigts sur son oreillette bluetooth, il appela Ted au secrétariat de Hérès Yaxley. Dans le fond Ted était un bon gars, mais sans doute avait il flairé le potentiel de tire au flanc de Christopher Walker car il le tenait constamment à l’œil.


« Allô Ted ? … Non je suis pas perdu. Je suis sortit chercher les cafés et je suis coincé dans l'ascenseur depuis cinq minutes. …Tu crois vraiment que je l'ai fait exprès ou quoi ? …Non je n'ai pas appuyé sur plusieurs boutons en même temps... Et non on n'était pas en surcapacité, y'a que moi et une fille qui doit peser trente kilos tout mouillé... Et depuis quand t'es spécialiste en ascenseur d'abord ? S'il te plaît envoi quelqu'un pour qu'il vienne réparer ce truc. …Ah et tu peux prévenir monsieur Yaxley que je ne suis pas en retard, et que ce n'est pas de ma faute si je ne suis pas déjà à mon poste ? ...Ah euh et oui j'ai bien son café. Allô ? Tsss... »

Il venait une fois de plus de se faire raccrocher à la gueule par ce bon vieux Ted. Sérieusement, ce n'était même pas une question de politesse, quand une conversation est terminée on le signale. Sinon on ne comprend rien.
Soupirant, car légèrement excédé, Chris sortit ses écouteurs de sa poche et remis de la musique sur son téléphone. Il ne savait pas combien de temps il allait poireauter là, et pour ne rien arranger il avait le puissant sentiment qu'il allait se faire passer un savon dès lors qu'on le sortirait de là. Comme si c'était de sa faute en plus ! Mettant un écouteur dans son oreille qui n'était pas couverte par le bluetooth, il tendit l'autre à la fille.


« Vous aimez Muse ? »

Le clavier spatial de Starlight grésillait dans les écouteurs, mettant en relief les envolées de voix, toutes plus spectaculaires et aériennes de seconde en seconde.

———————— ϟ ————————
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: le coup de la panne, vraiment ? - chris'   

Revenir en haut Aller en bas
 

le coup de la panne, vraiment ? - chris'

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le coup de la panne [PV Chris] [Terminé]
» Le coup de la panne × Oreste
» Tu connais le coup de la panne ? Disons que c'est le coup du placard ! [PV. LORELEI]
» Le coup marketing de Leslie Voltaire ; un coq comme symbole électoral
» Coup raté, coup réussi, — “coup d’Etat” sans Etat

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bellum Orbis :: United States & Beyond :: Le Nouveau-Monde :: New Phoenix :: La tour Yaxley-