Tumblr  AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 So war it is - ft Milady et Camille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

ϟ Messages : 145 ϟ Date d'inscription : 22/05/2015 ϟ Disponibilité RP : Souvent ϟ Célébrité : Alexander Skarsgard ϟ Crédits : PresleyCash

MessageSujet: So war it is - ft Milady et Camille   26.06.16 17:28

So war it is.

Jaroslav et sa cour



Jaroslav avait été réveillé avant vingt heure du soir, ce qui n'était jamais de bonne augure. Le personnel de l'hôtel était venu vers dix-neuf heure frappé à la porte de la chambre qu'il partageait avec Régina.
Fébrile, un jeune homme était venu lui annoncer la mauvaise nouvelle : Madame Andropova n'était pas revenue pour le souper.
Le monarque savait que son épouse avait l'intention d'enquêter sur les fournisseurs de la goutte du Diable en usant de son don de métamorphosage.
Quel imprévu l'avait retenue au point de ne pas être présente au réveil du Roi ?
Ce dernier avait immédiatement senti le danger, sans pour autant commencé à voir le pire.
Et puis les heures avaient passé. En se concentrant, Jaroslav parvenait à sentir que celle qui avait bu son sang était toujours dans le pays et bien vivante. Le lien qui les unissait cependant perdait de sa puissance avec le temps ce qui, cette nuit, l'exaspérait au plus haut point.

Il comprit avant d'avoir alerté les autorités : on avait enlevé sa femme.
La colère, si rare chez lui, le gagna rapidement. Son règne était entaché de personnes lui manquant de respect : tout d'abord, ces idiots de vampires indépendants. Ensuite, les trafiquants qui utilisaient le sang des siens pour se shooter. Et enfin, ces petits merdeux qui venaient de s'en prendre directement à lui en enlevant Régina.
Quelle image donnait-t'il à sa communauté ? Au monde autour ? Il devait bien avoir l'air d'un incapable !
Alors que les informations se faisaient toujours aussi rares mais que la compréhension de ce qui se passait devenait de plus en plus claire, il explosa littéralement et se défoula dans la suite. Hurlant, il brisa tout ce qui tombait entre ses mains : la table de marbre (transformée par  les soins de la disparue), le lit, les commodes autour, l'armoire...
Pour qui le prenait-il ?! Pensait-il que le Roi des vampires n'était qu'une relique ? Un pion qui n'avait plus aucun pouvoir ?! Qui osait s'attaquer à son épouse ? Qui se moquait de la monarchie vampirique ?!

Alors qu'il était toujours dans sa crise de colère, un employé s'aventura à ses risques et périls dans la chambre "pour voir s'il avait besoin de quelque chose".
Jarolsav en une seconde, sauta sur lui et le plaqua contre le mur. Sa voix rauque après tous ces cris, était pourtant d'une douceur effrayante suite à la brutalité de ses gestes.

-Préviens les miens. Débrouille toi pour que ca fasse effet boule de neige. Qu'ils viennent tous ici sans faute dans les deux heures. Prépare moi un espace assez grand pour les accueillir.

Pensaient-ils réellement qu'il allait agir comme ces peureux de politiciens ? Pensaient-ils qu'il allait laisser faire ? En enlevant son épouse, ils avaient signé leur arrêt de mort. Peu importe de qui il s'agissait, Jaroslav, entourée de tous les vampires du pays qui lui étaient toujours fidèles, allait les traquer et leur faire la peau un à un, sans pitié.

Une heure et demie était déjà passée. Le monarque se déplaça dans la salle que le personnel lui avait préparé. Certains des siens étaient déjà présents mais Jaroslav ne les salua même pas. Il devait se contenir. Il alla se placer sur la petite estrade et resta parfaitement immobile, le temps que les derniers retardataires fassent leur entrée. Ceux qui n'allaient pas se montrer allaient, eux aussi, subir la pire des colères...


© Chieuze


———————— ϟ ————————
On peut déléguer des tâches mais pas les responsabilités.
King of vampires
(gif tumblr/code northern lights.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



ϟ Métier : Lieutenant vampirique ϟ Âge : 265 ans ϟ Race et sang : Vampire traditionnel

ϟ Messages : 579 ϟ Date d'inscription : 02/05/2016 ϟ Disponibilité RP : 1x / semaine ϟ Célébrité : Asa Butterfield ϟ Crédits : moi

MessageSujet: Re: So war it is - ft Milady et Camille   27.06.16 15:27


   

The bungle sounds



Alors que la colère et l'angoisse agitaient le cœur mort de son roi, Camille n'était à ses côtés. Il était loin du domaine, loin de lui et de Régina, loin des intrigues des courtisans et des politiques.
La solitude l'envahissait, partageant son emprise avec la peur. La fièvre de liberté qu'il avait ressentit lorsque Jaroslav lui avait donné son ordre de mission était partie depuis longtemps. Maintenant il était seul, livré à lui même et en danger permanent.

Bien qu'elle s'avérait être bien plus difficile que prévue, il ne renonçait pas à sa mission. Certes il n'était ni le plus fort ni le plus malin des vampires, mais il était tenace comme la teigne. Le roi lui avait donné l'ordre de suivre ce journaliste prétentieux qu'il suspectait de le doubler dans l'affaire de la Goutte du Diable. Immédiatement il l'avait traqué, ce qui n'était pas bien difficile car sa cible n'était pas des plus discrètes. Lui même avait apprit à être silencieux comme une ombre, mais il savait que c'était rarement le cas des humains. De plus Fernandes n'avait apparemment rien à cacher, et ne se méfiait de personne, ce qui lui l'arrangeait bien. Lorsqu'il sortait le soir il ne lui était pas difficile de le suivre, mais ces sorties n'apportaient que peu d'informations car le cubain ne faisait rien de plus douteux que de sortir dans des bars à pas d'heure. Camille tenait la liste des femmes qu'il rencontrait, ce qui l'ennuyait profondément. Il était un espion certes, mais de là à faire le boulot d'un misérable avocat conjugal, voilà qui était bien en deçà de ses facultés.

L'hôtel en revanche lui posa un problème épineux. Cet imbécile de journaliste avait réussi à se mettre la fille des représentants de factions dans la poche, et couchait chez elle. Pendant un instant il s'était demandé s'il s'était fait grillé, mais devant la nonchalance atterrante de sa cible, il se rendit rapidement compte que non. Cet imbécile n'était pas plus malin que lui,  il était simplement incroyablement chanceux. Ainsi Cyrius Fernandes venait de se mettre en sécurité en s'enfermant dans l'hôtel le mieux surveillé des Etats Unis, obligeant sans le vouloir Camille à déployer des trésors d’ingéniosité pour s'y infiltrer. Si seulement il ne s'agissait que de le tuer, cette andouille serait mort depuis longtemps. Mais Jaro avait lourdement insisté : il ne devait se douter de rien, et aucun mal ne devait lui être fait. Au fond Camille n'espérait qu'une chose : qu'il tente une vilenie quelconque pour que le roi lui donne l'ordre de lui faire la peau.
Il s'ennuyait terriblement.

Entrer dans l'hôtel n'avait pas été si compliqué que ça, mais il s'y attendait. Le plus dur était toujours se réussir à s'y cacher sans se faire prendre. La nuit tombait à peine quand il mit son plan en action. Un mouvement de foule avait fait bouger les journalistes présent devant l'hôtel. Un beau mec avec un chapeau très classe entouré de gardes du corps venait de sortir par la grande porte, soulevant un agitation parmi tout ces parasites. Camille sauta sur l'occasion pour laisser parler ses talents d'acteur. Après s'être mouillé les yeux et les joues avec de l'eau, et avoir rangé sa cape dans son joli petit sac à dos au logo de Batman, il se mit à chouiner, faisant les cents pas devant les hommes qui gardaient l'entrée. Le plus âgé, certainement un père, le remarqua tout de suite.
Le numéro du petit chou qui avait perdu sa maman était particulièrement rodé depuis des siècles. Il était le moyen le plus efficace d'isoler un adulte pour pouvoir le dévorer vivant. Cela marchait avec presque tout le monde, les femmes étant les plus réceptives aux sanglots d'un enfant, et chez les hommes aux mœurs lubriques qui pensaient le piéger en l’amenant dans leur voiture, il se faisait un plaisir de leur montrer que les choses ne se passeraient pas comme prévues. Ces hommes là ne manqueraient à personne qui plus est, il lui plaisait d'allier l'utile à l'agréable en se débarrassant de ces nuisibles.

Pourtant le gardien de sécurité qui était là était un honnête homme, et heureusement pour lui il n'était pas dans les intentions de Camille de lui faire du mal. Jaro l'avait longuement prévenu, pas de meurtres. Ce qui l'avait rendu très grognon. L'homme ne semblait pour autant pas décidé à le faire entrer, et en temps que vampire, il avait besoin de son autorisation pour ça. Camille ajouta un peu de pathos a son histoire de maman perdue en racontant qu'il avait déjà parcouru une bonne partie de la rue, et qu'un inconnu lui avait proposé de l’emmener chez lui pour qu'il utilise son téléphone. Il n'avait pas besoin d'aller chercher très loin dans son imagination pour trouver un tel scénario, car ce genre de situation lui était déjà arrivé de bien nombreuses fois.
Aussitôt le vigile changea de discours et d'autres hommes se mêlèrent à la conversation. Ils étaient tous outrés et en colère, regardant à droite et à gauche s'ils voyaient un individu suspect. Camille ne les aidait pas avec sa description fumeuse. L'homme supposé avait un jean et une veste noir, et sa maman perdue s'appelait Jane Cooper. Un des gardien finit par lui proposer d'entrer à l'intérieur, appelant sur son talkie la réception pour la prévenir. Dissimulant sa joie, Camille le suivit dans le hall, et dès qu'ils rencontrèrent un petit groupe de personnes qui les croisaient dans l'autre sens, il s'évapora. C'était certainement le truc qu'il préférait depuis qu'il était devenu vampire, sa vitesse.

Il alla se cacher non loin dans les locaux du personnel, se préparant à réapparaître au cas où, mais heureusement rien ne vient. On le chercha partout dehors, on appela la police pour savoir si le petit Jim Cooper était porté disparu. On remua ciel et terre pendant une soirée, et au matin tout était calme. Roulé en boule dans un coin de la chaufferie plongée dans l'obscurité, il savourait le fait que la première étape de son plan s'était déroulé sans encombre. Maintenant il devait rester là, immobile et silencieux jusqu'à la prochaine nuit. En attendant, il étudiait le plan de sécurité affiché au mur au dessus de l'extincteur.

Comme il l'avait prévu, le plus dur était de ne pas se faire prendre. Il changeait régulièrement de cachettes, et veillait à éviter à la fois le personnel de l'hôtel, le regard des caméra, et bien entendu la lumière du jour. Certes il était fier d'être le petit espion du roi, mais avec cette mission il avait l'impression qu'il se payait sa tête. Il se mettait en quatre et risquait sa vie en permanence pour aucun résultat. La vie diurne de Cyrius Fernandes était incroyablement banale, et sa vie nocturne n'était pas plus palpitante. Ou ce type leur cachait des choses et était incroyablement malin, ou alors il ne faisait rien de spéciale et c'était un parfait idiot. Camille commençait à pencher sérieusement pour la seconde option, et en avait marre de sa mission. Pourtant il n'était pas assez fou pour aller expliquer à Jaro que son idée n'avait rien donné et qu'il voulait rentrer à la maison. Mieux valait périr en mission que de se retrouver face à la colère du roi.

Immobile dans le conduit de climatisation, Camille marmonnait sa frustration. De là où il était il ne pouvait même pas se retourner. À plat ventre sur l'alu, le souffle glacé battant inlassablement son corps déjà froid, il ne pouvait pas avouer aimer sa dernière cachette. Et pourtant bien que le confort laissait à désirer, elle était la plus sur qu'il avait trouvé. Seul un fin rayon de lumière s'échappait de la grille la plus proche l'éblouissait. Dehors le soleil devait être encore levé, et il tombait de fatigue. Le visage posé sur ses avants bras il se sentit somnoler. La bruit incessant de la soufflerie et les crampes ne suffisaient plus à le maintenir éveillé. A sa montre digitale clignotait trois heure de l'après midi. Cette technologie moldu lui avait été bien utile pour temporiser ses allés et venues, sans ça il se serait certainement tué un bon nombre de fois en sortant au soleil par erreur. Il aimait bien les jouets des moldus, ils en avaient tout un tas et se montraient très ingénieux pour en sortir toujours des plus rigolos.

Ses doigts et ses joues étaient marqués par des traces de brûlures. Plusieurs fois il y avait été en contact avec des interstices laissant apparaître le jour. Il avait mal, car la douleur était lancinante. Et cette fine ligne de lumière qui sortait par la grille de la climatisation marquait pour lui une limite infranchissable. Il rabaissa la capuche sur ses yeux, et les ferma pour de bon. Certes d'ici il ne voyait pas Fernandes, mais il le sentait et l'entendait avec autant de justesse que s'il était assis sur son épaule. Il était remonté à sa chambre depuis quelques heures, et tapait frénétiquement sur les boutons de son ordinateur. Camille savait que les moldu écrivaient de cette façon, et il se demandait ce qu'il pouvait bien être en train d'écrire. Parfois il s'arrêtait pour prendre un café, fumer des cigarettes et répondre à des messages sur son téléphone en gloussant. Camille s'ennuyait ferme, et il était en train de tomber dans un sommeil profond quand une sonnerie stridente le réveilla en sursauts. Un téléphone ? Avait il été assez bête pour... il glissa sa main à sa poche. A non en effet lui n'avait pas reçu d'appel, ce qui n'était pas bien étonnant vu qu'il avait volé ce téléphone en arrivant en ville. Qui donc aurait pu l'appeler ! La batterie était presque vide, il l'économisait autant que possible, mais elle était désespérante. N'ayant rien pour le recharger, il se dit qu'il allait devoir en voler un autre. Pourtant il l'aimait bien celui là, il était à la mode. Décidé à tromper son ennui, il choisi de sacrifier ses derniers pourcents d'énergie en jouant à ce jeu rigolo où on lançait des poussins avec un lance pierre. Une exclamation interrompit sa partie, il tendit l'oreille. Visiblement Fernandes n'était pas ravi de ce qu'on lui annonçait au téléphone. Il passa par la surprise, la colère et l'indignation, puis il retourna s'asseoir à sa table, et reprit son tap tap frénétique tout en continuant de parler. Attrapant des bribes de conversation au vol, Camille sentit son sang se glacer quand il entendit le nom de Régina. Soudain extrêmement attentif, il ne pouvait empêcher des larmes de couler sur ses joues au fur et à mesure qu'il commençait à comprendre ce qui se passait. Quand Cyrius fit à haute voix la relecture de son article à son correspondant, visiblement un supérieur, Camille lâcha des sanglots silencieux et se sentit sombrer dans une profonde tristesse.

Dès que la nuit se leva, il rampa hors de sa cachette et chercha à rejoindre son roi. L'air nocturne était comme vibrant. Les vampires se rassemblaient, il les sentait et n'avait plus qu'à suivre cette odeur de colère qui flottait dans l'atmosphère.
Un autre hôtel, dans une autre ville, mais cette fois il n'avait pas à ramper comme un rat pour s'y infiltrer. On lui ouvrait grand les portes, et c'est avec une satisfaction à peine contenue qu'il vit d'autres membres de l'armée vampirique rassemblés à ses côtés. Jaroslav était là, debout sur une estrade. Son expression était toujours la même qu'à l'ordinaire, mais tout le monde savait que la colère bouillait en lui, ils le sentaient. Abaissant son capuchon, il se fraya une place au premier rang. Sa mine était pitoyable, sale et ravagée par le manque de sommeil et de repas réguliers. Il avait mit un pansement sur ses joues pour tenter de cacher sa peau pelée par les brûlures du jour. Au milieu des autres vampires il détonnait tant par sa petite taille que par son aspect frustre. Mais ce n'était pas de sa faute non plus, il avait un temps beaucoup trop long à son goût à jouer les cafards et à ramper dans les faux plafonds ! Bien entendu qu'il n'était pas en tenue de bal comme tout ces aristocrates inutiles, qu'ils aillent au Diable ! Agacé, il les poussait pour passer. Il voulait voir, et être vu par le souverain, et il n'avait aucun scrupules à marcher sur des pieds d'imbéciles pour ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: So war it is - ft Milady et Camille   28.06.16 17:04

Jaroslav, Camille & Milady

 
So war it is Les yeux fermés, Milady laissait glisser ses doigts fins contre les touches du piano. Complètement nue, seuls quelques clients étaient présents à cette heure ce qui était des plus normal, après tout, le fang' connaissait sa plus grande popularité plus tard dans la nuit. Auprès d'elle, une charmante jeune femme tenait son cou à son entière disposition afin qu'elle s'y serve lorsqu'elle sentait le besoin. Il y avait de ces moments où adorait ce genre d'humains complètement soumis et d'autre où elle avait besoin de plus d'action. Ce soir était l'un de ceux où elle avait envie d'être le centre de l'attention, de ne faire aucun effort pour que les humains lui offre son sang, de sentir les mains encore chaude caressés son corps glacé. Jusqu'à ce que le soleil ne se lève à nouveau, elle ne ferait rien d'autre que de profité de plusieurs des sept pêchés capitaux... Du moins c'était ce qu'elle croyait, jusqu'à ce que Reaghan la rejoigne, un air préoccupé qu'elle lui connaissait peu au visage. Sans attendre, elle immobilisait ses doigts, plongeant la pièce progressivement dans le silence.

« Le Roi nous demande immédiatement à Santa Fe. Je n'en sais rien de plus, mais ça semble très important. »

Haussant un sourcil, il ne lui fallait que quelques secondes pour se diriger vers son garde robe et enfiler l'une de ses fidèle robe de soirée. Milady en portait en tout temps, à ses yeux les pantalons c'était pour les hommes ou les pauvres humains. Pour sa part elle était soit nue, soit fabuleuse... ou encore fabuleuse et nue.... Encerclant son bras autour de celui de son enfant, ils ne perdirent pas de temps pour se mettre en route. Muette tout au long du trajet, Milady savait que son Roi était présent à Santa Fe afin de mettre un terme une bonne fois pour tout au fléau du sang de vampire. Pour qu'il demande à son peuple de se réunir, il devait être arrivé quelque chose, ou encore ils avaient découvert avec précision le point culminant du trafic et il attendait d'eux d'y faire un bain de sang... Elle espérait que ce soit la deuxième option.

Plus ils approchaient de l'hôtel et plus elle sentait son sang bouillir en elle. Un véritable Roi avait toujours beaucoup d'impact sur ces sujets, c'est en parti causait cette obéissance et ce respect qu'ils avaient envers lui. Elle se doutait que quelque chose n'allait pas. Arrivant parmi les première dans la salle, Jaroslav n'était pas encore à portée de vue. Elle avait un moment songé à arriver plus tard et a faire une entrée digne de ce nom quand elle aurait un publique pour la regarder, mais sentant que c'était véritablement important, elle se retint de laisser parler ainsi sa coquetterie. Adossée au fond de la pièce, discutant avec Reaghan, son regard fut attiré par son Roi lorsque celui-ci fit son entré. Son visage n'en démontrait rien, mais comme tous les vampires présents dans la pièce, elle était convaincue d'une chose : Leur Roi était en colère. Les vampires arrivèrent à tour de rôle et en voyant le plus petit d'entre eux faire son entré, elle quitta son infant et se dirigea vers lui, prenant place à ses côtés. Immédiatement, elle comprit qu'il savait quelque chose qu'elle ignorait et cette découverte mélangée à l'humeur du Roi et à l'absence de sa femme dans la pièce alors qu'elle savait parfaitement qu'elle l'avait accompagné.... Sissela sentit sa propre colère monter à son tour et elle souhaitait pour ses futurs proies qu'elle faisait erreur. Si quoi que ce soit était arrivé à l'humaine partageant la vie de son roi, celle qu'elle avait appris à apprécier et à qui elle devait en partie son établissement.... Elle se chargerait de tout ceux que lui laisserait son Roi. Quelques secondes plus tard, Reaghan arrivait derrière elle, prête à entendre le Roi.

 
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

avatar

ϟ Messages : 145 ϟ Date d'inscription : 22/05/2015 ϟ Disponibilité RP : Souvent ϟ Célébrité : Alexander Skarsgard ϟ Crédits : PresleyCash

MessageSujet: Re: So war it is - ft Milady et Camille   28.06.16 19:21

So war it is.

Jaroslav et sa cour



Le silence devait être pesant pour le personnel de l'hôtel, présent derrière les portes. Un silence de mort. Dangereux. Puissant. Pour les vampires, il devait être assourdissant. Chacun de ses sujets ici présents restaient parfaitement immobile, attendant patiemment que leur Roi prenne la parole.
Tous ici, devait ressentir la colère bouillonnante de Jaroslav, qui était pourtant le monarque au calme légendaire.
Alors que la salle semblait presque trop petite pour leur réunion imprévue, le Roi fit un lent mouvement de la tête pour accueillir ses sujets d'un regard froid et furieux. Oh, évidemment, sa colère n'était pas dirigée vers eux, ces fidèles vampires qui étaient venus aussi vite qu'ils le pouvaient. Non d'ailleurs, il se sentait plutôt satisfait de voir le nombre élevé de membres de sa communauté présent.
Pour la première fois depuis qu'il avait compris qu'on lui avait manqué de respect, il retrouva un sentiment de puissance en les toisant  de toute sa hauteur.

-Régina Andropova, mon épouse, a été enlevée, déclara-t-il alors que toute l'attention était dirigée vers lui.

Les rares qui n'avaient pas encore compris la raison de leur venue expresse à Santa Fe firent entendre un frémissements de surprise suivi de près par un murmure désapprobateur qui se tut dès que Jaroslav leva sa main de quelques centimètres.

-Comme vous l'imaginez, je ne tolère pas cet acte montrant un profond irrespect envers notre communauté. Les coupables ont signé leur arrêt de mort et de damnation éternelle s'ils osent ne serait-ce que lever leurs sales mains sur ma femme. Les coupables viennent de nous déclarer la guerre. Dès à présent, il n'y aura plus de pitié tolérée. Les guéguerres puériles des humains, le camp que j'ai choisi pour vous en épousant une Mage Fondatrice, tout ceci n'a plus d'importance. A présent, il n'y aura plus que deux groupes: ceux qui s'allient avec nous. Et ceux qui nous tournent le dos.  

Jarolsav observa l'assemblée, toujours suspendue à ses lèvres. Chastel qui avait l'air de prendre très mal la nouvelle de la disparition. Milady qui avait, comme toujours, trouvé le temps de se montrer somptueuse. Son bras droit un peu plus loin. Son public était agréablement disparate : pas conforme, toutes les ethnies et les âges étaient représentés, bien que la tranche 20-40 ans était privilégiée pour les transformations. Mais tous étaient unis par leur envie d'aider leur Roi.

-Mes amis, je vous demande de tuer en mon nom quiconque sera sur le passage qui nous mènera à retrouver Régina. N'hésitez plus. Ne soyez plus discrets. Nous sommes en guerre.

Des acclamations s'élevèrent mais Jaroslav n'avait pas encore fini.  

-Concrètement, je veux que vous alliez renifler la ville, ramenez moi n'importe quel indice, n'importe quel suspect digne d'attention. Je veux des résultats. Quiconque ayant entendu ou vu des choses suspectes autour de Régina doit venir m'en faire part. N'importe quel petit détail. Tout compte.

Il jeta un nouveau regard circulaire aux vampires.

-Milady. Reaghan. Chastel. McArthur. Curtiss. Vous restez ici. Les autres, sortez et commencer à pister mon épouse. Vous connaissez tous son odeur. Vous avez encore quelques heures avant que le soleil ne se lève.

La salle se vida en un clignement de paupière humain. Jaroslav descendit de la petite estrade pour s'approcher du petit groupe restant. Ses cinq plus fidèles et loyaux sujets.

-Guideon, dit-il en regardant son bras droit. Va prévenir Illaria. Elle doit encore dormir, je ne veux pas qu'elle apprenne la nouvelle par la presse. Va également prévenir sa soeur.

Curtiss était l'être qui pouvait le plus ressembler à un ami pour Jaroslav. Il voulait que ce soit lui qui annonce l'enlèvement. Un visage connu en qui sa fille adoptive ait confiance.
Après un hochement  de tête, il tourna les talons et disparu rapidement.

-McArthur et Reaghan. Allez voir les amis et les alliés de Régina. Expliquez leur clairement notre situation et notre nouvelle ligne politique. Avec nous ou sans nous, leur choix est simple.

Les deux vampires hochèrent la tête et quittèrent la salle à leur tour.  Le monarque dévisagea dès lors Milady et Camille.

-Vous êtes les plus proches de ma femme. Avez-vous entendu quelque chose d'inhabituel ces derniers temps ?


© Chieuze


———————— ϟ ————————
On peut déléguer des tâches mais pas les responsabilités.
King of vampires
(gif tumblr/code northern lights.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



ϟ Métier : Lieutenant vampirique ϟ Âge : 265 ans ϟ Race et sang : Vampire traditionnel

ϟ Messages : 579 ϟ Date d'inscription : 02/05/2016 ϟ Disponibilité RP : 1x / semaine ϟ Célébrité : Asa Butterfield ϟ Crédits : moi

MessageSujet: Re: So war it is - ft Milady et Camille   29.06.16 11:10


   

The bungle sounds




Tout fulminant, il écoutait le discours de Jaro qui confirmait ses doutes. Jusqu'au dernier moment il avait espérer s'être trompé. Que tout ceci ne soit qu'un horrible malentendu, que comme d'habitude il avait tout comprit de travers, que Jaro le traiterait de petit crétin, et qu'il verrait aussitôt Regina apparaître et le serrer dans ses bras. Il serrait les dents, à la fois agité par la colère et la tristesse. Il avait suffisamment pleuré avant de venir, du coup il n'en ressentait plus le besoin. La haine grandissait dans son petit cœur, le poussant vers un empressement qui flirtait avec l'envie de vengeance.

Dès qu'il entendit Jaro commander à ses troupes d'aller immédiatement en ville chercher des pistes, il tourna les talons, près à se joindre à eux. Son nom se fit entendre, comme un rappel à l'ordre et il suspendit son geste, se retournant très lentement en vérifiant bien à droit et à gauche que c'était bien lui qu'on appelait. Qu'est ce qu'il avait bien pu faire comme connerie encore ? Il avait beau aimer Jaro, il se méfiait toujours car il savait qu'avec toutes les bêtises qu'il faisait, il y avait toujours une ou deux punitions qui lui pendaient au nez. Pas bien rassuré il se colla à Milady et glissa sa petite main dans la sienne. Le souverain descendit de son estrade et s'approcha d'eux. Il leur parla d'un ton posé, ce qui n'était pas forcément bon signe chez lui. Il était tellement hermétique à toutes émotions, qu'avec lui Camille ne savait jamais sur quel pied danser.


« Bein.... bof... » Dit il en levant les yeux au ciel, essayant de faire marcher sa mémoire. « J'ai passé je sais plus combien de jours dans une cachette pour la mission que tu m'as confié. J'ai été très sérieux je te jure le roi ! Mais ça n'a pas été super intéressant parce qu'il ne s'est rien passé. Du coup ça fait longtemps que je n'ai pas vu Regina... »

Il chercha à se rappeler les dernières 24 heures, mais le manque de sommeil et la précarité de sa planque lui faisait confondre les jours. A force d'effort il réussi à se remettre en mémoire le dernier événement.

« Je suis partit quand le journaliste a dit au téléphone que Régina avait disparue. J'ai attendu que la nuit tombe, mais je n'ai pas pu faire plus vite je te jure ! S'il l'avait pas dit j'aurais jamais su. Il a fait... bla bla bla qu'elle avait disparu à Santa Fe East, entre 3pm et 5pm. Dit pourquoi elle était tout seule ? Pourquoi tu n'as pas envoyé quelqu'un pour aller avec elle... »

Ce n'était pas le ton des reproches qu'il employait, mais de l'incompréhension pure et simple. Il avait réussi à contenir le choc, mais là recommençait à craquer. Les sanglots lui montaient dans la voix, en même temps qu'il sortait de son sac son cahier d'écolier où il avait tracé au crayon à papier des notes assez légères tout au long de son enquête. Son écriture était tremblotante, brouillonne et les mots étaient tous écrit en majuscules. « REGINA ? », « SANTA FE EAST » et « 3PM / 5PM » apparaissaient en gros sur sur page, entourés de petits dessins bizarres et de gribouillis hésitants tracés à demi dans la pénombre. Avec Camille on était toujours habitué à des rapports de mission particulièrement creux, mais là il fallait dire que le pauvre n'avait pas non plus grand chose à raconter. Les pages précédentes étaient des successions de listes de qui fréquentaient Fernandes, et de phrases qu'il avait chopé au vol et qui lui avaient semblé importantes. Toujours inquiet de se faire gronder, et complètement troublé, il continua d'une voix larmoyante :

« J'ai écrit pour m'en rappeler, je te jure que j'ai été sérieux... Mais je comprend pas ce qui se passe... J'ai peur pour Régina maintenant... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: So war it is - ft Milady et Camille   03.07.16 4:52

Jaroslav, Camille & Milady

 
So war it is  Milady fronçait légèrement les sourcils alors que son Roi lui confirmait ce qu'elle avait deviné. Un léger rictus déformait le coin de ses lèvres, une mimique qui naissait automatiquement lorsqu'elle était contrariée. La main de Reaghan contre son dos la faisait se retourner légèrement, croisant son regard pendant une fraction de seconde. Un délai bien court même pour les vampires, mais pendant lequel ils eurent amplement le temps de se comprendre. Sa création, sa perfection, elle avait pleinement confiance en lui et elle savait qu'il serait plus efficace s'ils se séparaient, consciente qu'en tout moment, ils pourraient revenir l'un vers l'autre en cas de problème. Ce n'était pas un secret, autant pour son Infant que pour son Roi, que la trahison était un acte impardonnable aux yeux de la vampire. Son créateur et les vampires contre lesquels son Roi l'avait lancé en était d'ailleurs la preuve : Leur immortalité leur avait filé entre les doigts.

Du coin de l'oeil alors que Jaroslav annonçait haut et fort ce qu'il attendait d'eux, Milady laissait son regard parcourir ses confrères et consœurs, observant avec attention la moindre de leur réaction. De ce qu'elle avait compris lors de sa dernière discussion avec Régina, rares étaient les personnes connaissant sa présence à Santa Fe et elle avait bien du mal à croire aux coïncidence. Ne remarquant aucune réaction particulièrement suspecte, elle retournait son attention vers son Roi. Son rictus se transformait en sourire alors qu'il leur confirmait qu'ils étaient en guerre, il y avait si longtemps qu'elle n'avait plus jouer librement. L'idée de salir sa robe ne la dérangeait d'ailleurs absolument, de toute façon, elle en avait des tas d'autre et l'idée de la recouvrir du sang de tous les responsables de cet affront était magnifiquement artistique. Si elle ne se joignait pas verbalement aux acclamations, son regard lui disait tout.

Prête à se lancer, elle ne bougea pas d'un seul centimètre alors que son Roi demandait la présence de ceux qu'elle reconnu rapidement comme étant ses plus proches sujets. La petite main de Camille qui se blotissait dans la sienne lui fit réaliser que le petit vampire semblait voir ce moment plus intime avec anxiété plutôt qu'avec honneur. Caressant doucement ses petits doigts avec les siens, elle tentait de le rassurer. Le Roi précisa bien rapidement ses intentions concernant chacun d'eux. La tâche qu'il confiait à Reaghan lui convenait d'ailleurs parfaitement et c'est avec regard confiant qu'elle le regardait disparaitre, elle savait qu'il leur ferait clairement comprendre à quoi s'en tenir et ce avec sa manière si.. unique de le faire.

Sissela se doutait que son Roi possédait déjà les informations qu'elle trouvait suspecte, mais elle était néanmoins bien décidée à les lui confier. Laissant Camille parler le premier, le fait que ce ce soit passé en plein jour la rassurait néanmoins. Elle avait beau ne pas complètement arrêter de suspecter les siens, au moins ils n'avaient pas commis directement l'acte. Milady trouvait que Camille répondait bien à son Roi jusqu'au moment où il lui posait une question plutôt déplacée vue la situation et ce même si elle savait qu'il n'avait pas de mauvaises intentions derrière. La vampire savait d'ailleurs que le lieutenant était particulièrement proche de la femme de Roi et c'est pourquoi, posant une main contre son épaule, elle lui confirmait ses intentions.

« Nous allons la retrouver et prouver notre puissance. Nous ferons équipe si tu veux. »

Elle ne lui précisait pas qu'elle offrait de l'accompagner surtout pour le protéger. Travailler avec Reaghan serait certainement plus facile et efficace, mais elle ne voulait pas qu'il lui arrive le moindre mal. Les laissant tous les deux échanger aussi longtemps qu'ils en auraient besoin, Milady attendit avant de faire part de ses doutes.

« Je n'ai rien entendu de particulier... Par contre. À moins que je me trompe le nombre de personne connaissant la présence de Régina à Santa Fe était très réduits. Nous étions au courant et Régina m'avait également précisé n'en avoir parlé qu'au conseil, à votre fille et sa soeur. Soit l'attaque contre elle est une simple coïncidence - car nous la connaissons tous assez pour savoir qu'elle ne serait pas sortie sous sa véritable forme - soit elle était organisée et il y a un traite parmi les Fondateurs ou les vampires. »

Sissela était consciente que ses mots envers les siens pouvaient être mal pris, mais son Roi la connaissait assez pour savoir qu'elle lui était toujours pleinement honnête envers lui et qu'il ne s'agissait pas d'accusation lancées en l'air.


 
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

avatar

ϟ Messages : 145 ϟ Date d'inscription : 22/05/2015 ϟ Disponibilité RP : Souvent ϟ Célébrité : Alexander Skarsgard ϟ Crédits : PresleyCash

MessageSujet: Re: So war it is - ft Milady et Camille   05.07.16 13:41

So war it is.

Jaroslav et sa cour



Alors qu'il venait d'envoyer Guideon, Curtiss et McArthur à leur mission respective, il se tourna vers ses deux sujets restants. Alors que Milady semblait honorée d'être auprès de son Roi, Camille, lui, semblait plutôt anxieux. Jaroslav était bien placé pour connaitre l'étrange relation de son épouse avec son lieutenant. Il n'aimait pas les voir tous les deux car il détestait observer un membre de sa cour se comporter de manière aussi enfantine...même si c'était Chastel. Celui-ci aimait Régina, comme seuls les vampires non habituels comme lui pouvait le faire.
Du coup, le choc émotionnel le faisait carrément perdre ses moyens, au plus grand dam du monarque qui l'écoutait en sentant l'exaspération pointer le bout de son nez chez lui.

-Tu oses vraiment me faire des reproches Camille ? Demanda-t-il d'une voix doucereuse et menaçante.

Jaroslav avait parfaitement compris que son lieutenant n'était pas capable de lui faire la moindre reproche, peut-être n'avait-il même jamais complètement compris le concept, il savait qu'il ne comprenait simplement pas ce qui se passait autour de lui.
Aujourd'hui cependant, il n'avait plus l'envie de lui expliquer les choses avec calme comme il en avait l'habitude lorsqu'ils étaient en comité restreint.
En vérité, en ce moment Chastel l'exaspérait, il aurait voulu lui envoyer une claque si violente qu'il aurait été expulsé de cette salle.

Heureusement, le calme de Milady était là pour l'apaiser et pour qu'il puisse réaliser à quel point il était tendu et furieux. Il ne devait pas faire de son petit lieutenant son souffre-douleur. Alors, après de longues secondes, il finit par placer sa main sur l'épaule de Camille et de déclarer.

-Je sais que tu as fait du bon boulot en suivant Fernandes. Et je suis fier que tu ais compris aussi vite ce qui se passait au point d'être arrivé jusqu'ici.

Il serra doucement la poigne qu'il maintenait sur son épaule.

-Mais c'est la dernière  fois que je tolère que tu me manques de respect. Il faut que tu réfléchisses avant de parler, est-ce que c'est clair ? Bien. En parlant de Fernandes, sais-tu qui lui a donné ce fameux appel ? J'aimerai connaitre sa source.

Une fois les choses au clair, la voix calme et respectueuse de Milady résonna dans la salle. Lentement, elle énonça des faits simples mais sans aucun doutes, véridiques : des traîtres devaient se trouver parmi eux. Parmi les siens, ou parmi les Mages Fondateurs.
Jaroslav fronça les sourcils. Elle avait raison.

-Oui, nous avons dû être trahi. Tu as raison, peu de personnes connaissaient notre venue ici. Qui aurait à gagner à s'allier avec nos ennemis ? Mais qui est cet ennemi ? Les loups garous ? Je n'en suis pas certain. Si cela avait été leur victoire, c'est un corps sans vie que nous aurions retrouvé et non une disparation sur le dos.

Réfléchissant tout haut, il observait attentivement les visages de ses deux sujets.

-Deux théories s'offrent à nous : soit un de nos ennemis se venge en m'attaquant personnellement. Soit...c'est un ennemi de Régina qui se venge.

Il y avait son père mais ce dernier était six pieds sous terre. Est-ce qu'il y avait un lien avec cet événement?

-Qui peut en vouloir à mon épouse ?

Pas mal de personnes certainement. Hamilton ne l'aimait pas. Et Jaroslav n'avait aucune confiance en Washington. Sans oublier Burton...

© Chieuze


———————— ϟ ————————
On peut déléguer des tâches mais pas les responsabilités.
King of vampires
(gif tumblr/code northern lights.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



ϟ Métier : Lieutenant vampirique ϟ Âge : 265 ans ϟ Race et sang : Vampire traditionnel

ϟ Messages : 579 ϟ Date d'inscription : 02/05/2016 ϟ Disponibilité RP : 1x / semaine ϟ Célébrité : Asa Butterfield ϟ Crédits : moi

MessageSujet: Re: So war it is - ft Milady et Camille   09.07.16 23:12


   

The bungle sounds




Camille avait beau tenter d'être courageux, son incompréhension et sa peur lui faisaient monter les larmes aux yeux. Milady lui murmura pourtant des paroles réconfortantes, mais elles n'eurent aucun effet apaisant. En revanche les menaces à peine voilée que lui faisait Jaroslav d'une voix douceâtre, lui coupèrent le souffle. Terrifié, il bafouillait des négations geignardes sans oser le regarder dans les yeux, puis il finit par éclater en sanglots. Il se sentait injustement traité, et il n'avait pas les mots pour se défendre. S'il avait été adulte il aurait pu garder son sang froid, et affirmer à voix haute que non, il ne cherchais à manquer de respect à personne. Et qu'il était sincèrement inquiet pour sa reine. Mais il n'avait qu'un cœur de petit garçon, et il ne savait pas comment se défendre seul, autrement qu'avec ses poings et ses crocs. Entrecoupés de hoquets pathétiques on entendait parfois un semblant d'excuse. Tout honteux, il tirait sur sa capuche pour dissimuler son visage barbouillé de sang. Quand il fut un peu calmé, Jaro lui demanda de retrouver le destinataire de l'appel téléphonique. Il se ressaisit, et toujours en serrant la main froide de Milady il murmura :

« Ça ne devrait pas me poser de problème de lui voler son téléphone. Considère que c'est fait... »

Il ne mentait même pas. Cyrius était parfois distrait, un peu désorganisé et volage. Il l'avait bien observé et il savait qu'il avait toutes les chances de son côté. Certes il n'avait absolument pas envie de retourner dans cet hôtel horrible, mais cette fois il n'aurait pas à prendre autant de précautions pour se cacher. Il entrait, lui volait son portable et s'enfuyait. C'était extrêmement simple, et il avait tellement de petits larcins de ce genre à son actif qu'il en était presque lassé.

Pendant qu'il pensait à comment il allait s'y prendre pour approcher Cyrius, Jaro et Sissela échangeaient des thèses sur un supposé complot. Il n'osa pas intervenir, de peur de se prendre la rouste qui n'était pas passé bien loin de lui quelques minutes plus tôt. Il ne savait pas pourquoi le roi était en colère et violent comme ça avec lui, il l'aimait si fort et rien n'aurait pu lui faire plus de mal que l'idée d'être détesté en retour. Il était trop petit et trop puéril pour essayer de se mettre à sa place. Il était comme aveuglé par la puissance de sa peine, de sa colère et de sa peur.  Penser que Jaroslav ressentait sans doute quelque chose de similaire ne lui effleurait même pas l'esprit.
Pourtant son incompréhension crevait autant les yeux. Lui qui partageait tranquillement une chambre d'hôtel avec sa femme il y a quelques heures encore, s'en voyait à présent complètement dépossédé. Quelqu'un lui avait enlevé son amour, et il avait beau essayer, il ne savait pas comment démasquer le coupable.


« Majesté... » Marmona Camille en faisait un moue inquiète. « Ne te fâche pas quand je te dis ça, parce que ça ne veux pas dire que je te manques de respect. Tu sais que je t'aimes toi et Régina plus fort que ma propre vie, et que je suis prêt à me faire tuer pour vous servir. Mais j'ai beau l'aimer très fort, je ne suis pas aveugle, je sais que Régina a fait souffrir beaucoup de gens. Je ne sais pas exactement qui, mais ils sont sûrement prêt à se venger. Elle aussi a tué et capturé. J'ai vu l'homme enfermé dans le cachot. Je te promet que je ne voulais pas désobéir, mais tu sais comme je suis curieux. Je voulais jouer là bas parce que c'est tout comme une prison de pirate,. Promis le roi, je ne voulait pas voler sa proie. Et je l'ai sentit, et après je l'ai vu. C'était un vieux chinois à moitié mort, qui pissait son sang et qui couinait comme un porc. Je l'ai longtemps regardé, et je te jure que je me suis sentit très fier que ça soit Régina qui soit la plus forte. Elle est peut être femelle, mais elle est beaucoup plus maligne que nous quand il faut faire mal, et le vieux chinois crevé n'avait aucune chance. Maintenant je regrette un peu, parce que j'aurai du être plus méfiant, et que si j'avais pu la défendre elle serait ici avec nous. » Il releva enfin les yeux, son regard était franc. « Je me fiche qu'on me prenne et qu'on me dépiaute la peau. Je préfère que l'on m'emporte moi plutôt que elle. Régina a été une reine cruelle et digne de toi, on doit montrer que c'est interdit de se venger d'elle. »

Il brûlait dans ses yeux encore humides une puissante lueur de colère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: So war it is - ft Milady et Camille   15.07.16 23:27

Jaroslav, Camille & Milady

So war it is  Elle ne savait pas comment son Roi réagirait alors qu'elle mettait de l'avant son hypothèse. Après tout, elle incluait les siens dans ses soupçons et elle espérait que Jaroslav comprenne que ce n'était pas pour parler simplement contre eux, mais bien parce qu'elle avait des raisons de le croire. Avec chance, le traître ferait partis des sorciers près de Régina et non pas des vampires. Les choses étaient déjà suffisamment difficile pour leur communauté, ils n'avaient pas besoin qu'une guerre interne vienne s'ajouter à la liste. De grandes questions s'imposaient à eux. Qui les avait trahi et pour qui les avaient-ils trahi.

« Je ne sais pas qui, mais c'est surement quelqu'un attiré par l’appât du gain ou encore motivé par la vengeance ou encore la jalousie. Pour ce qui est de l’ennemi, je ne crois pas que ce soit les loups-garous. Du moins pas la grande meute américaine, de Cormontaigne ne prône pas un tel discours. Personnellement, mes soupçons s'orientent principalement vers les pro-moldus qui ont beaucoup de pouvoir sur ce territoire et vers les grandes têtes du chaos du sang de vampire. S'ils ont apprit qu'on enquêtait sur eux, il est possible qu'il ait souhaité frapper un grand coup. Ou encore... Le traître et l'ennemi sont la même personne. »
 
Sissela hochait la tête alors que son Roi lui faisait part de son avis sur leurs ennemis. Il ne lui faisait aucun doute à ce sujet, il ne pouvait pas s'agir d'une simple coïncidence. Ça n'avait aucun sens. Milady avait beau assez bien connaître la femme du Roi, elle n'avait pas d'idée très précise de qui pourrait lui en vouloir. Elle était convaincue que Régina était bien plus qu'elle ne voulait le démontrer et que par le fait même elle devait avoir beaucoup d'ennemis insoupçonnés, mais elle ne pouvait s'avancer sur des impressions.
 
« Les seuls que je connaissent figurent parmi ma liste de suspect comme traître. Parmi les membres du conseil, je sais qu'entre Flora Hamilton et elle ça fait des étincelles, mais je crois qu'elle n'irait pas jusqu'à planifier un enlèvement. Reste plus que Nero Burton, mais je ne sais pas ce qu'il y a exactement entre eux, ce qui cause cette animosité. Pour les autres, je ne crois pas que Régina ait de problèmes avec eux. Ensuite parmi nous, ce n'est pas un secret que certains rares vampires ont encore du mal à accepter notre alliance au sorcier que d'autre plus nombreuses sont particulièrement jalouse. Est-ce qu'elles iraient jusqu'à la tuer ? Je suis certaine que non. D'ailleurs je les ai regardé lors de ton discours et elle ne semblait pas cacher quoi que ce soit, mais bon comme c'est l'une des possibilité qui effleurent mon esprit je préférait la dire.  »

En dehors de ça, Milady devait reconnaître qu'elle n'en avait pas la moindre idée. Il faut dire que Régina était particulièrement douée pour garder ses secrets, c'était sans doute ce point commun qui faisait en sorte qu'elles s'entendaient aussi bien. Toujours silencieuse à réfléchir, la voix de Camille qui s'élevait la fit porter son attention à nouveau vers lui. Ses sourcils se fronçaient en entendant parler d'un homme capturé et en piteux état au sein même de leur domaine. Il était quelques mètres sous ses pieds et elle ne s'en était même pas douté... Amusée, elle ne pouvait s'empêcher de laisser paraitre un léger sourire. Voilà que la liste d'ennemis potentiels s'allongeait dangereusement.

« Quand viendra l'heure d'aller la chercher, nous irons ensemble. »

Elle savait que Reaghan allait également l'accompagner, on ne changeait pas une équipe aussi gagnante, mais elle se disait qu'il valait mieux que Camille soit avec eux. Le lieutenant avait beau se dévouer corps et âmes pour son Roi, il y avait plusieurs danger dont son côté enfantin ne parvenait pas à se défendre.



© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

avatar

ϟ Messages : 145 ϟ Date d'inscription : 22/05/2015 ϟ Disponibilité RP : Souvent ϟ Célébrité : Alexander Skarsgard ϟ Crédits : PresleyCash

MessageSujet: Re: So war it is - ft Milady et Camille   15.08.16 12:54

So war it is.

Jaroslav et sa cour



Voir les larmes et les sanglots secouer le petit vampire agaça prodigieusement le monarque. Celui-ci posa son regard sur un point plus haut que la tête de son lieutenant et attendit que la crise passe, se retenant d'hurler et de passer sa colère sur son sujet fidèle. Parce que s'il se laissait véritablement aller, Camille Chastel pouvait dire adieu à son immortalité. Ce serait regrettable et le genre d'acte que Jaroslav regretterait par la suite.
Alors qu'il se reprenait enfin, Camille commença un petit  récit qui attira toute l'attention du Roi.
Jaroslav connaissait les plaisirs de sa femme à être malmenée. Il savait qu'elle aimait faire souffrir les gens mais il est vrai qu'il ne l'avait jamais vu en action.
"Un vieux chinois". L'esprit de Jaroslav réfléchissait à cent à l'heure. Qui était cet homme ? Était-il mort ? Désirait-on le venger ?
La colère gonflait dans sa poitrine. Mais elle se dirigeait cette fois vers une personne de plus, et elle n'était autre que son épouse elle-même. Pourquoi lui avait-elle caché cela ? De quoi avait-il l'air maintenant, incapable de connaitre ses ennemis et donc de la protéger correctement ?!
Il y avait beaucoup d'asiatiques sur le territoires des Etats-Unis, aussi, Jaroslav se tourna vers Camille.

-Avant d'aller récupérer le téléphone du journaliste, tu vas aller me retrouver cette personne. Va voir nos archives, nous avons des fiches de beaucoup de monde tu sais. Il est peut-être déjà marqué dans nos dossiers. Réfléchis, essaye de te souvenir du moindre détail pour l'identifier.

Puis, il se tourna vers Milady qui avait parlé tout au long de ce petit entretien avec un calme évident.

-Nous ne devons négliger aucune piste. Aucune. Fouiller dans les archives ne va vous prendre que quelques minutes tout au plus un fois arrivé sur place. Je vous donne l'autorisation d'entrer dans mon bureau. Milady, tu es responsable. Si cela n'est pas concluant, vous irez me ramener chaque drogués fichés. Je veux les interroger en votre présence. Est-ce clair? Agissez rapidement. A visage découvert s'il le faut. Je veux des résultats. Maintenant, partez.

Toujours plus coléreux qu'à l'habitude, il fit volte face et quitta ses fidèles sujets pour aller dans sa chambre et attendre que des premiers résultats ne reviennent à lui.


© Chieuze


HRPG : je ne pense pas que Yong ait été fiché par les vampires. Sauf si vous trouvez cela illogique (dites le moi ) mais je en pense pas que ce soit comme ça qu'ils parviendront à l'identifier.
Sinon, pour moi ce rp est fini :)


———————— ϟ ————————
On peut déléguer des tâches mais pas les responsabilités.
King of vampires
(gif tumblr/code northern lights.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: So war it is - ft Milady et Camille   

Revenir en haut Aller en bas
 

So war it is - ft Milady et Camille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Camille Chalmers rejette le DNSCRP comme un instrument de politique Néo-libérale
» Camille Silvan [Pouffy]
» répartition camille
» Camille Kovenbourg [Abeille]
» Hasard - Jour 3 : Oups... [Genesis.Camille.Finnick]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bellum Orbis :: les reliques du passé :: Les cadavres dans votre placard :: RP terminés :: Intrigues :: Sang de vampire-