Tumblr  AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Intrigue Sang de Vampire #1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar



ϟ Métier : Président des États-Unis ϟ Messages : 390 ϟ Date d'inscription : 11/11/2009 ϟ Disponibilité RP : Compte PNJ ϟ Célébrité : Daniel Craig ϟ Crédits : KitKat

MessageSujet: Intrigue Sang de Vampire #1   04.04.16 4:22



Strike hard and fast

Intrigue : Sang de vampire

L'un des hommes travaillant pour le trafic de sang de vampire venait enfin de parler suite à une longue et pénible torture. Le Nouveau-Mexique ne semblait pas être seulement le théâtre de cette guerre entre le cercle et les pro-moldus, il s'y trouvait également l'une de ses fermes à sang de vampire situé un peu plus au nord de Santa Fe, habilement caché dans la forêt nationale Carson. Un lieu protégé à la fois par de la puissante sorcellerie et des mesures d'armement moldus de pointe.

Cette information en main, le Roi des Vampires et son épouse communiquèrent avec Cyrius Fernandes, un allié dans cette affaire se trouvant déjà dans cette région. Ils avaient besoin de son expertise afin de trouver la moindre piste pouvant valider cette information à distance. Il était après tout hors de question d'envoyer le jeune sorcier dans la mêler et de tenter quoi que ce soit. Avec l'aide inattendue du prêtre Armand Altaïr, les deux hommes parvinrent à découvrir plusieurs disparitions de vampire dans les environs, confirmant ainsi l'information obtenue lors de la torture de l'otage.

Accompagnés de l'excellente médicomage Yaël Hananel-Prince, Jaroslav Andropva & Régina Andropova quitte le confort du luxueux domaine de Boston pour aller tenter d'en savoir plus sur cette "ferme" du Nouveau-Mexique. Aucune attaque n'est prévue pour le moment, il s'agit surtout d'une mission de reconnaissance et d'aide pour les possibles vampires blessés qui pourraient en ressortir et les humains drogués.


Les voilà maintenant tous les cinq assemblés dans l'une des quelques chambres louées dans un motel de Los Alamos pour l'occasion (l'un des rare avec des chambres pour les vampires  :arrow: ). Le premier tour sert à mettre votre personnage en place, le PNJ va repasser quand tout le monde aura poster une fois afin de vous diriger sur ce qui s'en viens. Vous avez néanmoins toutes la liberté de vos postes, le message du PNJ peut très bien être modifié afin de correspondre à ce que sera dit dans les premiers RP.  Il n'y a pas d'ordre de passage au départ, elle sera établie par la suite en fonction de qui a rp en premier. Il va arriver au PNJ d'intervenir de temps à autre par la suite également afin de venir vous surprendre :laugh:  




Dernière édition par Barry Marshall le 08.04.16 1:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bellum-orbis.forumactif.com

avatar



ϟ Métier : Journaliste ϟ Âge : 21 ans ϟ Race et sang : Sang-mêlé ϟ Statut civil : Célibataire



ϟ Messages : 1012 ϟ Date d'inscription : 30/06/2014 ϟ Disponibilité RP : 1x par semaine minimum ϟ Célébrité : Kit Harrington ϟ Crédits : PresleyCash

MessageSujet: Re: Intrigue Sang de Vampire #1   04.04.16 9:51




la goutte du diable



L’hôtel de Los Almos dans lequel il se trouvait actuellement n'avait rien à voir avec le Rosewood Inn Of the Anasazi dans lequel il logeait. Plus discret mais non moins raffiné, il n'était pas aussi tape à l'oeil que le majestueux hôtel qui avait accueilli en son sein les quatre envoyés de Washington et tous leurs collaborateurs respectifs, mais il avait le grand avantage de posséder des chambres uniques à l’attention d’une clientèle pour le moins particulière puisque l’hôtel pouvait se targuer de pouvoir accueillir entre ces murs des créatures de la nuit qui avaient besoin d’un confort particulier qui leur assurait une protection maximale lors du levé des premiers rayons de soleil : des vampires.
Tous les hôtels n’offraient pas ce genre davantage, certains par choix purement politique, parce qu’ils craignaient de voir leur clientèle humaine qui reste malgré tout représentative de la grande majorité sorciers et moldus confondus, déserter leur enseigne, d’autres par fautes de moyen. Mais ce genre de chambres, s’ils étaient obligatoire dans les Etats dépendant des Mages Fondateurs, commençaient peu à peu à devenir obligatoire dans d’autres Etats comme la Virginie ou le Montana. Certains gouverneurs se battaient pour éviter cette discrimination mais ils étaient encore bien rares à se faire écouter et surtout à s’imposer. Il était déjà difficile aux moldus d’accepter ou même de tolérer les sorciers alors les vampires c’était pas pour tout de suite, même si le bel acteur italien Massimo Estrada de par sa popularité toujours grandissante était déjà parvenu à changer quelques mentalités.

Cyrius traversa le vaste hall d’entrée abandonnant derrière lui la moiteur de la nuit pour le confort de l’hôtel. Il s'arrêta devant la machine à boisson en faisant tapoter ses doigts sur la vitre de devanture et ne put s'empêcher de hausser les sourcils de surprise en découvrant ce que ce dernier proposait. Lorsque l'on se trouvait dans un hôtel respectable et que l'on accueillait des vampires, il n'y avait rien de surprenant à découvrir du sang synthétique dans les distributeurs de boissons, un moyen comme un autre d'éviter les problèmes, mais réaliser qu'ils proposaient désormais des arômes fruités ou sucré en plus du groupe sanguin de son choix c'était bien la première fois qu'il voyait ce genre de choses. En même temps, lorsqu'il faisait ses courses au supermarché le rayon sang frais n'était pas vraiment celui dans lequel il s'attardait. Sentant une présence derrière lui, Cyrius se retourna et réalisa qu’un vampire justement attendait derrière lui pour accéder au distributeur. Faire patienter inutilement l’une de ces créatures dans son dos n’était pas vraiment pour le rassurer ni un comportement qu’il jugeait de judicieux. Se décalant pour lui laisser accéder au distributeur, il le vit insérer quelques pièces de dollars et sélectionner une bouteille de sang bien juteux de groupe B+. Le vampire décapsula sa bouteille et la porta à ses lèvres tout en jetant un œil sur Cyrius qui lui sourit de manière crispée avant de juger préférable de s’éloigner de se distributeur avant que l’un d’eux ne le prenne pour une bouteille concentrée en libre-service !

Etait-ce le fait qu'il devait rencontrer Andropov qui lui donnait cette impression mais chaque personne qu'il croisait en s’enfonçant un peu plus dans cet hôtel semblait avoir la peau aussi chaude qu'un serpent... les vampires sentaient-ils que leur roi était dans les parages ? S'étaient-ils tous donnés rendez-vous ici ou est-ce que le roi s'était déplacé avec toute sa cour ? Ilaria lui avait expliqué que les vampires les plus proches de son père, « sa cours », logeait avec eux au manoir Andropov et lorsqu'il avait rencontré officiellement Jaroslav pour discuter avec lui de l'affaire concernant le sang de vampire il avait pu constater en effet que ça grouillait au mètre carré. Il ne pouvait s’empêcher de songer à l’étrange enfance qu’Ilaria avait dû connaitre même si cette dernière n’en paraissait pas le moins du monde perturbée, pour elle tout ceci lui paraissait on ne peut plus normale. Il ne savait pas comment elle faisait, lui il avait eu la désagréable impression d'être le banquet du soir ambulant et ce soir, il avait exactement la même sensation, mais il tentait de se rassurer en se disant qu’il ne risquait rien après tout, Jaroslav avait besoin de lui pour le moment, il était sous la protection du roi des vampires et ces créatures n'étaient pas assez folles pour oser s'affranchir de l'un de ses ordres, du moins, il l’espérait.

Allumant une cigarette dont le besoin s’en faisait soudainement grandement sentir, il patienta quelques instants dans le hall le temps de s’en griller une, tout en réfléchissant à cette étrange demande que lui avait faite le roi des vampires il y a quelques jours. Sans plus de précision, alors qu’il n’avait plus de nouvelles de lui depuis des semaines, il l’avait contacté pour lui demander de se renseigner sur les disparitions officielles ou non officielles des vampires vivants dans les environs. Suite à ce message, la première réaction de Cyrius avait été assez négative, après tout, il n'était pas son larbin, si Andropov voulait faire un recensement de ses sujets dans les environs il pouvait bien le faire tout seul, mais son esprit de contradiction passé, la demande du père d'Ilaria avait fini par l'intriguer. Pourquoi lui avait-il fait parvenir une telle demande ? Avait-il une piste ? Bien que très prit par son enquête concernant le Cercle et les pro-moldus, Cyrius n'en n'oubliait pas pour autant ce dossier qu'il avait ouvert en secret et sur lequel il avançait beaucoup trop lentement. De toute manière pour le moment, il n'avait aucune piste concernant les terroristes, qui, depuis la dernière attaque à l'université, semblaient se faire un peu oublier, et en général, ça ce n'était pas bon signe. Il espérait qu'Elijah trouverait très rapidement une piste pour remonter jusqu'à eux avant qu'ils n'aient le temps d'agir à nouveau. Laissant pour le moment ces dingues et leurs croyances racistes où ils étaient Cyrius se concentra sur l'affaire en cours.

Suite à la missive d’Andropov, la première personne à laquelle le journaliste avait pensé pour lui offrir quelques renseignements était le Padre. Cela pouvait paraître surprenant car dans l'esprit de beaucoup de monde Eglise et vampires ne faisaient pas bon ménage mais Alice avait su lui prouver que l'on pouvait être vampire et croyant, même si elle restait une exception à la règle. De plus, les hommes de foi savaient souvent bien plus de choses qu'il n'en paraissait à force de laisser trainer leurs petites oreilles de-ci de-là sans en avoir l'air, et qui se méfierait d’un homme portant la soutane ? Oh bien sûr, initialement il n'avait eu aucune intention de mêler le Padre à tout ça, totu ce qu’il voulait savoir c’était si l'homme de foi avait entendu quelque chose concernant des disparitions, mais à vrai dire, et bien qu'il n'en n’attendait pas grand-chose, la réaction d'Armand l'avait totalement dérouté. L'homme s'était vivement intéressé à cette affaire, bondissant sur l'opportunité que Cyrius lui offrait pour en savoir plus, comme s'il s'était s'agit d'une affaire personnelle. Il n'était pas très difficile de faire parler Armand quand il n'était pas sur ses gardes et bien qu'il ne lui ait pas tout dit Cyrius avait compris que l'une de ses paroissiennes avait été victime de l'une de ces fameuses fermes de sang de vampire, visiblement elle avait eu beaucoup plus de chance que les vampires qui avaient disparu et dont ils n’avaient pas retrouvé la trace. Il eut forcément une pensée pour Alice qui avait trouvé refuge chez lui après son agression. Il espérait qu’elle se portait bien, il l’appellerait si tôt sorti d’ici pour prendre de ses nouvelles. Etait-elle plus en sécurité à New-Phoenix qu’ici ? Cyrius commençait à se dire que personne n’était plus en sécurité nulle part…
Une chose était sûr, tout portait à croire qu’il y avait une ferme de vampire dans les environs, mais où ? Elle pouvait se trouver n’importe où. Au cœur d’une grande ville pour passer inaperçu ou dans une propriété privé et isolé. Peut-être que Andropov en savait beaucoup plus que lui à ce sujet, peut-être était-ce la raison de sa venue ici, en personne et de cette convocation ?

En tout cas, Cyrius aurait tout donné pour rencontrer la jeune amie du prêtre mais Armand s'était montré très clair à ce sujet. Pas question de harceler son amie mais ce n’était pas tout, et c’était probablement cette demande qui l’avait le plus désarçonné : il voulait participer à cette enquête ? Il avait ri mais l’attitude du prêtre lui avait fait comprendre que lui ne plaisantait pas. S’il voulait qu’il l’aide, Cyrius allait devoir accepter de collaborer avec lui et aussi surprenant que cela puisse être, lorsqu’il voulait quelque chose le Padre savait se montrer on ne peut plus convaincants. Prêt à se rendre dans la chambre des époux Andropov qui l’attendait, Cyrius écrasa son mégot dans le cendrier prévu à cet effet lorsqu’une voix familière l’incita à se retourner. Complétement surprit et le visage défait il reconnut le Père Armand se diriger vers lui d’un pas déterminé. Mais par les cornes du diable, comment avait-il fait pour savoir où il se trouvait ?

- Mais qu’est-ce que vous fichez ici ?! Bon venez, abdiqua-t-il tout en l’invitant à le suivre en direction de l’ascenseur

Il était inutile de se faire remarquer davantage et à présent Cyrius connaissait suffisamment Armand pour savoir qu’il n’arriverait pas à le déloger d’ici maintenant qu’il était là. Alors que les portes de l’ascenseur se refermaient sur eux, le service d’étage les fit monter au 5ème dans un silence pesant. Le père lui en voulait-il de l’avoir tenu à l’écart ? Probablement. A moins qu’il n’était trop impressionné par la situation pour ouvrir la bouche… Lorsque les portes s’ouvrirent les deux hommes en sortirent mais Cyrius n’avança pas et se contenta d’observer le prêtre et de le mettre en garde.

- Nous allons rencontrer le roi des vampires et son épouse, alors s’il vous plait laissez-moi faire. Ils ne s’attendent pas à ce que je vienne accompagné, d’ailleurs comment m’avez-vous trouvé ?

Ça l’intriguait énormément, le prêtre lui répondrait-il ? Pour l'heure le roi des vampires les attendait, car nul doute qu’il avait dû sentir leur présence et entendre leurs conversations. Lâchant un soupir, Cyrius s’apprêta à frapper à la porte 6E lorsque la porte s’ouvrit d’elle-même, les invitant ainsi à entrer....


fiche codée par Empty Heart


**Armand j'ai pris quelques libertés avec ton personnage si ça te dérange n'hésites pas à me le faire savoir j'éditerais

———————— ϟ ————————
- Quand je te dis bouge, tu bouges, quand je te dis bouge pas, tu bouges pas et quand je te dis saute....
- Je te dis "toi d'abord" !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



ϟ Métier : Prêtre ϟ Âge : 35 ans ϟ Race et sang : Sorcier ϟ Particularité : ϟ Statut civil : Célibataire devant l’Éternel, mais amoureux perpétuel



ϟ Messages : 1446 ϟ Date d'inscription : 02/03/2016 ϟ Disponibilité RP : 1x semaine ϟ Célébrité : Arthur Davill ϟ Crédits : aucun

MessageSujet: Re: Intrigue Sang de Vampire #1   04.04.16 11:57


   

La goutte du Diable




Visiblement Cyrius Fernandes avait du mal à le prendre au sérieux. Armand ne s'en étonna pas, car depuis sa plus tendre enfance son allure de premier de classe prêtait déjà à sourire. Avec de la maturité il fini par accepter qu'il aurait toujours du mal à s'imposer et en fit son affaire. D'un autre côté son apparence innocente et sa moralité exemplaire lui permettait souvent de gagner la confiance des gens.
Mais en dehors de cela dès qu'il s'agissait d'affaires plus musclées il passait pour un charlot.  

Et visiblement Cyrius Fernandes partageait cet avis. Cependant ce brave homme ignorait tout de la ténacité dont il pouvait faire preuve, et qui cette fois l'attirait dans une situation peu confortable. Ainsi pouvait on dire que Cyrius avait mis le feu aux poudres en parlant avec le prêtre des fermes de vampire. Le terme comme le principe avaient hautement choqués Armand, qui se mit aussitôt dans l'idée de combattre cette horreur.

Tout ceci lui avait tant et si bien travaillé l'esprit, qu'il eu l'intention de rencontrer à nouveau le sulfureux journaliste en lui rendant visite dans son hôtel. Celui ci n'avait pas menti, l'endroit attirait les gratte papiers curieux en quête d'information sur les quatre enquêteurs. D'un naturel discret et sensible, Armand fut intimidé par la foule qui attendait sur le parvis. Ses doigts glissèrent sur les boutons de sa soutane noire qui s'ajustait sur son torse, et finir par se poser sur la croix en argent qui  accroché par une cordelette, battait sur sa poitrine au rythme régulier de ses pas. Le contact froid du métal le rassura, et il puisa en lui le courage de demander à entrer dans le luxueux bâtiment. Seul il n'avait pas le culot nécessaire pour s'adresser aux hommes de la sécurité, mais le sévère habit noir représentatif de son état lui donnait une puissante force de persuasion. Sa demande fut adressée avec la politesse qui était sienne, et en moins de temps qu'il ne l'avait espéré il se retrouva dans le cliquant hall de l'hôtel. Armand allait en direction de la réception quand il remarqua une massive cheminée dans laquelle brûlait une timide flambée. Un homme s'en approcha, et puisant de la poudre qu'il jeta au feu, il annonça sa destination. Les flammes se firent imposantes et prirent une étrange couleur verte. Le prêtre réalisa alors que l'homme qu'il cherchait était bien celui là, et que visiblement il s'en allait. Paniqué à l'idée de manquer Cyrius, il demanda un pincée de poudre à une sorcière qui attendait son tour, et qui lui donna bien volontiers. Il jeta la substance dans le feu et s'engagea à travers les flammes à son tour.

Toussant pour dégager ses bronches des vapeurs magiques et de la poussière de suie, il émergea de l'âtre d'une différente cheminée. Il ignorait exactement combien de kilomètres il avait parcouru, mais il repéra aussitôt Cyrius qui attendait l'ascenseur et s'avança vers lui d'un pas décidé.


« Bonjour serait une façon de saluer bien plus appropriée... Sur ce je vous souhaite quand même le bonjour. Je me suis rendu à votre hôtel pour vous voir, mais comme vous partiez je vous ai suivi. » Dit il d'un ton qui fut en premier lieu désapprobateur, puis gentiment innocent.

Ils montèrent dans l'ascenseur et il épousseta la poussière de suie qui s'était déposé sur les épaules et les manches de sa soutane bien repassée. Il n'y en avait que très peu, mais ça suffisait à indisposer son caractère tatillon.
Armand se sentit bien plus troublé encore quand Cyrius lui annonça à quelle odieuse royauté ils allaient rendre visite. Réalisant que sa vie prenait un détour infiniment tordu, il ne put s'empêcher de déglutir. Tout ceci était particulièrement impressionnant, et il puisa dans tout son courage pour ne pas regretter de s'être lancé dans cette aventure. Il repensa au martyre qu'avait vécu Alice et y trouva une puissante force de motivation.

Au sortir de l'ascenseur il se signa discrètement, et emboîta le pas à Cyrius qui avait l'air de savoir ce qu'il faisait. Ils s'arrêtèrent devant une chambre tout à fait ordinaire, dont Armand releva le numéro et la lettre juste à avant que la porte ne s'ouvra à la volée. Il se promis de réfléchir plus tard à la valeur de ce signe quand on les invita à entrer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

ϟ Messages : 142 ϟ Date d'inscription : 22/05/2015 ϟ Disponibilité RP : Souvent ϟ Célébrité : Alexander Skarsgard ϟ Crédits : PresleyCash

MessageSujet: Re: Intrigue Sang de Vampire #1   04.04.16 22:23

Intrigue

Sang de vampire



Ce qu'il y avait d'admirable avec ce genre d'établissement qui se voulait novateur, c'étaient les efforts sincères du personnel pour accueillir au mieux sa communauté.
Le Roi des vampires avait choisi avec son épouse cet hôtel pour sa relative discrétion ainsi que pour les accommodations faites pour les êtres ne supportant pas les rayons du soleil. Le dispositif ingénieux était fiable. Un sujet était venu le vérifier avant la venue du monarque. Bien que Jaroslav désirait voyager le plus secrètement possible, il voulait cependant également une garantie sur son confort.

Les Andropov, accompagnés de la médicomage  Hananel-Prince, étaient arrivés à Santa-Fe en tout début de nuit. Cette dernière était allée déposer quelques possessions dans sa chambre. Le Roi n'avait pas hésité longtemps après avoir arraché personnellement les dernières informations d'un pion dans l'affaire de la drogue du sang de vampire.
Ce danger était terrible pour les siens et les disparitions se multipliaient sous son nez, à son plus grand agacement. Pour une fois, le dôme avait une certaine utilité : il ne perdait pas la face auprès de ses sujets européens. Par contre, sa crédibilité aux USA, déjà mise à rude épreuve à cause des traîtres qui avaient renié son autorité au profit d'une vie de "vampires modernes", descendait en flèche d'après lui. La pré-guerre occupaient les esprits mais cela restait un fait indéniable : il fallait qu'il mette un terme à ce trafic s'il voulait garder une puissante autorité.

Les informations soutirées auprès de cet homme en main, Jaroslav avait décidé de convoquer le teigneux journaliste Fernandes pour qu'il puisse confirmer l'existence de cette ferme, ainsi qu'un listing des disparitions dans les environs. Dès que ce fut fait, les époux royaux se rendirent sur place.
Son épouse lui avait rappeler de ne pas négliger les humains accros à cette drogue : en effet, même si un camé ne présentait pas de réelles menaces pour sa communauté, son désir serait toujours de se procurer cette substance aux propriétés hallucinatoires. Il pourrait dès lors se payer les services d'un de leurs ennemis et le tour était joué. Non, s'il fallait éradiquer cette terrible menace planant sur les vampires, il fallait n'en négliger aucun détails. Les accros seraient donc également pris en charge s'ils mettaient la main sur un de ceux là. Le but de leur venue était une reconnaissance du terrain ainsi qu'une aide apportées aux éventuels vampires blessés ainsi qu'aux drogués.

Jaroslav échangea un regard entendu avec Régina. Fernandes arrivait.

-Le journaliste arrive. A l'odeur il est accompagné et pas d'un membre du personnel, l'informa-t-il.

D'un bond, il alla leur ouvrir la porte et examina celui qui accompagnait le jeune garçon: un homme d'Eglise ! Le monarque ne laissa rien voir de son étonnement et leur fit signe d'entrée dans leur chambre. Le sujet qui était venu vérifier les lieux avait également réservé la meilleure chambre : celle qui jouxtait d'un minuscule petit salon. Jaroslav leur pointa donc la direction de la pièce austère que son épouse, d'un coup de baguette, était parvenue à transformer en quelque chose de plus convenable. Les misérables chaises avaient disparu pour faire place à de confortables fauteuils. Le bois de la table était devenu marbre et le sol avait été recouvert d'une moquette aux motifs à la gloire de sa communauté, ce qui amusa le Roi des vampires. Son épouse avait ce savoir-faire très aristocrate mais elle l'ajustait toujours pour son époux.

Jaroslav avait accepté la venue du Père seulement parce qu'il savait que Fernandes ne se serait pas permis d'amener un inconnu inutile. L'efficacité de ce dernier effaçait son manque de connaissance dans les coutumes. Le rapace avait plusieurs tours dans son sac.
Le deuxième homme avait un physique de naïf cependant, parce qu'il lui faisait penser au personnage de Charlie Chaplin, il décida de ne pas le juger aux premiers abords. Et puis, tout au long de son éternité, il n'avait eu de cesse que d'essayer de combattre ses premiers jugements, mais il en était toujours incapable même s'il savait qu'un gangster pouvait tout à fait se mettre à manger des kiwis à la place de tirer sur tout ce qui bougeait.

-Je n'avais pas précisé que votre invitation était double Fernandes, déclara-t-il néanmoins d'une voix glaciale. Je suppose néanmoins que vous avez votre utilité Monsieur l'abbé.

La grandeur des puissants se montrent dans leur calme et leur politesse à toutes épreuves. C'étaient là les derniers mots que David Larmure, le précédent Roi des vampires, avait dit à Jaroslav. Chaque monarque choisissait dans sa cour un éventuel héritier des pouvoirs dont il jouissait. Le Français avait choisi le Russe.
Il ne les invita pas à s'asseoir, du moins pas encore.
Il voulait tout d'abord savoir pourquoi un curé était dans sa chambre. Le monarque ne portait pas les hommes de religion dans son coeur qui ne battait plus depuis longtemps. De plus, ils n'étaient pas encore au complet.

© Chieuze



Je ne suis pas très satisfaite de ce post mais je voulais trop participer dès aujourd'hui à l'intrigue. Je ferai mieux pour les prochains !

———————— ϟ ————————
On peut déléguer des tâches mais pas les responsabilités.
King of vampires
(gif tumblr/code northern lights.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Queen of Disaster



ϟ Métier : Chef de la famille Hopkins & pâtissière. ϟ Âge : 40 ans ϟ Race et sang : Rien n'est plus pur. ϟ Particularité : Métamorphomage ϟ Statut civil : Mariée à Jaroslav Andropov.



ϟ Messages : 2877 ϟ Date d'inscription : 03/01/2014 ϟ Disponibilité RP : Mp moi ♥ ϟ Célébrité : Rachel McAdams ϟ Pseudo : Presley♥Cash ϟ Crédits : Lux & Tumblr

MessageSujet: Re: Intrigue Sang de Vampire #1   05.04.16 3:45

Intrigue sang de vampire
Armand, Cyrius, Jaroslav, Régina & Yaël



Régina avait immédiatement fait une légère moue boudeuse en voyant la chambre qui leur avait été accordée. La sorcière était habituée à un luxe bien plus élevé et elle décida de rendre le tout moins pénible de quelques coups de baguette. Même le lit était d'un confort des plus moyens. mais elle pouvait au moins se consoler en se disant que si l'enquête qui les attendait ne l'épuisait pas assez, elle pourrait compter sur son mari pour le faire de la plus agréable des façons. En terme de charme ce motel était loin de figurer parmi ses choix, mais pour l'utilité qu'ils comptaient lui donner, elle savait très bien qu'ils n'auraient pas pu trouver mieux dans cette section des États-Unis. Elle devait donc se consoler en se disant que ça aurait pu être bien pire et qu'ici au moins Jaroslav ne craignait rien. Tout était conçu afin de faciliter la vie aux vampires et elle avait été presque surprise de constater la popularité de l'endroit lors de leur arrivé.

Le regard de son époux contre elle la fit immédiatement se tourner vers lui et elle hochait la tête, arquant légèrement les sourcils alors qu'il l'informait que leur invité n'était pas venu seul.

« Intéressant...  »

Murmurait-elle très bas tout en étant consciente qu'il l'entendrait parfaitement. Elle avait une certaine confiance en Cyrius Fernandez et elle avait espoir qu'il n'est amener personne à leur mettre dans les pattes. Se levant doucement à sa tour, elle se dirigeait vers les deux hommes qui entraient avec un chaleureux sourire dont elle seule avait le secret.

« Bonsoir Cyrius. Merci d'être venu. »

Disait-elle en allant lui faire la bise. La voix de son époux résonnant peu de temps ensuite derrière elle et le ton glaciale de cette dernière qui entrait en parfait contraste avec la douceur qu'elle prétendait depuis toujours l'amuse bien qu'elle n'en laissa rien paraître.

« Mon père. »

Murmurait-elle ensuite comme une salutation polie, gardant une distance bien plus grande qu'avec le journaliste par respect. Régina n'avait jamais été croyante, mais cela ne l'empêchait pas de connaître les coutumes. Une fois les brèves salutations faites, elle retournait auprès de son mari, respectant son avis qu'elle avait rapidement compris de vouloir connaître la raison de cet invité surprise avant de passer à l'importance de la discussion. Posant doucement sa main contre le dos de son époux, elle tournait les talons afin de se diriger vers une petite pile de documents contenant certaines des informations dont ils disposaient. Alors qu'elle les prenait doucement, elle murmura d'une voix très faible quelque chose que seule l'oreille de son mari pouvait entendre.
 
« Ils ne semblent pas très à l'aise... Faisons attention au religieu il est probablement plus utile qu'on le croit. Après tout..Il y a deux moments où les gens sont particulièrement enclin à parler : Sur l'oreille après avoir été pleinement satisfait et dans un confessionnal quand ils se retrouvent face au mur. Il peut peut-être nous être utile.  »

Régina avait toujours porté une attention particulière au fait de ne jamais gêner son époux en le reprenant sur quoi que ce soit lorsqu'ils étaient en publique, pourtant elle ne s'était jamais empêchée de lui donner son avis lorsqu'elle était certaine qu'il était le seul à pouvoir entendre. Il pouvait faire ce qu'il voulait de cette information, mais il y avait certaine chose que son âme - bien que terriblement noircie - parvenait à voir ou ressentir. Dans ce cas si, elle pouvait voir qu'il était intimidant pour eux de se retrouver ainsi face à lui et bien que sa voix était d'un calme glacial et d'un contrôle absolument remarquable et excitant, elle se dit qu'une approche légèrement moins impressionnante et dominante serait peut-être plus efficace face à eux. Laissant les hommes répondre à l'interrogation du Roi, elle se retournait en tenant dans ses mains les documents qu'elle déposait sur la petite table près de Jaroslav afin qu'il puisse les avoir s'il en avait besoin.
 
« Yaël Hananel-Prince sera bientôt parmi nous, nous l'attendrons avant de rentrer dans le vif du sujet. »

Annonçait-elle aux deux hommes toujours face à elle. L'équipe qu'ils allaient formés pouvait paraître des plus surprenante, mais Régina était certaine que c'était justement ce qui la rendrait si efficace contre leurs ennemis commun qui ne s'attendaient certainement pas à les voir travailler ensemble.

   




FICHE PAR STILLNOTGINGER.

———————— ϟ ————————

   
   

   

When I saw your face it was incredible, Painted on my soul, it was indelible. We celebrate our twisted fate
You're the king and, baby, I'm the queen of Disaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Intrigue Sang de Vampire #1   06.04.16 17:49


   

Intrigue: sang de vampire



Yaël n'était pas sortie du territoire des Mages Fondateurs, depuis la mort de Gédéon, cinq ans plus tôt. Même lorsqu'il était encore en vie, ils ne quittaient pas trop Boston. Il faut dire qu'elle se souvenait encore de l'expérience plutôt traumatisantes qu'avait été leur voyage de noce à New Phoenix. Gédéon ne l'avait jamais forcé à repartir de Boston, où elle se sentait le plus à l'aise. Il y avait déjà tant à faire, qu'elle ne regrettait aucunement de ne pas aller voir ailleurs. Son travail à l'hospice Sainte-Pervenche était toujours très intéressant, ils étaient de nouveaux mariés et ils espéraient bientôt avoir un enfant. Tous ses projets l'avaient tenu éloigné d'une quelconque envie de vouloir voir ailleurs, quand la vie était si palpitante, là où elle se trouvait. Les années étaient passées et l'envie même de vouloir voir ailleurs s'était éteint avec la mort de Gédéon. Elle s'était concentrée sur son travail, qui l'avait empêché de devenir folle. Il y avait toujours beaucoup de personnes à soigner, quant à son projet de recherche médico-magique, il l'occupait grandement quand elle ne soignait pas quelqu'un. Tout cela lui avait pris tant de temps qu'elle n'avait pas vu les années fuirent et maintenant, cela faisait cinq ans ! L'année 2030 était à elle seule, la plus dramatique de toute dans le pays. Il semblait, que c'était aussi l'année, où elle allait quitter Boston, pour se rendre ailleurs. Yaël était connue pour s'impliquer dans de nombreuses causes médico-magique qui n'attiraient pas les faveurs des autres médicomages et guérisseurs. C'est pourquoi, elle n'avait pas été surprise, quand elle avait reçu la convocation du roi des vampires, Jaroslav E. Andropov, pour se penser sur un problème que rencontrait les vampires : la goutte du diable.

Derrière ce nom, se cachait une drogue ,qui était crée, à partir du sang des vampires, les sujets du roi Andropov. C'était un fléau qui semblait faire de nombreuses victimes que ce soit du côté des vampires, comme du côté des humains. Il semblait qu'il y ait eu un nouveau rebondissement dans cette affaire et c'est avec le couple Andropov, que la médicomage avait prit la route jusqu'à un motel de Los Alamos. C'était un établissement discret et correct qui avait pour particularité d'accueillir une clientèle vampirique et de donc de proposer des services qu'on ne pourrait pas trouver dans un autre endroit. Yaël devait avouer qu'elle était plutôt curieuse vis-à-vis de tout ce qu'on pouvait y trouver. Les vampires avaient toujours été des créatures magiques curieuses, qui avaient enflammé les fantasmes, les craintes et les mille et une histoires. Certains les craignaient et d'autres les admiraient. Le mariage de Régina Hopkins, qui deviendra Régina Andropov, avec le roi, avait fait couler beaucoup d'encre. Aujourd'hui, tout le monde avait fini par s'y faire, qu'il cautionne ou non, un tel mariage. C'était un couple un peu effrayant, mais au combien impressionnant. Yaël les avait accompagnés dans le voyage et elle n'avait pas vraiment initié une conversation. D'un part, parce qu'elle était un peu intimidée, malgré tout. Le roi des Vampires, n'était pas vraiment le genre de personne qu'on voyait avoir une conversation badine avec quiconque. D'autre part, la médicomage était encore en train de se répéter mentalement qu'un voyage, hors de Boston, ce n'était pas une grande affaire. Elle en avait vu d'autres. Essayez donc de vous lancer dans une opération visant à guérir une scrofulite ou bien d'essayer de raisonner monsieur Lewis, l'hypocondriaque le plus célèbre. Ce n'est pas un spectacle plaisant. A côté de cela, un voyage hors des murs réconfortant de Boston, ce n'était pas une grande affaire.

Lorsqu'ils étaient tous les trois arrivés, la médicomage avait laissé le couple, pour aller poser ses affaires dans la chambre louée pour elle. C'était une pièce à l'allure modeste, mais qui avait son petit confort. La jeune femme décida de profiter du peu de temps qu'elle avait devant elle, pour avaler ces quelques friandises à la citrouille et pour prendre une rapide douche, avant de retourner dans la chambre du couple Andropov. La sorcière fouilla dans son sac sans fond pour tirer de nouveau vêtement, son savon parfum azalée (ou de son nom scientifique rhododendron) et fila jusqu'à la salle de bain. D'un coup de baguette, elle lança le robinet pour que l'eau puisse couler afin que l'eau soit chaude quand elle rentra dans la douche. Cela lui prit moins de cinq minutes avant de sortir de sous le jet d'eau chaude, de s'habiller, d'utiliser sa débarbouilette et de se pomponner. Elle jeta un coup d'oeil à sa montre, pour se rendre compte, qu'il était plus que temps qu'elle rejoigne la chambre dans laquelle se trouvait les personnes qui l'attendaient. Yaël rangea sa baguette dans une des poches intérieures de sa robe, avant de sortir de sa chambre et de s'avancer dans le couloir, jusqu'à l'endroit où elle devait aller. Elle n'avait bien sûr, pas oublié de boucler d'un sort magique, la serrure de sa porte. Ce n'était pas qu'elle n'avait pas confiance dans les clés. C'est simplement que l'utilisation de sa baguette magique était comme un réflexe, dans sa vie. Elle avait toujours grandit dans un univers magique, alors c'était plutôt compréhensible. Il lui fallut peu de temps avant d'arriver au bon endroit. Elle frappa à la porte, avant d'entrer.

La sorcière se rendit compte qu'elle était probablement la dernière à arriver. Elle jeta un coup d'œil à nouveau à sa montre, en se demandant si elle avait pris plus de temps que possible, mais elle était pile à l'heure. Yaël haussa les épaules, avant de s'avancer pour rejoindre tous les participants de cette réunion. Il est toujours mieux d'être en avance, mais arriver pile à la bonne heure, c'était mieux que d'arriver en retard. Quand elle entra dans le salon, qui semblait plutôt agréable pour le motel, elle remarqua enfin les deux nouvelles personnes. Elle n'arrivait pas à mettre un nom sur leurs visages et en conclue donc qu'ils n'étaient jamais venus à l'hospice Sainte-Pervenche et qu'ils ne devaient probablement pas vivre dans le centre de Boston, où elle connaissait presque tous les visages. On pouvait penser ce que l'on voulait, mais la ville était nettement moins grande, depuis la grande guerre et les sorciers n'étaient pas aussi nombreux que les moldus. C'est pourquoi il n'était pas difficile de connaître tout le monde, même si on ne les fréquentait pas forcément. De plus, même si sa famille ne faisait pas partie des fondateurs de la ville, elle vivait depuis fort longtemps dans la ville. Son père était quelqu'un de respecté dans le milieu médico-magique, sa mère était une salonnière accomplie. Ces deux parents avaient donc de nombreux amis et mondains qui se pressaient dans la maison, les fins de semaines. La société des sorciers Mages Fondateurs gravitait autour de son centre de pouvoir qui se trouvait dans la ville de Boston. La médicomage avait une bonne mémoire des visages. Ce n'était pas uniquement du fait de son travail, c'était simplement quelque chose qu'elle avait toujours eu. Yaël leur fit un petit mouvement de tête pour saluer.

« Bonsoir… » Dit-elle en s'adressant plus particulièrement aux deux hommes qu'elle n'avait pas encore rencontré.

Elle attendit de voir ce qui allait maintenant se passer, n'étant pas certain de la manière dont allait se dérouler.

fiche codée par Empty Heart
Revenir en haut Aller en bas

avatar



ϟ Métier : Journaliste ϟ Âge : 21 ans ϟ Race et sang : Sang-mêlé ϟ Statut civil : Célibataire



ϟ Messages : 1012 ϟ Date d'inscription : 30/06/2014 ϟ Disponibilité RP : 1x par semaine minimum ϟ Célébrité : Kit Harrington ϟ Crédits : PresleyCash

MessageSujet: Re: Intrigue Sang de Vampire #1   12.04.16 21:36



la goutte du diable



S'il y avait bien une personne sur laquelle le journaliste ne pensait absolument pas tomber en ces lieux, c'était bien le Père Armand, et pourtant, une petite voix au fond de lui, lui murmurait qu'il ne devrait pas s'en étonner. Le père Armand avait beau être un homme qui avait voué sa vie à prêcher la bonne Parole du Seigneur et prôner un monde de paix, il n'en demeurait pas moins qu'il restait un homme avec des sentiments purement humain que certains sujets d'actualité horrifiaient ou indignaient, et autant dire qu'il s'était littéralement insurgé en découvrant l'existence des fermes de vampires dans lesquels les créatures emprisonnées servaient de bétails qu'on conduisait à l'abattage pour créer cette drogue qui faisait fureur en ce XXIème siècle, la si bien nommée "Goutte du Diable" qui, par ses effets addictifs et la mort certaine qu'elle entrainait pour ses consommateurs, n'était pas sans rappeler la drogue dites du crocodile.
Apparut en Sibérie en 2002, cette dernière connut un essor fulgurant dans toute la Russie en 2010. Son nom provenait de cet effet que la peau prenait aux endroits du corps où les injections étaient faites et qui endommageaient les tissus, rendant la peaux semblable à celle d'un crocodile. Le corps incapable d'éliminer le produit ingéré voyait ce dernier rester dans le sang qui engendrait une nécrose en se manifestant par l'apparition de plaques verdâtres similaire au cuir du crocodile. Après la peau, c'était ensuite au tour des organes d'être attaqué. Si les consommateurs de cette drogue parvenaient à survivre à la première injection, leur espérance de vie ne dépassait jamais les deux années.

Si la goutte du diable ne laissait aucune trace visible sur le corps comme cela pouvait être le cas pour le crocodile, elle n'en demeurait pas moins tout aussi redoutable et meurtrière. A petite dose, le sang de vampire possédait quelques vertus thérapeutique, mais lorsque l'on en consommait à grande échelle il devenait un poison aux propriétés hallucinatoire aussi redoutable qu'addictif. Il n'y avait pas mieux sur le marché, les humains toxicomanes à la recherches de sensations fortes délaissaient les autres stupéfiants au profit de la Goutte du Diable même si personne n'en ignorait les conséquences fatales.
Tout laissait à penser qu'une seule personne détenait le marché de la Goutte du Diable. Une personne au bras long, qui faisait enlever des vampires sur tout le territoire pour pouvoir se procurer sa matière première quand à l'élaboration de cette drogue dure. Peut-être que le Père Armand ne se serait pas senti aussi concerné et impliqué si l'une de ses ouailles n'avait pas été enlevé par l'un de ces sbires qui faisaient tourner ces maudites fermes qui avait tout d'un abattoir. L'amie du Padre avait eut beaucoup de chance de leur échapper, au même titre qu'Alice....
C'était la raison pour laquelle Cyrius n'avait opposé aucune objection à ce que le père Armand l'accompagne voir Andropov. Outre le fait qu'il lui faisait confiance, le Padre était un homme probablement aussi obstiné que lui derrière son apparence trompeuse de naïveté absolue qui reflétait la plus grande innocence, il n'oubliait pas qu'il l'avait aidé a recenser tous les vampires disparu de la région sur une année entière, et puis il comprenait son implication. Si à la base Cyrius s'était intéressé à cette affaire c'était simplement par pur défi journalistique mais à présent qu'Alice avait été impliqué dans cette histoire c'était devenu beaucoup plus personnel.

Bien sur, il ne pouvait pas prétendre que la présence du Padre l'enchantait après tout, il avait pour habitude de travailler seul et Cyrius avait horreur de changer ses habitudes surtout lorsque cela concernait son travail, sans oublier qu'ils n'allaient pas à la rencontre de n'importe qui. Jaroslav Andropov avait beau être le père d'une amie, il n'en demeurait pas moins qu'il restait un personnage important qui n'allait certainement pas apprécier de voir Cyrius prendre quelques libertés comme celle d'inviter une personne qui n'était initialement pas convié à leur petite réunion.
Le Padre était contrarié qu'il ne l'ai pas salué avant de lui adresser la parole mais Cyrius s'en fichait éperdument parce que lui aussi était contrarié de constater que le prêtre l'avait suivit jusqu'ici. De toute évidence il n'avait vraiment pas conscience qu'il était entrain de risquer sa vie en se rendant dans cette chambre avec lui. Afin de limiter les dégâts, Cyrius lui avait demandé de le laisser prendre la parole

La porte de la chambre occupée par les époux Andropov s'ouvrit sur le monarque lui-même qui les invita à entrer sans montrer le moindre étonnement quand au fait que Cyrius soit accompagné, pourtant, son regard acéré ne quitta pas ses invités une seule seconde, tout particulièrement le Padre, devina-t-il. S'avançant dans la suite, Cyrius fut un instant surprit par le standing de la chambre, qui était certes loin d'égaler la suite qu'il occupait à Santa Fe avec Thémis dans le Rosewood Inn Of the Anasazi, mais qu'il n'aurait jamais soupçonné pour autant en pénétrant dans cet hôtel. Ce ne fut que lorsque son regard se posa sur Régina qu'il comprit que le marbre et la moquette luxueuse qui parcourait la suite était probablement un caprice de la mère d'Ilaria dont la ressemblance ne s'arrêtait décidément pas au physique.

Si Régina l'accueillit avec un plaisir sincère, le vampire s'était montré aussi cordiale et chaleureux qu'une pierre tombale. De toute évidence le vampire n'aimait pas les surprises. Choisissant d'ignorer en premier lieu la remarque de Jaroslav, il se concentra sur la maitresse des lieux qui avait eut la bonne idée d'accompagner son vampire de mari.

- Merci à vous Régina, répondit-il en lui rendant son étreinte avant de saluer son époux non sans une pointe d'ironie qui dissimulait parfaitement sa nervosité. Mr Andropov, c'est toujours un plaisir de vous voir. Permettez-moi de vous présenter le Père Armand. Il m'a été d'une aide précieuse pour effectuer votre petit recensement. Sans son aide, nous n'aurions pas obtenu la moitié des noms que je vous ai fournit. Il connait parfaitement la région, les personnes qui y vivent et les coutumes, contrairement à moi. Ici, il est mon référent.

La présence d'Armand était indispensable à ses cotés, il lui faisait gagner un temps précieux et de manière efficace. Il espérait juste être parvenu à se montrer assez convainquant pour que ni l'un ni l'autre ne finissent en distributeur de boissons fraîche. Mais la présence de Régina le rassurait et le fait qu'il la surprit passant sa main dans le dos de son époux, le conforta dans la sensation qu'elle était de leur côté et que par ce simple geste elle intimait à son époux de se détendre. Les salutations et présentations faites, le sorcière se dirigea vers une commode sur laquelle était posée une pile de document qui intriguèrent Cyrius. Que pouvaient-ils bien contenir ? Il eut à peine le temps d'être intrigué que les propos de Régina attirèrent son intention faisant quitter à son regard curieux la pile de documents pour se poser sur la mère d'Ilaria avant de se tourner en direction du vampire un petit sourire goguenard aux lèvres

- Tiens donc, ne put s'empêcher de lâcher le journaliste en se tournant en direction de Jaroslav, je ne savais pas que votre invitation était double Mr Andropov. Je suppose néanmoins qu'elle aussi à son utilité

Cyrius n'avait pas hésité à réemployer les paroles que le vampire avait lui-même prononcé à son encontre un peu plus tôt sur un ton lourd de reproche. Ainsi donc le vampire lui reprochait de faire ce que lui-même avait fait ? Voilà qui était assez ironique en définitive.

- Qui est-ce ? Questionna-t-il en se tournant en direction de Régina

Avant que la sorcière n'eut le temps de prendre la peine de lui répondre, quelqu'un frappa à la porte de la suite et la porte s'ouvrit sur une autre femme. Il ne fallut guère de temps à Cyrius pour comprendre qu'ils se trouvaient face à la dernière invitée de cette petite réunion. Qui était-elle ? Il ne la connaissait pas, et ne l'avait même jamais vu avant aujourd'hui. Elle dégageait quelque chose d'assez simple et réservé ne serait-ce qu'à sa manière de les saluer et de se tenir. Tendant sa main dans sa direction, Cyrius fut le premier à la saluer

- Yael Hananel-Prince je présume ? Nous étions justement entrain de parler de vous. Cyrius Fernandes, ravi de faire votre connaissance.


fiche codée par Empty Heart



———————— ϟ ————————
- Quand je te dis bouge, tu bouges, quand je te dis bouge pas, tu bouges pas et quand je te dis saute....
- Je te dis "toi d'abord" !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



ϟ Métier : Prêtre ϟ Âge : 35 ans ϟ Race et sang : Sorcier ϟ Particularité : ϟ Statut civil : Célibataire devant l’Éternel, mais amoureux perpétuel



ϟ Messages : 1446 ϟ Date d'inscription : 02/03/2016 ϟ Disponibilité RP : 1x semaine ϟ Célébrité : Arthur Davill ϟ Crédits : aucun

MessageSujet: Re: Intrigue Sang de Vampire #1   13.04.16 12:44


   

La goutte du Diable





L'ambiance était on ne peut plus pesante dans la chambre d'hôtel. Armand et Cyrius furent froidement accueillit par un couple, le roi des vampires et son épouse assurément. S'étant greffé à l'improviste à la petite réunion, il ne s'attendait pas à ce qu'on le félicite. Mais tout de même, il n'y avait rien d'aimable dans la façon dont le vampire s'adressa à lui. Armand allait ouvrir la bouche pour faire remarquer qu'il n'était pas plus abbé que grand pope, et qu'à défaut d'être utile pour cette enquête, il pourrait toujours leur tenir un discours de plusieurs heures sur la hiérarchie ecclésiastique.

Regina lisait elle dans ses pensées ? Probablement car la maîtresse de cette glorieuse assemblée l'interrompit avant même qu'un son ne sorte de sa gorge. Elle salua poliment tour à tour Cyrius et Armand, celui ci répondit par un
« Madame. » assortit d'un sourire aimable. Visiblement le mari était aussi bourru que la dame était charmante. Celle ci s'approcha de son oreille et lui fit secrètement part de ses impressions. Elle devait être en train de le convaincre de quelque chose, et lui gardait son air impassible. On a beau dire qu'il ne faut pas faire de messes basses sans curé, Armand se sentit tout de même un peut gêné d'être là. Il sourit en pensant que cette blague était bien bonne, et qu'il la raconterai plus tard à Cyrius, parce que visiblement ce n'était pas le moment d'avoir un trait d'humour.

Mais ceci sembla échapper à Cyrius, qui armé de son exubérance naturelle, prit la parole. Cependant il eut l'amabilité de faire les présentations, ce qui apparut comme très sympathique à Armand. Néanmoins il fallait s'attendre à ce Cyrius se montre un peu trop enthousiaste, ce qu'il fit en le présentant comme l'expert local qu'il fallait absolument avoir dans leur équipe. Certes il avait beau avoir des connaissances un peu partout, le portrait que le journaliste brossait de lui était un peu exagéré. Son regard noir disparu aussi vite qu'il était apparu quand il entendit solennellement Cyrius le considérer comme son référent. Un grand sourire se dessina sur son visage et il en fut grandement flatté. Il allait peut être pouvoir tirer quelque chose de ce grand garçon turbulent finalement.  

Une autre personne était attendue, et elle ne tarda pas à arriver. En entendant Régina prononcer son nom, Armand n'aurait su dire s'il s'agirait d'un homme ou d'une femme. Alors qu'il s'interrogeait sur cette question, ainsi que sur le rôle de ce dernier invité, la porte s'ouvrit, laissant le passage à une belle jeune femme à la retenue tout à fait charmante. Était elle une vampire elle aussi ? Il ne pouvait répondre à cette question, mais le joli constat qu'il avait fait sur les efforts exemplaires de Cyrius prenait un coup dans l'aile. Être insolent avec le roi des vampires ne pouvait rien leur apporter de bon, et faire le joli cœur en se mettant en avant devant la nouvelle invitée était... du Cyrius tout craché.
Armand ne pu s'empêcher de lever les yeux au ciel, puis salua à son tour la jeune femme.


« Enchanté mademoiselle. »

Autant Cyrius semblait charmé de rencontrer un nouveau chromosome XX qui lui avait échappé jusque là, autant Armand se demandait encore où tout ceci allait les mener.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

ϟ Messages : 142 ϟ Date d'inscription : 22/05/2015 ϟ Disponibilité RP : Souvent ϟ Célébrité : Alexander Skarsgard ϟ Crédits : PresleyCash

MessageSujet: Re: Intrigue Sang de Vampire #1   22.05.16 15:07

Intrigue

Sang de vampire



L'arrivé du prêtre n'avait contrarié la monarque que dans le fait qu'il n'ait pas été convié à cette réunion et que, par conséquent, prouvait le manque de respect des coutumes du journaliste. Ce jeune humain avait don de l'exaspérer mais ses défauts étaient occultés par son efficacité.
Régina, dans un murmure parfaitement audible pour lui seul, lui remarqua que les confessionnales, après les oreillers, étaient le lieu idéal des confidences. Elle avait parfaitement raison. De plus, sa simple présence ici indiquait qu'il devait savoir certaines choses utiles à leur enquête.
L'homme de Dieu semblait pourtant très mal à l'aise. Ce n'était pas utile de prendre un malin plaisir à le torturer de la sorte s'il voulait que cette réunion soit rapide et efficace. Cependant, Jaroslav avait toujours eu du mal de se défaire des traditions de son statut.
La main de son épouse dans son dos lui fit se dire qu'il tenterait au moins de faire un effort.
D'ailleurs Fernandes le présenta comme "son référent", ce à quoi Andropov hocha doucement la tête, marquant silencieusement son accord de sa présence parmi eux.
Ce dernier ne put s'empêcher de lâcher un commentaire ironique sur l'arrivée d'une troisième invitée. Conscient de l'avis de Régina, il se contenta de lui donner un regard ennuyé sans prendre la peine de lui répondre.

L'odeur de shampoing et de gel douche envahit les narines au sens développé de Jaroslav et lui permit le premier de savoir que Mlle Hananel-Prince arrivait. La jeune femme pénétra dans le petit salon en s'introduisant par un petit "bonsoir".
La simplicité et l'efficacité de cette humaine plaisait beaucoup au monarque. Elle était nettement plus apte au travail que Brown. Il était pourtant nécessaire que ces derniers unissent leur force. Il savait qu'elle avait surmonter le deuil de son mari, peut-être aurait-elle des conseils à donner à son futur collègue dans cette mission commune.
Le journaliste se leva pour aller la saluer. Jaroslav se tint immobile pendant ces rapides présentations et attendit que tout le monde fut assit pour reprendre la parole.

-Bien, nous sommes donc au complet. Chacun de vous semble donc avoir une réelle utilité à l'affaire qui nous intéresse. Fernandes, qu'avez vous appris de cette ferme ? Monsieur l'abbé, dit-il en se tournant vers ce dernier, qui avez-vous rencontré ?

Cette réunion avait pour but de partager leurs informations.
Il se tourna donc vers la médicomage pour l'informer de la tâche qu'il voulait lui confier.

-Mlle Prince, mes sujets sont parvenus à me fournir une liste de suspects semblant accro à la goutte du diable. Les profils sont variés. Moldus, sorciers, hommes importants ou discrets. Un homme en particulier a retenu notre attention. Il s'agit d'un moldu, éditeur, et qui n'a aucune idée qu'il est surveillé. Son addiction est en train de s'accélérer, il serait donc bon que vous l'analyser. Essayer de lui soutirer des informations sur ses fournisseurs. Mais surtout, tenter de l'aider à guérir.

Il tendit à cette dernière le dossier de Thomas Pea parmi d'autres. Il se tourna ensuite légèrement vers son épouse, assise à ses côtés pour qu'elle prenne à son tour la parole et explique leurs envies et leurs attentes.



© Chieuze


———————— ϟ ————————
On peut déléguer des tâches mais pas les responsabilités.
King of vampires
(gif tumblr/code northern lights.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Queen of Disaster



ϟ Métier : Chef de la famille Hopkins & pâtissière. ϟ Âge : 40 ans ϟ Race et sang : Rien n'est plus pur. ϟ Particularité : Métamorphomage ϟ Statut civil : Mariée à Jaroslav Andropov.



ϟ Messages : 2877 ϟ Date d'inscription : 03/01/2014 ϟ Disponibilité RP : Mp moi ♥ ϟ Célébrité : Rachel McAdams ϟ Pseudo : Presley♥Cash ϟ Crédits : Lux & Tumblr

MessageSujet: Re: Intrigue Sang de Vampire #1   25.05.16 0:16

Intrigue sang de vampire
Armand, Cyrius, Jaroslav, Régina & Yaël



Régina hochait légèrement la tête en voyant ses doutes au sujet du prête être confirmé. Elle savait qu'il allait bien avoir une certaine utilité. La réponse de Cyrius en réaction à l'annonce qu'elle venait de faire concernant l’indispensable invitée qui allait bientôt les rejoindre sembla l'agacer bien plus que son époux. Cet journaliste demi-sang aurait bien eu besoin de se refaire mettre à sa place afin de comprendre qu'ils étaient ceux qui décidaient dans cette affaire, mais elle se retint, consciente qu'elle risquait de voir sa façade devenir inutilisable après ça. Tentant de lui faire comprendre autrement que ce genre de comportement était inacceptable, elle avait l'intention d'ignorer sa question, mais elle n'eut pas véritablement le temps de le faire que la principale interessée faisait son arrivée. Comme ils s'étaient quittés il y a peu, Régina la gratifia simplement d'un sourire comme salutation. Alors que Jaroslav prenait la parole, elle écoutait d'une oreille attentive ses paroles tout en allant prendre place sur la chaise disponible à ses côtés. Restant muette un moment, elle attendit de croiser son regard, comprenant ainsi qu'il avait terminé, avant de prendre la parole à son tour.
 
« Comme vous le savez déjà, la popularité de cette drogue entraîne de nombreuses disparitions de vampires et il faut que ça cesse. Leur communauté n'est d'ailleurs pas la seule à en souffrir au vue du nombre inquiétant de consommateurs accrocs, incapable de s'en départir. Heureusement grâce à vos informations et les nôtre nous augmentons grandement nos chances de briser cette popularité grandissante. Si nous avons fait le voyage de manière aussi discrète, c'est parce qu'aucune attaque n'est prévue pour le moment.  »

Ils devaient être certain l'emporter avant le moins de perte possible s'ils en venaient à attaquer. Le mieux pour l'instant était d'essayer de s'approcher de cette ferme afin d'en savoir plus, mais aussi de rester aux aguets afin de remarquer toute personne susceptible de détenir des informations à ce sujet. Régina gardait pour elle de préciser qu'il appartiendrait à la communauté vampirique de juger des actions posées par les responsables, elle craignait que de mettre l’emphase sur ce sujet ne ferait qu'augmenter les risques de ne pas pouvoir le faire. Elle avait déjà tellement hâte de le voir en action... Elle avait bien l'intention de tenter de se faufiler aux première loges.

« C'est pourquoi vos informations nous sont si précieuse et si elles ne sont pas assez précises, nous nous attendions à ce que vous faisiez en sorte qu'elle le devienne. Nous comptons sur vous pour les obtenir sans attirer l'attention. »

Régina étant métamorphomage, elle avait aussi l'intention de se fondre à la ville et d'essayer d'en apprendre également, commençant tout ça dès demain, mais elle n'avait pas le temps de se concentrer à cette tâche autant qu'elle le méritait.

 



FICHE PAR STILLNOTGINGER.

———————— ϟ ————————

   
   

   

When I saw your face it was incredible, Painted on my soul, it was indelible. We celebrate our twisted fate
You're the king and, baby, I'm the queen of Disaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Intrigue Sang de Vampire #1   27.05.16 6:19



Intrigue: sang de vampire



La sorcière ne savait pas trop à quoi elle aurait dû s'attendre. Il faut dire que ce genre de choses, elle n'y était pas forcément bien habitué. C'était déjà une expérience déjà tellement inédite qu'elle n'avait pas vraiment d'autres événements pour la comparer. Cette rare entrevue du monde des Partisans du Nouveau Monde ne comptait pas vraiment. Dire qu'elle avait insisté pour voir cela, lors de leur lune de miel, à elle et Gédéon. Elle avait été terriblement déçue de ce qu'elle y avait vu. La médicomage ne s'était pas attendu à ce que le monde des moldus et celui des sorciers se fondent en un seul tout un peu cauchemardesque. Pourtant, plus jeune, elle avait moins d'appréhension vis-à-vis des moldus qu'elle n'en avait aujourd'hui. Gédéon avait écourté leur séjour et ils étaient rentrés chez eux, à Boston. Peut-être était-ce la guerre qui l'avait rendu plus amer et qu'elle voyait ce voyage avec un regard plus dure qu'autrefois. Elle l'ignorait, mais elle se rappelait avec vivacité qu'elle avait été un peu effrayée par ce qu'elle avait vu là-bas. Le mélange des deux mondes ne lui avaient pas paru aussi harmonieux qu'on le vantait. En tout cas, depuis sa petite virée à New Phoenix, Yaël ne s'était pas risqué à mettre un pied au-dehors de Boston et du territoire des Mages Fondateurs. Elle avait accepté de donner son aide, parce qu'elle estimait que cela faisait partie de ses devoirs de citoyenne et que la crise qui touchait les vampires, était un affront au monde magique, ce monde qu'elle chérissait tant et qui lui apportait réconfort et bonheur. Elle avait prit son courage à deux mains et avait quitté la sécurité de son logis pour suivre les époux Andropov jusque-là. Quand elle était entrée dans la pièce, elle avait été surprise de voir deux hommes qu'elle ne connaissait pas. Yaël n'était pas du genre à être intimidé pour rien, mais comme la situation était inédite, elle s'était contentée d'un simple bonsoir, dans l'attente de ce qui allait suivre.

Le plus jeune des hommes qu'elle ne connaissait pas, fut le premier à s'adresser à elle en lui demandant si elle était Yaël Hananel-Prince. De toute évidence, on lui avait déjà dit qu'elle serait du voyage. Il ne fit que le confirmer lorsqu'il affirma qu'ils venaient juste de parler d'elle. Cela éviterait de perdre trop de temps en présentation, pensa-t-elle. L'affaire était plutôt présente et elle avait sentit que le roi des Vampire et la conseillère Andropov souhaitaient que cette dernière soit résolue rapidement ; Elle pouvait fort bien le comprendre. Quand une partie de votre peuple souffre, il est impératif de trouver comment empêcher que cela continue. C'est ce qu'avait fait le conseil lorsqu'ils avaient agi, en lâchant la magie ancienne sur les Inquisiteurs, quand ceux-ci étaient aux portes de la ville de boston, bien que les conséquences d'une telle action puisse être dangereuses. A situation désespérée, parfois il faut faire appel à des moyens désespérés. Bien sûr, la médicomage, trouvait toujours la mort comme une solution dramatique. Après tout, elle avait juré de toujours tout faire pour empêcher cette dernière de faire trop de victime. Ces vœux de médicomage étaient clairs : venir en aide et soigner tous ceux qui avaient besoin de son expérience et de ses connaissances médicales. Même si ces derniers temps, la logique, comme partout ailleurs, semblait être de préférer s'intéresser d'abord au nombre de gallions que pouvait apporter le patient à l'hospice Sainte-Pervenche. C'était les effets pernicieux que tous types d'entreprises, même celles avec de bonnes volontés, devaient affronter. C'était parfois bien triste d'y penser. Yaël préféra chasser ses pensées pour se concentrer sur l'instant présent et aux paroles du jeune homme, qui lui donna alors son nom se disait enchanter de la rencontrer.

« En effet, je suis bien cette personne. » Répondit-elle. « Le plaisir est partagé, monsieur Fernandes. »

Que pouvait-elle dire d'autre ? Elle ne le connaissait pas assez pour ne pas échanger de simples banalités polies. L'autre homme, un peu plus âgé que celui qui lui avait adressé la parole en premier, la salua ensuite. Elle l'avait vu lever les yeux, tandis que l'autre lui adressait la parole et elle avait trouvé cela amusant. De toute évidence, ces deux-là se connaissaient et il semblait y avoir une histoire sous-entendue dans ce regard levé aux cieux. Yaël se retient de rire quand elle l'entendit lui donner du mademoiselle. C'était flatteur en effet. Après tout, elle restait bien jeune, mais elle se souvient avec nostalgie comme elle avait aimé qu'on cesse de lui donner du mademoiselle, une fois qu'elle avait épousé Gédéon. Peut-être était-ce la jeunesse ou simplement l'exubérance qu'elle avait autrefois, qui faisait qu'elle aimait reprendre les personnes et leur demander de l'appeler madame, tout en leur montrant son alliance. Maintenant qu'elle approchait de la trentaine, elle se rendait compte que ce n'était pas plus mal de continuer à recevoir du mademoiselle de temps en temps. Le temps viendrait bien vite où elle n'aurait plus que le titre de madame accolé à son nom. Il était inutile de vouloir forcer les choses à arriver trop vite. Elle se contenta de dédier un sourire à l'homme et d'aller à s'asseoir pour voir ce qu'il allait arriver par la suite. Le roi des Vampires n'attendit pas pour prendre la parole. Ces premiers mots furent pour le dénommé Fernandez et elle apprit par la même occasion que l'autre homme était un religieux. Cela la surpris. Les sorciers qui croyaient à la religion, n'était pas légion. Ils représentaient une excentricité parmi les sorciers, tout comme les adorateurs de la technologie moldu l'étaient.

De toute évidence, il y avait de nombreuses informations à partager au cours de cette réunion et ces données ne seraient peut-être pas de trop dans l'affaire qui les réunissait tous. L'époux Andropov se tourna ensuite vers elle et lui parla de tous ceux qui étaient touchés par la goutte du diable. De toute évidence, il n'y avait pas un profil type. Les adeptes de cette drogue étaient très variés. Cependant, il semblait qu'un, en particulier, retenait l'attention et qu'il allait falloir qu'elle lui adresse la parole pour apprendre quelque chose et aussi qu'elle s'occupe de le mener vers le chemin de la guérison. L'enfant en elle adorait l'idée qu'elle puisse se lancer dans une aventure aussi différente de sa petite vie rangée. L'adulte était un peu plus prudente. Il faut dire que le monde était plein de danger et qu'elle n'était pas une combattante comme l'avait été Gédéon. Yaël se voyait surtout comme une jeune femme sans trop d'importance, qui aimait son métier et qui donnait le meilleur d'elle-même pour l'accomplir correctement. Cependant, elle s'était elle-même proposé pour cette mission et elle n'allait pas laisser ses peurs et ses angoisses, prendre le pas, sur le fait d'offrir son aide à un homme qui semblait assez perdu pour se laisser aller, à consommer, une drogue aussi dangereuse, que celle faite à partir du sang des vampires. Yaël prit le dossier que lui tendait le roi des Vampires et le feuilleta rapidement. Elle apprit ainsi que le fameux éditeur dont ils parlaient plus tôt, se nommait Thomas Pea et qu'il était moldu. Cette dernière information était la plus difficile à avaler. Heureusement, qu'elle avait juré de venir en aide aux malades, parce que la compagnie des moldus n'étaient pas la préféré de la jeune femme. Elle avait tendance à les associer aux Inquisiteurs et leurs méfaits à Boston, l'avait marqué à jamais.

« Pardonnez-moi de vous demander cela, mais pourquoi cet homme en particulier ? N'y en a-t-il pas de nombreux comme lui, qui ont probablement les mêmes fournisseurs ? » Demanda la jeune femme intriguée.

La conseillère Regina Andropov prit la parole une fois que son époux eut fini de tout dire. Elle ajoutait que cette drogue était un péril autant pour les vampires que pour les consommateurs divers et variés qui succombaient à son attrait. Cette popularité devait cesser et Yaël pouvait en comprendre le bien fondé. La discrétion était un atout considérable dans la recherche de toutes les informations nécessaires. La jeune femme se demandait ce que penserait son père s'il la voyait jouer les apprenties détectives. Il était fort à parier qu'il y trouverait à redire, comme toujours. Il avait rarement eu une parole sympathique à l'égard de ses enfants et de sa femme. Leurs actions n'étaient jamais assez bien. Pourtant, elle devait avouer qu'elle regrettait toujours un peu, de ne jamais avoir son approbation. C'était difficile à accepter. Cependant, même sans le fait que son sang n'était pas assez pur aux yeux de son père qui avait grandit dans une famille de Sang-pur et qui ne devait sa propre famille de sang-mêlés qu'à une erreur de jeunesse, il y avait toujours le problème de sa voyance. C'était une tare dont elle ne pourrait jamais se débarrasser, comme de son sang-mêlé. Les voyants avaient toujours été regardé avec crainte et incompréhension. Yaël ne rendait pas public le fait, qu'elle en était une et qu'elle le vivait assez mal. Heureusement, elle pouvait cacher cela assez facilement. Elle secoua la tête comme pour chasser cette pensée désagréable et se concentrer sur le dossier qui reposait sur ses genoux. Qui était donc réellement ce Thomas Pea et pourquoi se laissait-il sombrer dans une chose aussi dangereuse que la consommation d'une telle drogue. Elle savait les moldus très étrange, mais ce mal semblait toucher les sorciers tout autant. Qui pouvait être derrière tout cela ?


fiche codée par Empty Heart

Revenir en haut Aller en bas

avatar



ϟ Métier : Journaliste ϟ Âge : 21 ans ϟ Race et sang : Sang-mêlé ϟ Statut civil : Célibataire



ϟ Messages : 1012 ϟ Date d'inscription : 30/06/2014 ϟ Disponibilité RP : 1x par semaine minimum ϟ Célébrité : Kit Harrington ϟ Crédits : PresleyCash

MessageSujet: Re: Intrigue Sang de Vampire #1   31.05.16 21:37



la goutte du diable



Une fois les présentations faites, le roi des vampires ne s'embarrassa d'aucune formalité et entra très vite dans le vif du sujet sans perdre un instant. Le vampire d'ordinaire patient, s'il en croyait Ilaria, semblait vraiment pressé d'en finir une fois pour toute avec cette histoire et à vrai dire Cyrius partageait son impatience, cette saloperie avait fait assez de dégât et il était plus que temps que ceux qui se dissimulaient derrière tout ça payent enfin pour leurs crimes et tout le mal qu'ils avaient fait.
Le premier nom qui fut cité durant cet entretien fut celui d'un parfait inconnu, un dénommé Thomas Pea, éditeur de son état. Avant aujourd'hui, Cyrius n'avait jamais entendu parler de cet homme mais il comptait bien rattraper très vite ses lacunes dès que cette réunion serait terminée. Le vampire confia cependant un dossier sur cet étrange personnage à la dénommée Yael mais ne cru pas nécessaire de combler ses lacunes concernant cet homme. Intrigué, le journaliste jeta un oeil par-dessus l'épaule du dernier membre en date de cette folle équipée pour essayer de tirer quelques informations qui lui permettrait de patienter un peu jusqu'à ce qu'il puisse faire ses propres recherches. Toutefois, il releva les yeux du rapport concernant Pea dès que la mère d'Ily prit la parole pour leur exposer concrètement les faits. De prime à bord il n'y avait rien de nouveau au bataillon, mais il était toujours important de bien situer le contexte avant de commencer pour s'assurer que toutes les personnes présentent avaient bien compris ce que l'on attendait d'elles et qu'il n'y ait aucun malentendu, et justement, si Cyrius était d'accord avec la première partie de l'exposé de Régina, il n'était pas certain d'avoir bien compris la suite. Ses sourcils se froncèrent dès que la sorcière fit allusion à la possibilité d’une attaque. Elle leur assurait que ce n’était pas à l’ordre du jour pour le moment mais cela sous-entendait que le roi des vampires désirait régler personnellement cette affaire ce qui en clair signifiait que cela allait finir en un bain de sang. Aussitôt Cyrius détourna la tête dans un mouvement contrarié. Il s'en voulait de ne pas avoir posé la question à Jaroslav lors de leur premier entretien concernant ses intentions. Pour Cyrius il était évident qu'une fois toutes les preuves soigneusement accumulées, il pourrait publier son article et travailler de concert avec la police pour faire arrêter ces personnes mais de toute évidence Jaroslav semblait avoir une toute autre idée sur la question....

Devait-il les laisser faire ? Ses pensées voguèrent immédiatement vers Alice et à tout ce que ses chasseurs lui avaient fait endurer. Lorsqu'il repensait à son histoire, lorsqu'il la revoyait lui raconter, complétement bouleversée et encore sous le choc, tout le mal qu'on lui avait fait Cyrius n’avait qu’une seule envie, celle de laisser Andropov venger les siens, mais ses valeurs morales, les voix de son père et d’Elijah lui murmuraient à l’oreille que c'était mal, que personne ne devait faire sa propre justice et que pour punir des criminels il y avait des lois. Les paroles de Jewel De Silva lui revinrent alors en mémoire

« Vous voulez que l’on poursuive les Inquisiteurs. Moi je pense qu’on devrait poursuivre chacun des groupes qui croient être maitre du pays et qui décident au-dessus des lois d’imposer ses propres règles. (…) La justice de ce pays ne peut marcher correctement que si les citoyens en respectent la loi. Hors, il apparait de plus en plus que la Constitution n’est pas suivie par ses citoyens ou simplement par une minorité très silencieuse.»

Elle avait raison, même si ces types mériteraient qu'on les abandonne à leur propre sort on ne pouvait accepter que les uns et les autres continuent à appliquer la loi du talion sans se soucier des lois

- Et que comptez-vous faire une fois que vous obtiendrez toutes les informations fiables dont vous aurez besoin ? Demanda-t-il soupçonneux en posant son regard qui passait de l’un à l’autre.

Il avait posé la question et pourtant quoi que lui répondrait le couple Andropov il connaissait déjà la réponse. Il était indéniable qu'il leur fallait agir et maitriser ces ordures c’était un fait, mais il fallait les remettre à la justice, cependant il lui paraissait dorénavant évident que ce n’était nullement dans les intentions du roi des vampires quoi que le couple Andropov prétende…
Pouvait-il leur faire confiance ? Il réalisait à présent que non, mais avait-il pour autant le choix ? Quoi qu'il puisse en penser, il était évident qu'ils avaient besoin les uns des autres pour parvenir à débusquer une fois pour toute les responsables du carnage qui se cachait derrière la diffusion du sang de vampires. Devaient-ils les laisser agir pour autant en toute impunité ? Non plus, mais s'opposer ouvertement au décision d'un roi, même si ce n'était pas le sien, était complétement stupide. Il devait agir avec plus de finesse, trouver le moyen d'empêcher les vampires de commettre un massacre tout en s'assurant que les responsables finiraient leurs jours derrière les barreaux. Pour l'heure, ils devaient unir leurs forces s’ils voulaient parvenir à démanteler ce réseau une fois pour toute mais en faisant cela il avait la sensation de passer un pacte avec le diable en personne.
Approuvant finalement d’un signe de tête conciliant à la réponse qu'on venait de lui donner il se tourna en direction de Yael qui venait de prendre la parole en s’interrogeant sur la raison qui poussait le couple Andropov à s’intéresser à cet homme en particulier. Lui aussi c'était posé la même question et il était impatient de découvrir ce que cet homme avait de si particulier pour retenir ainsi leur attention.

- Je m’excuse fit-il finalement à l’adresse de Yael, mais je n’ai pas compris qu’elles étaient vos compétences dans cette histoire… Etes-vous psychiatre ?

Cela pourrait expliquerait pourquoi on lui remettait la liste des victimes, et l’état d’avancé de leur dépendance. Toujours était-il que le dévouement dont faisait preuve le couple Andropov envers les victimes le surprenait. Non pas qu'il les considérait comme des êtres insensibles mais lui-même n'avait pensé qu'à la rédaction de son article. Il avait était certes touché par toutes ces personnes victimes de la dépendance qu'apportait cette drogue et il espérait sincèrement endiguer ce fléau grâce à son article mais pas un instant il n'avait songé à apporté son aide de manière concrète envers les victimes actuelles. Ce n'était ni son job, ni son domaine de compétences mais ce n'était pas pour autant des raisons valables qui pouvaient justifier l'indifférence qu'il avait affiché envers toutes ces victimes. La réalité était qu'il était égoïste et que seul son article importait dans cette histoire, en prendre conscience était un peu comme se prendre une claque en pleine figure, c'était un peu dur à avaler même si c'était la triste vérité.

- J’ignorais que vous aviez l’intention d’apporter votre aide aux victimes, souffla-t-il à l’adresse du couple Andropov, c'est très altruiste de votre part.

S’il n’approuvait pas l’idée qu’ils puissent chercher à vouloir rendre justice eux-mêmes, il devait reconnaitre qu’il était soufflé qu’ils aient songé à apporter leur aide aux différentes victimes que cette drogue avait fait.

- Je ne sais pas si cela pourra vous aider mais j’ai imprimé absolument tous les dossiers que j’ai récupérés à l’hôpital de New-Phoenix. Cela va des composants de la drogue, aux différents médicaments qu’ils ont administré aux usagers, en passant par les effets qu’ils ont observés sur les patients eux-mêmes.

Il ignorait si cela pourrait aider Yael mais il était heureux d'avoir fait imprimer cette pile de document. Il aurait été plus simple et économique d'apporter la clé USB mais il préférait la garder en sa possession et puis aller expliquer à des sorciers venus de Boston et à un vampire vieux de plusieurs siècles comment fonctionnait la technologie et l'informatique. Alice se débrouillait merveilleusement bien, mais elle était très ouverte ce qui ne paraissait pas être le cas d'Andropov qui avait choisi de vivre avec la plupart des siens dans un territoire ou la technologie moldu était littéralement proscrit. Alors qu'il remettait les fameux dossier à Yael, il se rappela comment il était parvenu à voler, sauvegarder, et surtout sortir tous ces fichiers de l'hôpital de New-Phoenix. Cela n'avait pas n’avait pas été une mince affaire mais grâce à Zoya il s’en était sorti sans encombre, ça avait d’ailleurs été très amusant, surtout lorsqu’ils avaient du jouer au docteur… Un large sourire s’étira sur ses lèvres en songeant à cela mais réalisant qu’il n’était pas tout seul, il se reprit et poursuivit

- Avec le père Armand nous avons été à la rencontre de nombreux junkie, on a beaucoup parlé avec eux mais aucun d’entre eux n’est disposé à balancer leur fournisseur, par contre je peux vous confirmer que celui qui vend la goutte du diable à le monopole de cette drogue, les autres caïds locaux ne tentent même pas d’investir le marché. L’un d’eux a essayé et… voici comment on l’a retrouvé.

Cette fois-ci, Cyrius fit apparaitre deux dossiers qu’il tendit au couple Andropov. Armand connaissait déjà le résultat et à vrai dire Cyrius doutait très franchement que le prêtre ait envie de rejeter un œil sur les détails macabre et sordide de cette histoire, quand à Yael il n'était pas certain qu'elle apprécierait ce qu'il contenait. Les deux dossiers qu'il venait de leur remettre comprenait exactement la même chose, il s'agissait d'un casier judiciaire complet de la victime qui était loin d’être irréprochable ainsi que des photos absolument horrible de la manière dont on l’avait retrouvé : empalé aux grilles qui bordaient le parc central de la ville de Santa Fe, on lui avait crevé les yeux, coupé les oreilles et cousu la bouche… mais le pire dans tout ça, c’est que la victime en question était encore en vie lorsqu’on l’avait retrouvé ainsi au premières lueurs du soleil. Son agonie avait été lente et douloureuse... Afin d'obtenir toutes ces informations confidentiels et d'accéder à ces dossier Cyrius s’était fait passer pour son cousin et grace à quelques goutte de polynectare on y avait vu que du feu.

- Ils se sont montrés particulièrement cruels et inventifs afin de terrifier quiconque aurait osé penser pouvoir marcher sur leur plates bandes. Ils en ont fait un exemple qu'ils ont exhibés à la vue de tous pour que tous puissent comprendre ce qui les attendraient si jamais quelqu’un d’autre osait empiéter sur leur marché. On a également découvert qu'ils faisaient appels à 3 revendeurs qui inondent la ville de leur merde mais comme je vous l'ai dit personne ne veut les vendre, nous sommes parvenus malgré tout à en identifier 1, il s’appelle Chace « No Money » Leland,
c’est lui fit-il en tendant une photo de la personne en question.

Il s’agissait d’un homme de 25 ans environ, dans les 1,75m, blond, les yeux bleus, le nez cassé et il était aussi épais qu’une ficelle. Il avait vraiment une gueule de petit teigneux insupportable dont Cyrius avait juste envie de refaire le portrait. Leland n'était pas le seul qu'ils avaient réussi à identifier. Selon toute vraisemblance, ils auraient également un revendeur afro-américain bâtit comme un camionneur mais n’en sachant pas plus il préféra garder cette information sous silence et puis, il préférait ne pas abattre toutes ses cartes

- Je vais laisser le père Armand vous parler des disparitions que l’on a observé parmi les vampires. Et pour vous répondre nous n’avons pour le moment aucune idée de l’endroit où ils se terrent et donc de la géolocalisation de la ferme mais nous pensons avoir compris comment ils opéraient


Cyrius se tourna vers le prêtre pour l'inviter à prendre la parole. Le père Armand connaissait parfaitement la population locale, les gens lui faisaient confiance et avec lui à ses cotés les langues s'étaient déliés beaucoup plus facilement. Beaucoup de vampires avaient disparu, bien plus qu'on aurait pu le soupçonner au départ. De toute évidence les chasseurs avaient des cibles privilégiés pour ne pas attirer l'attention. Ils attaquaient essentiellement des vampires solitaires ou des nids en pleine journée. En enlevant tous les membres d'un même nid personne ne pouvait remarquer ou signaler leur disparition.
Armand et Cyrius avaient également commencé à établir une carte des environs en quadrillant les zones en fonction du nombre de disparitions (élevé, moyenne, rare) et en relevant les très nombreuses propriétés isolées qui se trouvait le secteur.




fiche codée par Empty Heart



———————— ϟ ————————
- Quand je te dis bouge, tu bouges, quand je te dis bouge pas, tu bouges pas et quand je te dis saute....
- Je te dis "toi d'abord" !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



ϟ Métier : Prêtre ϟ Âge : 35 ans ϟ Race et sang : Sorcier ϟ Particularité : ϟ Statut civil : Célibataire devant l’Éternel, mais amoureux perpétuel



ϟ Messages : 1446 ϟ Date d'inscription : 02/03/2016 ϟ Disponibilité RP : 1x semaine ϟ Célébrité : Arthur Davill ϟ Crédits : aucun

MessageSujet: Re: Intrigue Sang de Vampire #1   02.06.16 16:13


   

La goutte du Diable





Attentif à tout ce qui se disait, Armand se sentit frémir quand le roi lui demanda de façon très directe qui il avait rencontré. Un légère angoisse passa sur son visage. De quoi parlait il ? Etait ce une façon de lui sous entendre qu'il le faisait suivre ? Et dans ce cas là de quoi était il réellement au courant. Le visage innocent d'Alice lui revient en mémoire. Parlait il d'elle ? Il ne l'avait jamais mentionné, pas même à Cyrius. Il avait beau avoir confiance en lui, il ne souhaiter parler à personne d'elle. Elle était son secret, et même s'il ne pouvait espérer plus d'elle, il gardait son souvenir enfermer dans son cœur. En l'imaginant observée par ce roi vampire pour qui il ne ressentait que de la peur teintée de dégoût, il ressentit du danger. Armand tenta de se rassurer, peut être ne parlait il pas d'elle, mais des autres personnes qu'il avait rencontré pendant son enquête. Oui, ça ne devait être que ça. Mais tout de même, cette façon de présenter les choses était très inquiétante.

Personne ne sembla remarquer le trouble qui l'agitait. Cyrius s'était remis comme à son habitude à attirer l'attention de tout le monde sur lui, ce qui était très soulageant pour une personnalité aussi discrète que la sienne.
Le roi donna également un dossier à la jeune femme qui venait de rejoindre l'assemblée. Il contenait des informations sur un certain Thomas Pea. Ce nom lui était inconnu, et il le garda en mémoire. Pour l'instant il ne pouvait rien apporter de plus à ce sujet.

Il fut tiré de sa pensée par la voix de Cyrius qui sembla demander des comptes aux époux royaux. Armand lui jeta un regard inquiet. Qu'espérait il leur faire avouer ? Tout le monde savait très bien ce qu'ils voulaient sous entendre. Il lui donna un discret coup de coude dans les côtes. Cyrius s'était il leurré sur leurs attentions depuis tout ce temps ? Il était pourtant évident qu'une fois ces assassins entre leurs mains ils n'allaient pas se contenter de leur chanter des chansons. La naïveté dont faisait preuve Cyrius était désarmante. Bien sur qu'ils comptaient se venger, et si possible de la façon la plus sanglante qui soit. Ils étaient des vampires, et c'était leur nature. La vendetta était dans leurs gènes. Que se passerait il si on arrivaient à mettre la main sur ces fabricants de morts ? On rendrait l'affaire médiatisée avec un grand procès à rallonge ? Et finalement ils seraient envoyés en prison ? Tout cela était impossible, car ils vivaient dans le mauvais temps, et que ces imbéciles s'étaient frottés aux mauvaises personnes. Ils suffisaient qu'il n'y ait qu'un semblait de suspicion sur un homme pour que les lieutenants de Jaroslav lui mettent la main dessus. Rien ne pouvait les protéger de la vengeance des vampires, la justice humaine à côté était bien faible. Il n'y aurait jamais de décision de justice, tout simplement parce qu'ils n'arriveraient jamais vivants au procès. Une fois démasqués ils n'aurait aucune chance de voir le soleil se lever.

Et non Cyrius, ce n'était pas une bonne idée de se tenir entre le marteau et l'enclume. Tout ceci était inévitable, il fallait se faire une raison. De plus le sort de ces criminels ne l’intéressait absolument pas. Tout ce qui comptait pour lui c'était que ces agissements cessent, et que moldus, sorciers et vampires soient débarrassés de ce fléau. Il s'adressa à lui d'une voix douce, mais avec un regard appuyé.


« Est il vraiment nécessaire de poser cette question Cyrius ? »

Façon élégante de lui dire de la fermer. Moins ils en savaient, moins c'était pour eux. Il n'avait absolument pas envie de devenir un témoin gênant. Il espérait que Cyrius le comprenne à travers son regard, et ne prenne pas de geste de protection pour de la trahison.

Peut être avait il saisi, peut être au contraire était il contrarié de son intervention, mais il reporta son attention sur la charmante mademoiselle Yaël. Armand s'en sentit soulagé, voilà une occupation de son âge qui pouvait l'amuser longtemps. Néanmoins, et à sa grande surprise, Cyrius savait se tenir et n'indisposa pas la jeune femme. Il était très professionnel, et lui proposa même de partager les documents qu'il avait eu tant de mal à réunir. Enfin tant de mal... Armand ignorait les détails de l'affaire, mais au vu du sourire béa de Cyrius, il se dit qu'il s'en portait très bien. Il se contenta de lui jeta un regard désapprobateur. Ce n'était pas le moment de penser à des bêtises pareil... mais bon si au moins ça pouvait l'empêcher de provoquer les vampires...

Cyrius reprit son exposé, et raconta brièvement leurs discussions avec les nombreux junkies qu'ils avaient rencontrés. Ce n'avait certainement pas été le moment le plus amusant de leur enquête, et il comprenait qu'il n'ait pas spécialement envie d'entrer dans les détails. Car après tout on pouvait clairement résumer la situation de cette façon : ils n'avaient rien trouvés. En temps que prêtre il connaissait bien les différents centres d'accueil et de soin de la région, ainsi que les hospices où on distribuait gratuitement de la nourriture. Ce genre d'endroit était affreusement déprimants, et pour lui qui était de nature sensible et empathique, être confronté à tant de misère humaine était très dur. Il savait néanmoins que c'était la place du à son statut, et que nourrir un pauvre homme était mille fois plus louable que d'ordonner des messes dans une cathédrale en or. Il faisait son devoir selon ce qu'on attendait de lui, quitte à être confronté à des situations très dures. A cela s'ajoutait la déception de n'avoir eu aucune information, et le sentiment énervant d'avoir fait tout ces efforts pour rien. Les deux avaient ressentit un profond malaise, et Armand qui était à ramasser à la petite cuillère eu besoin d'un moment de prière, seul à seul avec sa conscience.

Cependant l'horreur était montée crescendo quand Cyrius avait découvert d'un dealer avait tenté de doubler ses vendeurs, et qu'il en avait été très sévèrement puni. Le mot était faible, mais il avait besoin de rationaliser un peu tout ça dans son esprit. Heureusement Cyrius eu la bonne idée de ne plus lui montrer ces photo. Rien que la description du sort du malheureux lui redonnait un haut le cœur, en petit souvenir de la crise de vomissements qui s'était emparé de lui la première fois qu'il avait vu ces clichés. Il était certain qu'il mettrait très longtemps à oublier ces images, elles resteraient gravées dans son œil et peupleraient ses rêves. Regardant ses pieds, Armand essayait de faire abstraction de ce que Cyrius racontait, mais la question morale de ce dernier germait dans son esprit. Ces gens méritaient ils le sort encore plus horrible qu'allaient leur infliger les vampires ? Le visage troublé de sa jeune paroissienne lui revient en tête. Cela ne faisait aucun doute, ils allaient payer, et au passage il prendrait sa part.

Tiré de sa rêverie meurtrière par la douce voix de Cyrius, Armand releva la tête, visiblement surpris. Il venait d'entendre son nom, et comprit juste à temps ce qu'on lui demandait. Un peu intimidé de prendre réellement pour la première fois la parole devant cette assemblée, il tenta de se ressaisir.

« Et bien... Recenser les disparitions n'a pas été facile. Nous n'avions pas véritablement pensé à ce point, mais nous nous sommes heurté au problème de leur reconnaissance. Les vampires de Santa Fe sont cachés dans la population. Et ils ne se montent pas, d'autant plus qu'ils sont réellement menacés en ce moment. J'ai réfléchi à cela et je me suis dis que si je n'étais pas capable de trouver, et de reconnaître un vampire par moi même, comment les criminels s'y prenaient ils ? A cela m'est apparu une réponse un peu déstabilisante : Soit ils sont eux même des vampires, ce que je ne pense pas, soit ils sont aidés par un vampire. Je pencherais plutôt pour cette idée. J'ai cru comprendre, et vous me direz si je me trompe votre altesse, qu'il était possible pour un vampire de ressentir son semblable. Je pense donc qu'il y a une, ou plusieurs personnes qui les assistent, repèrent les personnes isolées, trouvent les nids et peut être mettent les victimes en confiance. Peut être que ces personnes sont des traites à leur communauté, et font cela pour des motifs qui m'échappent, mais on peut penser aussi qu'ils y sont contraints sous la menace. Si je capturais un oiseau, plutôt que de le faire cuire, je le ferait chanter, la patte attachée à une ficelle pour qu'il en attire d'autres. Tout ceci n'est qu'une supposition, je n'ai pas vu ou été en contact avec un de ces « pisteurs ». Cependant je suis allé dans ce sens pour la suite mes recherches. »

A partir du moment où il avait eu cette idée, il chercha à se comporter comme le ferait un vampire. Il était sortit de nuit, et avait transplané en ville pour y traîner un peu. Il se demandait surtout où est ce qu'il pourrait trouver du sang. Après tout c'était bien une denrée dont les vampires ne pouvaient pas se passer. La dessus Alice répugnait à en dire plus. Elle affirmait avoir ses arrangements, et quand elle ne pouvait trouver du sang humain elle en achetait du synthétique. Ce qui était vraiment une solution de second choix car il était bien moins bon. Voilà donc ce qu'il chercha, un magasin où on pouvait se ravitailler en sang synthétique en pleine nuit. Bien sur dans tout supermarché un peu fourni on pouvait espérer trouver un petit rayon de sang en bouteille, mais les horaires d'ouverture n'était pas bien adaptés à la clientèle, à moins qu'ils foncent faire leurs courses dès le réveil. Là il était quatre heures du matin, et en tournant au croisement de camino pricipe et de calle reina il vit un néon rouge illuminé au dessus d'une misérable échoppe avec des grilles aux fenêtres. L'enseigne clignotante figurait un verre de martini avec une diablesse nue assise à l'intérieur, qui agitait sa queue et sa jambe à chaque impulsion électrique. Sur la vitre se trouvaient de nombreux autocollants de groupe de musique, ainsi qu'une affichette qui indiquait le prix du sang synthétique de la grande marque leader.
Après avoir levé les yeux au ciel, il entra. Une clochette retenti quand il poussa la porte et entendit aussitôt le son lancinant d'un reggae. L'intérieur était minuscule, sale et particulièrement chaotique. Au murs des étagères en tôle remplissaient l'espace jusqu'au plafond, et étaient remplit de bouteilles en plastiques, de différentes tailles et marques. Il y avait aussi tout un bordel de cartons en vrac, des frigo, et une vitrine en verre fermée à clef qui semblait contenir de poussiéreuses bouteilles en verre. Assis sur une chaise jardin en plastique jaune derrière son comptoir, un type à demi somnolent ne bougea pas d'un pouce, l'oreille presque collé au poste de radio. Armand le dévisagea, après lui avoir adressé un timide bonsoir. Il ne lui répondit rien, semblant ne pas l'avoir vu. C'était un vieux rasta dont il n'aurait pu estimer ni l'âge ni l'origine. Le type releva enfin la tête et le regarda d'un œil torve. Armand lui adressa un petit sourire contrit, jusqu'à ce qu'il remarque qu'il tenait dans sa main un gobelet en plastique remplit de sang. Son cœur se mit à battre plus fort. Il venait de trouver son premier vrai vampire.


« Et donc je me suis rendu à Santa Fe, et j'ai trouvé par hasard un genre de... supérette. J'ai longuement discuté avec le gérant. C'est un vampire haïtien du nom du Honoré Constantinople... euh il ne m'a pas donné son nom de famille... » en vérité quand Armand le lui avait demandé, le type haut perché lui avait répondu que ça famille c'était le monde, ceux à quoi il acquiesça et se promis de réutiliser cette idée incroyablement profonde à sa prochaine messe. « Il a remarqué que c'était difficile de se procurer du sang synthétique dans le quartier, alors il a ouvert cette échoppe qui fonctionne bien et a un employé à mi temps. Par contre il m'a dit que la fréquentation de son magasin à énormément diminuée depuis le début du trafic. Il avait des clients réguliers installés dans des nids alentours, qu'il a refusés de me situer d'ailleurs, qui ont tout simplement disparu du jour au lendemain. Je lui ai demandé s'il pensait qu'ils avaient été enlevés et il s'avère qu'il partage mes craintes. Cet endroit est un pôle attractif pour les vampires du coin, et il suffit de le surveiller pour les repérer. Je crois que c'est pour ça qu'ils ne se sont jamais pris à lui ni à son employé. Par contre je ne pense pas qu'ils soient des complices, ils sont simplement des appâts qui n'ont rien à voir là dedans. Et vu qu'il semblerait qu'ils soient dans les derniers vampires du quartiers, ils n'en ont pas pour très longtemps. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

ϟ Messages : 142 ϟ Date d'inscription : 22/05/2015 ϟ Disponibilité RP : Souvent ϟ Célébrité : Alexander Skarsgard ϟ Crédits : PresleyCash

MessageSujet: Re: Intrigue Sang de Vampire #1   04.06.16 15:59

Intrigue

Sang de vampire



Son humaine d'épouse avait l'attractivité de ne pas être une vampire. Du moins pour le reste des humains qu'elle fréquentait. Elle paraissait plus accessible. Moins intimidante et ce, même si elle avait plus d'un tour dans sa manche pour pouvoir impressionner leurs invités.
Le fait est que, en lui donnant la parole, Jaroslav suivait ses conseils : ne pas les mettre mal à l'aise. Gagner leur confiance pour travailler efficacement. Le monarque n'avait pas l'habitude de travailler avec une race inférieure à la sienne. Sur cette affaire néanmoins, ils étaient indispensables.
Alors que l'enquête n'avancait pas aussi bien qu'il ne l'aurait voulu avec les membres de sa communauté, il se voyait à présent coincé avec des humains plus lents encore en besogne. Comment est-ce que ceux ci allaient réussir là où ses meilleurs sujets avaient échoué ? Il n'avait plus d'autres choix que de leur faire confiance. La goutte du diable était une mascarade qui avait trop duré. Il avait hâte d'en finir.

Yaël lui avait par ailleurs demandé plus d'information concernant le moldu Thomas Pea. Pourquoi l'avait-il choisi ? Sa question l'agaça. Pourquoi ? Parce qu'il en avait décidé ainsi.
Soucieux de garder cette "équipe" efficace, il prit le temps de néanmoins lui répondre calmement, comme il en avait l'habitude.

-Thomas Pea n'est pas encore complètement perdu. Il a encore une espérance de vie, contrairement aux autres drogués que nous avons pu repérer. C'est, de plus, un homme intelligent et cultivé. Si nous parvenons à gagner sa confiance, il pourra nous aider.

Il n'aurait pas le choix tout simplement...

-Avez-vous d'autres questions à son sujet ? Ou du rôle que nous attendons de vous ?

Cyrius prit à son tour la parole et ne le déçu pas. Il lui demanda directement et stupidement ce "qu'ils comptaient faire après avoir obtenus toutes les informations nécessaires". Si Jaroslav était encore humain, un sourire malsain et pervers se serait dessiner sur ses lèvres. Mais le vampire en avait fini depuis longtemps avec cette vie et se contenta de garder un visage impassible.
Ce qu'il comptait faire des coupables ?
Les tuer, les faire lentement souffrir pour qu'ils comprennent dans leurs derniers souffles qui était le véritable maître, pour les faire profondément regretter qu'ils s'en soient prit à sa communauté, pour qu'ils le supplient d'en finir avec eux...
Les envies du Roi était nombreuse et il avait hâte d'assouvir ces désirs bestiaux de vengeance.

Alors même que le journaliste semblait peser le pour et le contre envers son implication - trop tard jeune homme ! - sa surprise fut sincère lorsqu'il comprit qu'ils avaient en tête d'aider les junkies.
Pour Jaroslav, le but n'était pas du tout altruiste : il voulait que la terreur règne lorsqu'on pense à sa communauté. Oui il désirait qu'elle inspire aux humains le respect et non l'envie ignoble de se servir de leur sang pour se shooter. La goutte du diable était comme toute drogue, très vicieuse. S'il voulait l'éradiquer de leur territoire, il fallait s'occuper de toutes les personnes liées à elle. Les consommateurs faisaient donc partie de la balance.

Cyrius, par la suite, expliqua ce qu'il avait déjà découvert avec l'homme d'Eglise. Il leur tendit un dossier dans lequel se trouvait des photographies que le monarque examina attentivement. Elles montraient les sévices subis par une victime. Un petit caïd local qui avait tenté de s'insinuer à son tour de ce marché "florissant". Même si c'était ses ennemis qui avaient attaqué et torturé l'homme, la vue des brutalités subies le réjouissait presque. Il avait bien mérité son sort. Après tout, s'il n'avait pas été aussi faible, il aurait également participer au fléau que subissait sa communauté.
La chose intéressante dans son agression mortel néanmoins montrait que les responsables avaient des habitudes de mafieux. Ce genre de scène de crime avait déjà attiré Jaroslav dans les années vingt, trente. A l'époque, il avait même fait quelques voyages à Chicago, très intéressé par cette culture à part entière. Par cette cruauté humaine qui le faisait sourire.

Cyrius lui passa par ensuite la photo d'un revendeur : Chase "No Money" Leland. L'homme avait dans ses yeux une lueur d'ignorant se croyant tout permis.

-Comment avez-vous fait pour l'identifier ?

S'étaient-ils fait passer pour des acheteurs potentiels ?
Comme pour prouvé qu'il avait raison d'avoir amener un prêtre dans cette réunion, Fernandes céda la parole à Armand.
Ce dernier avait agréablement surpris Jaroslav lorsqu'il avait reprit le petit teigneux qui leur avait demandé, avec un air presque de défi, ce qu'il comptait faire de coupables. Cet homme n'était donc pas aussi naïf qu'il en avait l'air...
Sa voix était néanmoins intimidée lorsqu'il prit pour la première fois la parole mais, comme lancé dans ses explication, il sembla prendre de plus en plus d'assurance alors qu'il continuait son discours.
Jaroslav voyait bien que cette affaire le passionnait.

Il émit l'hypothèse que les dealers étaient aidés de vampire pour reconnaitre les leurs.
Un boule de colère explosa dans le corps du monarque à cette idée. Quel traitre aidait à faire massacrer les siens ?! Celui là allait passer un sale quart d'heure en sa compagnie. Malgré cette énergie négative soudaine, le visage du Roi, habitué aux plus violentes tempêtes - ce qui lui avait d'ailleurs valu son titre à la mort du précédent souverain - n'en montra rien.

-Voter hypothèse est intéressante...

C'était un des vampires modernes il en était certain. Ceux-ci avaient perdu tout sens de fraternité envers les leurs. Ils vivaient seuls en général.
Armand poursuivit son histoire en mentionnant sa visite à Santa Fe où il avait découvert une petite superette dédié au sang synthétique. Le nom du patron ne lui disait pas grand chose.

Plus il écoutait le prêtre, plus celui ci montait dans son estime, comme si, celui qui faisait vraiment le boulot, c'était lui et non Fernandes.
Du coup, le vampire se tourna un peu plus vers lui, concentrant toute son attention vers lui, rejetant le journaliste à sa vision périphérique.

-Pourquoi vous intéressez-vous à cette affaire ? Votre...dévotion me semble bien grande et, je l'avoue m'intrigue.

Il avait conscience qu'à présent qu'il avait "engagé" le journaliste, le prêtre faisait partie du lot. Il voulait néanmoins le comprendre avant de lui donner sa "bénédiction" à continuer aussi efficacement ses recherches. Etait-ce lui qui avait parlé de la goutte du diable à Fernandes ? D'où venait-il ?

Les dossiers étaient étalés au milieu de leur petit cercle. Les informations ainsi mélangées étaient le symbole de leur union.
Après la réponse d'Armand à sa dernière question, le monarque prit de nouveau la parole, d'un air important.

-Bien. Est-ce que chacun d'entre vous a comprit ce que j'attendais de lui ?

Jaroslav se tourna vers Régina pour qu'elle affine ses pensées. Elle était douée pour ça.



© Chieuze



je suis désolée, je n'ai pas eu beaucoup d'inspi sur ce poste pour vous amener de nouveaux éléments !

———————— ϟ ————————
On peut déléguer des tâches mais pas les responsabilités.
King of vampires
(gif tumblr/code northern lights.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Queen of Disaster



ϟ Métier : Chef de la famille Hopkins & pâtissière. ϟ Âge : 40 ans ϟ Race et sang : Rien n'est plus pur. ϟ Particularité : Métamorphomage ϟ Statut civil : Mariée à Jaroslav Andropov.



ϟ Messages : 2877 ϟ Date d'inscription : 03/01/2014 ϟ Disponibilité RP : Mp moi ♥ ϟ Célébrité : Rachel McAdams ϟ Pseudo : Presley♥Cash ϟ Crédits : Lux & Tumblr

MessageSujet: Re: Intrigue Sang de Vampire #1   19.06.16 16:49

Intrigue sang de vampire
Armand, Cyrius, Jaroslav, Régina & Yaël



Régina regrettait de ne pas s'être impliquée auprès de Jaroslav dès le début de ce problème. Bien entendu elle l'avait toujours appuyée et depuis qu'ils avaient gagné mutuellement la confiance l'un de l'autre elle lui avait offert de son temps en cas de besoin, mais c'était la première fois qu'elle se concentrait complètement sur l'un des problèmes de cette communauté dont elle apprenait doucement à faire partie. La femme dû d'ailleurs se retenir pour ne pas sourire en entendant le journaliste leur demandé leurs intentions. C'était dans ces moments où elle était heureuse de pouvoir jouer les femmes se pliant aux idées de son mari. S'il demeurait impassible, elle le connaissait assez pour deviner que derrière ce visage imperturbable il devait s'imaginer ce qu'il avait l'intention de faire. Régina ne pouvait peut-être pas lire ses pensées, mais elle avait déjà bien hâte au moment où il les mettrait à exécution. Elle avait déjà l'intention d'être à ses côtés quand ce moment arriverait et bien qu'elle ignorait si elle participerait, il était hors de question qu'elle ne puisse pas au moins profiter du spectacle. Quittant ses pensées, elle répondait à la question du journaliste en demeurant assez évasive, mais elle savait qu'implicitement elle était très claire. Le visage de la sorcière s'éclairait d'ailleurs d'un doux sourire en écoutant le compliment de Cyrius, elle adorait que les gens se méprenne sur ses véritables intentions, avec les années s'était devenu l'un de ses plus grand talents et bien que ce geste altruiste cachait des intentions peu nobles, elle n'avait pas l'intention de les dévoiler.

La discussion quitta rapidement ce sujet pour se concentrer sur les détails plus... concret. Les informations dénichées par les deux hommes. Régina avait bien hâte de les connaître et elle espérait qu'ils tenaient quelque chose pouvant leur être utile. Ils avaient de forts doutes concernant un possible monopole, après tout, s'ils y avaient plusieurs sources ils seraient rapidement parvenus à en démanteler au moins un d'entre eux, mais tous les chemins dont elle avait eu connaissance c'étaient terminés en cul-de-sac. La raison a tout cela étaient bien simple : Ce n'était pas de la loyauté, c'était parce qu'ils avaient encore plus peur de leur supérieur que d'eux. Régina savait qu'ils avaient les moyens de les faire changer d'avis, le problème était qu'eux avait un image importante à maintenir. Elle ne pouvait laissait voir au monde la cruauté dont elle était capable et elle savait que Jaroslav, bien que beaucoup plus libre, devait faire le tout avec une importante discrétion.

Régina attrapait le document tendu par Cyrius et ne pouvait s'empêcher de grimacer légèrement. C'était officiel : Ils dirigeaient par la peur. Cette technique était brillante, mais l'avantage était qu'ils n'avaient peut-être pas la loyauté de ceux qui faisaient le sale boulot pour eux et avec chance ils parviendraient à en trouver la moindre faille. Pour ça, il devait leur montrer que leur mort serait bien plus confortable au main de leurs employeurs que dans les leurs. Régina attrapait maintenant la photo du revendeur identifié. Elle n'avait aucun doute à ce sujet : Chace était à elle. Se retournant afin de croiser le regard de son mari, elle lui faisait un minime signe afin de lui confirmer qu'elle contait bien aller à la rencontre de cet homme dans la journée, c'était l'avantage d'être métamorphomage, elle pourrait s'approcher de lui sans qu'il se doute de qui elle était véritablement.
 
L'attention de la sorcière quitta le journaliste pour se diriger vers le Padre qui, comme elle l'avait espéré un peu plus tôt, c'était véritablement avéré utile. Elle qui avait toujours cru que les hommes d'Église n'avait pas pleinement conscience de ce qui se déroulait autour d'eux se trouvait confronter à une vérité tout autre. L'idée des vampires traîtres était à la fois terrible et brillante. Ils étaient effectivement les derniers sur qui elle aurait songé à enquêter et voilà qu'en fait il était effectivement plus que probable que ces derniers travaillent pour les mystérieuse tête dirigeante. La situation dans cette région était véritablement critique et Régina se doutait bien qu'il devait en être de même ailleurs aux États-Unis, peut-être même dans des endroits qu'ils ne suspectaient pas. Régina avait très peu parler depuis plusieurs minutes, mais elle avait été particulièrement concentré sur les informations dévoilées. Il y avait plusieurs choses qu'elle souhaitait maintenant discuter seule à seule avec son mari et elle comptait bien mettre fin à cette petite réunion afin de pouvoir le faire. Jaroslav lui ouvrit d'ailleurs une porte parfaite en ce sens.

« Cyrius, père Armand. Je dois avouée être très impressionnée par votre excellent travail. Je crois que vous savez très bien ce qu'il vous reste à faire, utilisé la journée de demain pour obtenir le plus d'informations possibles, nous vous donnons rendez-vous à la même heure dans cette chambre afin de pouvoir nous faire un petit contre-rendu de la journée. »

Après avoir détourné le regard des deux hommes, elle se concentrait sur Yaël.

« Tentez de voir ce que vous pouvez retirer de ces documents. Je dois faire quelques courses demain en journée, mais j'irai vous rejoindre ensuite et je vous seconderai. Je suis bien loin d'avoir vos talents en potion, mais je crois que mon assistance pourra vous être utile. »

Régina comptait tenter de l'aider à retirer le maximum d'information avant que le soleil ne se couche à nouveau et qu'elle puisse revenir auprès de Jaroslav et discuter de choses encore plus... sérieuse avec lui.

« Merci à tous pour votre aide. Je crois sincèrement qu'ensemble nous pourrons mettre un terme à ce fléau. Ce sera un travail long et ardu, mais qui portera fruit j'en suis certaine. »

Elle laissait à son époux le mot de la fin, attendant avec impatience de se retrouver seule avec lui pour lui expliquer l'idée qu'elle avait eu concernant le fameux Chace.



FICHE PAR STILLNOTGINGER.

———————— ϟ ————————

   
   

   

When I saw your face it was incredible, Painted on my soul, it was indelible. We celebrate our twisted fate
You're the king and, baby, I'm the queen of Disaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Intrigue Sang de Vampire #1   

Revenir en haut Aller en bas
 

Intrigue Sang de Vampire #1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ─ 04. Guide du Petit Vampire et du Petit Lycan.
» [Pv Ay] Les sang coups de la nuit [Hentaï]
» ϟ Garde ton sang froid ϟ GROUPE II ϟ Event 2 ϟ
» [Dictionnaire Vampirique] Les Litanie de sang.
» Les points de sang

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bellum Orbis :: les reliques du passé :: Les cadavres dans votre placard :: RP terminés :: Intrigues :: Sang de vampire-