Tumblr  AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Secrets & Magic [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar



ϟ Métier : Chef de la Famille Hamilton ϟ Âge : 30 ans ϟ Race et sang : Sorcière Sang-Pur ϟ Particularité : Occlumencie ϟ Statut civil : Célibataire



ϟ Messages : 137 ϟ Date d'inscription : 23/08/2015 ϟ Disponibilité RP : Disponible 0/2 ϟ Célébrité : Katie Mcgrath ϟ Pseudo : Atae ϟ Crédits : Kimcass & Tumblr

MessageSujet: Secrets & Magic [Libre]   10.09.15 0:44


   

Secrets & Magic



Flora se trouvait dans l'immense bibliothèque du conseil des Mages à la recherche d'un vieux grimoire de potion perdus dans les nombreuses étagères de la formidable pièce. Elle avait déjeuné avec ses sœurs et cela avait été un moment très sympathique. Si Flora aimait peu de personnes, elle était cependant très attachée aux membres de sa famille. Sa sœur ainée ne parlait que de son mariage parfait et cela n'était pas toujours facile à entendre. Même si Flora avait fini par se remettre, il y a quelques années, de son béguin pour Aquilla, elle ne pouvait s'empêcher de se sentir jalouse de sa sœur. C'était une mauvaise pensée, mais cela elle était la seule à le savoir. Personne ne se doutait que s'il ne s'était pas agi de sa sœur ainée, elle aurait passé outre les barrières. Après tout, Aquilla était un homme comme les autres et tout comme eux, il avait la faiblesse de la chair. Flora connaissait bien les secrets d'alcôves et les manières d'éveiller le sang des hommes. Elle adorait ce pouvoir, en jouait avec une frénésie à nul autre pareil et se régalait des émotions qu'elle pouvait tirer de ses amants. Cependant, sa famille avait un caractère presque sacré à ses yeux et elle avait simplement tourné ses attentions vers d'autres hommes. Sa plus jeune sœur, venait de terminer ses études et avait rejoint les forces armés des Mages Fondateurs sous la direction de Burton. Elle était très intéressée par ce travail et avait toujours voulu briller dans la société très fermée des Mages Fondateurs.

Flora pour sa part, n'avait pas grand-chose à leur dire et elle s'était contentée de les écouter avec attention. En vérité, il ne se passait pas grand-chose dans le conseil… enfin si, il s'en passait des choses mais, il semblait qu'une grande majorité du conseil se trouvait mise à l'écart. Il fallait être stupide pour ne pas se rendre compte que Théodorus et Régina jouait à un jeu privé à l'écart des autres. Si seulement c'était de simples combines… Cela n'aurait guère d'importance aux yeux de la sorcière. Elle se fichait bien de ce qu'ils pouvaient tramer entre eux. Cependant, il apparaissait de plus en plus qu'ils prenaient des décisions qui les concernaient tous. Seulement, ils ne prenaient pas le temps d'en parler aux autres et s'il y avait une chose que Flora ne supportait pas, c'était de se retrouver sur le banc de touche. Elle aimait le pouvoir et elle avait l'impression que ces deux-là étaient en train de le lui retirer. Flora en avait échangé quelques mots avec Aquilla et elle connaissait son sentiment. Elle n'avait pas demandé aux autres. C'était leur faire trop confiance que de les interroger à ce sujet-là. La sorcière aimait être toujours aux commandes et détestait se trouver dans une situation d'imprévu. L'actuelle circonstance faisait qu'elle avait la sensation d'être dépossédé de ce contrôle par Théodorus et Régina et cela la contrariait énormément. Être contrarié, n'était pas une des émotions préférées de la jeune femme. Au contraire. Ces derniers temps, elle l'était un peu trop.

La bibliothèque était un de ces endroits favoris. En plus d'être immense et largement pourvu, c'était un lieu d'apprentissage parfait et de découvertes extraordinaire. Il était impossible d'avoir lu tous les livres de cette pièce. Il paraissait même que certains étaient doués de leur propre volonté et qu'ils se cachaient pendant un temps avant de réapparaitre, parfois des années plus tard. La magie y était très puissante. Flora pouvait y trouver un peu de réconfort et un endroit calme où elle pouvait réfléchir à toutes ses choses qui l'agaçaient prodigieusement. Elle ne pouvait pas comprendre qu'aucun des autres membres du conseil, ne pouvait ressentir le même agacement. Alors qu'elle s'interrogeait sur cela, elle vint enfin à mettre la main sur le grimoire qu'elle recherchait. C'était un objetantique qui avait probablement croisé un tas de sorciers. Elle caressa avec beaucoup de plaisir la couverture du livre avant de se plonger dans la lecture de ce qu'il y avait d'écrit de-dans. Le grimoire traitait de la confection de nombreuses potions bien compliqué dont certaines nécessitaient des conditions de préparations presque impossibles : une lune bleue, la présence du sang de créatures perdues ou des ingrédients trop rares. Flora aimait les potions et possédait une pièce entièrement dédié à cette passion dans sa demeure, qui contrairement à de nombreux autres personnes, était dans le grenier de la maison.

Elle se plongea dans la lecture du grimoire, en s'installant dans un des fauteuils rouges de la grande bibliothèque. La sorcière espérait trouver un instant de calme où elle pourrait oublier les fâcheuses choses qui avaient cours en ce moment dans sa vie. Elle regrettait que Régina n'ait pas trouvé la mort dans la fameuse attaque qui l'avait touché. Certains disaient qu'il s'agissait de l'œuvre de Théodorus. Flora ne savait pas si c'était vrai et pour dire la vérité elle s'en fichait pas mal. Elle regrettait juste que ça n'ait pas marché. Régina pouvait faire semblant d'être une petite chose fragile qui aime faire des pâtisseries magiques, cependant, Flora n'était pas dupe. La sorcière savait reconnaitre une rivale et il était certain que la femme du roi des Vampires, en était une. Depuis le départ d'Amélie Poppins, elles n'étaient plus que deux femmes au conseil et selon Flora, il y en avait une de trop. La chef de la famille Hamilton ne pouvait pas supporter Régina. Les hommes n'étaient pas non plus en reste mais, il est tout de même plus simple de les charmer et de les amener à changer d'opinion. Régina n'était pas intéressée par une attirance saphique (Flora non plus mais, elle n'hésiterait pas à y recourir si ça pouvait servir ses intérêts). C'était donc une rivale sans aucun doute. La jeune femme tourna une page du grimoire en essayant de se vider l'esprit mais impossible de véritablement oublier d'où venait sa mauvaise humeur.

Pourtant, le grimoire offrait un véritable intérêt. Elle était tombée sur une potion à base de poussière d'étoile qui avait un effet sur l'esprit. Quelque chose de très difficile à obtenir. Cela aurait dû réveiller sa soif de connaissances mais, cela ne faisait que la distraire très légèrement de ces préoccupations. Lors du déjeuner avec ses sœurs, la plus jeune avait même remarqué qu'elle n'était pas tout à fait présente à la conversation. Il faut dire que la benjamine de la famille Hamilton vivait encore dans la demeure familiale. Elle avait donc l'habitude des humeurs de sa sœur et même si Flora parvenait à lui éviter de voir tout ce qui faisait sa personnalité, sa petite sœur était loin d'être une idiote. Flora avait écarté ses inquiétudes. Elle ne tenait pas à ce que sa sœur s'en préoccupe de trop. Elle tourna une nouvelle page du grimoire. La potion de poussière d'étoile prenait bien plus d'une page d'ingrédient. Si Régina l'agaçait, Théodorus n'était pas en reste. Elle avait une drôle de relation avec ce dernier. Rien qui ne l'empêchait de dormir mais, c'était comme de coucher avec l'ennemi tout en sachant qu'à chaque instant, il pourrait vous poignarder dans le dos. A la fois dangereux et excitant, un piment qui rendait leur relation assez distrayante. Alors qu'elle allait tourner à nouveau une page, elle entendit du bruit et vit la porte de la grande bibliothèque s'ouvrir et laisser entrevoir une personne…

fiche codée par Empty Heart

———————— ϟ ————————

   
One of the Seven
Are you looking for sympathy? You'll find it in the dictionary between shit and syphilis


Dernière édition par Flora L. Hamilton le 27.05.16 6:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



ϟ Métier : Auror ϟ Âge : 28 ans ϟ Race et sang : Sang mêlé ϟ Particularité : Mage noir / Souffle de vie ϟ Statut civil : Divorcée



ϟ Messages : 513 ϟ Date d'inscription : 11/07/2014 ϟ Disponibilité RP : 1x par semaine minimum ϟ Célébrité : Tabrett Bethell ϟ Crédits : PresleyCash

MessageSujet: Re: Secrets & Magic [Libre]   26.04.16 13:39


   

La fin justifie toujours les moyens



   Moulée dans son uniforme de cuir rouge, qui ne dévoilait aucun centimètre de peau mais qui en montrait bien plus que si c'était le cas, ses deux matraques pendant sur son flanc gauche, Tabatha s'avança la démarche assurée et le regard sévère. Quiconque croisait cette femme comprenait dès qu'il l'apercevait qu'elle était dangereuse. Les lèvres serrées, le visage impassible, l'Auror remonta le couloir de ce lieu empli de connaissances et de savoir. Son père n'avait jamais été un érudit mais il aimait beaucoup venir ici par le passé pour s'y balader et admirer les lieux pendant que sa femme consultait des ouvrages aussi rares que précieux. Ce père qu'elle avait tant aimé n’était plus, il avait disparu le jour où on le condamna au baiser du détraqueur. Elle n'oublierait jamais cette fameuse journée ou, pour les protéger, elle et sa mère, il avait accepté d'endosser leurs fautes avouant qu'il pratiquait la magie noire alors que c'était sa mère qui l'initiait à cette magie interdite.

Comme chaque année depuis qu'elle était en âge de suivre les enseignements de sorcellerie à Salem, Tabatha, au même titre que tous les jeunes sorciers en âge d'apprendre, se trouvait sur le quai, prête à embarquer pour une nouvelle année à l'école de Salem. Elle était ravie de retrouver ses amis après cette longue séparation qu'avait duré les vacances d'été. Des vacances studieuses durant lesquelles sa mère l'avait formé aux rites de la magie noire. Elle se souvenait de d'absolument tout dans les moindres détails de la température douce de cette journée de septembre, de ce petit vent humide qui caressait son visage, et de cette odeur de fumée qui emplissait l'air. Elle s'était mise à regarder autour d'elle en espérant trouver ses amis parmi cette foule opaque, bruyante et hétéroclite, qui disparaissait sous une cacophonie fait de discussions, rires, pleures, hululements, et de coup de sifflet de la locomotive, tout en tirant son immense chariot à bagage devant elle. Elle n'apercevait pour le moment aucun de ses amis sur le quai qui devait les emmener à destination de Salem. Embrassant une dernière fois ses parents après avoir eu droit aux dernières recommandations de son père, elle s'était engouffrée dans le train en trainant ses immenses bagages bien plus lourd qu'elle. Alors qu'elle s'avançait à travers le couloir pour rejoindre une cabine une agitation anormale avait attiré l'intention de bon nombre d'élèves. Tout comme eux, intriguée par le tumulte qu'il y avait sur le quai, elle s'était frayé une place parmi les curieux qui penchaient leur tête hors de la fenêtre alors que la locomotive sifflait une dernière fois pour annoncer son départ et obliger les derniers retardataires à monter à son bord.
Une foule de curieux s'était amassée autour d'un groupe de personnes dont certaines d'entre elles, à en juger par leur uniforme étaient des Brigadiers. Pourquoi ? Que faisaient les brigades magiques ici ? Elle avait beau se placer sur la pointe des pieds, se tordre le cou dans tous les sens, elle ne parvenait pas à voir grand-chose. Ce ne fut que lorsque le train se mit en mouvement, qu'elle put enfin voir ce qui se passait, mais rien, absolument rien n'aurait pu la préparer à ça. Sur le quai, son père était menotté sous le regard impassible de sa mère. Son hurlement avait été couvert par un dernier coup de sifflet, pourtant malgré le chaos ambiant, son père l'avait entendu car il s'était retourné dans sa direction avant de disparaître totalement de son champ de vision. Ce fut la dernière fois qu'elle le vit...

Le lendemain tous les journaux parlaient de l'arrestation de ce mage noir qui avait avoué ses crimes. Tabatha savait parfaitement qu'il n'y était pour rien, qu'il n'avait absolument rien fait de répréhensible mais elle n'était qu'une gamine à l'époque et elle n'avait rien pu faire pour aider ce père qu'elle aimait tant, et quand enfin elle aurait pu s'affranchir de toutes excuses plus au moins valables qui aurait pu justifier son silence, elle n'avait rien fait pour le disculper. Elle n'avait pas levé le plus petit doigt pour lui venir en aide, bien au contraire, il n'avait gagné que son mépris en agissant comme il l'avait fait, comme un lâche.
S'ils devaient se croiser aujourd'hui, nul doute qu'il ne reconnaitrait pas en cette femme glaciale et cruelle sa petite fille si douce, innocente et timide....

Oubliant depuis longtemps celle qu'elle avait été, Tabatha chassa ces images issues d'une autre vie qu'elle balança dans les oubliettes au tréfonds de sa mémoire, et ouvrit grand la porte qui donnait dans ce gigantesque lieu de savoir. Restant un instant immobile à l'entrée de la bibliothèque, un rapide coup d'oeil circulaire lui suffit pour comprendre que Flora avait réquisitionné cette pièce pour elles seules. Refermant la porte derrière elle et après un dernier regard suspicieux, elle pénétra dans la salle et s'avança droite et fière perturbant de sa seule présence le silence environnent jusqu'à ce qu'elle rejoigne la chef de famille du clan Hamilton.

Flora était l'une des sept du Conseil et pas des moindres. Elles n'étaient peut-être que deux femmes à appartenir au Conseil des mages, mais l'une comme l'autre n'avait rien à envier à ces hommes qui se prenaient pour les mâles dominant. Aux yeux de la blonde, les femmes étaient bien plus fortes, bien plus endurantes et bien plus maligne qu'un homme, Flora ne faisait que confirmer ses convictions. C'était une sorcière incroyablement brillante et ambitieuse avec ce qu'il fallait de manipulation pour obtenir ce qu'elle désirait. La plupart des gens se laissait berner pour ce visage angélique qui respirait l'innocence alors qu'en réalité, avec Flora, rien n'était jamais innocent.
Tendant sa main gantée pour lui remettre un médaillon, elle la referma sur sa ceinture lorsque Flora l'eut récupéré.

- C'est terminé, elle ne nous causera plus de désagrément. Je l'ai fait parler et ses actions n'avaient rien à voir avec le Cercle, lui affirma-t-elle

Quelques jours plus tôt, Tabatha avait remonté la piste d’un groupe de dissident qui frappait sans la moindre pitié à travers divers actes aussi lâches que condamnables les sorciers qui vivaient en Pennsylvanie. Ces hommes ne s'en prenaient pas à n'importe qui, ils étaient parfaitement renseignés, et visaient aussi bien l'économie en s'attaquant aux sorciers qui travaillaient dans les banques gobelins, qu'à des cadres ou des politiques. Si tôt rentrée de Washington, elle avait été mise sur l'affaire et son enquête avait fini par la mener aux frontières de l'Ohio territoire des Inquisiteurs, de la Virginie de l'Ouest, territoire indépendant et de la partie de la Pennsylvanie qui appartenait au Mages fondateurs. Tabatha soupçonnait les inquisiteurs d’être derrière tout ça mais elle avait très vite fini par découvrir que pour une fois, ils n’y étaient pour rien. D’ailleurs la présence d’Hasting sur cette même affaire était là pour le prouver. Bon grès mal grès, ils avaient été contraint de faire équipe ensemble et elle devait avouer que cela n’avait rien eut de désagréable même si elle ne le reconnaitrait jamais.

Les responsables de tous ces meurtres étaient en réalité des sorciers dont leur meneur était une femme du nom de Trinity Murray, or cette femme n’était pas n’importe qui. Outre le fait qu’elle et Tabatha étaient rivales, mais en soi ce n’était pas une grande surprise puisque Tabatha s’entendait avec très peu de personne, la femme était avant tout Auror et c’était à elle qu’appartenait le médaillon. Quelqu’un avait fait appel à ses services pour éliminer des sorciers influents mais aux idées politiques modérés. Bien que désirant protéger leur communauté ces hommes qui avaient été éliminés n'étaient pas pour autant en faveur d’une guerre ouverte. Eliminer ces sorciers en mettant cela sur le dos des Inquisiteurs ne pouvait qu'inciter à la haine et à la guerre. C'était plutôt bien vu, il fallait le reconnaître. En éliminant les sorciers connus pour leur modération on voulait que ceux qui étaient comme eux, change leur baguette de main, et soutiennent les 7 mages à voter un projet de loi qui serait prochainement soumis au Conseil et qui permettrait d’éliminer sans autre forme de procès n’importe quel moldu soupçonné de venir en aide aux inquisiteurs.

- Murray et ses hommes étaient liés par un sort de mort à leur commanditaire. Si l’un d’eux tentait de le dénoncer oralement ou par n’importe quel autre moyen ils mourraient.

La mort était de toute manière la seule voie qui les attendait, cela pouvait être rapide ou atrocement douloureux… sauf pour Trinity qu’elle s’était amusée à garder prisonnière pendant des semaines juste pour le plaisir de la torturer avant d’en finir une fois pour toute avec elle. Un sourire amusé se dessina sur ses lèvres en songeant à Hasting qu’elle avait berné en ramenant Trinity à la vie grâce à son don particulier : le souffle de vie qui avait tant de fois sauvé la mise de ce vieux Hopkins. Hasting croyait que Trinity avait été éliminé et en un sens, elle l’avait été du moins jusqu’à ce qu’elle la ramène à la vie. Il était reparti bredouille loin de se douter qu’elle détenait bien plus d’information que lui n’en n’aurait jamais sur cette affaire

- Nous connaissons toutes les deux une personne qui a souvent recours à ce genre de méthode, et qui aurait tout intérêt à ce que cette loi sorte,
fit-elle dans un sourire entendu

A son regard et au sourire qu’elle lui adressa, elle devina que Flora pensait à la même personne qu’elle : Theodorus Washington. Etait-il derrière tout ça ? Tabatha était prête à le parier


   
fiche codée par Empty Heart

———————— ϟ ————————
Il n'existe pas deux formes de magies. La magie n'est pas manichéenne avec une bonne et l'autre non. Il n'existe qu'une seule magie mais plusieurs manières de s'en servir, ainsi, certains s'en serviront pour punir et d'autres pour guérir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



ϟ Métier : Chef de la Famille Hamilton ϟ Âge : 30 ans ϟ Race et sang : Sorcière Sang-Pur ϟ Particularité : Occlumencie ϟ Statut civil : Célibataire



ϟ Messages : 137 ϟ Date d'inscription : 23/08/2015 ϟ Disponibilité RP : Disponible 0/2 ϟ Célébrité : Katie Mcgrath ϟ Pseudo : Atae ϟ Crédits : Kimcass & Tumblr

MessageSujet: Re: Secrets & Magic [Libre]   01.06.16 19:33



Secrets & Magic



Flora referma le livre de potion qu'elle feuilletait alors même que Tabatha rentrait dans la pièce immense qu'était la bibliothèque du conseil. Cette pièce était l'un de préféré de la jeune femme. Elle aimait le pouvoir et la connaissance ce n'est rien d'autre qu'une autre forme de pouvoir. L'auror lui tendit un médaillon que la sorcière prit entre ses mains, en silence et qu'elle contempla, tandis que l'autre femme lui affirma que l'action était terminée et qu'il n'y avait plus lieu de s'inquiéter. D'après Tabatha, tout ceci n'avait rien avoir avec le Cercle. Si elles en doutaient jusqu'à présent, la vérité avait éclatéet ceux grâce aux talents de Tabatha, dans son travail d'auror, mais aussi d'enquêtrice. Il fallait être stupide pour ne pas voir qu'elle était une femme dangereuse dont il valait mieux ne pas être l'ennemi. Flora avait la chance d'être plutôt du bon côté des relations de Tabatha. Aussi étrange que celui puisse le paraître, elles avaient même la chance d'être lié par une amitié. Pourtant, quiconque connaissait réellement qui était la chef de la famille Hamilton, derrière son visage de gentille fille, savait qu'elle avait très peu d'amitiés féminines. En vérité, Flora voyait bien plus souvent les femmes comme des ennemies et des rivales, rarement comme des alliés et des amis. Très peu de femmes trouvaient grâce à ses yeux et elles pouvaient se compter sur les doigts d'une main. Il y avait sa mère, pour qui elle avait eu une très grande et profonde admiration avant qu'elle ne parte rejoindre son père dans l'autre monde. Puis venait ses deux sœurs, car la famille n'était pas un vain mot pour la conseillère et enfin on pouvait y ajouter la terrible, mais néanmoins talentueuse Tabatha Sanders. Malheureusement, il n'y avait pas d'autres noms qui s'ajoutaient à celui-là et il fallait admettre qu'elle ne cherchait pas particulièrement à allonger la liste, plus qu'elle ne l'était déjà. On ne peut pas toujours aller contre sa véritable nature et celle de Flora était aussi noire que son cœur était froid, pour la plupart du temps.

« Comme toujours, tu fais tout ce qu'il faut de la meilleure façon possible. » Dit Flora en prenant la parole pour la première fois. « Finalement, nous avions raison. Tout ceci écarte de loin la moindre action du Cercle et ce n'est pas plus mal, puisque nous doutions qu'ils soient les véritables instigateurs de ces actes contres les sorciers modérés. »

Tabatha était sur l'affaire depuis quelque temps. Flora s'y était intéressée puisqu'il était question des sorciers. La conseillère souhaitait plus que tout, que rien n'arrive aux sorciers, car elle estimait que ce monde leur revenait davantage qu'à ces rampants braillards de moldus. Elle n'aurait pas levé le petit doigt s'il s'était agi d'eux, mais même les modérés restaient des sorciers, malgré leurs idées quelques peu « révolutionnaires ». Flora avait grandi avec une vision très hiérarchisée de la société des sorciers où les sang-pur se trouvait en haut de l'échelle. Malgré tout, elle n'était pas assez stupide pour ne pas se rendre compte que ces derniers étaient en nombre inférieur face à ceux qui se trouvaient sang-mêlé. Un sorcier, restait uns sorcier tant qu'il oubliait ses attaches au monde des moldus. Après tout à ses yeux, les sorciers étaient des êtres supérieurs aux moldus et si l'un de ses derniers parvenaient à pouvoir faire usage de la magie, alors cela voulait dire qu'il n'était pas fait pour être un de ses êtres sans magie. Bien sûr, ces derniers n'étaient pas aussi importants dans sa vision hiérarchisée du monde des sorciers, mais ils en faisaient partie. Cela faisait fi complément de son amitié pour Tabatha. Même les visions les plus subtile présente des défauts que le sujet ne peut pas expliquer. Cependant, elle faisait beaucoup moins preuve de latitude, avec les cracmols, qui, bien que conscient de la magie, étaient incapables de faire usage de la magie. Ils étaient bien trop proches des moldus pour l'intéresser. Bref, toute cette histoire d'attaque contre des sorciers étaient loin d'être du goût de Flora. Que des sorciers puissent se retourner les uns contre les autres, cela ne la choquait pas particulièrement. Elle-même avait quelques sorciers et sorcières qu'elle ne portait pas dans son cœur. Certes, c'était davantage des sorcières que des sorciers, mais cela était tout personnel, ça n'avait rien avoir avec la conviction que ces personnes-là devait mourir parce qu'ils étaient des sorciers trop modérés à son goût. Non c'était simplement parce qu'il lui barrait le chemin vers le pouvoir de décider ce qui est juste ou ne l'est pas, selon ses propres critères.

« Je ne pense pas que cela soit une grosse perte qu'ils ne soient plus vivants. Même en tant que mort-vivant, ils n'auraient aucun intérêt. Peu m'importe véritablement, il était certain que la mort était la seule alternative possible pour de tels nuisibles. » Répliqua Flora en écartant cette information comme s'il s'agissait d'une mouche qui voletait près de son oreille.

Flora n'avait pas besoin de savoir comment ils avaient rencontré la mort. Elle n'avait pas d'amour particulier pour les détails. Ce qui comptait réellement, c'était qu'ils ne puissent plus se mettre au travers de son chemin. La sorcière appréciait particulièrement quand elle n'avait pas à mettre la main à la pâte pour faire ce qu'il fallait. La conseillère était tout à fait capable d'agir elle-même, elle connaissait, après tout, de nombreux sortilèges. Cependant, si elle pouvait éviter d'avoir à le faire, cela l'arrangeait grandement. Pourquoi se compliquer la tâche, quand quelqu'un peut le faire pour vous. Flora avait l'habitude qu'on la serve et elle trouvait toujours quelqu'un de particulièrement ouvert à l'idée de lui venir en aide. Elle repoussa le livre de potions qu'elle gardait sur ses genoux pour le mettre sur une des tables près d'elle. Cependant, c'était quand même étrange que leur commanditaire, ne puisse pas avoir assez confiance en eux, pour les lier à un sortilège de mort. Qu'ils aient décidés de se l'infliger à eux-même, pour se protéger, cela pouvait passer, bien que Flora ne les pensait pas particulièrement capable d'envisager une telle option. Leurs actions avaient été certes meurtrières, mais elles étaient loin d'être discrète ou d'avoir l'éclat de la réflexion intelligente. Il s'agissait d'un travail grossier. Par contre, la protection de l'identité de celui qui était à l'origine de ces actions, était bien plus réfléchie et démontrait une certaine ingéniosité. Certes, le sortilège de mort c'était du revu et du re-revu. Flora était une virtuose en magie et comme tous les génies, elle aimait faire les choses avec un peu plus d'originalité pour un résultat semblable à la manière grossière. Enfin, elle admettait que chacun avait son style de magie. Tabatha reprit la parole et lui rappela qu'elles connaissaient toutes deux, une personne qui avait tendance à agir de cette manière. Son sourire entendu ne pouvait mentir, elles avaient la même personne en tête. Voilà de quoi lui rappeler pourquoi elle avait eu du mal à se concentrer sur son grimoire.

« En effet, on reconnaît la main du maître assez rapidement. Je ne douterai pas qu'il soit derrière tout cela. Après tout, c'est le jeu de la roue du conseil que de faire ses petites intrigues derrière le dos des autres conseillers et c'est rarement des actions pleines de légalité. » Fit Flora en essayant de contenir son énervement face à l'idée d'être encore tenu à l'écart.

Elle appréciait, décidément, de moins en moins, d'être la dernière à savoir ce qui se tramait derrière le tableau presque parfait que représentait les réunions des conseillers des Mages Fondateurs. Il y avait toujours eu des magouilles et des intrigues parmi les sorciers. Ce n'était pas une nouveauté et si pour l'opinion publique c'était davantage une légende, en vérité, il n'en était rien. Flora en avait déjà entendu parler par son père quand celui-ci lui parlait de sa fonction. Quand elle y repensait, elle comprenait qu'il avait fait cela pour la préparer à son rôle, sachant dès le départ, que sa sœur aînée n'avait pas les épaules pour assumer cette tâche. Flora avait une certaine jalousie du fait qu'elle avait pu épouser Aquila alors qu'elle même, c'était bien vu dans ce rôle, mais mise à part cela, elle avait de l'affection pour sa sœur aînée qui avait une personnalité douce et aimante. Des trois filles Hamilton, elle était toujours la plus enjouée et la plus optimiste. Sa beauté était différente de celle de Flora et de la benjamine de la famille. Elles avaient beau être toutes les trois brunes, cela ne les empêchait pas d'être bien différentes. Si Flora avait cette beauté froide qui enflamme les esprits, celle de son aînée était plus une beauté chaude. Quant à la plus jeune, elle était toujours en train de grandir et sa beauté pourrait bien s'en trouver affecter. Cependant, elle avait la fraîcheur de la jeunesse et de l'exubérance. Flora était très bien versée dans la politique des Mages Fondateurs et elle avait même jeté un œil à celle des moldus. Comment détruire un ennemi, si ce n'est en apprenant tout ce que l'on pouvait de lui ? Malheureusement, c'était bien plus difficile d'en apprendre sur ses autres « collègues » du conseil. Ils étaient tout aussi fort qu'elle à ce petit jeu. C'était bien cela le problème. Pourquoi Théodorus se lançait donc dans cette entreprise ? Elle allait devoir le découvrir rapidement, parce que ce n'était absolument pas pour servir ses propres plans, qu'il poursuive sa petite quête dans son coin.

« Cette loi est ridicule et ne nous aidera pas du tout à empêcher la moindre attaque des Inquisiteurs. S'ils le veulent, ils peuvent tout simplement se passer de ce genre d'aide extérieur. Après tout, ils sont pour le moment, les seuls à posséder l'arme la plus redoutable contre les sorciers. La perte de la magie est l'essence même de l'identité des sorciers. Vu le résultat sur Saevus Yaxley, on peut sans aucun doute l'affirmer. Nous n'avons pour le moment aucun moyen de faire revenir la magie à quelqu'un qui en a été privé et à moins de trouver un autre sorcier privé de ses pourvois, nous avons aussi perdu le seul cobaye utile pour trouver une solution viable. Éliminer des moldus comme cela au hasard, ne fera que braquer l'œil des instances du gouvernement fantoche des États-Unis, sur nous, alors même qu'ils perdent leur temps avec cette enquête et les agissements des Inquisiteurs. » Ajouta Flora soucieuse. « Les actions de Théodorus sont ridicules, si c'est ce qu'il fait. C'est une perte de temps alors qu'il y a d'autres sujet de préoccupation plus importantes, que cette loi qui ne nous aidera en rien. De toute évidence son imagination se trouve limiter sur ce point-là. Pourtant, il peut faire preuve de tellement plus d'ingéniosité pour d'autres choses. »

Selon elle la meilleure méthode pour éviter ce problème était de détruire définitivement tous les moldus d'un seul coup. Faire par petite touche, ne pouvait que permettre à certaines personnes d'avoir le temps de réagir et de se rebeller. C'est pour cela qu'elle s'intéressait tout particulièrement à la fragilité du Dôme. Elle voulait en connaître un maximum à ce sujet pour être capable de l'utiliser à ses propres desseins pour faire ce qu'elle estimait la meilleure action pour assurer l'hégémonisme des sorciers. Il fallait cependant se hâter, le Dôme n'attendrait pas qu'elle est fini de faire son travail d'analyse. D'autant plus qu'elle n'était pas la seule à connaître l'existence de la faille. Tous les membres du conseil le savait aussi. Ils avaient choisi de ne pas le crier sur tous les toits. Heureusement, il ne manquerait plus qu'on leur rappelle les morts qu'ils avaient causées pour que les agissements meurtriers des groupuscules passent au second plan et qu'on en vienne même à excuser les Inquisiteurs pour leur félonie. Ce serait le pire scénario possible. Les moldus dans leur bêtise, seraient presque prêts à accepter que les sorciers méritaient le sort que leur réservait les Inquisiteurs. Un sort pire que la mort. Qui pouvait bien vouloir perdre ses pouvoirs magiques de son propre chef ? La magie les différenciait de ses êtres sans aucun intérêt, qu'était les moldus. Ils n'avaient aucune utilité, si c'était parfois de produire des sorciers. Elle devrait peut-être en garder quelqu'un sous le coude pour les sorciers de sang-mêlé afin qu'ils continuent de garder leur sang en demi teinte. Bien sûr, elle ne l'envisageait pas pour elle-même. Si elle devait mettre des enfants au monde, ce serait des sang-pur comme toute sa famille l'avait toujours fait. C'était une tradition qu'elle ne perdrait pas. Cependant, la pureté de son sang était son affaire, elle n'allait pas punir les autres sorciers pour ne pas en avoir. Tant qu'ils étaient capables de faire de la magie. Flora sentait qu'elle allait devoir faire part de ce qu'elle savait à sa partenaire dans le crime.

« Nous devrions nous intéresser davantage au Dôme. Ce dernier n'est pas sans défaut et seul quelques officiels connaissent la gravité que cela pourrait entraîner si cela venait à se savoir. Je pense sincèrement que nous devrions concentrer nos esprits sur ce point-là. J'ai des projets pour le Dôme qui rendront cette loi complètement obsolète. » Avoua la sorcière sur le ton de la confidence à sa seule amie.

Le temps des révélations étaient venues et de son grand projet. Peu importait qu'elle soit la seule à l'envisager et que les autres ne soient pas d'accord, c'était son ambition et Flora était connu pour ne pas se laisser distraire de ses objectifs.

fiche codée par Empty Heart

———————— ϟ ————————

   
One of the Seven
Are you looking for sympathy? You'll find it in the dictionary between shit and syphilis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



ϟ Métier : Auror ϟ Âge : 28 ans ϟ Race et sang : Sang mêlé ϟ Particularité : Mage noir / Souffle de vie ϟ Statut civil : Divorcée



ϟ Messages : 513 ϟ Date d'inscription : 11/07/2014 ϟ Disponibilité RP : 1x par semaine minimum ϟ Célébrité : Tabrett Bethell ϟ Crédits : PresleyCash

MessageSujet: Re: Secrets & Magic [Libre]   27.07.16 11:55



La fin justifie toujours les moyens



Dès qu'elle avait fait son entrée dans l'impressionnante et somptueuse bibliothèque du Conseil des Mages que seuls quelques privilégiés pouvaient se vanter de pouvoir fouler, Flora avait refermé dans un bruit sourd le volumineux ouvrage qui était posé sur ses genoux et dans lequel elle était plongée au moment de son arrivée sans même avoir besoin de lever la tête dans sa direction. Après avoir remis le médaillon de sa victime entre les mains de sa complice afin qu’elle puisse le contempler à loisir, Tabatha avait posé son regard sur ce grimoire de potion qu'elle lisait avec tant d'attention et qui se trouvait toujours sur les genoux de la sorcière comme si Flora craignait de renoncer à son savoir en rompant tout contact physique avec ce dernier. Tabatha n'ignorait pas le goût très prononcé qu'avait Flora pour les livres et les très anciens grimoires en particulier. Sa soif de savoir semblait inassouvissable et l’Auror ne put s’empêcher de se demander si la sorcière cherchait une potion en particulier ou si elle avait choisi cet ouvrage au grès du hasard et de ses envies pour patienter jusqu'à son arrivée.

La mage Fondatrice possédait deux qualités que Tabatha plaçait au-dessus de tout : C'était une femme intelligente et implacable qu'il valait mieux avoir pour amie que pour ennemie. Quiconque se fiait à son joli minois et son sourire enjôleur pouvait le regretter de la plus terrible des façons. Sans oublier que toutes les deux avaient pour ennemie commun cette garce de Régina Andropova ce qui créait immanquablement des liens… après tout l’adage ne disait-il pas « les ennemis de mes ennemis sont mes amis »… ? Les concernant, il était on ne peut plus approprié. Cela faisait des années à présent que Flora était devenue ce qui se rapprochait le plus d’une amie, sa seule véritable amie mais également sa complice dans de bien nombreuses affaires connues de elles seules. N'était-ce pas grâce à leurs bons vouloirs que Charles Hopkins était revenu d'entre les morts à plus d'une reprise, afin d'empêcher Régina d'accéder au fauteuil des mages qu'elle aurait pu occuper bien plus tôt si Tabatha n'avait veillé sur son père ? Qu’il était bon d’imaginer la tête que ferait Régina si elle venait à découvrir qu’elle aurait pu être débarrassée de son tyran de père depuis déjà de nombreuses ? Que c'était grâce à sa botte secrète, issu de la magie noire, et dont le sort interdit appelé « le souffle de vie » qui n’était connu que de quelques rares initiés, qu'elle avait pu le ressusciter autant de fois... jusqu'à cette attaque en février dernier qui lui fut fatale.

Tabatha se rappelait encore de la première fois qu'elle avait rencontré le père de Régina, et du regard gorgée de désir qu’il avait immédiatement posé sur ses formes attractive… Il n’avait pas perdu de temps pour la mettre immédiatement dans son lit, tel était Charles Hopkins, ce qui lui plaisait, il le prenait. Loin d'être idiote Tabatha se doutait des avantages qu'elle pourrait obtenir en devenant la maitresse d'un homme tel que lui. De toute manière, elle savait quel sort l’aurait attendu si elle avait eu l'outrecuidance de faire sa mijaurée et de s'y opposer. Hopkins l'aurait prise de force et il n'aurait pas manqué de lui faire amèrement regretter son affront pendant l’acte mais aussi bien après.
Coucher avec Charles Hopkins était donné à n'importe quelle idiote, mais parvenir à rester dans son lit sur une longue durée au fils des années c'était une autre histoire. Il fallait savoir se montrer imaginative, émoustiller son désir, savoir se faire désirer et surtout se montrer indispensable ce que Tabatha grâce à ses nombreux talents, était parvenue à devenir. Très vite, le chef du clan Hopkins lui avait accordé sa confiance, devenant son bras armé implacable et infaillible, mais lorsqu’elle lui révéla son « secret » de famille, ce dont qu'elle détenait de sa mère et qui lui permettait de ramener à la vie une personne morte sous réserve qu'elle intervenait dans les deux heures suivant sa mort et que le corps était toujours viable, elle savait qu’ils étaient désormais liés à jamais et que même son mariage avec un moldu ne changerait pas la place importante qu’elle occupait dans le vie de cet homme, même s’il lui en avait bien sur voulu et qu’il n’avait pas manqué de le lui faire comprendre après son divorce quand elle avait retrouvé le chemin de son lit.

En février dernier, lors de cette attaque dans la suite qu'il occupait pendant tout le temps qu’aurait dû durer la Conférence sur la Paix, l'assassin de Charles Hopkins s'était tellement acharné sur lui, que même si elle l'aurait voulu, jamais elle n'aurait pu le ramener à la vie. Sa mort avait fini par arriver, provoquant par là-même l’intronisation de la reine Régina sur le siège tant désiré des 7
Jamais cet homme dont elle avait toujours sincèrement aimé la force et la détermination ne s'était douté une seule fois qu'il avait été manipulé depuis le début. Que ce n'était pas lui qui avait fait d'elle sa maitresse mais elle qui avait fait de lui son amant en connaissant pertinemment sont point faible pour les belles femmes fortes et dominantes. Que c'était elles eux ensemble qui avaient œuvré afin que Tabatha devienne très vite indispensable à Charles et qu'il lui accorde sa confiance. Il la pensait dévouée et fidèle alors que sa dévotion n'allait qu'à Flora

La blonde adressa un sourire reconnaissant à la conseillère qui la louangeait pour son travail. Tabatha n'était pas sans ignorer que les compliments de la brune étaient rarement sincères c'était une manière généralement habile de s'attirer les bonnes grâces de la personne à qui elles étaient adressées, afin d'endormir sa méfiance et de s'attirer sa sympathie. Il lui arrivait elle-même d'agir de la sorte, après tout, il n'y avait pas que par l'usage de la torture qu'on pouvait obtenir des informations, et dans lequel elle excellait. Mais Tabatha savait qu’elle n'était pas comme les autres, que la relation qui l'unissait à la chef du clan Hamilton était aussi forte que particulière, elles étaient un peu comme des soeurs et elle savait qu’en prononçant ces mots Flora ne faisait usage de nulle stratagème à son égard. Si elle lui adressait ces compliments ce n'était pas par pure flatterie mais parce qu'elle le pensait véritablement.

Dès que les attaques qui ne visaient que des sorciers modérés avaient commencé à se répandre Flora et elle s'étaient sérieusement interrogées. Etait-ce ce groupuscule terroriste sorciers qui venait de faire parler de lui qui s'attaquer à ceux de leur communauté ? Cela paraissait plausible en effet pourtant quelque chose clochait et ne parvenait pas à les convaincre totalement. Elles s'en étaient inquiétées comme tout le monde, mais savoir qu'ils n'y étaient pour rien les avait en quelque sorte rassuré

- Et nous avions raison, compléta l'Auror. Depuis le début, ça ne leur ressemblait pas, cela ne correspondait pas à leur cible, à leur manière de faire, c’était beaucoup trop grossier, beaucoup trop brouillon. Au moins nos soupçons étaient fondés

C'était Flora elle-même qui était venu la voir après avoir découvert qu’elle avait était mise sur cette affaire qui l'inquiétait comme beaucoup de sorciers, elle comprit. Après tout, ce groupuscule qui venait d'émerger soudainement avait prouvé qu'ils possédaient des réseaux très important qui leur permettait de se fondre dans la masse et de disparaître aussi soudainement qu'ils pouvaient apparaître. Ils frappaient fort et ne laissaient aucune trace, ni aucun témoins derrière eux. Ils étaient brillants incontestablement et cerise sur le gâteau, semblaient ne s'attaquer qu'aux moldus et pas n'importe quels moldus insignifiant pris au hasard. Ils ne frappaient pas au hasard et avaient prouvé qu'ils étaient stratégiques, ce qui avait fini par l’inquiéter, car son ex-mari, avec son entreprise d’armement des Jagger pouvait devenir une cible potentielle. Mais si leur cible n'était pas uniquement des moldus et qu’ils s’en prenaient également à des sorciers c’était une raison supplémentaire pour craindre le pire et les arrêter. S’ils s’attaquaient à des modérés aujourd’hui, qu’est-ce qui les empêcherait de s'attaquer au Conseil des 7 mages pour prendre le pouvoir ? Même si la disparition de certains d'entre eux ne serait pas une grande perte, ils ne pouvaient laisser faire une chose pareille.

Qui que fut le responsable, Cercle ou pas, il fallait l'arrêter et vite, car ce fou s'en prenait à leur communauté. Même s'il s'agissait de modérés, les victimes de ces meurtres restaient avant tout des sorciers et sur ce point, elle savait que Flora et elle partageaient la même vision des choses.
Ils étaient indéniablement plus forts et puissants que les moldus mais quoi qu'on en dise les moldus leur étaient supérieur numériquement. S'entretuer les uns les autres ne les serviraient pas du moins... tant qu’il n'était question que de convictions ou de sang, un sorcier restait un sorcier, mais il n'en n'allait pas de même pour les nuisibles tel que Murray et sa petite clique d'insupportables larbins qui s'avéraient bien plus dangereux pour leur communauté que la dragoncelle. Son enquête avait tôt fait de mettre à jours l’innocence du Cercle sur cette affaire et dans le rapport officiel c’est sa rivale qui était devenue le cerveau de cette affaire morbide. Mais en réalité, et bien que cela n’apparaissait nulle part, quelqu’un d’autre tirait les ficelles. Murray n'était pas assez intelligente pour fomenter un tel plan toute seule, il y avait derrière elle un commanditaire qui souhaitait rester dans l'ombre et ne pas voir son nom être relié à cette affaire. Un homme dont le sortilège de mort lancé sur ses sbires équivalait à une véritable signature. Seul un sorcier qu'elles connaissaient bien toutes les deux aimaient avoir recours à ce genre de sortilège et elle n'eut nul besoin de prononcer son nom pour se faire comprendre de Flora qui d'un simple regard échangé semblait partager son avis sur le sujet. Flora eut alors une remarque acerbe concernant le conseil qui fit lever le regard inquisiteur de l'Auror sur la conseillère. Cette dernière eut bien du mal à dissimuler la contrariété qui s'affichait clairement sur son beau visage de porcelaine à cette simple évocation.

Plus le temps passait et plus les réunions du conseil rendait Flora d'une humeur massacrante. Il était bien loin le temps où son amie était toute à son euphorie de siéger sur le fauteuil de son père, bien loin le temps où elle avait la sensation d'appartenir à une élite décisionnaire... Le petit jeu des autres conseillers qui se tiraient mutuellement dans les pattes en complotant dans leur coin avait fini par lasser puis exaspérer la sulfureuse brune. Tabatha n'était pas sans ignorer qu'une réunion devait avoir lieu et de toute évidence la patience de Flora avait une fois de plus était mise à mal. La sorcière brûlait de savoir ce qui s'était passé mais elle savait qu'il était inutile de raviver les flammes de la colère, si Flora souhaitait vraiment lui en parler elle le ferait déjà. Rompant le silence, Flora lui fit part de son opinion très arrêté concernant cette stupide loi que Washington désirait faire passer, plus elle parlait et plus son irritation et son exaspération était palpable. Posant une main ferme sur son épaule pour la calmer, Tabatha l'écouta sans mot dire. Elle était d'accord avec elle et partageait son opinion sur toute la ligne. Cette loi n'était pas nécessaire et tuer des sorciers pour la seule satisfaction de la voir être voté ne lui paraissait pas justifié. Elle admettait bien volontiers que certains sacrifices étaient nécessaires mais certainement pas pour l'obtention d'une loi qui serait de toute manière difficilement applicable. Flora avait raison, Washington pouvait faire preuve de tellement plus d'ingéniosité alors pourquoi avoir agi de la sorte ? Un autre sujet de préoccupation l'inquiétait également au même titre que Flora et que tous les sorciers doté d'un strict minimum d'intelligence : le nouveau pouvoir que détenaient les Inquisiteurs.

La première fois qu'elle avait entendu dire que ces derniers étaient parvenus à retirer sa magie à ce serpent de Yaxley, Tabatha avait refusé d'y croire, pourtant les faits étaient là. Ils y étaient parvenus, si bien que ce maudit rat se terrait désormais dans un trou quelque part, abandonné de tous et mort de honte. C'était un pouvoir qu'ils devaient absolument détruire avant que les Inquisiteurs n'en fassent usage sur eux tous et qu’il ne soit trop tard

- Que dis le Conseil à ce sujet ? S'enquit Tabatha.

La blonde ne pouvait pas imaginer que leurs petites guerres intestines leurs faisaient perdre de vu ce qui était aussi important. Leur avenir, leur pouvoir, ce qui faisait leur spécificité et leur supériorité était en jeu

- Tu sais, rajouta-t-elle, en t'entendant parler, je me dis qu'avec Théodorus les choses sont rarement ce qu'elles paraissent. Nous sommes d'accord toutes les deux pour dire que cette loi ne justifie aucunement de tels sacrifices, toutefois éliminer des modérés lui a permis d'instaurer la peur chez ceux qui ont survécu, et d’en voir certains se radicaliser mais... Et si tout ceci n'était que l'arbre qui cherchait à cacher la forêt ? Et s'il s'était arrangé pour braquer notre attention sur quelque chose d'anodin pour préparer quelque chose de bien plus important ?... Ça lui ressemblerait bien plus d'agir de la sorte, réfléchit-elle

La réponse à sa question fut de très loin celle à laquelle elle s'attendait et Tabatha posa sur elle un regard qui trahissait son étonnement. Le Dôme ? Pourquoi lui parlait-elle du Dôme ?

- Quel rapport y a-t-il avec le Dôme ? S'enquit-elle en se doutant de la gravité de la chose à la vue de la tête que tirait Flora

Jamais Tabatha ne s’était imaginée un seul instant que cette barrière magique qui les protégeait de l’ancienne magie pouvait connaitre des failles, et pourtant, maintenant qu’elle y réfléchissait, elle trouvait cela évident ! La magie, même les sorts les plus puissants, finissaient toujours par perdre de leur énergie et de leur vigueur avec le temps. Ils auraient dû y penser et se préparer à ce moment au lieu de se croire invulnérables.
Prenant place aux coté de Flora, Tabatha rapprocha son fauteuil de la conseillère tout en se penchant davantage vers elle, comme pour protéger leur conversation d’oreilles indiscrètes. L’aurore voulut tout savoir : ce qui s’était passé, depuis quand cela durait, l’élément déclencheur qui avait permis de se rendre compte de cette défaillance, quelle puissance magique perdait le Dôme chaque jour, ce qu’avait prévu le Conseil pour palier à cette faiblesse, et ce qu’ils comptaient faire pour que cela ne s’ébruite pas. Elle ne pouvait concevoir qu’un homme comme Washington ne s’en préoccupe pas, la situation était bien trop grave pour être ignorée. Et bien sur, elle voulait connaitre les intentions de Flora, savoir en quoi le problème du Dôme pouvait rendre cette loi que Washington semblait tant vouloir faire passer, obsolète. Elle voulait tout savoir pour l’aider au mieux car il allait de soi qu’elle contribuerait activement à aider Flora à parvenir à ses fins. Il en allait de leur avenir à tous. Laissant la conseillère répondre à toutes les interrogations qu’elle venait de lui formuler, leurs voix n’étaient désormais devenues plus qu’un faible bourdonnement imperceptible à toutes créatures qui ne se trouveraient pas à 1 cm de leurs lèvres



fiche codée par Empty Heart

———————— ϟ ————————
Il n'existe pas deux formes de magies. La magie n'est pas manichéenne avec une bonne et l'autre non. Il n'existe qu'une seule magie mais plusieurs manières de s'en servir, ainsi, certains s'en serviront pour punir et d'autres pour guérir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



ϟ Métier : Chef de la Famille Hamilton ϟ Âge : 30 ans ϟ Race et sang : Sorcière Sang-Pur ϟ Particularité : Occlumencie ϟ Statut civil : Célibataire



ϟ Messages : 137 ϟ Date d'inscription : 23/08/2015 ϟ Disponibilité RP : Disponible 0/2 ϟ Célébrité : Katie Mcgrath ϟ Pseudo : Atae ϟ Crédits : Kimcass & Tumblr

MessageSujet: Re: Secrets & Magic [Libre]   17.11.16 18:32


 

Secrets & Magic



Les sorciers étaient sans cesse attaqués de part et d'autre. Ils avaient toujours dû se méfier des moldus. Autrefois, il tenait leur monde à l'écart de celui des moldus. Certains trouvaient que c'était une preuve de lâcheté, mais pour les autres, ceux qui l'avaient décidéavaient eu raison. Il n'y avait pas de place pour une cohabitation parfaite entre le monde des sorciers et celui des moldus. Il y avait plusieurs manières de vivre cette différence : séparer les deux mondes et faire tout ce qui était possible pour que rien ne vienne combler la scission, ou bien on faisait en sorte de détruire l'autre monde pour que le sien prenne la place du vaincu. Pour sa part, Flora était davantage partisante de la seconde solution. La première avait été celle de leurs ancêtres pendant des siècles et elle s'était révélée à la fois frustrante et inconvenante. Lorsque les mangemorts étaient venus se réfugier aux Etats-Unis et qu'ils avaient dévoilé le plus grand secret des sorciers à la face de toute la population, il n'y avait plus eue beaucoup de solutions. Au début, il y avait eu des esprits soi-disant éclairés pour croire que les moldus les accueilleraient avec bonté, mais c'était une erreur. Ils s'étaient vite révélés jaloux et envieux de la magie que possédait les sorciers et dont ils étaient inexorablement privés. Certes, certains d'entre eux s'éveillait à la magie, mais ils n'étaient pas si nombreux. Les moldus l'étaient beaucoup plus que les sorciers. Ils proliféraient plus encore que les lapins et leurs technologies pouvaient se révéler extrêmement destructrices pour la nature et pour les leurs. Ils semblaient n'avoir aucun respect pour la vie et il serait trop long d'ergoter sur toutes les raisons qui poussaient Flora à les haïr et les considérer comme des êtres inférieurs aux sorciers en tout point.

Le pays qu'elle avait toujours connu était aujourd'hui divisé en quatre factions et une seule d'entre elle semblait vraiment comprendre que les sorciers devaient prendre en compte la menace que représentait les moldus pour eux. Depuis quelques temps un groupe, qui se faisait appeler le Cercle, avait émergé dont ne sait où pour s'attaquer aux moldus, se prétendant apolitique et ne souhaitant aucun rapport avec les Mages Fondateurs, mais ses membres faisaient la même erreur que tous les sorciers semblaient faire depuis des années : s'attaquer aux moldus au cas par cas. C'était stupide et cela laissait le temps à ces derniers de trouver un moyen de répliquer. Il fallait trouver une force capable de les annihiler d'un coup. Cette force existait déjà. Elle était là, à portée de main, mais si difficilement contrôlable. Les membres du conseil s'en était servie une fois pour empêcher les Inquisiteurs de prendre la ville de Boston en juin 2020. Malheureusement, ils n'étaient pas arrivés à maîtriser cette magie puissante, capable d'écraser une menace en peu de temps. L'ancienne magie était une forme de vie propre, capable du meilleur comme du pire et qui pouvait difficilement se mettre en cage. Cette dernière était allée se répandre sur les autres continents et le seul moyen que les Mages Fondateurs avaient trouvé, c'était de mettre en place le Dôme pour empêcher qu'elle ne revienne sur eux, pour achever les personnes restantes. Une telle puissance, cela faisait rêver. Cependant, pour qu'elle puisse réellement être utile, il fallait pouvoir la maîtriser sans risque pour le contrôleur ou les personnes qu'il ou elle choisirait de garder. C'était plus facile à dire qu'à faire. Voilà pourquoi Flora passait toutes ses journées à éplucher la grande bibliothèque du conseil, espérant trouver un indice sur la marche à suivre.

Elle avait beau être un excellent maître en potion, elle n'en trouvait aucune qui puisse l'aider à achever son nouvel objectif. Il faudrait plus qu'une potion pour maîtriser l'ancienne magie. Une combinaison des arts magiques ne serait pas de trop. Parfois, les machinations et les intrigues ne valaient pas une bonne arme pour accomplir un but précis en peu de temps. Ils avaient déjà essayé tout ce qui était possible et le Cercle ne faisait que prouver combien c'était inutile. Ils étaient aussi perdus que les autres. Alors qu'elle était penchée sur la question en feuilletant un de ces grimoires qui prenaient la poussière dans la bibliothèque, mais qui était fascinant, Flora avait vu apparaître Tabatha. Cette dernière était bien une des rares femmes qui trouvaient grâce à ses yeux et elle pouvait même la considérer comme une amie (ce qui était un précédent encore jamais accomplis par personne avant elle). La sorcière revenait avec des informations sur les personnes qui s'en prenaient aux sorciers modérés. C'était un problème qui était survenu récemment sur le territoire des Mages Fondateurs. L'affaire avait été étouffée pour que le grand public n'y accorde pas trop d'importance, mais l'information avait quand même filtré doucement. Tabatha avait résolu le problème avec une efficacité diabolique en récupérant de précieuses informations. Le Cercle avait été écarté de ces actions au vu de ce qu'elle rapportait. Il restait cependant que celui qui était à l'origine de ces attaques restaient un mystère. Le commanditaire avait trouvé le moyen de rester secret. Cet homme devrait vite être retrouvé et on devrait s'en débarasser. Il avait intérêt à ne pas la forcer à faire le travail elle-même. Elle avait horreur de faire les choses elle-même et serait d'une sale humeur si elle devait s'y résoudre. Un soupçon semblait peser sur une personne en particulier, mais encore rien de concret ne permettait de le relier à ces incidents.

La conversation finit par se tourner sur le conseil et cela réveilla l'agacement que Flora avait dès que ce sujet était abordé. Le conseil avait fini par venir à bout de sa patience. Elle n'éprouvait, aujourd'hui, qu'une profonde lassitude quand elle devait retourner siéger avec les autres conseillers. Les réunions étaient ennuyeuses : Théodorus et Régina faisaient leurs petites affaires en maintenant les autres à l'écart, le vieux Jenkins était une telle épave qu'elle s'attendait à chaque instant qu'il mâchouille le tapis, Burton était trop pris de ses rancœurs envers Régina pour penser clairement et Aquila… Elle ne savait trop comment le prendre, il avait toujours été sa plus grande faiblesse avec ses soeurs. Bref, moins elle les voyait, mieux elle se portait et chaque nouvelle réunion ne venait que confirmer cette opinion. Aquila restait le seul qu'elle aimait croiser, mais le voir lui rappelait à chaque fois qu'il était l'époux de sa sœur aînée et qu'elle ne pouvait l'avoir pour elle. La main que posa Tabatha sur son épaule, lui permit de se contenir et de garder son calme. Il y avait tant de choses dont il fallait s'inquiéter et cela retardait la chance qu'elle avait d'accomplir son objectif du moment. L'autre grande inquiétude concernait le pouvoir dont disposait à présent les Inquisiteurs et qui pouvait causer des gros ennuis aux sorciers en leur retirant leur bien le plus précieux, les laissant dans une condition répugnante qu'était celle d'être un simple moldu. Saevus Yaxley en avait fait les frais. Mieux valait lui qu'elle, mais ce qu'il était devenu était un sujet de peur qui se répandait à une vitesse folle dans la population des sorciers. Les Yaxley devaient s'inquiéter quand on savait que le fils aîné aurait probablement subi le même sort si un jeune idiot n'avait pas pris sa place. Tabatha l'interrogea à ce sujet :

« Le conseil ne peut pas faire comme si ce n'était pas une menace, mais il n'y aucune solution pour ce problème. Entre l'enquête à venir, les problèmes sur notre territoire et les intrigues de pouvoir, il ne reste plus beaucoup de temps pour s'en prendre aux Inquisiteurs. Pourtant, ce n'est pas la première fois qu'ils s'en prennent aux sorciers et s'en sortent sans punition. » Répliqua Flora soudain bien amer. « Bien sûr, Thaddeus travaille sur la question, mais je ne fais aucune confiance aux Burton. Ils ont tendance à proposer quelque chose et se rétracter juste après. Nero doit se joindre à l'enquête jointe des factions et ne pourra se préoccuper de rien d'autre. De plus, je soupçonne le plus jeune des Burton de porter sa loyauté ailleurs, bien que je n'ai rien pour le prouver. Jenkins est trop stupide pour proposer une idée digne de ce nom et Aquila est trop pris par les affaires internes aux territoires des Mages Fondateurs. Quant à Théodorus et Régina, je suis incapable de savoir ce qu'ils font. Je ne compte pas attendre d'eux, la moindre chose. Notre leader a tout de même décidé d'envoyer des spécialistes près du Bastion pour étudier cette arme et voir comment nous pourrions la désactiver, mais ce n'est, à mon sens, qu'une mesure préventive. J'ai décidé de prendre ce problème personnellement. Il faut bien que quelqu'un s'en charge. » Affirma la sorcière.

En effet son plan pour le Dôme permettrait de régler définitivement la question des Inquisiteurs. Ils ne seraient plus capables de faire le moindre mal à un sorcier et leur arme ne ferait pas le poids face à celle qu'elle leur mettrait en face. Tabatha semblait penser que Théodorus avait un plan plus profond que ce que l'on pourrait penser et c'était probablement raisonnable de penser ainsi. Après tout, il ne s'était pas élevé à sa position en était si prévisible. Il était fort probable que ce soit le cas. Malheureusement, il serait difficile de le dévoiler. Il était bon pour garder ses secrets bien cachés et ne s'ouvrait à personne. Flora était bien placé pour le savoir. Cela faisait quelques années qu'elle était son amante et elle n'avait jamais appris plus, que ce qu'il aimait faire au lit, en restant à son contact. Elle aurait pu arrêter de le voir. Après tout, il avait bien assez d'amantes pour ne pas la regrette, mais elle aimait le parfum du danger qu'il y avait à coucher avec un ennemi. En effet, Flora n'avait jamais vu Théodorus autrement que comme un ennemi dont il fallait se méfier. Heureusement, qu'il était bon amant. La question pourtant n'était pas là. Flora pensait que le plus important restait de se concentrer sur le Dôme. C'était ce qui leur permettrait d'écarter une menace pour se concentrer sur les autres. Rien ne devait avoir plus d'importance pour le moment. D'autant plus que le temps pressait. Le dôme n'attendrait pas que les guéguerres intempestives entre sorciers ou les problèmes avec les moldus se résolvent. Flora décida de mettre son amie dans la confidence. Elle avait décidé de lui expliquer son grand projet pour l'avenir. Après tout, personne n'avait rien accompli seul. Il lui fallait des alliés.

« Le Dôme ne retiendra pas plus longtemps l'ancienne magie de revenir meurtrière sur nos terres. C'était une protection éphémère qui a fait son temps et qui risque fort de nous exploser à la figure rapidement. Il y a déjà des figures dans la protection qu'elle offre. » Avoua Flora. « Le corps d'Harry Potter a été retrouvé mort sur nos rivages. Cela veut dire que l'effet de l'ancienne magie n'a pas disparu. Probablement qu'il n'y a plus aucune forme de vie de l'autre côté du Dôme. Personne ne savait véritablement quel pouvait être les conséquences de l'utilisation de l'ancienne magie. C'était le meilleur moyen de remporter la bataille de Boston, mais c'était aussi quelque chose de terriblement instable que les conseillers n'étaient pas capables de comprendre ou de maîtriser pleinement. » [/color]Elle se tût pendant un instant avant de reprendre. « La dernière réunion du conseil avait pour but de parler de l'enquête des factions, mais aussi du Dôme. Le conseil ne peut pas fermer les yeux sur ce problème. Cela doit rester dans un cercle bien fermé pour ne pas qu'on l'apprenne et que les mages fondateurs soient à nouveau pointés du doigt. Pour le moment, l'opinion publique se préoccupe principalement des Inquisiteurs et des groupuscules émergeant. Laissons les garder la lumière sur eux pour se préoccuper des problèmes dans l'ombre. Inutile qu'ils le découvrent tous. Ça ne pourrait que nous nuir. Aquila, Théodorus et moi-même devons nous rendre au Dôme pour en étudier les failles et probablement trouver un moyen d'y pallier. Cependant, ce que je cherche réellement, c'est le moyen de maîtriser l'ancienne magie pour pouvoir l'utiliser à notre avantage et régler le problème de ces cafards de moldus définitivement . » Conclua la sorcière.

Il existait quelque part, le moyen d'être le maître de l'ancienne magie et de pouvoir s'en servir sans que cela ne soit un problème. La magie noire, la magie blanche, aucune d'entre elles n'avaient la puissance de l'ancienne magie. C'était un feu destructeur sans pareil, mais aussi une force de vie sans précédent. Celui qui parviendrait à la dompter pourrait presque être le maître du monde. Pourquoi se contenter d'un siège de conseiller quand on pouvait obtenir davantage. Flora ne pensait jamais petit, elle avait toujours aspiré à la grandeur et le pouvoir vous permettait de vous asseoir à la meilleure place sur l'échelle du monde. Sa visite au Dôme lui permettrait probablement d'en apprendre davantage sur le sujet. Grâce à ses découvertes, elle avait trouvé différent artefacts qui pourraient servir sa cause. Cependant, les trouver risquait fort d'être la partie la plus difficile. D'autant plus que c'était une course contre la montre. Quand est-ce que le dôme craquerait ? Pour le moment nul ne pouvait le dire. La visite permettrait probablement de mettre en avant une estimation du temps qu'il lui resterait pour acquérir les pleins pouvoirs de l'ancienne magie. Pour le moment, la sorcière avait conclu qu'il faudrait faire usage à la fois de sortilèges, de runes, d'alchimie et de potions. Peut-être même que la botanique serait utile, mais elle n'avait pas encore trouvé qu'il en soit certain. Le but ultime était l'enchantement d'un objet précis pour un faire un artefact que devrait porter pour toujours celui qui voudrait maîtriser l'ancienne magie. Elle avait réussi à mettre la main sur deux sortilèges qui pourraient lui être fort utile et les runes nécessaires, mais il restait encore à trouver la bonne potion. Quant à l'alchimie cela risquait fort d'être un problème. L'ouvrage qui aurait pu l'aider se trouvait à l'école de magie Uagadou et elle était derrière le Dôme. Aucune chance de mettre la main dessus. Il fallait juste croire qu'un sorcier venu de cette école aurait pu émigrer aux Etats-Unis. C'était tout à fait possible.

« Ce ne sera pas une démarche facile. D'autant plus que le temps est contre nous. J'ai besoin de personnes autour de moi pour m'aider à accomplir ce but. C'est tout naturellement que j'ai pensé à toi. Je sais que nous avons les mêmes intérêts à cœur. » Dit Flora avec un sourire de conspiratrice envers Tabatha.

Elle espérait que son amie ne la décevrait pas. Ce serait bien dommage si le contraire venait à se produire...


fiche codée par Empty Heart

———————— ϟ ————————

   
One of the Seven
Are you looking for sympathy? You'll find it in the dictionary between shit and syphilis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



ϟ Métier : Auror ϟ Âge : 28 ans ϟ Race et sang : Sang mêlé ϟ Particularité : Mage noir / Souffle de vie ϟ Statut civil : Divorcée



ϟ Messages : 513 ϟ Date d'inscription : 11/07/2014 ϟ Disponibilité RP : 1x par semaine minimum ϟ Célébrité : Tabrett Bethell ϟ Crédits : PresleyCash

MessageSujet: Re: Secrets & Magic [Libre]   28.12.16 21:39



La fin justifie toujours les moyens



Le visage de Tabatha s’était contracté à la seule évocation des Inquisiteurs et de la menace qu’ils représentaient. Ils avaient beaux appartenir à une race inférieure à la leur et n’être que de vulgaires moldus il était complétement stupide de les sous-estimer, bien au contraire, chaque jour qui passait faisait d’eux une menace grandissante, eux et leur technologie. Une technologie qui, le temps passant, devenait de plus en plus puissante et dangereuse. Capable de maitriser leur magie et de les empêcher d’en faire usage, ils avaient cette faculté impensable de rendre un mage très puissant aussi inoffensif qu’un enfant. Rares étaient les sorciers qui comme elle, s’étaient adaptés et avaient appris à combattre au corps à corps ces maudits moldus une grave erreur qui fut fatale à plus d’un d’entre eux. Malheureusement, les Inquisiteurs étaient un peu comme des cafards grouillant et repoussant. Dès que vous trouviez de quoi vous en débarrasser ces nuisibles se mettaient à développer une nouvelles forme de résistance. Après le développement de leurs armes et de leurs amures anti-magie voici qu’ils passaient à une étape autrement plus supérieur mais surtout bien plus dangereuse et menaçante : la capacité de retirer sa magie à un sorcier.

Au début, Tabatha avait d’abord refusé d’y croire, c’était un bien trop grand pouvoir que celui-ci, personne n’était capable de leur enlever ce qui faisait leur essence même, mais force était de constater qu’elle s’était trompée. Cet imbécile de Yaxley en avait fait les frais et ne valait désormais guère plus qu’un inutile cracmol. Elle avait patienté, guettant avec angoisse le retour triomphant de celui qu'elle pensait intouchable, parce qu’il ne pouvait en être autrement, parce que cet état ne pouvait rester permanent. Un sorcier naissait et mourrait avec ses pouvoirs personne ne pouvait les en priver, non personne et surtout pas les Inquisiteurs. Et puis, il s’agissait de Saevus Yaxley, qui paraissait, quoi qu’on en dise, qu’on l’apprécie ou non, être une force de la nature indestructible, mais il fallait croire que l’homme était aussi insubmersible que le non moins célèbre Titanic et le rat restait terré dans son trou d’où on ne le reverrait probablement plus jamais. Si elle se réjouissait de ne plus avoir à croiser sa sale face de hyène, elle regrettait que le temps ait donné raison aux Inquisiteurs. Elle ignorait comme ils s’y étaient pris mais ils ne pouvaient laisser les choses en demeure. Ils devaient absolument les priver de ce nouveau joujou car nul ne savait ce dont ils étaient capables. Rien n'y personne ne pourrait les empêcher de développer à plus grande échelle cette puissance ô combien dangereuse et qui sait alors pour combien de temps existerait encore le monde magique. Leur monde était en sursit désormais, et il fallait les arrêter avant qu'il ne soit trop tard

Le regard que Tabatha leva sur Flora était lourd de sous-entendu, elle aussi désapprouvait ce manque de réactivité provenant du conseil des 7. Cette menace n’était pas à prendre à la légère mais à force de compléter les uns contre les autres et de faire leurs petites manigances pour obtenir toujours plus de pouvoir, il n’y aurait bientôt plus de quoi intriguer, car si chaque membre du Conseil continuait à s’enliser dans cette inertie, ils risquaient tous d’être privé de leurs pouvoirs autant au sens propre que figuré. Il fallait bien admettre que le tableau que Flora dressait de chacun des membres du Conseil n’était guère glorieux. D’un coté il y avait les Burton, qui intriguaient chacun dans leur coin, nul n’ignorait que les deux frères se détestaient cordialement et généralement ce que l’un convoitait l’autre cherchait à le détruire ou à s’en emparer bien avant. Elle n’avait confiance ni en l’un ni en l’autre mais à choisir entre la dragoncelle et la lycanthropie elle préférait de loin s’allier à l’aîné des Burton qui avait Régina en horreur d'une part parce qu'ils avaient une ennemie en commun mais surtout parce qu'elle elle soupçonnait fortement Thaddeus d’être de ces parvenus qui attendaient que votre ennemi ait le dos tourné pour pouvoir le poignarder. Nero, de ce qu’elle avait déjà pu en juger lui semblait avoir beaucoup plus de tripes, même s’il n’était pas pour autant beaucoup plus fiable. Jenkins n’est qu’un inutile reliquat du passé et il était plus que temps que le vieillard cède son fauteuil à Ulrich mais l’ancêtre s’accrochait à son siège comme un Gobelin à son argent. Elle ne comprenait pas ce qui pouvait être plus important pour l’héritier des Jones que la menace des Inquisiteurs, mais préféra s’abstenir de toute remarque compte tenu du lien familiale qui unissait la famille de Flora à celle des Jones, et la blonde n’était pas sans ignorer combien la famille était importante pour la conseillère. Théodorus semblait prendre les choses avec un peu plus de d’intérêt mais ses manœuvres paraissaient être limités et c’était bien là tout le problème. Les Inquisiteurs paraissaient n’avoir aucune limite, aucun frein, alors qu’eux ne pouvaient pas se permettre le moindre écart sans en payer les conséquences, cependant Théodorus n'avait jamais été connu pour être quelqu'un de timoré, qu'attendait-il donc pour agir une bonne fois pour toute définitivement et refermer le clapet une fois pour toute de ces parasites ? Et puis il y avait Régina. Tabatha n’était pas sans ignorer combien Flora haïssait Régina, un sentiment qu’elles partageaient toutes les deux, pourtant pour affronter cet ennemi commun, elle avait presque envie de tenter de convaincre sa complice de faire une trêve avec leur ennemie commune mais de toute évidence la piquante brune comptait bien s'occuper de cette affaire personnellement et de préférence en se passant des services de la chef de famille Hopkins. Flora avait déjà un plan en tête qu'elle comptait bien mettre à exécution, voilà qui était intéressant. Un sourire complice affiché sur ses lèvres pulpeuses accompagné d'un regard qui ne laissait subsister aucun doute quand au soutient qu'elle apporterait à son amie dans cette entreprise, Tabatha avait tout du prédateur prêt à se jeter sur sa proie. Il lui tardait de connaître plus en détail le plan auquel Flora avait songé

- Les Inquisiteurs prennent de jour en jour bien trop d'importance, aucun de leur coup d'éclat à chaque fois de plus en plus audacieux ne prête à conséquence. Il est plus que temps que quelqu'un les remette enfin à leur place. Définitivement, rajouta-t-elle en appuyant parfaitement son regard sur celui de Flora. D'ailleurs je ne t'ai pas dit mais je suis tombée sur l'un de ces veracrasses en cours de mission, eux aussi menaient leur enquête de leur coté, mais je me suis assurée pour qu'il reparte bredouille

Calvin Hasting, le garde du corps personnel de Camila Barbosa s'était une fois de plus trouvé sur sa route. Adversaire, ils avaient convenus d'une trêve provisoire le temps de cette mission, ni l'un ni l'autre ne pouvant diviser leurs forces pour se mesurer à la fois à leur cible et entre eux. Une alliance qui avait porté ses fruits même si ni l'un ni l'autre n'avaient oublié qu'ils étaient définitivement et irrémédiablement des ennemis prêt à se jouer tous les coups bas possibles pour obtenir les informations convoitées. Hasting n'avait pas conscience qu'il s'était fait fait doubler et c'était un peu regrettable car elle aurait adoré voir sa mâchoire carré si virile se contracter tout en lisant dans son regard cette colère si noire et particulière l'animer. Voilà bien le genre d'ennemi qui savait attiser son désir et qu'elle se plairait un jour à soumettre. Ce serait long, se serait très douloureux pour lui, mais un jour, il lui mangerait dans la main pour que cesse ses tourments qu'elle comptait bien lui infliger. Un jour, il ferait tout, absolument tout, pour ne pas lui déplaire... Se mordillant la lèvre inférieur elle s'extirpa à regret de ce projet en plein de délice pour se concentrer sur le plan de Flora dont il lui tardait d'avoir connaissance.

- Maintenant dis-moi tout, quel est ton plan ?
Lui demanda-t-elle le regard gourmand

Les Inquisiteurs étaient définitivement une plaie dont il fallait se débarrasser mais si c'était aussi simple que cela, nul doute que cela serait déjà fait depuis longtemps, et plus le temps passait plus ces porcins prenaient du pouvoir, il fallait que cela cesse et rapidement, avant qu'ils n'atteignent définitivement le point de non retour. Intriguée que Flora mentionne le Dôme alors qu'elle devait lui parler de son plan, Tabatha fronça les sourcils pour marquer son incompréhension. Mais si ce qu'elle lui révélait n'avait pour l'heure aucun rapport avec ce dont elles venaient de s'entretenir la menace n'en n'était pas pour autant moins grande. Comme si la menace inquisitorial n'était pas assez suffisante voici que le Dôme s'apprêtait également à leur exploser dans la figure. La surprise se lu davantage encore sur son visage lorsqu'elle apprit de source sur que le corps d'Harry Potter venait d'être retrouvé sans vie sur leur rivage. Sa mort était visiblement lié à l'ancienne magie qui sévissait toujours de l'autre côté du Dôme. Cette nouvelle la glaça, et si elle avait déjà bien conscience du danger que représentait un Dôme fragilisé, découvrir que même celui que l'on surnommait "le survivant" avait fini par passer l'arme à gauche n'était guère encourageant. Harry Potter de par son statut d'élu, dégageait pour beaucoup de sorciers, l'image d'un homme invincible presque indestructible. Pour tous, il était une légende et s'il y en avait bien un sur lequel elle aurait parié d'avoir une chance de survie de l'autre coté du Dôme, c'était bien Harry Potter. Aussi, découvrir que ce sorcier exceptionnel qui avait vaincu le célèbre mage noir Voldemort à deux reprises, avait péri, restait un sacré coup, même pour elle. Se reprenant, elle leva sur Flora un regard plus déterminée que jamais. Même si Harry Potter n'était pas parvenu à survivre, elles, elles étaient toujours là, et il n'était pas question de s'avouer vaincu si facilement en attendant que la mort vienne les faucher. Si elle les voulait tant que ça, elle devrait venir les chercher.
Tabatha comprenait parfaitement que le conseil ait gardé secrète cette mort qui, à n'en pas douter, ferait perdre tout courage et tout espoir de vivre à bon nombres de sorciers en découvrant l'horrible vérité. Très peu aurait la force de se battre pour survivre. Personne ne savait qu'Harry Potter avait réussi l'exploit de traverser le Dôme, personne ne savait qu'il n'avait pas survécu, personne ne savait qu'il avait disparu puisque toutes les communications avec les pays qui se trouvaient en dehors du Dôme avait été rompu. Personne ne savait et personne n'avait besoin de savoir. Une fois que leurs experts aurait autopsié son corps, peut-être en apprendraient-ils davantage sur les dangers qui les menaçaient à l'extérieur, puis, ils se débarrasseraient du corps. Quelle ironie pour un tel héros de disparaître dans l'indifférence la plus totale sans connaître les honneurs qu'il aurait mérité.

- Les Inquisiteurs ne vous ont pas donné le choix, vous avez fait usage de l'ancienne magie mais c'était la seule option qu'il vous restait. C'était ça ou laisser les Inquisiteurs s'emparer de Boston et nous massacrer, à choisir, je préfère eux que nous. Je ne crains pas le retour de l'ancienne magie, nous avons été capable de la repousser une fois, je ne doute pas que nous y parviendrons une seconde fois. Quelle est la position du conseil à ce sujet ? Voulut-elle savoir intriguée

Elle ne doutait pas que tous prenait cette menace au sérieux mais elle avait besoin de l'entendre ce que lui confirma sans hésiter la digne héritière des Hamilton. Plus Flora parlait et plus ses desseins se firent limpides dans l'esprit de l'Auror. Dans son regard on pouvait voir briller une lueur mesquine rempli d'avidité quand à la perspective alléchante de maitriser l'ancienne magie. Qui parviendrait à cet exploit serait détenteur d'une magie extrêmement puissante, suffisamment en tout cas, pour réduire en poussière ou du moins à leur merci, toutes cette repoussante petite vermine. Un sourire machiavélique prit forme sur son visage à cette seule perspective.

- C'est bien la première fois que ces groupuscules démontre une quelconque utilité.


Le fait que l'opinion publique aient les yeux rivés sur l'enquête des factions leur permettait indéniablement de gagner du temps. Personne ne se préoccupait d'eux, il ne pouvait pas y avoir de meilleur moment pour agir, mais le problème qui n'était pas des moindre était qu'ils avaient très peu de temps devant eux car même si l'enquête des factions n'aboutirait à rien, ce qui était hautement probable, le Dôme lui, n'attendrait pas que Flora et les autres mages aient le temps de le renforcer ou de maitriser l'ancienne magie. Ils avaient peu de temps pour agir vite et efficacement alors qu'ils étaient encore loin de posséder toutes les données dont ils avaient besoins pour agir avec efficacité.

- Ce ne sera pas sans risque,
la prévint cependant Tabatha qui était on ne peut mieux placé en qualité de mage noir pour savoir qu'il y avait toujours un prix à payer surtout avec une magie aussi puissante que celle-ci. Si tu réussis tu pourrais accomplir un miracle et tous les mettre à tes pieds, mais si tu échoues,... tu pourrais fort bien le payer de ta vie

C'était un pari risqué, c'était indéniable mais si quelqu'un pouvait bien parvenir à se prodige, Tabatha ne doutait pas un seul instant que cela puisse être Flora. La cadette de la famille Hamilton réussissait absolument dans tout ce qu'elle entreprenait, et n'avait jamais, pour le moment du moins, connu l'échec et faisait un parcours sans faute. Flora était une femme cultivée, intelligente persévérante et studieuse, 4 qualités nécessaire pour parvenir au but qu'elle venait de se fixer.

- Tu as bien fait, lui sourit-elle avec connivence, et tu as eu raison, tu peux compter sur moi. Je suis déjà impatiente du jour où tu sera la détentrice unique de l'ancienne magie. Je donnerais cher pour voir les têtes que feront cette chère Régina et ce Nundu de Théodorus, ce sera un spectacle fort plaisant, mais peut-être pas autant que celui d'assister à la destruction du Bastion et de la vermine qui la compose, juste,... laisse m'en quelques uns que je puisse m'amuser moi aussi. Les soumettre sera un plaisir sans fin, et ce qui est merveilleux dans cette histoire c'est que même la mort ne pourra pas les délivrer de mon emprise

Un sourire emprunt de sadisme s'étira doucement sur ses lèvres. Torturer ses victimes ne lui avait jamais poser le moindre problème mais ce qu'elle préférait c'était les rendre complétement fou. Fou de douleur bien sur, mais également fou de désespoir. Il n'y avait rien qui pouvait décrire le plaisir qu'elle éprouvait lorsque ses victimes réalisaient que rien ne pourrait les sauver, pas même la mort puisque Tabatha ne leur faisait pas ce cadeau, du moins, pas tant qu'elle ne l'avait pas décidé. Grace à son « souffle de vie », cette magie noire uniquement pratiqué par quelques rares initiées dont elle faisait partie, elle pouvait tuer et ramener à la vie à volonté ses prisonniers à condition qu'ils n'étaient pas déjà mort depuis plus de 2h et que leur corps était toujours viable. Si ces deux conditions étaient réunies, rien ne l'empêchait de les arracher à la mort et lorsque ces derniers s'en rendaient compte, lorsqu'elle pouvait lire cette lueur de désespoir teinter leurs prunelles, elle savait que c'était le début, le début de ce plongeons vers les abysses de la folie.
Glissant son regard sur les genoux de Flora, la blonde s'attarda sur la couverture de ce vieux grimoire qui devait avoir bien plus de 100 ans d'âge. Sa reliure en cuire était parfaitement conservée tout comme la dorure de ces interminables entrelacs qui la décorait. C'était un très bel ouvrage dont le contenu devait être bien plus précieux encore à la manière dont Flora semblait ne pas vouloir s'en séparer.

- Tu as trouvé quelque chose d'intéressant ? S'intéressa-t-elle. La bibliothèque de ma mère est beaucoup moins impressionnante que celle-ci, mais n'hésites pas à venir y chiner un peu, je possède peut-être des ouvrages qui pourraient étancher ta soif de connaissance.

Tabatha n'avait pas pour habitude de partager, et encore moins lorsqu'il s'agissait de ses connaissances en matière de magie ou de tous ses secrets que sa mère lui avait enseigné dès son plus jeune âge. Cordélia Sanders était une sorcière terriblement puissante qui versait uniquement dans la magie noire, bien sur, personne ne s'en doutait et lorsque les autorités avaient commencé à s'intéresser à sa famille, ce fut son père que l'on arrêta pour pratique et usage de magie noir, une accusation complétement erronée et ridicule pour qui le connaissait mais que cet imbécile n'avait jamais cru bon de réfuter tout cela pour protéger une femme qui ne l'avait jamais réellement aimé et une fille qui ne se souciait absolument plus de son sort aujourd'hui. Quel pauvre imbécile !
Flora était, avec son mari, l'une des rares privilégiés à connaître son penchant pour cette magie que l'on désignait à tort de néfaste. La blonde n'était absolument pas d'accord avec cette mentalité qu'elle ne se gênait pas pour qualifier de rétrograde. La magie n'était pas et ne serait jamais manichéenne, seul les imbécile avaient une vision aussi simpliste des choses. Il n'existait pas de magie qui soit noir ou qui soit blanche seul l'usage que l'on en faisait les différenciait.

- Y a-t-il quelque chose que tu désirais me voir faire en particulier ?
Lui demanda-t-elle


fiche codée par Empty Heart

———————— ϟ ————————
Il n'existe pas deux formes de magies. La magie n'est pas manichéenne avec une bonne et l'autre non. Il n'existe qu'une seule magie mais plusieurs manières de s'en servir, ainsi, certains s'en serviront pour punir et d'autres pour guérir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



ϟ Métier : Chef de la Famille Hamilton ϟ Âge : 30 ans ϟ Race et sang : Sorcière Sang-Pur ϟ Particularité : Occlumencie ϟ Statut civil : Célibataire



ϟ Messages : 137 ϟ Date d'inscription : 23/08/2015 ϟ Disponibilité RP : Disponible 0/2 ϟ Célébrité : Katie Mcgrath ϟ Pseudo : Atae ϟ Crédits : Kimcass & Tumblr

MessageSujet: Re: Secrets & Magic [Libre]   20.04.17 16:49



Secrets & Magic



Flora était plus que jamais décidée à accomplir son plan : récupérer les pouvoirs incroyables et puissants de l'ancienne magie et de les faire siens. Voilà pourquoi toutes autres actions autour d'elle, lui semblait complètement inintéressantes. C'était aussi pour cela que les réunions des membres du conseil ne lui importait plus autant qu'avant. Pourtant, il y avait eu des informations importantes dont il avait été question à ce moment-là, mais tout cela ne permettrait pas d'accomplir grand-chose. On y brasait beaucoup de vents et on ne faisait pas grand-chose pour contrer les plus grands ennemis des sorciers : les Inquisiteurs et lus généralement tous les moldus qui pensaient pouvoir s'élever au-dessus de leur condition. Flora avait une solution et elle ferait tout ce qui était en son pouvoir pour obtenir ce qu'elle souhaitait. Cependant, elle ne pouvait pas se contenter d'agir seule . Elle l'avait fait jusque là, mais la nouvelle du corps d'Harry Potter ayant été retrouvé sans vie sur les côtes américaines ne faisait que lui montrer qu'elle n'avait plus beaucoup de temps pour accomplir son but et il lui fallait des alliés pour rendre la chose possible. La première personne qui lui était venue à l'esprit n'était autre que Tabatha Sanders, sa seule et unique amie. Flora se méfiait des femmes qui pouvaient lui faire de l'ombre, mais elle n'avait jamais eu à avoir de sombres pensées en la présence de Tabatha. Elle faisait figure d'exception et c'était une femme d'action qui ne se reposait pas sur ses acquis. Tout à fait le genre d'alliée, dont avait besoin Flora. C'est pourquoi elle lui révéla une vérité bien caché qu'elle avait appris au conseil : la mort de l'ancien héro anglais. Cela ne faisait que montrer à quel point l'ancienne magie était destructrice et pourrait accomplir plus que toute autre magie ! Si elle parvenait à la dompter, ce serait aux Inquisiteurs de trembler et non plus aux sorciers de craindre pour leur magie, l'essence même de leur être. Heureusement, le monde était aujourd'hui trop préoccupé par les groupuscules pour chercher à s'intéresser au Dôme. C'était un avantage que Flora était bien contente d'avoir. Tabatha avoua que c'était aussi une bonne chose et que c'était bien la seule bonne nouvelle concernant ces fanatiques. Pourtant, elle lui rappela que ce ne serait pas sans risque.

« La magie n'est pas forcément une chose facile à dompter, je ne l'oublierais jamais. C'est pourquoi si j'échoue, il faudra bien que tu prennes le relais. » Répondit Flora. « Je ne vois pas meilleure héritière pour ce projet. Il faut bien que quelqu'un fasse quelque chose. Le statu quo à assez durer et le conseil ne fait rien pour régler le problème. Chacun des membres pensent avoir acquis suffisamment de pouvoir et ne cherche pas plus loin. Je ne supporte plus cette inaction et j'ai décidé d'agir. Je sens que c'est une chose importante pour lequel j'ai enfin un nouveau but. Cependant, tu as raison de souligner que ce ne sera pas une partie de plaisir. Sans sacrifice, il n'y a pas de résultat. »

Bien entendu, elle ferait tout pour ne pas perdre la vie. Elle était une sorcière excellente et elle le savait. Cependant, on ne pouvait rien parier avec l'ancienne magie. C'était un véritable jeu de hasard. Voilà, pourquoi elle devait aussi se trouver des alliés, qui pensaient comme elle et qui pourrait retenter l'expérience. Flora, lorsqu'elle se lançait dans un projet allait jusqu'au bout. En vérité, le seul projet qu'elle avait raté de toute sa vie, c'était celui d'avoir pour époux Aquila. Elle n'avait arrêté de poursuivre ce but que pour laisser la place à sa sœur aînée. Elle avait vu combien cette dernière était amoureuse du même homme qu'elle et Aquila semblait heureux d'être son mari. Cependant, il lui était parfois difficile de ne pas admettre qu'elle n'avait pas de regret d'avoir abandonné. Il faut dire que s'il y avait un homme capable de faire plier Flora, c'était son beau-fr-ère pour qui elle aurait toujours des sentiments. C'était aussi le seul homme qu'elle ne pourrait jamais avoir. La vie était souvent mal faite. Heureusement, elle trouvait beaucoup de bonheur à être au pouvoir. C'était une chose qui ne vous décevait que rarement. Lorsqu'elle demanda à Tabatha si elle pouvait la considérer comme une alliée dans sa quête pour s'approprier l'ancienne magie, celle-ci ne fit que confirmer qu'elle avait bien fait. Cela la rassura, car elle n'aurait pas aimé que Tabatha se retrouve dans le camp opposé au sien. Il est rassurant de voir que vos amis ne vous déçoivent pas. Tabatha n'était pas une enfant de cœur et la pensée de ce qu'elle pourrait accomplir avec l'ancienne magie ne pouvait que la réjouir. Il est vrai que cela réduirait au silence les autres membres du conseil, mais mettrait aussi fin à la menace des Inquisiteurs et de tout autre moldu qui penserait qu'il pourrait dire aux sorciers comment vivre. Ce serait l'inverse et ce serait réjouissant de voir ses insectes enfin comprendre leur place dans la chaîne alimentaire.

« Il est certain que ce sera une victoire à savourer si je parvins à trouver le moyen de contrôler l'ancienne magie. J'aimerais dire que je pourrais en être la seule détentrice, mais ce que j'ai pu lire me montre qu'il se pourrait bien qu'elle doive se retrouver dans les mains de plus d'une personne. » Avoua Flora. « Si un seul sorcier pouvait détenir toute cette magie, cela serait déjà fait. Lorsque le conseil a fait usage de l'ancienne magie, ils étaient sept… un chiffre magique, sans aucun doute, mais qui ne suffit pas pour pouvoir contrôler l'ancienne magie. Le dôme fut le pansement d'urgence pour éviter l'infection, mais il me semble que c'est justement d'avoir cru aux propriétés magiques du chiffre sept qui fut une des premières erreurs. Le chiffre sept n'est magique que dans la civilisation occidentale et celle-ci n'a pas toujours prouvé qu'elle était pleine de sagesse. Mes nombreuses lectures m'ont permis de mettre en évidence qu'il nous faudra au moins être neuf pour pouvoir faire quelque chose avec un impact plus significatif. En effet, c'est un chiffre aux vertus tout aussi magiques. C'est pour cela qu'il nous faudra être neuf pour détenir les pouvoirs de l'ancienne magie et il est fort probable que sa puissance se sacrifie à chacun des neufs membres. Je ne pourrais donc pas être la seule détentrice de cette magie, mais simplement le catalyseur principal. Rôle que je souhaiterai que tu reprennes si jamais je ne parvenais pas à survivre. Voilà pourquoi nous devons réfléchir à qui nous souhaiterions ajouter à notre cercle restreint . »

Cela la peinait de l'admettre, mais il ne pouvait pas y avoir qu'un seul être puissant, même si le rôle de catalyseur principal lui donnerait bien sûr un rôle un peu plus important. Peut-être que c'était cela que de régner. Pour le moment, il lui fallait trouver le moyen de récupérer l'ancienne magie et de la mettre entre les mains des neufs choisis pour pouvoir faire usage de tous ses pouvoirs. Le grimoire de l'école de magie du continent africain aurait pu être utile. Flora restait persuadé qu'il y avait des clés importantes pour pouvoir répondre à ses questions. Cependant, chercher quelqu'un qui aurait pu en ramener des passages avec lui jusqu'aux États-Unis, c'était comme chercher une épingle dans une meule de foin. Elle n'avait guère le temps pour cela. Flora avait besoin de réponses et de réponses qui seraient rapides. La sorcière y avait beaucoup réfléchie, mais il lui semblait de plus en plus qu'elle allait devoir trouver un autre moyen d'obtenir les bonnes informations. Ce n'était que la veille qu'elle s'était rendue compte qu'elle avait cherché trop loin, alors que la solution pouvait se trouver beaucoup plus près… Pourquoi donc se compliquer la vie quand on pouvait avoir une réponse rapide ? Flora avait fini par admettre que la solution pourrait tout simplement se trouver au département des mystères du gouvernement magique ! Nul ne savait vraiment ce qu'ils gardaient derrière leurs portes et il était probable que la solution se trouve perdu sur une de leurs étagères. Les agents de ce département n'étaient pas omniscient et ils auraient pu passer à côté des documents utiles parce qu'il y en avait beaucoup trop à leur portée. Cependant, passer la porte de ce département ne serait pas une mince affaire, même pour une sorcière excellente. En effet, son directeur était un étrange sorcier qui semblait être connu de tous, mais qui au fond restait un secret pour toutes ces personnes. Flora, comme les autres, ne savaient vraiment qui était l'homme. Elle sentait qu'il ne serait pas une personne facile à manipuler et elle n'avait pas assez confiance en lui pour lui parler de son projet. Pourtant, elle allait devoir rentrer dans son département ou quelqu'un qui aurait sa confiance devrait le faire. Elle aurait bien demandé à Tabatha de s'en charger, mais maintenant qu'elle faisait partie des neuf choisis, elle ne pouvait pas non plus risquer de la perdre. Il fallait donc qu'elles trouvent une autre personne pour trouver le moyen d'entrer dans le département.

« J'ai une demande particulière : trouver quelqu'un qui pourrait entrer dans le cercle privé de Shafiq, probablement par le biais de sa femme. Elle me semble plus accessible que lui. Je n'ai d'ailleurs jamais compris ce qu'il lui trouvait. La deuxième chose, serait de trouver une autre personne capable de forcer le département des mystères et d'y aller chercher les documents, dont nous pourrions avoir besoin pour maîtriser les arcanes de l'ancienne magie. » Répondit Flora à la demande de Tabatha. « Ce ne sera pas chose aisée. Ichabod est un mystère ambulant et il est presque aussi dangereux que Théodorus. Nul doute qu'il surveille les relations de sa femme avec attention, mais sait-on jamais. Si la personne peut même arriver à le séduire, cela serait fantastique, mais je n'ai jamais encore entendu dire qu'il puisse tromper sa femme. Dans les deux cas, les deux agents risquent leur vie et il faut qu'ils en soient conscients. Je ne peux pas te demander de le faire, car le risque serait trop grand de te perdre et ils sont si rares les personnes en qui j'ai confiance. » Expliqua la sorcière.

Il était temps de se mettre en marche et Flora avait plus que hâte de lancer ses nouvelles opérations. Cependant, pour le moment, il lui fallait quitter la bibliothèque du Conseil pour aller chercher un document intéressant à Seattle.

« Tu as toute ma confiance dans cette opération. N'hésite pas à me contacter si jamais tu apprends des choses intéressantes. Je dois me rendre à Seattle pour retrouver un document mentionnant l'ancienne magie, du point de vue des sorciers amérindiens. J'espère en apprendre davantage sur la manière de contrôler cette magie. Il n'y a que des mentions à ce sujet, mais c'est déjà mieux que de retrouver dans le noir, comme c'est le cas, actuellement. Nous devrions nous retrouver pour en parler dès que j'en saurais assez. » Fit Flora en se levant. « Bon courage pour faire ce qu'il faut. Je sais que ce n'est pas une demande simple, mais j'ai confiance en tes capacités et tu es bien plus à même de te faire apprécier de tes agents, que je ne le suis. »

En effet, la conseillère n'avait pas que des amis. On lui reprochait souvent le fait d'être hautaine, mais c'était parce qu'il ne pouvait voir que c'était l'expression de sa confiance en soi. Ils étaient tant à douter d'eux-mêmes qui ne pouvaient voir ce que c'était que d'être confiant dans ses capacités. Elle fit une accolade fraternelle à l'auror et quitta la bibliothèque, plus que jamais résolu à accomplir ses sombres desseins. Le monde bientôt reconnaîtrait la puissance des sorciers et comprendrait qu'on ne pouvait pas jouer avec leur vie. Elle accomplirait avec les huit autres, ce que de nombreux autres sorciers rêvaient d'accomplir, mais qu'ils ne pouvaient jamais rendre réels.

fiche codée par Empty Heart



———————— ϟ ————————

   
One of the Seven
Are you looking for sympathy? You'll find it in the dictionary between shit and syphilis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Secrets & Magic [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bellum Orbis :: les mages fondateurs :: Le Conseil :: La Grande Bibliothèque.-